• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Témoignages à St Martin

Témoignages à St Martin

De nombreux témoignages à St Martin relatent la même situation. Certains parlent même de "guerre civile", de nombreuses victimes, morts ou blessés. Le bilan varie de quelques décès à ... un millier. Impossible de connaître le réel bilan humain. De nombreux youtubeurs dénoncent la censure sur YT, FB, les réseaux sociaux en général et les mensonges de médias, BFM entre autres.

Le cas de prisonniers évadés côté néerlandais a été démenti officiellement mais traduit bien cette atmosphère de confusion, de même que cette histoire de spéculation sur les billets d'avion qu'Air France dément officiellement. Nous en saurons davantage avec un peu plus de recul.

Et puis la polémique enfle, les demandes d'enquêtes (il est vrai que nous somme très bons pour pondre des rapports parlementaires... pour ne rien en faire généralement, mais cela a le mérite d'occuper) se multiplient de la part de Mélenchon, Le Pen et d'autres, tandis que les membres du gouvernement se relaient pour assurer la com. Le Premier Ministre dénonce de la "politiques politicienne". Le cirque habituel au pays des "sans-dents" "fainéants"... Pendant ce temps-là, les gens qui ont tout perdu ne rêvent que d'une seule chose : fuir, évacuer les enfants et survivre. 

 

 

 

 

 

Un extrait avec des témoignages en français et en anglais...

 

 

De nombreux autres témoignages qui datent de plusieurs jours sont dispo...

Ce jour, vers 11h sur BFM, la ministre Girardin a expliqué que les pillages, c'était fini (ou presque). Un capitaine de Gendarmerie confrme que c'est terminé et qu'il ne reste que des cas isolés. Pourtant, en direct, un journaliste montre des... scènes de pillages, il est vrai pas forcément crapuleux (juste des gens qui ont besoins de vêtements) et à ne pas confondre avec d'autres formes violences. La ministre a doctement expliqué que la violence (juvénile notamment) était déjà là avant, comme si au fond c'était "normal" mais que la situation était sous contrôle. Rien n'est moins sûr... Un commerçant de Marigot dénonce les pillages de gamins de 13, 14 ans... et pas de magasins alimentaires, mais plutôt de produits de luxe revendables.

Une chose parait évidente : le gouvernement n'a pas été en mesure de gérer une situation qui était pourtant prévisible. Mais pas de panique, Jupiter s'envole ce soir... les habitants de ces îles vont retrouver le sourire et pourront penser printemps car il va de soit que tout va se remettre en marche dés que St Emmanuel foulera d'un pas assuré le sol dévasté de St Barth et St Martin.

Tags : Sécurité Drame Témoignage Polémique Emmanuel Macron




Réagissez à l'article

61 réactions à cet article    


  • 3 votes
    Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 11 septembre 13:38

    Dans ces îles sinistrées, des pillages ont eu lieu devant la ministre des outre-mer...
    Dans notre arsenal législatif, n’existe-t-il pas quelque chose du genre « loi martiale » qui aurait pu être promulguée AVANT que ne frappe l’ouragan afin d’exécuter in situ les pilleurs surpris en flagrant délit ?
    Ce serait une manière de commencer à en finir avec la Démocratie MOLLE.


    • 9 votes
      Pyrathome Pyrathome 11 septembre 15:23

      @Jean-Pierre Llabrés

      d’exécuter in situ les pilleurs surpris en flagrant délit ?


      Et Quid des pilleurs de la raie publique ???? Idem ???

      on coupe la main des voleurs, on coupe la tête des traîtres, on lapide les femmes infidèles ??????

      Vous devriez aller chez vos amis Saoudiens, l’ordre y règne en maître...(enfin pour le moment...) 


    • 2 votes
      Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 11 septembre 16:07

      Erratum :

      Lire « pillards » au lieu de « pilleurs ».

    • 4 votes
      Pyrathome Pyrathome 11 septembre 16:54

      @Jean-Pierre Llabrés
       oui, on se demande si c’est du "lard ou du leurre"....


    • 5 votes
      Gizzle 11 septembre 21:47

      @Jean-Pierre Llabrés
      Bonjour,
      je suis un simple visiteur assez assidu de ce site, mais étant originaire de la Guadeloupe et ayant des amis qui ont frôlé la mort à St Martin, je ne pouvais pas laisser cela passer.

      J’aimerais vous voir à leur place : Vous vous pensez en sécurité et en pleine nuit, le toit de votre maison se fait la malle, vous devez lutter pour votre vie avec des vents de près de 300Km/h, submergé par l’eau, tout en esquivant les feuilles de tôles et les troncs d’arbres déracinés.
      Enfin arrive un moment de répit avec l’accalmie... vous faites l’état des lieux : tout est à moitié détruit ; Pas le temps de tout réparer que la deuxième phase, plus violente, finit le travail de destruction. Et là, vous perdez tout, vos stocks sont inutilisables. Vous avez des enfants dont un nourrisson et vous ne savez même pas qu’un deuxième ouragan arrive.
      Alors mon cher monsieur, dans une situation où seule la survie, non pas la vôtre, mais celle de vos enfants, ne compte, accepteriez-vous de vous faire tirer à vue dans une épicerie par l’armée que vous avez payé grassement avec vos impôts, prétextant que c’est du vol ?

      Avant de faire ce genre de remarque, il faudrait déjà vivre cette expérience. Et je peux vous dire que beaucoup de métropolitains décident de rentrer définitivement en France après avoir vécu l’œil d’un seul cyclone. Nous, c’est chaque année de mi-août à fin septembre que nous nous y risquons, et heureusement que cela n’arrive pas souvent qu’on se le prenne de plein fouet.

      Ne vous arrêtez surtout pas ce que BFM (et les autres) raconte, qui sous prétexte de buzz, semble découvrir l’existence des ouragans aux Antilles. Car même si St Martin est une petite île, les pillages n’y sont pas généralisés. Il y a des quartiers qui ont l’électricité et Internet (ce dernier n’est, cela dit, pas très stable). Ils sont sécurisés par les habitants mêmes et il y a beaucoup d’entre-aide. Personnellement, j’ai pu avoir des nouvelles de mes amis Guadeloupéens grâce aux réseaux sociaux, et notamment Whatsapp (messages, audios, vidéos de là-bas), ils vont bien et ne sont rentrés en Guadeloupe QUE dimanche ! Mes amis Saint Martinois, qui eux, n’ont pas tous de la famille et un pied-à-terre en Guadeloupe, manquent cruellement d’eau et de nourriture. Et pendant que la Ministre de l’Outre-Mer et toute sa délégation se pavanent à St Martin, ayant pris l’avion (35 à 45min de vol), les secours y vont par bateau (13h de traversée, post-cyclone avec des creux de 8m), et parfois même sont oubliés à l’aéroport de Point-à-Pitre quand c’est par avion (témoignage audio du 08/09 d’une jeune femme du SAMU qui dénonçait un gros manque d’organisation et de moyens).

      Nous avons l’habitude des catastrophes de ce genre, et des associations ont rapidement mis en place des collectes de dons et de denrées qui ont déjà été expédiés, mais que la population n’a toujours pas reçu, alors que les médias nationaux et le gouvernement racontent que tout va bien dans le meilleur des mondes (sûrement que pour les "Expatriés" car la Guadeloupe n’est pas la France selon le prophète Macron, mais ça c’est un autre débat).

      Par contre, l’activité économique de St Barth a, semble-t-il, repris... Est-ce parce qu’elle est peuplée de milliardaires et de millionnaires ? On dit que St Barth n’a pas été aussi touché que St Martin, mais quand on sait que Irma fait la taille de la France, et que St Barth n’est même pas à 10min de bateau de St Martin... Je dis ça, je dis rien...


    • 1 vote
      Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 12 septembre 07:46

      Sur une tv (laquelle ?) j’ai entendu un journaliste (qui ?) rapporter que dans la partie néerlandaise de l’île, les policiers ont intimé l’ordre aux pillards d’abandonner leurs "marchandises" sur place faute de quoi ils tireraient.
      Cela aurait eu un effet dissuasif certain.
      Information à vérifier...


    • 2 votes
      yanleroc yanleroc 12 septembre 15:37

      Les pillard ne sont pas l’info principale, c’ est le fait que le gouv. ne fait rien de suffisant et a sélectionné les blancs qu’ il évacue en premier .Rare. 


      Quand les gens sur place parlent de guerre civile ou quasi, avec armurerie dévalisée, hommes en armes et cagoulés, et l’ Armée qui ne les évacue pas sous prétexte de sécurité pour ses troupes, je crois qu’il ne s’ agit pas de parler de pillards comme on parlerait de casseurs ici, 
      car les casseurs ne viennent pas vous tirer chez vous en se comportant comme s’ils étaient en guerre. 
      Les militaires présents ont répondu aux gens que si ils avaient des armes, il devaient s’ en servir car eux ne pouvaient rien faire. De plus des vidéos disparaissent des chaînes YT.

      C’ est une ambiance plus qu’ anormale qui a lieu la-bas et qui augure très mal de se qui se passerait ici, si chacun ne devait plus compter que par lui-même. Sortez les flingues, pas la Solidarité ! 

    • vote
      yoananda yoananda 12 septembre 16:12

      @yanleroc
      "Sortez les flingues, pas la Solidarité ! "

      Selon les témoignages c’est solidarité avec certains, flingues avec d’autres !

      Je me demande si nos sempiternels bobogauchos dégoulinant de moraline dans cette situation sortiraient les flingues ou iraient crier "vous n’aurez pas ma haine" dans la rue ...

      Faudrait demander à ceux qui traînent sur ce forum, mais je les ai pas trop vu la ramener la dessus.


    • 4 votes
      yoananda yoananda 11 septembre 13:59

      L’état s’effondre, petit à petit, en tâche de léopards.
      Comme le rappelle Janco sur le fil lié aux ourgans, l’Europe est DEJA en décroissance énergétique (depuis 10 ans env) et donc, malgré les maquillages monétaires, en décroissance tout court, et ça, c’est synonyme d’effondrement progressif (par pallier) des états (et la politique n’y pourra rien changer).
      En tout cas, ça colle.
      Pendant qu’on continue à se la jouer grand prince pays trop riche qui accueille toute la misère du monde et subvention les pleureuses gauchistes.
       
      Jusqu’à quand ?


      • 2 votes
        Heimskringla Heimskringla 11 septembre 18:18

        @yoananda

        Jusqu’à la mort.




        • 1 vote
          Qamarad Qamarad 11 septembre 14:32

          Ce que je disais sur un autre topic : 


          Puisque le sujet est abordé, une vidéo intéressante sur la gestion de l’affaire avec toutes les pincettes à prendre avec ce personnage :

          il y a peut-être un phénomène de psychose collective qui accentue la perception qu’ont les gens du phénomène de pillage, mais il a été confirmé que :


          1) la sous-préfète s’est littéralement enfui à temps laissant ses administrés dans la mouise
          2) que les pillards sont pour beaucoup des migrants (d’haïtï en particulier) identifiés depuis un certain temps. Les autorités n’ont pas décidément pas anticipé que l’île coupée relativement du monde serait en proie à des rôdeurs
          3) Macron en voyage en Grèce aux moments des faits et le premier ministre à la foire à Pau le 9 quand la crise sévit toujours.  


          • 1 vote
            Qiroreur Qiroreur 11 septembre 17:54

            @Qamarad
            "mais il a été confirmé que :"

            1/ Tu as une source pour la "fuite" de la préfète ? J’ai indiqué sur un autre article qu’il y avait un pb selon moi à ce sujet. C’est un peu périphérique dans cette histoire même si cela illustrerait la faillite de l’Etat évidemment.

            2/ Source ? Ici il y a une vidéo qui indique que les pillards venaient du côté néerlandais mais à part ça et à part qq témoignages, ce n’est pas aussi évident.

            3/ Là, oui, c’est pour cela que je termine sur Jupiter... les autorités n’ont à l’évidence pas pris la pleine mesure de l’ampleur de la catastrophe. Ils tentent désormais de se rattraper avec de la com mais ça ne trompe pas grand monde... même les MSM parlent de "polémique" pour qualifier ce qui est de toute évidence une faillite et un fiasco total.


          • vote
            Qamarad Qamarad 12 septembre 15:23

            @Qiroreur
            Désolé, je réponds un peu tard !

            Pour ce qui est des sources :

            Je me suis un peu trop fié à certaines sources, mea culpa, mais il subsiste un doute quant à son attitude (la sous-préfète) http://www.medias-presse.info/polemique-autour-de-la-prefete-de-saint-martin/80013/

            Quant aux pillards, j’avais eu aussi quelques témoignages d’habitants. Mais il est fort à parier que ça vienne en partie des migrants, l’île en est infesté par moments... C’est vrai que je suis allé un peu vite en besogne sur ces deux points.


          • vote
            Qiroreur Qiroreur 12 septembre 21:46

            @Qamarad
            Pas de soucis. Merci pour le retour. Du reste je ne dis pas que dans les deux cas ce soit faux ; c’est juste que les sources d’infos ne sont, même encore maintenant, pas très fiables. C’est aussi une critique que l’on peut d’ailleurs également faire sur les témoignages postés dans cet "article". Les gens sont choqués et pour certains ont probablement un peu perdu le sens des réalités dans certains cas (ce qui peu se comprendre évidemment). D’autres instrumentalisent (parfois même de manière inconsciente)... pas évident du tout. Comme le dit un intervenant ici, on a besoin de recul pour bien comprendre ce qui s’est réellement passé (je veux dire post-ouragan), de quelle ampleur ont été les pillages, lesquels relevaient juste de la survie comme le type qui prend juste un pack d’eau dans un supermarché, comportement qui ne peut évidemment pas être comparé à celui de la racaille qui dépouille un magasin pour piquer des polos Lacoste ou braquer d’autres habitants sinistrés. 


          • 1 vote
            yoananda yoananda 12 septembre 21:59

            @Qiroreur
            "lesquels relevaient juste de la survie comme le type qui prend juste un pack d’eau dans un supermarché, comportement qui ne peut évidemment pas être comparé à celui de la racaille qui dépouille un magasin pour piquer des polos Lacoste ou braquer d’autres habitants sinistrés. "

            Peut-être je suis trop simpliste mais pour moi, la "simple survie" pourrait en effet consister à piller un magasin. Why not, c’est même pas du vol dans ce cas la, c’est considérer que l’aide devrait arriver sous peu et prendre de l’avance ! En gros quoi ...

            Mais dès qu’on sort le gun et qu’on braque quelqu’un d’autre qui, soit parce qu’il a eu plus de chance ou s’est mieux préparé à "plus de choses", déjà la, je trouve qu’on sort de la survie.

            Mais quand on sort le gun pour profiter de l’occasion pour se remplir les proche et qu’on est prêt à tuer pour emagasiner pour faire un max de profit et qu’on vient d’une zone épargnée ... alors la, clairement, ce n’est pas du tout du tout de la survie.

            Le 2ème cas, je veux bien qu’on "discute" : ton gosse à besoin d’eau, personne ne veut t’en donner, tu "forces" un peu les choses avec l’intention de ne pas tirer.

            Le 3ème cas, qui visiblement s’est produit de manière répétée (et tout ce qui est entre le cas 2 et 3), ce n’est pas de la survie.


          • vote
            Qiroreur Qiroreur 12 septembre 22:50

            @yoananda
            "Mais quand on sort le gun pour profiter de l’occasion pour se remplir les proche et qu’on est prêt à tuer pour emagasiner pour faire un max de profit et qu’on vient d’une zone épargnée ... alors la, clairement, ce n’est pas du tout du tout de la survie."

            Certes... le 2ième cas est problématique mais il faut bien comprendre qu’il est rendu également possible par le fait qu’il n’y a plus d’autorité (ça ne va pas plaire aux gauchiasses et autres anars mais c’est la réalité). Typiquement il est évident, à mon sens, qu’il faut des militaires en pareilles situation, précisément pour empêcher les cas 2 et 3 (quitte à faire usage des armes, a minima de menacer de le faire, pour conserver un semblant de cohésion et de logique) et concrètement faire en sorte que les biens nécessaires à la survie immédiate soient (en attendant que les secours et les moyens arrivent) distribués méthodiquement à ceux qui en ont besoin en priorité : enfants, personnes blessées ou âgées, etc. Un adulte en bonne santé peut survivre une ou deux semaines (voire plus) sans bouffe. Je sais, c’est un peu facile à dire avec un frigo plein à 5 mètres, et la situation a pu exacerber occasionnellement certains bas instincts, néanmoins, à l’évidence, la dégueulasserie de bandes criminelles (cas n°3 pour reprendre ta terminologie) est allée au-delà de la crapulerie du quotidien, à l’évidence... 


          • vote
            Zatara Zatara 12 septembre 22:54

            @Qiroreur

            Salut Qiroreur,

            Comme le dit un intervenant ici, on a besoin de recul pour bien comprendre ce qui s’est réellement passé (je veux dire post-ouragan)

            l’avant ouragan semble encore plus délirant.....



          • vote
            Et Hop ! 13 septembre 04:14

            @Qiroreur : " pillages, lesquels relevaient juste de la survie comme le type qui prend juste un pack d’eau dans un supermarché"

            Je ne vois pas en quoi la tempête et ses dégâts peuvent justifier d’aller voler un pack d’eau dans un supermarché, un pack d’eau qui vaut 2 euros.

            Une fois que le supermarché est dévasté, et ses stocks pillés, justement la mère qui a un besoin impératif d’un pack d’eau ne peut plus en acheter une seule bouteille.

            Donc le vol et le pillage empêchent la bonne distribution des ressources disponibles.


          • 1 vote
            Qiroreur Qiroreur 13 septembre 07:54

            @Et Hop !
            Je n’ai pas dit que prendre un pack d’eau était justifié, j’ai écrit (il me semble) que c’était compréhensible compte-tenu de la situation (tu as une famille à nourrir, tu ne sais pas quand l’eau sera rétablie ou quand les secours vont arriver... tu fais au mieux) même si ça reste du vol pour le propriétaire du magasin. D’ailleurs je parle explicitement de pillage, même dans ce cas : 

            " de quelle ampleur ont été les pillages, lesquels relevaient juste de la survie comme le type qui prend juste un pack d’eau dans un supermarché, comportement qui ne peut évidemment pas être comparé à celui de la racaille qui dépouille un magasin pour piquer des polos Lacoste".

            Evidemment que ce comportement empêche la bonne distribution des ressources disponibles. On dit la même chose en réalité. D’ailleurs un des témoignages explique bien ici qu’il a eu le droit à 3 bouteilles d’eau pour sa famille de 4 personnes... qu’il le regrette lui-même (j’imagine qu’il a du lui aussi voler) mais que la pagaille, le manque d’info sur combien de temps ça allait durer, l’absence d’organisation et d’ordre font qu’il n’y a pas d’autre solution que d’aller se servir. C’est une question de survie immédiate. Moralement je ne vois pas comment on peut le condamner. Ca n’a rien à voir avec le fait d’aller piller une pharmacie (apparemment toutes l’ont été) et priver les gens qui ont besoins de médocs au passage, pour ensuite revendre sur le marché noir. Ca c’est de la crapulerie pure et simple.

            Chez les hollandais ça c’est un peu mieux passé apparemment même s’il y a également eu du pillage. Et ça c’est mieux passé parce qu’il y avait des soldats en arme dans les rues qui assuraient la sécurité. Si j’ai bien compris, certains voleurs ont déferlé sur la partie française où il n’y avait pas de sécurité. Tout nous ramène donc à cette problématique de la sécurité et de la faillite complète de l’Etat là où il est sensé avoir le monopole de la coercition. 


          • 5 votes
            Hieronymus Hieronymus 11 septembre 15:24

            l’analyse de Boris Lelay sur le coup est pas mal, comme d’hab il ne mâche pas ses mots

            https://www.youtube.com/watch?v=0W4p8mYJzJ8

            ces scènes de désolation et de fin du monde sont esquissées dans le roman de Laurent Obertone "Guerilla" quand l’état français se décompose

            https://www.agoravox.fr/culture-loisirs/culture/article/guerilla-de-laurent-obertone-192633

            bref rien de réjouissant, surtout l’incurie et l’hypocrisie des pouvoirs publics



              • 3 votes
                Joe Chip Joe Chip 11 septembre 16:53

                Inutile de spéculer pour le moment, la situation n’est pas entièrement connue et comme le dit Qamarad un phénomène de psychose collective a pu contribuer à aggraver la perception des conséquences de la catastrophe et en particulier des pillages. 

                Juste faire quelques rappels sur Saint Martin, qui est un ilot artificiel de richesses au milieu d’un océan de pauvreté. On y paye peu d’impôts et l’administration (ou plutôt ce qui en tient encore lieu) est inefficace et clientéliste. Si 95% de l’île a été "détruite", c’est justement parce que les normes en matière de construction dans ce type de zone n’y sont pas respectées (ni appliquées sans doute). 

                Ces territoires réclament toujours plus d’autonomie et dénoncent l’ingérence de Paris dès lors que l’Etat essaie de récupérer des impôts ou de faire respecter les règles. Donc l’Etat distribue des subventions et ne collecte plus de taxes en laissant ces territoires s’autogérer afin d’éviter toute polémique et toute accusation de "gestion coloniale" depuis Paris. Mais dès qu’une situation comme celle-ci se présente, les populations dénoncent évidemment l’indifférence de la métropole, les Français abandonnés d’outremer, l’absence de l’administration, de la police, des services publics, etc...

                Bref, attendre que la situation se normalise un peu avant de tirer des conclusions.

                • vote
                  DJL 93VIDEO DJL 93VIDEO 11 septembre 18:18

                  Ce chaos me fait penser à la série TV Walking Dead où les humains sont beaucoup + dangereux que les zombis ...
                  Irma a révélé la nature des profonde des gens,
                  terrassé par sa propre peur ou courageux ?
                  Guerrier ou animal sauvage ?
                  Qui est se positionne en chef de famille ou de groupe ?


                  • vote
                    Heimskringla Heimskringla 11 septembre 18:28

                    @DJL 93VIDEO

                    En grande partie terrassée par sa propre peur, rarement courageux. 

                    Plus souvent animal sauvage que guerrier quoi que les deux peuvent être compatibles. 

                    La nature sauvage n’est pas grave, elle peut être même bénéfique, le tout est de savoir ce qu’on en fait (On peut en faire un guerrier par exemple). 

                    Le propre de l’homme est qu’il aussi une nature qui peut être bien pire qu’un animal sauvage. 


                  • vote
                    Heimskringla Heimskringla 11 septembre 18:31

                    @Heimskringla

                    Qu’il a...


                  • 1 vote
                    DJL 93VIDEO DJL 93VIDEO 11 septembre 18:20

                    Irma a révélé la nature profonde des gens,
                    Terrassé par sa propre peur ou courageux ?
                    Guerrier ou animal sauvage ?
                    Qui est se positionne en chef de famille ou de groupe ?
                     
                    Ce chaos me fait penser à la série TV Walking Dead où les humains sont devenus beaucoup + dangereux que les zombis ...


                    • vote
                      Heimskringla Heimskringla 11 septembre 18:22

                      "un phénomène de psychose collective a pu contribuer à aggraver la perception des conséquences de la catastrophe"


                      Fort possible, on a déjà eu le cas en Europe. 

                      • vote
                        Heimskringla Heimskringla 11 septembre 18:29

                        @Heimskringla

                        Pendant ce temps la, y’a Yellowstone qui commence à gronder sérieusement...


                      • vote
                        wendigo wendigo 11 septembre 21:27

                        @Heimskringla
                        y’a Yellowstone qui commence à gronder sérieusement...

                        ***

                         Hoo juste que 23 séismes en 9 jours dans l’idaho à 200 bornes de la caldéra ; mais dans un coin à geysers et toujours dans la zone magmatique.
                        Les scientifiques nous disent qu’il ni a rien à craindre donc ne craignons rien.
                        Et puis la NASA a un super bon plan, faire un trou dans le bouchon pour injecter des produits réfrigérants pour refroidir la chambre. Super bonne idée ça, s’ils y arrive ce sera inutile et s’ils se queutent et bien on aura gagner sur l’attente. Ha la nasa dès qu’il s’agit d’idées connes qui coûtent des milliards, on peut compter sur leur surefficience ; je me suis toujours demandé ce qui primait chez eux, la connerie ou la cupidité. Escroquer 6 milliards pour ne pas avoir le temps de partager le butin, si faut pas être givré...


                      • 1 vote
                        pegase pegase 11 septembre 19:04

                        Sur fb on a vu des intervenants parler de plus de mille morts ??? des messages de gens affolés supposant que le gouvernement ne fait rien alors que des cadavres flottent partout ....
                        C’est bien connu, les pilotes d’avions de ligne aiment voler dans la tempête smiley

                        On nous montre des images de cabanes de planches et de tôles dévastées, ben oui les abris faits de bric et de brocs ça s’envole ...

                        J’ai l’impression que de nombreuses personnes se sont affolées pour rien, les pillages de téléviseurs par des jeunes désœuvrés (alors qu’il n’y a plus d’électricité) n’ont jamais tués personnes ..

                        On attend avec impatience des nouvelles des exécutions sommaires de supposées milices ...


                        • 2 votes
                          Zatara Zatara 11 septembre 19:25

                          @pegase
                          J’ai l’impression que de nombreuses personnes se sont affolées pour rien

                          J’ai l’impression que tu as un sérieux pèt’ au casque.....

                          https://www.facebook.com/willyreine/videos/vb.864545787/10159345380140788/?type=2&theater


                        • 1 vote
                          pegase pegase 11 septembre 21:54

                          @Zatara

                          Oui et alors il ne nous montre rien de tangible !

                          Je l’ai vu sa vidéo ......il n’y a rien .... rien de rien ....ou plutôt si, des embouteillages de voitures en parfait état de fonctionnement, peinture neuve même pas rayées ...


                        • 1 vote
                          Zatara Zatara 11 septembre 22:30

                          @pegase
                          aaaah donc c’est l’état de la tuture qui permet de voir que tous ces gens ont tous péter un cable.... c’est marrant de ne pas voir le même genre de témoignage venant de tous ceux qui se prennent 4 ou 5 typhon par an.... mais quel bande de tho-mi...

                          tu me fatigues pégase, vraiment j’essaye, mais c’est dur.....


                        • 3 votes
                          Gizzle 12 septembre 02:43

                          @pegase

                          Des abris faits de brics et de brocs ?!
                          L’inculture et le mépris de certains est vraiment affligeant.

                          J’ai vécu l’ouragan Hugo de force 4 en 1989, je n’avais que 4 ans et pourtant cela m’a marqué. Les poteaux électriques en béton armé (oui, en Guadeloupe, on connaissait déjà le béton armé en 89 smiley ) étaient pliés en deux. Autour de ceux qui avaient résisté, les feuilles de tôles s’y étaient enroulées comme des nœuds papillon, des arbres centenaires étaient déracinés.
                          Irma était de force 5 !!!

                          "C’est bien connu, les pilotes d’avions de ligne aiment voler dans la tempête "

                          Un ouragan ne dure qu’une journée. 5 jours après, il n’y avait toujours pas de pont aérien sérieux. SxM et SxB se trouvant au Nord-Ouest de la Guadeloupe, Irma était déjà bien loin, donc oui, un pont aérien était possible. Comment d’après vous la ministre et BFM s’y sont rendus ? Téléportation ?

                          Les îles du Nord (SxM et SxB) font parties de l’archipel Guadeloupéen, donc l’aide vient principalement de la Guadeloupe et non depuis 8000Km. Je vous rappelle qu’il y a une base militaire en Guadeloupe, et c’est d’ailleurs en avion militaire qu’est partie la Ministre à SxM.

                          Le problème c’est le Gouvernement qui n’a pas su gérer la crise. La Guadeloupe a envoyé des denrées au lendemain d’Irma. Ces denrées sont encore sur les quais du port, car l’Etat n’a prévu aucune logistique pour la distribution. La solidarité est là au niveau citoyen, mais une distribution à cette échelle et dans ces conditions, ne peut être qu’étatique. Les associations ayant récolté les dons prévoient de faire la distribution eux-même puisque rien ne semble bouger, et cela met les Guadeloupéens très en colère de savoir que malgré l’aide apportée, les St-Martinois sont toujours dans la détresse.

                          Donc, pendant que vous critiquez depuis votre ordinateur en attendant que des preuves et des vidéos vous tombent directement dans le bec, sans jamais vivre un jour l’oeil d’un cyclone, vos concitoyens outre-atlantiques sont abandonnés à leur propre sort.

                          Et de plus, le manque d’information et d’encadrement crée une hystérie quand la St-Martinoise et son bébé se voit refuser le rapatriement en Guadeloupe du fait de sa couleur de peau.


                        • 2 votes
                          Qiroreur Qiroreur 12 septembre 09:04

                          @Gizzle
                          Pégase pense que les gens là-bas vivent dans des huttes avec des toits en feuille de palmier et se baladent la journée en pagne en pêchant de temps en temps le poisson avec les dents qu’ils font ensuite cuire en frottant des silex entre eux pour faire le feu... pour lui les Antilles Françaises c’est un peu comme Koh Lantah, il l’a vu à la télé... mieux vaut en rire et laisser tomber smiley


                        • 2 votes
                          pegase pegase 12 septembre 12:08

                          @Qiroreur

                          Je n’ai pas dit ça , c’est une manie des intervenants d’agoravox de travestir les propos de leurs contradicteurs smiley

                          Désolé pour vous mais les maisons en béton (et même les structures bois) avec une vraie toiture prévue pour le vent fort, ça ne s’envole pas ! Allez donc visiter les refuges en altitude, ils essuient plusieurs fois par an des vents supérieurs à 200 kmh, et tout le monde s’en fiche alors que de nombreuses personnes y vivent ....... De mémoire => 320 kmh au Ventoux (il y a des bâtiments), 225 kmh à l’aiguille du midi, 180 kmh dans le Jura au Chasseral (il y a une grande auberge), plus de 170 kmh sur les crêtes dans les Vosges (nombreuses auberges), 210 kmh à Tancarville ... 

                          C’est parfaitement possible de se prémunir du vent fort, avec des bâtiments adaptés, et non des cabanes de bricolos, c’est ce que je voulais dire plus haut !


                          En outre vous avez la mémoire courte ...

                          https://fr.wikipedia.org/wiki/Temp%C3%AAte_Lothar
                          Lothar est le nom donné par les météorologistes européens à la première des deux tempêtes de fin décembre 1999 en Europe. Ses vents moyens atteignant jusqu’à 115 km/h dans les terres (Orly), mais avec des rafales dépassant 150 km/h de force quasiment équivalente à un ouragan de catégorie 21, ont dévasté dans la journée du 26 décembre 1999 le nord de la France, de la Suisse et l’Allemagne. Ils causèrent des dommages importants, en particulier aux forêts, avec des rafales atteignant en plaine 180 km/h à Saint-Sylvain et jusqu’à 259 km/h (au mont Wendelstein dans les Préalpes bavaroises)3 et 272 km/h (au mont Hohentwiel au nord du lac de Constance dans le Bade-Wurtemberg)4 en altitude selon les sources. Lothar s’est déplacé à 100 km/h sur un axe Bretagne (vers 4 h) - Lorraine et Alsace (11 h) avec un front mesurant 150 km de large1.


                        • 1 vote
                          Qiroreur Qiroreur 12 septembre 23:02

                          @pegase
                          Quand tu écris ça, on peut difficilement faire autre chose qu’en rire : 

                          "J’ai l’impression que de nombreuses personnes se sont affolées pour rien, les pillages de téléviseurs par des jeunes désœuvrés (alors qu’il n’y a plus d’électricité) n’ont jamais tués personnes ..

                          On attend avec impatience des nouvelles des exécutions sommaires de supposées milices ..."


                          Les témoignages relatent aussi des attaques à arme à feu, avec un harcèlement de bandes organisées pour dépouiller des gens sinistrés en pleine nuit, la démission assumée (à vérifier...) de la gendarmerie qui a, semble-t-il, incité ceux qui le pouvaient à s’organiser et se défendre comme ils le pouvaient. Je ne pense pas que les gens qui relatent ça se soient juste "affolés pour rien". Quand tu as plusieurs dizaines d’enragés qui tentent de pénétrer chez toi pour ne serait-ce que voler, tu paniques et si tu as un flingue tu tires à vue et défends la vie de tes proches et la tienne et point barre. Je me fous de ta bobine parce que tu n’as pas l’air de comprendre cette évidence.



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès