• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Thinkerview : Périco Légasse, malbouffe et mondialisation ?

Thinkerview : Périco Légasse, malbouffe et mondialisation ?

Interview de Périco Légasse : Malbouffe et Mondialisation ? en direct à 19h45 le 14/12/2017.

Début : 0:51

- SOURCEZ, VERIFIEZ LES FAITS EN DIRECT : https://captainfact.io/videos/JmaJ S’inscrire : https://captainfact.io/signup?invitat..
- SOUTENEZ-NOUS : https://tipeee.com/thinkerview 
- ECOUTER EN PODCAST AUDIO : https://thinkerview.com/feed/podcast/https://itunes.apple.com/fr/podcast/t..
- SITE : http://thinkerview.com 
- FACEBOOK : http://facebook.com/Thinkerview 
- TWITTER : http://twitter.com/Thinker_View

Tags : Agro-alimentaire Mondialisation Agriculture Alimentation




Réagissez à l'article

29 réactions à cet article    


  • 3 votes
    bob14 bob14 15 décembre 2017 17:11

    Cela fait des années qu’il dénonce la malbouffe..y a pas grand monde qui l’écoute...dommage !


    • 1 vote
      DJL 93VIDEO DJL 93VIDEO 16 décembre 2017 21:12

      @bob14
      En France, les 3/4 de la population est urbaine et l’agriculture est quelques chose d’abstrait pour ceux qui vivent en ville.


    • 2 votes
      La mouche du coche La mouche du coche 17 décembre 2017 08:45

      Oui enfin. Si ce monsieur passe à la télé, c’est qu’il ne dénonce pas grand chose. Il est là pour occuper le terrain et nous empecher de comprendre où est le vrai problème.


    • 2 votes
      berphi 15 décembre 2017 18:18

      Un nouvel angle de vu sur les méfaits d’une globalisation bien exposé.


      • 1 vote
        simplesanstete 15 décembre 2017 18:59

        Les masses sont ce qu’elles sont, ON ne peut les manipuler, ON les exploite,sont comme çà à la base... aucun discernement , c’est la dictature du prolétariat/ce qui se reproduit./ La financiarisation/dette fabrique de l’or dur et c’est pas cher. Vive le national socialisme, le je devient actif, la démocrachie c’est l’atomisation.


        • 5 votes
          Djam Djam 15 décembre 2017 20:56

          Toujours plaisant d’écouter Périco Lagasse, il est un peu le successeur de JP Coffe qui avait en plus un bagou assez drôle et marquant.
          Pour autant, il faut aussi regarder la réalité en face et cette réalité c’est que la plupart des gens qui vivent ici n’attachent pas vraiment d’intérêt à la notion de qualité alimentaire. C’est une question de société. La majorité des individus de ce monde occidental est capable de vous citer 10 noms de starlettes anglo-américaines (plus facilement d’ailleurs que des françaises, ce qui indique déjà clairement le lessivage médiatique général) ou de vous expliquer avec moult détails précis comment fonctionne un smartphone, mais ignorent quasiment tout de l’alimentation et du fonctionnement de leur propre organisme.

          C’est ainsi. Les masses se remplissent et ne pensent à rien d’autre qu’au prochain achat de choses ou à la séance de ciné. C’est le politique qui devrait les éveiller vraiment mais rien ne sera fait sérieusement puisque les politiques deviennent politiciens parce que les fabricants de malbouffe (entre autres) les financent et attendent service en retour.

          C’est en cela que les peuples n’ont en vérité que ce qu’ils méritent. Personne ne les oblige à penser et vivre comme des porcs (titre du livre du regretté Gilles Châtelet), eux-seuls décident d’être ainsi. Lagasse est le conseiller de ceux qui pensent autrement, qui ont un peu plus d’exigence en terme de conscience personnelle... les autres, la majorité se sont avachis d’eux-mêmes. Tant pis.


          • 2 votes
            mmbbb 16 décembre 2017 15:01

            @Djam sauf que la malle bouffe coutent 200 milliard de dollars au USA et en france quelques 17 millards me semble t il . ( perte economique calculée aux USA ) Par ailleurs lorsque la sante est bousillée , elle l est définitivement Il est étonnant que la France érige une barrière culturelle " exception culturelle francaise " dont la gastronomie en est une , au pays de Brillat Savarin critique gastronome et auteur de la physiologie du gout,il est remarquable d avoir vu si rapidement submerger ce pays par la déferlante de la mal bouffe. La culture est donc un frele rempart et ne peut contenir les assauts du marketing Ce journaliste ne fait que redonner du sens aux coutumes d antan ou j ai connu cette culture populaire. Il n y avait tres peu d obeses J habite Lyon , je suis toujours effare de voir ces " montres " dans les rues . Etre obese a 25 ans par la mal bouffe c est pourrir sa vie. Objection a ce journaliste , la mal bouffe n a pas attendu les amerloques veaux aux hormones et vaches folles C est la consequence de la PAC politque qui est devenu délétère lorque le rendement a outrance a ete un objectif La FNSEA a largement acompagné ce mouvement , les agriculteurs producteurs francais se font ecrabouiller par la concurrence comme ils le firent avec les petits producteurs Il aura fallu des scandales sanitaires afin que les pouvoirs publiques reagissent . Par ailleurs il faudrait aussi changer l approche de l agriculture dans ka formation et ne plus considéré le sol comme un simple substrat La plupart des sols sont des sols morts et leur regeneration demandera aussi des annees C ’est aussi un des consequences majeurs ce cette mal bouffe L auteur le dit Je n ai pas trop confiance aux gouvernants Seul les consommateurs peuvent changer la donne s ils veulent ne pas bouffer n importe quoi et commencent a lire les etiquettes . Mais je doute. 


          • 1 vote
            lilou 15 décembre 2017 22:01

            Moi j’mange pu, il est gros. Prout.


            • 4 votes
              Hieronymus Hieronymus 16 décembre 2017 17:53

              ça serait sympa de préciser qu’il est le Monsieur de la Madame :

              https://goo.gl/images/DCEQAP

               smiley


              • 1 vote
                Zatara Zatara 16 décembre 2017 18:03

                @Hieronymus
                 smiley y’a que toi qui ne savait pas, biquet


              • 1 vote
                lilou 16 décembre 2017 18:31

                NAta CHaaaaaaaaaaaat minou minouuuu MIaowwwwwwwwwwwwwwwww

                Ca doit faire une année complète !!! qu’elle tourne en boucle complètement ahurïe par la boiboîte d’hyptonizazation lumineuzzzeee. Putainnnnnnn

                AHGNAGNAGNA Démocratieeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeee
                AGOUDOUGOU OligaaaaaaaaaaaaarQueuuuuuuuuuuuuuu

                Pouet Pouet PouEETTTT le pouvoir au peuuuuuuuuuplEUUUUUUUUUUUUUU

                Putain mais Bouges ton Cul sclérosé, fous-toi à poil et va voir les bambaras. Va bouger tes miches ET TAM ET TAM. OSEF DE CES PROBLEMATIQUES HALLAH CON

                VOUS ËTES TOUS MOOOOORT ; VOUS avez OUBLIé LA VIIIIIIIIIIE

                A PANSER VOUS MOURREZ SOTS QUVOUS ÊTES, LEVEZ VOUS ET MARCHEZ

                ET VIVEZ


                • 3 votes
                  mmbbb 16 décembre 2017 19:09

                  @lilou ce journaliste n a pas dit qu il ne fallait pas vivre mais plutôt de cultiver un certain art de vivre En lisant ton commentaire, tu n es bon qu a bouffer ingurgiter la merde industrielle et n a être qu un gros intestin sur patte


                • vote
                  lilou 16 décembre 2017 20:08

                  ET GNAGNAGNA DE LA MERDE INDUSTRIELLE GNAGNAGNA

                  LES CHOSES DE TON MONDE N’ONT PAS D’EMPRISE

                  MOn Corps EST UN Temple, le tien un placard à BALAI

                  TOUT CE QUE J’Y GLISSE SE SUBLIME ET TE PLOMBE

                  A PRESERVER TON ORGEUIL TU EN OUBLIES DE MOURRIR

                  DèS L’OR TU ne pEUX VIVRE ET NE VAURIEN

                  BENIT SOIT CELUI QUI N’A PAS HONTE DE MOI


                • 5 votes
                  mmbbb 17 décembre 2017 09:13

                  @lilou tu as des neurones déficients ? 


                • vote
                  lilou 18 décembre 2017 01:21

                  404 COMMENTAIRES FATAL ERROR NONT PAS SUFFIT A TE FAIRE ENTRE Voir La Tiedeur OCRE de ton être

                  ET tu parles et tu parles ET PERSONNE NE T’éCOUTE CAR TU ES MORT ET CE QUE TU DIS n’ EST VENT Qui PUE, PRODUIT DE TON ORGUE EN DEUIL

                  COMMENT FAIRE POUR T’AIMER SANS TE DESCENDRE ??? Pour Que DANS LES TREFONDS TU t’IMPULSEs L’éNERGIE DE LAAAAA VIE

                  LES MORTS ENTERRERONT LES MORTS mon ami

                  LES MORTS ENTERRERONT LES MORTS ET TU EN EST

                  ......

                  Je sais et je vois. Tu ne sais ni ne voit mais tu parles et tu meurs


                • 5 votes
                  DJL 93VIDEO DJL 93VIDEO 17 décembre 2017 08:52

                  Périco Légasse a l’art de dire des demi-verités en prenant soin de ne froisser personne ... par exemple :
                  - J’aurais bien aimé que Périco Légasse nous dise que quelque soit les légumes que l’on mangent, ce sont des légumes scientifiques qui sont issus de semences hybrides F1, même les légumes Bio. Nous mangeons des légume scientifique qui sont fragile par nature et qui ont souvent besoin d’un petit coup de chimie pour ne pas crever avant la récolte ...
                   
                  - J’aurais bien aimé que Périco Légasse mette en accusation le GNIS qui interdit aux agriculteur de resemer leur graines. C’est ce qui se passe quand les politiciens laissent faire les professionnels d’un secteur, ils verrouillent (via le GNIS) leur business et mettent en esclavage les plus petites entreprises du secteur (les paysans).
                   
                  - J’aurais bien aimé que Périco Légasse nous parle de tous ces multi-millionnaires qui sont à la tête de la FNSEA et qui se nourrissent du labeur et du pognon des vrais paysans ...


                  • 3 votes
                    mmbbb 17 décembre 2017 09:12

                    @DJL 93VIDEO il aurait pu mettre en cause l INRA , ces scientifiques bidouillent et proposent des fruits et legumes " sur mesure" alors que nous avons la chance d avoir une extreme variete Exemple abricot dont la peau est rouge et presente un taux en fructose plus eleve qu un abricot ancien . L alimention est deja bourrée de sucre donc est il souhaitable d offrir ces varietes Non ces scientifiques sont des porcs .Reportage sur la 5  Par ailleurs cette nouvelle espece est moins gouteuse Quant à la FNSEA ont couvert la vache folle . ce sont eux qui ecrasent les petits pays , en cela le CETA n est pas condamnable , si les pagus de la FNSEA se font ecraser, je ne vais quand meme pas les défendre . Le systeme FNSEA est par nature périmée le cas des poulets DOUX , en Bretagne les elevages ne sont plus rentables ; cette firme a exporte cette methode au Bresil , le soja ne traverse plus l ocean et les usines sont de taille doubles ou triples de celle en bretagne. . Le systeme est obsolète d autant plus que les pays de l est comme la Roumanie se convertisse a l agriculture " BIO " à grande echelle . Les investisseurs se sont engoufres dans ce nouveau creneau , La FNSEA a une guerre en retard . Ce journaliste veut menager la chevre et le chou c ’est un peu dommage . 


                  • 1 vote
                    DJL 93VIDEO DJL 93VIDEO 17 décembre 2017 10:35

                    @mmbbb
                    En fait, les gros boss de la FNSEA choisissent les ministres de l’agriculture de chaque gouvernement en leur faisant passer des entretiens d’embauche. Je ne serais pas étonné qu’ils choisissent aussi les présidents de l’INRA ... Ces gens de l’INRA et de la FNSEA ont des intérêts économiques avec l’industrie agro-alimentaire, donc quand les petits paysans bretons ont du mal à se verser un salaire correct, de l’autre coté, ce paysan engraisse les semenciers, les vendeurs de nourriture pour animaux et les produits chimiques qui sont tous liés avec les boss de la FNSEA ...


                  • vote
                    Heimskringla Heimskringla 17 décembre 2017 11:00

                    Beaucoup de légumes, beaucoup de bon lipides, de l’eau et éviter les glucides à IG élevé au maximum est déjà une bonne base pour une alimentation équilibrée. 


                    Pas très compliqué à faire, juste un peu de bonne volonté. 



                    • 1 vote
                      Joe Chip Joe Chip 17 décembre 2017 12:13

                      @Heimskringla

                      Oui et dans dix ans il y aura de nouvelles préconisations... en ce moment, l’ennemi c’est "le sucre" et les "glucides à IG élevé", tout le monde répète ça comme un mantra, on en parle même à table : surtout pas d’IG à index élevé... on se demande comment faisaient les gens avant pour rester minces.... Il y a des gens qui se gavent de légumes et de jus de légumes en croyant se "purifier" d’intoxications réelles ou imaginaires.

                      L’idée que l’on puisse se soigner ou se purifier par l’alimentation est en soi dangereuse, et je vois dans l’encouragement actuel à l’ascèse alimentaire et au fétichisme nutritionnel une sorte d’exutoire à la notion de culpabilité qui tenaille les occidentaux (pour le meilleur et pour le pire). Au fond, les gens sont toujours aussi superstitieux mais les superstitions ont change de nature, elles ont aujourd’hui des connotations "scientifiques". 

                      J’y vois aussi l’influence diffuse de l’idéologie néolibérale qui cherche à ramener toute qualité à une quantité chiffrable, qui devient ensuite elle-même une vache sacrée (au même titre que "le coût du travail") faisant l’objet d’articles et de conseils que tout le monde se répète comme des vérités bibliques sans jamais y avoir vraiment réfléchi. Ici, la valeur incontestable est l’IG qui exprimerait à lui seul la qualité d’un glucide. IG à index bas = bien. IG à index élevé = mal. 

                      C’est pourtant faire abstraction de toute une série de critères qui vont déterminer l’intérêt d’un aliment, et démontrer une connaissance très superficielle du fonctionnement du corps humain, du métabolisme et de la digestion (vitesse d’absorption intestinale). 

                      L’alimentation doit être adaptée à son métabolisme (rapide ou lent), à la génétique et surtout à ses besoins. Il n’y a pas de régime idéal valable pour tous (en dehors des conseils de bon sens). 


                    • 1 vote
                      Heimskringla Heimskringla 17 décembre 2017 13:03

                      @Joe Chip

                      "on se demande comment faisaient les gens avant pour rester minces.... "

                      Plus actif du aux moyens de transports moins accessibles au commun des mortels. Les enfants qui devaient faire des kilomètres pour aller à l’école ect. 

                      "L’idée que l’on puisse se soigner ou se purifier par l’alimentation est en soi dangereuse"

                      Se purifier ou se soigner, je ne sais pas mais il est certain qu’on a un besoin évidement de graisse non saturée pour notre cerveau et que dans la l’alimentation moderne, ou bien même dans notre façon de traditionnelle de manger, il en manque. 

                      L’IG élevé non assimilé par le corps file droit dans le pancréas qui transforme ça en graisse avec tout ce que cela va impliquer au niveau des problèmes cardiaques en autres. 

                      Je pratique, enfin j’ai pratiqué du sport à haute intensité, la diète a toujours fait partie d’un besoin nécessaire pour me sentir mieux dans mon corps. 

                      "je vois dans l’encouragement actuel à l’ascèse alimentaire et au fétichisme nutritionnel une sorte d’exutoire à la notion de culpabilité"

                      C’est un point de vue, perso je vois ça comme une prise de distance avec une façon excessive de consommer la nourriture.

                      "J’y vois aussi l’influence diffuse de l’idéologie néolibérale qui cherche à ramener toute qualité à une quantité chiffrable, qui devient ensuite elle-même une vache sacrée (au même titre que "le coût du travail") faisant l’objet d’articles et de conseils que tout le monde se répète comme des vérités bibliques sans jamais y avoir vraiment réfléchi. Ici, la valeur incontestable est l’IG qui exprimerait à lui seul la qualité d’un glucide. IG à index bas = bien. IG à index élevé = mal. "

                      Certes mais on peut y avoir réfléchi et y trouver des bénéfices. 

                      "L’alimentation doit être adaptée à son métabolisme (rapide ou lent), à la génétique et surtout à ses besoins. Il n’y a pas de régime idéal valable pour tous (en dehors des conseils de bon sens). "

                      Entièrement d’accord.





                    • vote
                      Joe Chip Joe Chip 17 décembre 2017 14:02

                      réponse ci-dessous.


                    • 1 vote
                      Joe Chip Joe Chip 17 décembre 2017 14:02

                      L’IG élevé non assimilé par le corps file droit dans le pancréas qui transforme ça en graisse avec tout ce que cela va impliquer au niveau des problèmes cardiaques en autres. 


                      Désolé, je ne comprends pas cette phrase. Les aliments ne sont pas assimilés par le pancréas "qui transforme ça en graisse". Tous les glucides sont assimilés par le corps durant la digestion, sauf si les cours de biologie ont changé depuis que j’ai quitté le collège. C’est la vitesse d’absorption intestinale qui importe et non l’IG en tant que tel, qui est modifé par la préparation, la cuisson, etc. Une pomme de terre à IG élevé perd la moitié de sa charge glycémique quand on la prépare avec une cuisson appropriée. Si on consomme un aliment à IG élevé avec des fibres alimentaires, il y a un effet tampon qui ralentit la vitesse d’absorption intestinale. En outre, de nombreuses personnes peuvent consommer des aliments à IG élevés sans prendre de poids, car elles ont un métabolisme de base très rapide. Donc il y a une très forte influence du système hormonal, notamment de la thyroïde. 

                      Faut arrêter de semer la terreur sur les aliments à IG élevé. Il y a des aliments à IG élevés qui ont un excellent profil nutritionnel et qui peuvent être consommés sans aucun problème, sauf par des gens qui ont des pathologies ou des risques de développer certaines pathologies.

                      Je fais beaucoup de sport et aujourd’hui j’ai le recul pour affirmer qu’une alimentation normale et rationnelle couvre la plupart des besoins. La "diète", ça fait surtout du bien dans la tête.  

                      Après, chacun est libre de ses choix, si les gens ont l’impression d’aller mieux en consommant à outrance certains produits ou au contraire en évitant certains aliments, grand bien leur fasse, moi je reste avec mon alimentation équilibrée et ses nombreux petits plaisirs coupables ou non. C’est la gloutonnerie qui est un "pêché", pas la gourmandise.

                      • 1 vote
                        Heimskringla Heimskringla 17 décembre 2017 14:36

                        @Joe Chip

                        http://www.collectif55plus.org/pages/groupes/nutrition/glucides.html

                        http://tpe-lediabete.e-monsite.com/pages/le-diabete/page.html

                        http://obesite.ulaval.ca/obesite/generalites/diabete.php

                        "Il y a des aliments à IG élevés qui ont un excellent profil nutritionnel et qui peuvent être consommés sans aucun problème"

                        Le terme glucide complexe est surement plus adéquat. 

                        "Je fais beaucoup de sport et aujourd’hui j’ai le recul pour affirmer qu’une alimentation normale et rationnelle couvre la plupart des besoins. La "diète", ça fait surtout du bien dans la tête. "

                        Qu’est ce qu’une alimentation normale et rationnelle ? Le terme diète n’est pas vraiment adéquat non plus car personnellement je n’ai pas l’impression de faire une diète mais de manger de façon différente en évitant l’excès. 

                        Il faut trouver l’équilibre entre son besoin journalier, son activité et sa génétique comme tu l’as bien dit plus haut. 

                        Manger un poulet patate douce brocolis, ça n’a pas le même effet sur le corps qu’une frite mayo brochette. 

                        Le problème de l’IG élevé quand on fait une activité sportive soutenue est qu’il ne va couvrir qu’un besoin de départ, il aura un effet de boost qui va s’estomper rapidement. 

                        Je ne dis pas qu’il ne faut pas en manger mais si on a une activité physique ou sportive, cela va devoir être complété avec des IG moyen et faible pour couvrir les besoins caloriques du corps sur un laps de temps déterminé. 

                        On peut optimiser une performance physique grâce à l’alimentation pour ma part.

                        Perso j’essaie de rester "fit" en prenant de l’age. 

                        "moi je reste avec mon alimentation équilibrée et ses nombreux petits plaisirs coupables ou non. C’est la gloutonnerie qui est un "pêché", pas la gourmandise."

                        Bien sur, il faut se faire plaisir (ne serait ce que pour les rebonds glucidiques qui sont nécessaire car le corps s’adapte). Cela serait dommage de s’en priver donc oui, c’est la gloutonnerie le problème et non la gourmandise. 


                      • vote
                        Joe Chip Joe Chip 17 décembre 2017 20:23

                        @Heimskringla

                        L’IG n’est pas un "problème", c’est un chiffre qui ne dit rien sur la qualité d’un aliment et qui n’a rien à voir avec la vitesse d’absorption des glucides. Un aliment à IG bas n’est pas assimilé plus lentement qu’un aliment à IG haut. Le passage du glucose dans le sang se fait dans le même laps de temps pour les IG bas et élevés. C’est l’absorption intestinale.

                        L’idée selon laquelle un aliment à IG bas diffuserait de manière lente et progressive le glucose dans le sang est fausse. Donc si tu consommes des glucides à IG bas, moyen ou élevé en fonction de tes activités, c’est juste parce que le fait de t’astreindre à une discipline t’apporte quelque chose, mais cela ne change strictement rien à la vitesse d’assimilation du glucose et à sa disponibilité dans le sang. 

                        L’élévation de la glycémie n’a rien à voir avec la vitesse d’absorption du glucose. 

                        Voilà l’avis d’un coach sportif diététicien sur la question, je pense qu’il est plus qualifié que toi et moi pour y répondre :

                        http://www.diet-sport-coach.com/pages/content/info-sante-dieteitqu/index-glycemique-et-charge-glycemique.html&nbsp ;&nbsp ;

                        Conclusion :

                        De très nombreux paramètres interviennent pour modifier l’index glycémique d’un aliment, nous rabattre les oreilles en nous affirmant que tel ou tel sucre à un IG précis de "x" est une simple vue intellectuelle sans fondement lorsque ledit sucre passe par la moulinette de notre système digestif.

                        Quant au diabète, c’est un sujet complexe que l’on ne peut pas réduire à l’IG. Il y a des gens qui consomment des saloperies sans jamais développer de diabète, d’autres qui se retrouvent diabétique avec un régime quasiment normal. Selon des études récentes, la maladie serait surtout liée à une inflammation chronique qui détruirait les cellules produisant l’insuline et non à des "pics" d’insuline qui épuiseraient le pancréas. 


                      • vote
                        Heimskringla Heimskringla 17 décembre 2017 21:50

                        @Joe Chip

                        Très intéressant, merci pour le lien. 


                      • vote
                        Heimskringla Heimskringla 18 décembre 2017 19:12

                        @joe Chip

                        J’ai dévoré le site 

                        Un point important quand on fait du sport :

                        http://www.diet-sport-coach.com/pages/content/info-sante-dieteitqu/acide-lactique-et-acidose.html

                        D’ailleurs j’allais justement dire qu’une alimentation basifiante était une bonne chose (spécialement pour des personnes comme moi qui ont un taux de créatinine dans le sang élevé). 


                      • vote
                        Maître Cube 20 décembre 2017 14:51

                        Très intéressant ! Il explique clairement ce que l’on ressent confusément : Pourquoi l’abaissement des coûts de production, dans l’alimentaire en particulier, détruit l’environnement et la santé. Son explication est valable dans tous les domaines, industrie, production de biens, bâtiment. Il suffit de voir les bâtiments modernes par rapport aux bâtiments ancien, sans parler des cathédrales, pour s’en convaincre.

                        Dans l’agriculture, c’est la « Révolution Verte », qui préconise l’usage de pesticides et d’engrais chimiques, qui a tout foutu en l’air. A cause de cette « révolution » les agriculteurs se sont mis à travailler comme des brutes en forçant la nature au lieu de s’y adapter et en ne tenant plus compte des caractéristiques des sols plus ou moins adaptés aux plantes cultivées.

                        Fait intéressant, la Révolution Verte a été initiée par la fondation Rockefeller, qui était spécialisée dans l’eugénisme depuis son origine. Mais il ne faut surtout pas en tirer la conclusion que le but de sa Révolution Verte était d’affaiblir et de détruire peu à peu les populations. Ce serait complotiste.


                        • vote
                          Heimskringla Heimskringla 20 décembre 2017 20:01

                          @Maître Cube

                          "Mais il ne faut surtout pas en tirer la conclusion que le but de sa Révolution Verte était d’affaiblir et de détruire peu à peu les populations. Ce serait complotiste."

                          On doit surement parler menu au Bilderberg entre scientifiques et représentants de l’agro alimentaire....



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès