• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Thinkerview : Vincent Mignerot, anticiper l’effondrement ?

Thinkerview : Vincent Mignerot, anticiper l’effondrement ?

Interview de Vincent Mignerot, président de l’association Adrastia http://adrastia.org/

- ECOUTER EN PODCAST AUDIO : https://thinkerview.com/feed/podcast/https://itunes.apple.com/fr/podcast/t.

- SITE : http://thinkerview.com 

- FACEBOOK : http://facebook.com/Thinkerview 

- TWITTER : http://twitter.com/Thinker_View

Tags : Environnement Société Energie Prospective et futur Violence



Réagissez à l'article

72 réactions à cet article    


  • 3 votes
    Heimskringla Heimskringla 21 septembre 10:35

    Je l’ai écoutée hier. 


    Le passage qui commence vers la minute 18 m’a beaucoup parlé. 

    Et si la folie collective ne viendrait pas de la ? D’un trop grand écart entre l’idéal et la réalité ? 

    Je suis entièrement d’accord avec lui au sujet de la "démocratie" 

    J’ai une question sincère et si on me tombe dessus pour "antisémitisme" je m’en fou comme de l’an 40 donc je vais la poser :

    A-t-on déjà évalué au vu de ce qu’il dit, l’influence du Judaïsme dans cette déformation de la réalité ? Souvent j’ai l’impression que l’influence sémitique a joué un rôle majeur dans une forme de déconnection avec le réel, une forme de psychanalisation de l’occident, comme si l’occident était passé sur le divan via l’ingénierie sociale moderne très influencée par les intellectuels juifs comme Marcuse, Adorno et les travaux de Freud par exemple. 

    La démocratie que l’on connait en serait le symbole dans tout ce qu’elle a de sociétale. 

    Je me trompe peut être... bref le but de ma question n’est pas de trouver un coupable mais bien de comprendre quelque chose en ayant des informations supplémentaires à propos de ce sujet qui est relevé dans cette itw. 

    J’ai bien aimé aussi le passage sur la dignité. C’est très juste, quoi qu’il se passe, l’important sera de rester digne. 

    Bref une des meilleures vidéos au sujet des problèmes (sérieux) que l’on connait aujourd’hui. 


    • 1 vote
      yoananda yoananda 21 septembre 10:56

      @Heimskringla
      on en parle parfois avec Gollum de l’influence néfaste des idées racines des religions abrahamiques.

      Tout le merdier découle du péché originel et de ce qu’il implique : le bien le mal, et donc le libre arbitre, le rejet de la nature, l’enfer, la réparation / sauvetage du monde, etc...

      Pour en arriver à la religion shoatique actuelle et tout son cortège de valeurs inversée.

      Donc oui, je crois qu’on peut dire que le vert est dans le fruit et que nous sommes déconnectés "ontologiquement" (si je puis dire) de la réalité.

      C’est un poil plus compliqué que ça, à cause de l’intersubjectivité qui est un échelon intermédiaire entre l’objectivité et la subjectivité ... mais, de mon point de vue, il y a en effet un soucis avec notre mentalité "sémitique".


    • vote
      Heimskringla Heimskringla 21 septembre 11:17

      @yoananda

      J’ai le sentiment que le vieux monde, l’ancien monde et une grande partie de ses intellectuels disons...Aryens (Oui j’ose car c’est le cas pour ma part) on souvent mis en garde sur ce phénomène.

      Loin de moi l’idée de penser que c’est entièrement négatif je précise.

      "C’est un poil plus compliqué que ça, à cause de l’intersubjectivité qui est un échelon intermédiaire entre l’objectivité et la subjectivité"

      Je comprends.

      Merci pour tes précisions sur ce sujet que je trouve vraiment passionnant. 


    • 2 votes
      yoananda yoananda 21 septembre 11:34

      @Heimskringla
      le contraste avec les païens qui ont gardé une forme de lien plus "authentique" avec la nature est saisissant.

      Quand tu vois un Attali nous dire que la nature c’est le mal, que le monde doit être "réparé" (par le peuple élu, c’est à dire, les juifs, c’est à dire les humains) ben forcément, tu peux mesurer l’étendu des dégâts potentiels de ce genre d’idéologie : parce que Attali, sorti major de polytechnique, c’est pas un imbécile quoi qu’on penses de lui.

      Donc, si l’intelligence peut être perturbée par les émotions, il y a la une autre forme de perturbation (non liée aux émotions mais à l’incertitude).

      On ne sait pas.

      D’ailleurs plus on en découvre de choses en science, plus on mesure l’étendue de notre ignorance, et donc, paradoxalement moins en sait.

      Et sur cette zone grise de "on ne sait pas", sur cette incertitude, on peut projeter ce qu’on veut.

      Par exemple : la mort.

      On vit. Ça on le sait. On est conscient. Ça on le sait. Mais quand on meurt il se passe quoi ? Ça, on ne sait pas : peut-être qu’on disparaît tout court, ou peut-être qu’il y a autre chose.

      C’est le fondement de toutes les religions : s’il y a quelque chose après la mort, il y a donc autre chose. Quel est cet autre chose ?

      Les religions apportent une réponse à laquelle la science est bien incapable de répondre (et visiblement, même avec les progrès actuel, ça reste toujours inaccessible).

      Déjà, voila pourquoi malgré tous nos progrès, la religion ne se dissipe pas forcément.

      Donc cette incertitude, notre cerveau est fait de telle sorte qu’il faille qu’il la comble. Il la comble avec une intersubjectivité : ce qui importe ce n’est pas ce qu’on croit, mais avec qui on le croit, parce que nous sommes des animaux grégaires.

      De cette intersubjectivité née de nos mythes partagés découle en fait bien plus de choses qu’on ne pense : notre sentiment de justice y est rattaché, et à partir de la, tu peux en déduire un système économique ou un autre.

      Exemple : l’usure. L’usure n’est pas acceptée par certaines religions, mais l’est par d’autres idéologies. Tout découle d’une certaine conception de ce qui est juste et ce qui ne l’est pas.

      Les mathématiciens étudient tout ça de nos jours d’ailleurs (mais c’est un autre sujet).

      Donc, l’idée de péché, et tout ce qui s’en suit on façonné une mentalité bien particulière qui s’est imposée en masse en occident et en orient (en gros, toutes les religions dites "monothéistes", judaïsme, christianisme, islamisme - ça en fait du monde ! lol)

      En ce qui ME concerne (c’est discutable), pour en revenir au sujet des Aryen, j’estime que cette mentalité est sémitique et non aryenne. Elle rentre en conflit direct avec notre biologie caucasienne, plus encline au paganisme en réalité.

      D’ailleurs je vois dans les progrès de l’athéïsme et l’agnosticisme une forme de rejet de ces conceptions.

      Bien plus sont païens sans le savoir car il y a une certaine confusion qui règne à cause de l’oubli. Ceux qui ont un lien à la nature ou au surnaturel interprètent ça dans le cadre restreint de la culture judéo-catho qui justement à pourchassé et détruit tout ça (chasse aux sorcières par exemple, c’était la chasse aux païens). Donc les gens n’ont souvent rien pour rattacher ce qu’ils vivent parce que ça a été effacé de la mémoire collective. Mais il ne faudrait pas grand chose pour qu’ils re-collent les morceaux smiley

      Je pense que tu comprends ce dont je parle smiley


    • vote
      zzz999 21 septembre 11:43

      @yoananda

      C’est surtout lié à une déformation satanique de la loi mosaique qui fait que le judaisme n’a non seulement plus grand chose à voir avec les préceptes originaux de Yahwé, mais en est l’anti-thèse. Les Hébreux ont troqué la Torah pour la Kabbale, ce qui revient pour un policier à travailler pour la mafia.


    • vote
      Gollum Gollum 21 septembre 11:52

      @yoananda

      Bien plus sont païens sans le savoir

      Oui. Ce fut mon cas je l’ai senti très tôt de façon obscure d’où mon rejet d’un certain christianisme assez rapidement même si je suis devenu plus virulent récemment.. Mais ça couvait sous la cendre depuis un bon moment.

      On peut rajouter qu’à l’intérieur même du christianisme un fond païen est arrivé à ressurgir. Ce fut le cas pour le christianisme dit celtique, imprégné d’astrologie et d’alchimie. Bernard de Clairvaux fut aussi assez de cette tendance là lui qui n’arrête pas de faire l’éloge de la Nature. En contradiction totale avec le courant majoritaire.

      Et à mon sens la situation assez libre de la femme en France ne vient non pas du christianisme de l’époque où c’est parti en couilles (Constantin puis Augustin (atchoum)) mais bel et bien de l’esprit celte qui a réussi à émerger et revenir quelque peu au Moyen-Âge. C’est pour cela qu’il y a plusieurs christianismes en fait suivant que l’on met l’accent sur tel ou tel aspect.. 

      On peut aussi évoquer l’épopée cathare qui fut un christianisme rejetant le libre-arbitre ainsi que l’épée de Damoclès que fut l’enfer éternel. Bien évidemment Rome ne pouvait pas supporter un tel christianisme libertaire. Le libre-arbitre étant la pierre d’angle absolument vitale pour un système religieux répressif.

      Mais il ne faudrait pas grand chose pour qu’ils re-collent les morceaux

      En fait ça revient assez en force à travers les mythes de la Femme originelle ou le chamanisme, ceci dans le cadre du new-âge… 


    • vote
      yoananda yoananda 21 septembre 11:56

      @zzz999
      je ne suis pas sûr de comprendre tes propos.

      Le péché originel ça n’a pas bougé depuis le début du judaïsme à ma connaissance.

      Le tribalisme non plus.


    • vote
      Heimskringla Heimskringla 21 septembre 11:57

      @yoananda

      "En ce qui ME concerne (c’est discutable), pour en revenir au sujet des Aryen, j’estime que cette mentalité est sémitique et non aryenne. Elle rentre en conflit direct avec notre biologie caucasienne, plus encline au paganisme en réalité."

      Je suis entièrement d’accord avec ça. Heidegger en a parlé mais bon, ça va devenir complètement politiquement incorrect donc on va stopper la car j’ai pas envie d’avoir le FBI chez moi un jour 

      Ps : Merci de mettre des mots et d’expliquer plus clairement des impressions que je peux avoir mais qui sont bordéliques. N’ayant pas eu l’accès à un cursus universitaire tout au contraire, j’ai du mal à expliquer mes ressentis et à mettre sur papier les connections que je peux faire en m’intéressant à différents domaines. 


    • vote
      Gollum Gollum 21 septembre 11:58

      @zzz999

      N’importe quoi. Les préceptes de Yahvé sont : régnez sur tout je vous le donne, servez vous.. C’est encore valable. Le tout sur fond d’intolérance absolue vis à vis du reste.

      C’est d’ailleurs ce fond d’intolérance que le christianisme a repris.

      Quant à la Kabbale elle est minoritaire même en Israel. De surcroît c’est sans doute le courant juif le moins intolérant, notamment vis-à-vis de la féminité. 

      Mais bien évidemment quand on se nourrit aux conneries répétées ad nauséam sur le web, on répète comme un perroquet. Je serai curieux d’ailleurs de sonder vos connaissances kabbalistiques il est probable que ça ne vole pas très haut.

      Sans compter que la Kabbale est un domaine vaste s’étendant sur plusieurs siècles. Et que l’on est en droit de rejeter certaines déviances ou nouveautés n’ayant rien à voir avec le fond originel.


    • vote
      Heimskringla Heimskringla 21 septembre 12:05

      @Gollum

      "Oui. Ce fut mon cas je l’ai senti très tôt de façon obscure"

      Ah toi aussi tu as senti en toi très vite des odeurs de sapins, la brume des forêts et les hurlements de loups. Quelque chose qui est collé à tes pieds et qui vient de très très loin ?

      En plus je suis O négatif au niveau de mon sang... bref je ne supporte pas la modernité judaïsée, c’est physiologique 


    • vote
      yoananda yoananda 21 septembre 12:13

      @Gollum
      "En fait ça revient assez en force à travers les mythes de la Femme originelle ou le chamanisme, ceci dans le cadre du new-âge… "

      Pas faux. Mais le nouillage se fait trop récupérer par le consumérisme. Il est trop imprégné des maux de notre époque. Je trouve ce mouvement assez catastrophique en fait.

      Mais oui, on peut le voir en effet comme une résurgence du paganisme.

      Pour ma part, je pense que les scientifiques, qui étudient la nature en fait, sa chimie, sa physique, et qui sont parfois mystiques (sans être religieux) sont aussi des païens en quelque sorte (c’est discutable j’en conviens).


    • vote
      Gollum Gollum 21 septembre 12:16

      @Heimskringla

      Oui j’ai passé mon enfance dans les bois à traquer la girolle ou le bolet, sinon le lactaire ou le tricholome… smiley

      Jamais pu supporter aussi la dévaluation de la Nature du paradigme christiano-romain (jamais aimé la Rome antique non plus, j’ai toujours été pro-celte) et du monde animal, cette dévaluation de cette vie grouillante au profit de l’homme sommet du monde parce qu’il aurait une âme que les animaux n’ont pas..

      Pour moi tout avait une âme. Et c’est encore le cas. smiley

      Bref, je ne pouvais que rompre avec tout ça. Ce fut d’ailleurs sur cette base que je me suis intéressé à Alain de Benoist à une époque.

      Mais pour moi la modernité n’est pas seulement le fruit du christianisme corrompu, sectaire. En fait la modernité c’est l’empire romain aussi. Comme par hasard le siège même de la papauté est à Rome. J’y vois comme une sorte de confirmation.


    • vote
      Gollum Gollum 21 septembre 12:24

      @yoananda

      Oui mais ça en sortira un jour du consumérisme. Et le féminin fera son retour. Cela ira de pair avec un retour de la Nature que l’on aura bien martyrisée entre temps..

      La permaculture notamment n’a rien à voir avec le new-âge et participe bien de ces retrouvailles avec le Cosmos.

      Bien évidemment les cathos tradis sentent le danger. Pierre Hillard notamment vitupère contre ce retour d’une religion de la Nature, il essaye d’en faire un outil du nwo afin de diaboliser tout cela.. Certes c’est récupéré par le nwo, mais c’est bien le nwo qui pollue, massacre l’Amazonie et j’en passe… et c’est bien à cause de cette dévaluation issue tout droit du monothéisme que le Capitalisme a tout bousillé..

      Sinon, beaucoup de scientifiques, surtout parmi les naturalistes sont obligés d’avoir un fond païen.. Il va sortir au cinéma un film sur les arbres très bientôt où l’on voit à l’œuvre l’intelligence même du vivant. Ce genre de film ne peut que faire ressurgir l’esprit païen.


    • vote
      yoananda yoananda 21 septembre 12:40

      @Heimskringla
      je vais parler de la mentalité Aryen. Attention, c’est assez spéculatif. Je parle surtout des européens.

      Nous vivons dans des régions à hivers humides. Ces 2 mots sont très important.

      Hiver d’abord.

      L’hiver implique 2 choses :

      * moins de parasites

      * faire des stocks

      en terme de mentalité ça implique un mental angoissé d’une part (pour passer l’hiver il faut s’en préoccuper tout le reste de l’année), et d’être inventif. A l’inverse des climats tropicaux luxuriants, il a fallu qu’on se creuse les méninges. C’est pour ça que les asiats et les européens ont un QI plus élevé que les africains en moyenne.

      Rien de bien mystérieux la dedans.

      Le fait qu’il y ai moins de parasites implique un fonctionnement moins tribal : l’étranger est moins une menace (contamination) que dans les pays chauds. C’est pour ça qu’on est dans des sociétés plus libérales (en moeurs et en politique ==> comme le dit Todd la structure politique découle des structures familiales).

      Ca c’est pour l’hiver.

      Maintenant passons à l’eau.

      Les asiat ont des hivers secs et nous humides (donc de la neige qui fond et irrigue l’été).

      Ca implique pour eux de mettre en place des systèmes d’irrigration pour la culture du riz. Ils ont donc développés des mentalités, non pas holistiques (à mon humble avis) mais collectivistes. Chez les asiats la structure sociale est beaucoup plus importante que chez nous, l’ordre et l’harmonie car c’est une question de survie collective pour eux.

      Chez nous, avec des hivers humide on peut faire pousser le blé tout seul sans avoir à se préoccuper de ce que font les autres. Donc ça a façonné une mentalité plus individualiste, avec un goût plus porté sur la liberté, mais aussi, probablement par compétition individuelle, sur la compétition, la transgression.

      Ça pourrait expliquer pourquoi nous avons une mentalité de conquérant au sens large : je ne parle pas de conquêtes militaires particulièrement. Mais ce sont les européens qui ont conquis presque tous les sommets montagneux. Je crois (sauf erreur) que c’est le cas pour les grottes et bien d’autres choses. Alors que les asiats sont beaucoup plus conformistes parce que l’ordre social est beaucoup plus important pour eux (question de survie).

      Donc européens K+individualisme, asiat K+collectivisme, afrique r.

      r/K sont 2 stratégies de reproductions pour s’adapter à l’environnement. r : faire beaucoup d’enfants avec peu d’investissement, K en faire peu mais plus d’investissement.

       

      Du coup, ça permet d’expliquer (je trouve) comment la biologie nous a façonné (pendant des dizaines de milliers d’années). C’est sur ce "substrat" que le reste s’est développé.


    • vote
      Heimskringla Heimskringla 21 septembre 12:51

      @yoananda

      Très intéressant. Je me suis souvent demandé si la pudeur Européenne par exemple était due en partie au froid (au couvert) alors que le sémitisme était plus dans la tentation et la nudité à cause de la chaleur (le découvert) donc aussi au sexe. 

      L’intelligence Européenne pourrait avoir une de ses sources au niveau du dedans (occupation intérieure due au conditions climatiques difficiles). 

      Cela rejoint je trouve ton explication.


    • 3 votes
      medialter medialter 21 septembre 13:31

      @Gollum
      "Et à mon sens la situation assez libre de la femme en France ne vient non pas du christianisme de l’époque où c’est parti en couilles (Constantin puis Augustin (atchoum)) mais bel et bien de l’esprit celte qui a réussi à émerger et revenir quelque peu au Moyen-Âge"

      *

      Absolument rien à voir, déjà peu de femmes sont libres en France, la plupart étant assujetties comme leurs conjoints à la constriction du grand capital. En voulant acquérir et en ayant acquis l’égalité, à l’image de leurs connards de mecs qu’elles voulaient singer, elles n’ont rien fait d’autre que s’enclaver, volontairement et en chantant, dans les chaines d’une vie irrespirable à servir le bourreau républicain. Bien plus de femmes avaient une immense liberté au XIX° au faible prix d’une image familiale à entretenir, elles doivent se retourner dans leurs tombes à constater comment leur descendance est allée d’elle même s’emprisonner

      *

      Ensuite, ce n’est pas de liberté qu’il faut parler concernant le "progrès" de l’émancipation, mais d’une position juridiquement et scandaleusement avantageuse leur donnant le pouvoir de détruire toute une famille d’une simple humeur. Position délibérément concédée par l’élite en place, de manière à détruire le dernier bastion qui pouvait encore résister au NOM (la famille) - ce qu’elles font de manière terriblement efficace, et accessoirement de manière à assurer l’autre programme en place, consistant à castrer le peu de mâles qu’il reste.

      *

      L’esprit celte, tu repasseras, la femme celte était une guerrière qui s’unissait à son mari pour repousser tout envahisseur, aujourd’hui la plupart des femmes sont devenues les putains d’un envahisseur déjà en place


    • 1 vote
      yoananda yoananda 21 septembre 13:36

      @medialter
      je pense que Gollum ne parle pas de la même chose. Il parle d’une tendance séculaire à la liberté féminine. La conjoncture actuelle, bien qu’y étant liée (en gros, cette propension à la liberté elles en ont fait de la merde) est une question différente.

      De ce que j’ai compris.

      Je dis ça parce que je suis d’accord avec ce que vous dites tous les 2. J’en déduis que vous ne parlez pas de la même chose smiley


    • vote
      Gollum Gollum 21 septembre 14:02

      @medialter

      Euh vouais là tu nous fais du pégase… T’es à côté de la plaque. smiley

      Je parlais de la liberté de la femme au Moyen-Âge pas à un autre moment !

      Beaucoup, et évidemment ce sont les mêmes qui nous disent que la science a pu être possible grâce au christianisme, ce que je conteste fortement, disent que le liberté de la femme, en France, au Moyen-Âge vient du christianisme. Ce que je conteste aussi l’attribuant plutôt à l’esprit celtique qui n’a jamais bridé la femme. Il suffit de lire la prose misogyne des premiers docteurs de l’Église pour être fixé (Tertullien entre autres)

      Sur la situation d’aujourd’hui je suis assez d’accord.

      Sur le XIXème siècle par contre je ne suis pas d’accord. 

      Bon, faudrait développer mais j’ai un peu la flemme.


    • vote
      Zatara Zatara 21 septembre 14:20

      @Gollum
      Sans compter que la Kabbale est un domaine vaste s’étendant sur plusieurs siècles. Et que l’on est en droit de rejeter certaines déviances ou nouveautés n’ayant rien à voir avec le fond originel.

      Bien....quand vous serez capable de l’appliquer au christianisme ou même de le transposer à l’échelle de la vie de quelques penseurs digne de ce nom, plutôt que de camper bêtement sur des amalgames conceptuels futiles... mais passons, le pépère n’est plus le sujet. Si vous êtes capable de faire le tri en étudiant un bouquin, vous serez capable de faire le tri au niveau d’un auteur, quel qu’il soit....


    • vote
      medialter medialter 21 septembre 14:27

      @Gollum

      "Je parlais de la liberté de la femme au Moyen-Âge"

      [...]

      "Et à mon sens la situation assez libre de la femme en France ne vient non pas du christianisme de l’époque où c’est parti en couilles (Constantin puis Augustin (atchoum)) mais bel et bien de l’esprit celte qui a réussi à émerger et revenir quelque peu au Moyen-Âge"

      *

      Perso je lis : "la situation assez libre de la femme en France ... vient ... de l’esprit celte qui a réussi à émerger et revenir quelque peu au Moyen-Âge"

      *

      Tu ne parlais pas de la femme du moyen-age, mais de l’esprit celte du moyen-age. La situation assez libre de la femme en France, ça sous-entend quand même aujourd’hui, parce que je ne voudrais pas dire, mais la liberté de la femme au moyen-âge ....  smiley ...  smiley


    • 2 votes
      Gollum Gollum 21 septembre 14:36

      @medialter

       mais la liberté de la femme au moyen-âge …. 

      Lire Régine Pernoud sur le sujet. Sinon oui je m’étais quelque peu mal exprimé en effet.


    • vote
      Gollum Gollum 21 septembre 14:43

      @Zatara

      Si vous êtes capable de faire le tri en étudiant un bouquin, vous serez capable de faire le tri au niveau d’un auteur, quel qu’il soit….

      C’est vous qui avez voulu faire de moi un espèce de fanatique incapable de nuances. J’avoue que cela m’a amusé. Cela ne change rien quant à ce que j’ai écrit sur Augustin. On peut être lumineux d’un côté et ténébreux de l’autre. C’est la prérogative de l’humain… Seulement voilà je voulais mettre l’accent sur le côté ténébreux vu l’influence du bonhomme. Vous avez voulu y voir autre chose et bien plus que ce que j’y mettais..

      Pour ce qui est du christianisme j’ai parlé du christianisme celtique plus haut et notamment de Bernard de Clairvaux.. J’ai toujours aimé le christianisme celtique d’ailleurs. Malheureusement ce fut une période courte.


    • vote
      Heimskringla Heimskringla 21 septembre 15:07

      @Gollum

      J’ai cette même impression concernant les "cycles". Ce qu’on fait a déjà été fait et sera refait encore et encore et encore jusqu’à l’extinction. 


    • vote
      yoananda yoananda 21 septembre 15:09

      @Gollum
      "J’ai toujours aimé le christianisme celtique d’ailleurs"

      je ne connaissais pas. C’est intéressant. J’ai déjà abondamment critiqué le christianisme, je n’y reviens pas.

      Du coup, je vais critiquer la paganisme, dont je reconnais pour vertu le lien avec la nature et le coté anarchique.

      Mais du coup sa faiblesse, c’est justement ce coté anarchique : c’est super en temps de paix, mais "impossible" (comprendre très difficile) de s’unir en temps de menace, alors que c’est beaucoup plus direct sous la houlette d’un seul Dieu et à fortiori d’un seul dogme.

      Mais il y a autre chose : l’innovation du christianisme c’est d’avoir "inventé" un Dieu portable. Les dieux païens sont des dieux locaux (liés à la nature locale) non transportables. Le dieu chrétien est donc à la fois plus universel et plus "personnel" (lié à la personne et non au lieu, on peut l’emporter partout avec soi).

      D’autre part, il me semble (c’est à la fois une force et une faiblesse) il n’y a pas de morale chez les chrétiens. Je suis contre la morale dans l’absolu, mais je dois reconnaître que d’avoir une morale (qui est une aberration spirituelle) est une force collective. Ça unifie un groupe, mais plus, ça le "densifie". Et le christianisme apporte ça avec lui (mal de mon point de vue à cause de cette histoire de péché, mais il l’apporte tout de même).

      Ce qui fait 3 forces du christianisme qui selon moi expliquent pourquoi il s’est imposé.

      Il faut rajouter 2 choses encore : apparemment, le christianisme comme les autres religions "à morale" s’impose à partir du moment ou il y a >2000 calories par jour au repas, et en lisant l’article wikipedia, j’ai l’impression que c’est aussi lié au mode de vie urbain (et donc indirectement aux 2000 calories).

      Donc, cette histoire de christianisme celtique me semble intéressante même si c’est encore assez vague (notamment sur le lien avec la nature, qui visiblement n’a pas survécu au christianisme, mais c’est peut-être aussi lié au mode de vie urbain plus qu’à la religion).


    • vote
      medialter medialter 21 septembre 15:15

      @Gollum

      "Lire Régine Pernoud sur le sujet"

      *

      Pernoud y parle essentiellement de la femme noble (pour simplifier, disons de la femme bien née). Très peu, ou pas de la femme du peuple


    • vote
      medialter medialter 21 septembre 15:20

      @Heimskringla
      "J’ai cette même impression concernant les "cycles". Ce qu’on fait a déjà été fait et sera refait encore et encore et encore"

      *

      C’est différent, ce sont ici des cycles individuels. Nietzsche aussi a eu la même impression avec son "éternel retour"

      *

      "jusqu’à l’extinction"

      *

      Jusqu’à l’homme divin exonéré des cycles de réincarnation. Différent aussi ; L’enseignement ummite (que je ne partage pas dans le cas présent) estime que l’intégralité de l’humanité parviendra au stade christique au bout d’une trentaine de millions d’années (de mémoire)


    • vote
      yoananda yoananda 21 septembre 15:23

      @medialter
      "Pernoud y parle essentiellement de la femme noble (pour simplifier, disons de la femme bien née). Très peu, ou pas de la femme du peuple"

      Je ne connais pas le sujet, mais ...

      je pense qu’il ne faut pas confondre la liberté "matérielle" dont pouvait jouir la femme noble qui n’était pas astreinte à devoir bosser pour la survie de la famille ou du clan et la liberté de la roturière qui (mais ça je n’en sais rien) pouvait très bien avoir un statut social élevé au sein de son groupe de référence (famille/clan) tout en étant en apparence esclave de ses corvée (mais juste nécessaires à la survie, division du travail oblige).

      Bon je ne sais pas, mais en tout cas le fait que Pernoud parle de la femme noble, à priori, ça n’empêche pas que la roturière aie aussi été relativement "libre" (ou considérée).

      Est-ce qu’il s’est exprimé sur le sujet ?


    • vote
      yoananda yoananda 21 septembre 15:49

      @Gollum
      ha oui, tu as vu l’explication sur les calories/religion ? ca complète la mienne de manière évolutionniste et très intéressante je trouve.

      Les élites ayant accès à plus de ressources se sont "adoucies" (et oui, ça peut sembler paradoxal) dans leur biologie (stratégie K) et donc on du compenser en instaurant une morale (via la religion) face aux hordes "r" ...

      "In order to offset this disadvantage, Dr Baumard believes the wealthy introduced moralising religions to the poor as a way to introduce them to ‘slow-life’ strategies, therefore offsetting the evolutionary disadvantages the elite faced in being less motivated by acquisition, greed and procreation."

      (l’auteur de l’article critique lui même cette proposition, mais en fait, il n’a pas compris le mécanisme épigénétique impliqué - dommage)

      Il faudrait rajouter la question du QI (je dis bien QI et pas intelligence) la dedans : plus le QI est bas plus les gens sont religieux (je dis bien religieux et non pas spirituels), et moins ils sont riche aussi. Ces 3 variables sont corrélées (avec le fait qu’être moins riche peut faire diminuer le QI par pollution ou par manque de nutriments et donc, c’est une sorte de "trappe").


    • vote
      yoananda yoananda 21 septembre 15:53

      @Heimskringla
      les cycles (féminin) n’interdisent pas la linéarité (masculin), ils se combinent pour donner la spirale (ou mieux la spirale à branches, car en fait de lignes et de cercles, c’est plutôt des sinuosités et des arborescences).


    • vote
      Heimskringla Heimskringla 21 septembre 18:48

      @yoananda

      Oui y’a des Symboles Hindous par exemple qui représente bien ces mouvements. Je pense que tu dois voir de quoi je parle 


    • vote
      Gollum Gollum 22 septembre 09:30

      @yoananda

      D’autre part, il me semble (c’est à la fois une force et une faiblesse) il n’y a pas de morale chez les chrétiens.

      Bizarre de dire ça… Plutôt la vision inverse pour moi. Le christianisme est avant tout moral de par sa mise en avant du péché originel entendu sur un plan moral (encouragé d’ailleurs par le texte originel : désobéissance) et pas sur un plan métaphysique (comme dans le bouddhisme)

      contradictoire avec la suite d’ailleurs ? : apparemment, le christianisme comme les autres religions "à morale" s’impose etc...

      Sur la fragilité du paganisme c’est pas faux.

      mais c’est peut-être aussi lié au mode de vie urbain plus qu’à la religion).

      C’est plus le retour au point de vue sémitique originel, à mon avis, qui a toujours été détaché de la nature...


    • vote
      Gollum Gollum 22 septembre 09:32

      @Heimskringla

      Oui y’a des Symboles Hindous par exemple qui représente bien ces mouvements. Je pense que tu dois voir de quoi je parle 

      Oui le svastika représente les 4 phases temporelles d’un cycle. Le svastika suggère d’ailleurs une roue qui tourne sur elle-même, enchainant ainsi les cycles..


    • vote
      Gollum Gollum 22 septembre 09:34

      @yoananda

       plus le QI est bas plus les gens sont religieux (je dis bien religieux et non pas spirituels), et moins ils sont riche aussi.

      Bah (je vais encore me faire des ennemis, lol) ça se perçoit ici même sur Avox… Je ne citerai pas de noms mais on les a tous en tête.. smiley


    • vote
      Gollum Gollum 22 septembre 09:35

      @medialter

      La femme du peuple n’était pas plus libre que l’homme du peuple à mon avis. Bien évidemment que Pernoud parle des femmes d’un certain rang. Cela n’invalide en rien son observation.


    • vote
      Gollum Gollum 22 septembre 09:39

      @medialter

      C’est différent, ce sont ici des cycles individuels. Nietzsche aussi a eu la même impression avec son "éternel retour"

      Pourquoi admettre des cycles individuels et pas des cycles cosmiques ?

      L’enseignement ummite (que je ne partage pas dans le cas présent) estime que l’intégralité de l’humanité parviendra au stade christique au bout d’une trentaine de millions d’années (de mémoire)

      Rien que ça ça dévalue totalement Ummo et tout ce qui y est rattaché.. J’ignorais d’ailleurs cette histoire.. 30 millions d’année "d’évolution" alors que sur une période aussi longue on a toutes les chances d’avoir des effondrements de civilisations absolument complètes… Bon, enfin bref.. Ummo ---> poubelle.


    • vote
      Et Hop ! 22 septembre 09:41

      @yoananda

      Le régime soviétique reposait sur l’athéisme et le matérialisme, il a été le plus oppresseur et le plus pollueur qui soit.

      Le progressisme et le libéralisme économique, eux-aussi fondés sur le matérialisme athée, ne valent pas mieux.

      Par contre, les moines d’Occident ont développé des agricultures et des sociétés durables.


    • 1 vote
      pegase pegase 23 septembre 01:18

      @medialter

       parce que je ne voudrais pas dire, mais la liberté de la femme au moyen-âge ....   ...  


      Si si ... l’écrivaine Christine de Pisan par exemple .... 

       ... et Jehanne ? .. Pour rappel elle marchait sur Compiègne avec sa propre armée d’environ 400 hommes d’armes qu’elle rémunérait de sa poche, le tout sans l’aval du roi (déjà rien que ça).... en chemin elle tombe sur Franquet d’Arras, un mercenaire agglo-bourguignon et ses hommes qui pillaient toute la région, elle lui livre bataille, le capture et lui fait couper la tête ..... couic  smiley

      (en fait elle voulait l’échanger contre des insurgés condamnés à être pendus à Paris, mais les anglois ont refusés le deal)

      Avouez ... c’est quand même surprenant non ?


    • 1 vote
      yoananda yoananda 21 septembre 11:16

      Sujets qui fâchent.
      Abordés de manière radicale.
      J’adore, forcément ! lol
       
      Plus sérieusement. L’humanité prends conscience qu’elle est en capacité de détruire non seulement la civilisation, mais l’humanité, et peut-être même une grande partie de la vie sur terre.
      Ce n’est pas nouveau, on le sait depuis qu’on a empilé des bombes atomiques, mais ce qui est nouveau c’est qu’on se rends compte qu’on détruit en effet beaucoup de choses, et ce de manière différée et irreversible (le changement climatique n’y est pas pour rien).
       
      L’originalité des propos de Vincent Mignerot, c’est de situer sa réflexion sur le temps long. Très long.
      Il explique que les germes de la pollution, du capitalisme, des marchés, de la destruction (irréversible) des écosystème était probablement déjà la au néolithique. Et d’ailleurs pas qu’en germe ...
       
      La seule différence avec l’époque actuelle c’est : l’impact est maintenant mondial (et c’est la dessus qu’il base sa définition de l’anthropocène). Pour le reste rien de vraiment nouveau.
       
      L’homme a toujours modifié, détruit, son environnement. Il s’est toujours mis en péril, et a toujours du trouver des solutions.
       
      Je parle en tant que collapsologue. J’ai très longuement étudié ces sujets (en amateur bien sûr). Au départ, je pensais que le phénomène de notre civilisation actuelle était nouveau, mais je me suis rendu compte que les problèmes qu’on rencontre, non seulement ne sont pas nouveau, mais récurrent : exemple, en inventant les hauts fourneaux on a rasé trop de forêts en europe. A un moment on a une pénurie et ... ho comme par hasard, ça coïncide exactement avec la période d’effondrement économique (crise de Venise) de famines, guerres et épidémies.
       
      Donc on a déjà été confronté à ce genre de situation merdique et le "moyen age", s’il est sombre, ce n’est pas tant à cause du régime féodal (qui valait le notre à bien des égards) qu’à cause des pénuries de ressources : pénuries contre lesquelles il est difficile de se prémunir (on ne fait rien de différent actuellement avec le pétrole).
       
      Les clés pour comprendre tout ce binz sont la démographie, l’innovation, le processus d’accumulation et d’épuisement.
      Les systèmes qu’on met en place par dessus, les institutions, qu’elles soient ceci ou cela n’y change pas grand chose en définitive. Le moteur ce sont les ressources et l’infra-structure technologique.
       
      Aujourd’hui, en effet, nous sommes dans une situation d’épuisement similaire à celle du passé, mais masquée par les tonnes de gadgets qui nous donnent l’illusion de l’abondance infinie.
      Alors que l’orage gronde déjà en réalité, et que les tambours de la guerre ne sont probablement qu’un effet émergeant d’une situation énergétique bien plus précaire qu’il n’y parraît.

      L’arabie soudite par exemple, coeur pétrolier du monde est mal. C’est un symptome important. Entre autres choses.


      • vote
        Gollum Gollum 21 septembre 11:34

        @yoananda

        Donc on a déjà été confronté à ce genre de situation merdique

        Euh, oui et non. La nouveauté est quand même l’ampleur de la situation merdique où tout se cumule en même temps. Si on regarde froidement la situation il y a de quoi avoir des frissons le long de l’épine dorsale car ça devient très critique..

        Bien évidemment la presse mainstream cache tout cela soigneusement comme il se doit en faisant miroiter en effet une abondance qui sera bientôt brutalement à l’arrêt.

        Et là boum… Ceci dit on est aussi en même temps (c’est du Macron bien involontaire) devant un nouvel âge d’or possible si on a de la chance.. Toutes les conditions sont là aussi. Et le mieux pour que ce nouvel âge d’or arrive est que l’ancien monde meurt brutalement d’un coup, le plus tôt sera le mieux, un gros reset, avec des dégâts, mais qui permettrait l’émergence d’autre chose.

        Et si on a encore plus de chance les gens prennent conscience de tout cela et changent radicalement de façon de vivre, mais là on peut rêver.. smiley


      • vote
        yoananda yoananda 21 septembre 12:08

        @Gollum
        Oui et non. smiley

        Ok pour dire qu’on n’a jamais été en situation de détruire la planète entière (seulement des parties, ou l’ensemble de manière réversible, mais pas l’ensemble de manière irréversible) mais par contre, des civilisation entières de haute technicité qui disparaissent (parfois brutalement) ce n’est pas nouveau.

        Rien de nature différente, mais d’ampleur oui (l’ampleur c’est toujours relatif, peut-être que dans 200 ans on s’émerveillera du fait qu’à l’époque on ne pouvait détruire QUE la terre ! lol)

        Oui nous sommes peut-être à l’aube d’un nouvel age d’or et même de plusieurs :

        * ce sera peut-être un age d’or économique (il ne manque qu’une ou 2 innovations et elles sont peut-être dans les cartons) mais un age sombre spirituel

        * ou l’inverse !

        Mais je doute que ce sera les 2 malheureusement.



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Zatara

Zatara
Voir ses articles







Palmarès