• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Tibo in shape porte plainte contre Usul : je demande à chatGPT de juger (...)

Tibo in shape porte plainte contre Usul : je demande à chatGPT de juger l’affaire

Au-delà de l'anecdote, ce sont deux visions du monde opposées qui séparent Tibo in shape et Usul. L'un est sur l'amélioration individuelle, l'autre sur la justice sociale.

En principe on pourrait y voir des approches complémentaires mais dans les faits elles s'opposent souvent frontalement comme ici.

Je vous proposes une lecture accélérationiste de cette affaire en demandant à chatGPT de juger l'affaire.

Comme vous pourrez le constater il y a de nombreux enseignements à tirer de cette situation sur l'arrivée des IA, sur l'accélération sociale, sur l'auto-accélération personnelle.

Quel va être le rôle des IA dans le futur système judiciaire ? leur utilisatoin est elle inévitable ? je ne sais pas, mais je suis persuadé que derrière l'écume de l'actualité et les enjeux électoraux, c'est LA ou du moins L'UNE des questions les plus importantes qui sera posée à l'humanité et qui va déterminer la vie de beaucoup dans le futur.

 

Tags : Justice




Réagissez à l'article

15 réactions à cet article    


  • vote
    JL 13 février 10:29

    Les peoples ne sont pas nos amis, en voici la démonstration.

    Faire d’une IA le juge de nos différents c’est perdre notre humanité au profit de la machine.

     

     «  La pente naturelle de la machine consiste à rendre impossible toute vie humaine authentique  » (Orwell)


    • vote
      johannoriel johannoriel 13 février 13:14

      @JL
      ce sont les gens "communs" qui vont demander à être jugés par les IA selon moi. Rien à voir avec les "people".


    • vote
      JL 13 février 19:40

      @johannoriel
       
       ’’ce sont les gens "communs" qui vont demander à être jugés par les IA selon moi. Rien à voir avec les "people".’’
        >
      Ben oui, ils vont vouloir faire pareil. C’est à ça que ça sert, les peoples.


    • vote
      johannoriel johannoriel 13 février 20:08

      @JL
      ni Tibo ni Usul ne demandent à être jugés par une IA. 


    • vote
      JL 14 février 11:00

      @johannoriel
       
       ’’ni Tibo ni Usul ne demandent à être jugés par une IA. ’’
      >
       Je suis désolé, je n’ai pas consacré une heure sur un sujet que je supposais, au vu du titre (trompeur ?) de votre post, consacré à un conflit entre deux individus que je ne connais pas.


    • 3 votes
      Conférençovore Conférençovore 13 février 12:56

      "c’est LA ou du moins L’UNE des questions les plus importantes qui sera posée à l’humanité et qui va déterminer la vie de beaucoup dans le futur."

      100% d’accord, à ceci près que c’est déjà le cas.

      Et sinon, je ne crois pas que Tibo soit l’opposé d’Usul. Anthropologiquement parlant, c’est effectivement le cas : l’un est entrepreneur, patriote, tourné vers le dev personnel qu’il incarne et qu’il promeut (il est utile à la société). L’autre est un quasi fonctionnaire, il déteste la France et est l’exemple même de la dégénérescence humaine occidentale : c’est un parasite, bref une merde qui, dans une société normale, nettoierait les latrines. Dans une société normale, on le fait pas appel à la justice : cette merde prendrait juste une raclée bien méritée par celui qu’il a offensé et ça serait réglé. D’ailleurs il ne se le permettrait même pas.

      Pour autant Tibo (de ce que je connais hein) est assez peu politisé. C’est juste un Français patriote et lucide sur la réalité de l’insécurité. L’autre est au contraire un militant gauchiste elle-et-fist, négationniste de cette même insécurité. Il n’est pas un grand bourgeois qui aurait les moyens d’y échapper et ne s’en rendrait donc pas compte : non, ce sale type sait très bien que nous avons raison et comme tous les gauchistes comme lui, je suis à peu près certain qu’il fait tout pour échapper à la diversité qu’il prône ou qu’il excuse de ses méfaits grâce à son prisme politique matérialiste vicié et hypocrite (le fameux "c’est social").


      • 2 votes
        johannoriel johannoriel 13 février 13:19

        @Conférençovore

        100% d’accord, à ceci près que c’est déjà le cas.

        La "justice IA" n’est pas encore à l’ordre du jour à ma connaissance. J’ai loupé quelque chose ?

        D’ailleurs il ne se le permettrait même pas.

        C’est en effet, en substance, ce que je dis dans la vidéo (je m’auto-paraphrase) : à une autre époque, quand la justice n’avait pas cadenassé la vie civile, Usul se serait juste pris une paire de baffe et il n’aurait probablement rien dit à cause ça, incapable d’assumer physiquement ses idées.


      • 1 vote
        Conférençovore Conférençovore 13 février 18:05

        @johannoriel Je parlais de la présence et le recours aux IA en général : c’est déjà le cas. Beaucoup d’élèves les utilisent par exemple pour faire leurs devoirs à la maison (ce qui n’est clairement pas anodin pour le développement cognitif). Même les gens qui n’en font pas un usage actif en font un passif à travers les applis, les techno en général. Et ça ne fait que commencer.

        Désolé mais même si je trouve ce sujet intéressant, j’ai arrêté l’écoute assez vite . J’ai énormément de mal avec la forme de tes podcasts. Il y a un problème de rythme. C’est une simple suggestion mais un retour sincère : tu devrais peut-être au moins chapitrer, expliquer en intro le plan de ton développement. Je sais, c’est un peu scolaire mais ça aide pour se projeter. Ou alors découper mais en tout cas épurer, supprimer les éléments périphériques et aller un peu plus droit au but. Ça rendrait le contenu plus attractif.


      • vote
        johannoriel johannoriel 13 février 20:18

        @Conférençovore

        Je parlais de la présence et le recours aux IA en général : c’est déjà le cas. 

        ha, oui oui, c’est effectivement déjà le cas en effet, ne serait-ce que sur les réseaux sociaux, en finance, et j’en oublie.

        Il y a un problème de rythme. C’est une simple suggestion mais un retour sincère : tu devrais peut-être au moins chapitrer, expliquer en intro le plan de ton développement. Je sais, c’est un peu scolaire mais ça aide pour se projeter. 

        Je l’ai fait, j’ai dit les 3 étapes avant le jingle : mon jugement, celui d’un juge et ceux de l’IA puis les conséquences. Mais ça ne serait pas passé à la trappe si je l’avais affiché et remise des slides de rappel pour maquer les étapes.

        Mais ok ok, j’entends le retour et te remercie sincèrement. Je vais faire un effort de clarté et de concision.

        D’ailleurs, je soupçonnais que je devais probablement faire trop long, trop de digression pour les gens (ce n’est pas une critique des gens, ils ont autre chose à foutre qu’à m’écouter disserter sur mes passions). Ton retour confirme.

        Ça rendrait le contenu plus attractif.

        Oui, c’est mon but. Donc...

        Je me permets de te dire, puisque tu n’as pas vu toute la vidéo, qu’à la fin, j’aborde la question de ce qu’implique la quasi-gratuité d’une justice automatique, et, ce qui était le clou de la vidéo : comment l’IA va juger en fonction du contexte qu’on lui donne (je lui ai demandé de juger comme si elle était un juge du far west ou un juge d’un pays fasciste) et les implications sociales qui en découlent.

        À vrai dire, j’espérais plutôt faire réagir et discuter de ça puisque, à ma connaissance, je suis le premier à en parler, et non pas sur d’autres aspects plus convenus.

        J’ai raté mon coup !


      • 1 vote
        Conférençovore Conférençovore 14 février 10:13

        @johannoriel

        Bon, du coup j’ai écouté jusqu’au bout.

        Tu as à mon avis raison sur la question du contexte culturel mais à titre personnel, je ne crois pas que les IA vont régler le problème. Tu expliques que l’on va pouvoir se servir désormais des IA non pas façon minority report (qui au passage existe déjà plus ou moins* depuis des années. Si tu ne le connais pas intéresse-toi à Fabrice Epelboin qui a beaucoup traité cela) mais de manière préventive et individuelle. Ton approche économique de la question est à mon avis juste mais ça vaut pour tout un tas d’autres domaines que la justice : effectivement, tout un tas d’affaires de diffamation, d’injures publiques, droit familial, affaires, etc, vont se régler via IA et sans doute en amont même d’une justice formelle : les baveux vont faire la tronche... les IA vont mettre énormément de gens au chomedu. En revanche, oui, on va avoir des conversations (c’est un euphémisme : ça va être la guerre) désagréables. Et c’est là que tu passes à côté à mon avis parce que tu ignores volontairement ou pas, je ne sais pas, mais c’est en tout cas le constat que je fais, le fait que pour certaines personnes, dans certaines cultures, les valeurs n’ont non strictement rien à voir aux nôtres mais sont parfois en parfaite opposition. Typiquement, dans certaines religions la femme n’a pas les mêmes droits que l’homme. En Islam, pour l’héritage, elle n’a droit qu’à une demi-part. Son témoignage doit être corroboré par au moins quatre témoins s’agissant des adultères. Etc. L’existence de tribunaux chariatiques ou rabbiniques démontre bien qu’il n’y a pas les les mêmes source du droit en fonction du contexte. J’ai pris cet exemple parce que toi-même tu le fais remarquer dans la vidéo : nos standards ne sont pas les mêmes. J’ignore comment cela se passera face à une IA qui postule comme nous que tous les êtres humains sont libres et égaux en droits et en devoirs, mais à mon avis il y aura un rejet d’une partie de l’humanité.

        Effectivement, les tensions que tu qualifies de "sociales" (ce n’est pas faux, ce sont effectivement des tensions entre individus sociaux au sein d’une société) mais que moi je qualifie de "bio-civilisationnelles", vont exploser parce que les IA vont systématiquement nous donner raison. Je prends le cas des droits des animaux : objectivement, l’abattage rituel est une souffrance cruelle et parfaitement inutile infligée (elle pose par ailleurs probablement des problèmes sanitaires mais je n’entre pas dans les détails). Autrement dit, je suis à peu près certain qu’une IA utilisée à des fins juridiques déterminerait qu’il faut proscrire complètement les abattages rituels (d’ailleurs, il n’est même pas besoin d’une IA tellement c’est évident qu’une narcolepsie est infiniment plus respectueuse que d’égorger un animal et le laisser agoniser et se vider son sang pendant plusieurs minutes...). Je te laisse imaginer le bordel que cela va créer. Petite information au passage, la CEDH vient d’autoriser la Belgique (hors Bruxelles) à interdire les abattages rituels en Wallonie et en Flandre.

        J’ai sans doute un prisme déformant parce que c’est mon grand sujet et donc je tique dessus, mais tu sous-estimes la puissance et demain, malheureusement la violence (c’est déjà le cas aujourd’hui en réalité) des antagonistes dans la société multiculturelle occidentale contemporaine. Et crois-moi, les antagonismes les plus violents ne seront pas entre gauchistes blancs comme Usul et un crypto-conservateur blanc comme Thibault...

        * J’en étais resté à Palantir, un système qui sert dans la police (je sais que c’est le cas à Los Angeles par exemple et depuis des années) pour me déguiser et prévoir les probabilités de délits dans certains quartiers de la ville d’orienter les patrouilles vers les zones concernées, un exemple parmi tant d’autres d’utilisation prédictive.


      • vote
        Conférençovore Conférençovore 14 février 10:16

        Au passage, je n’ai pas trop compris ce que tu qualifiais d’accélérationnisme. Pour moi, les accélérationnistes sont ces gens qui estiment que le système va s’effondrer, que c’est non seulement inéluctable mais même nécessaire et indispensable afin de repartir sur des bases plus saines et donc qu’il est plutôt une bonne chose que d’accélérer cet effondrement. Mais je n’ai pas l’impression que tu aies la même définition.


      • 1 vote
        johannoriel johannoriel 14 février 10:41

        @Conférençovore

        En revanche, oui, on va avoir des conversations (c’est un euphémisme : ça va être la guerre) désagréables. Et c’est là que tu passes à côté à mon avis parce que tu ignores volontairement ou pas, je ne sais pas, mais c’est en tout cas le constat que je fais, le fait que pour certaines personnes, dans certaines cultures, les valeurs n’ont non strictement rien à voir aux nôtres mais sont parfois en parfaite opposition. 

        Sam Altman, le CEO d’OpenAI, la boite derrière chatGPT que j’ai utilisé pour ma démo a été récemment en conférence avec (je ne suis pas certain du pays) les émirats arabes unis ou quelque chose dans le genre (moyen-oriental) pour parle d’IA souveraine.

        Pourquoi je te dis ça ?

        Parce que Sam Altam est bien au courant que les valeurs de ses "clients" tout autour de la planète ne sont pas les mêmes que les siennes et celle des USA où il vit.

        Quand je dis "pas les mêmes", il faut comprendre "radicalement opposées" sur certains sujets comme tu l’expliques dans ton commentaire. 

        C’est bel et bien le sujet sous-jacent de ma vidéo, mais, je laisse à chacun le soin de l’interpréter dans ses domaines de prédilections. Je n’allais pas parler d’islam dans une vidéo sur Tibo in shape et si je parle d’islam ou de religion ce sera sous l’angle de l’accélération puisque c’est la thématique de ma chaine.

        Oui, il y a des tensions entre individus, entre couches sociales, entre "civilisations" (peu importe la définition), ça me semble évident, mais encore une fois, le sujet de cette vidéo c’était Tibo et la justice. 

        La démocratie libérale occidentale ne fait pas rêver tout le monde, et pour ma part, je développe sur ma chaîne la thématique de la désoccidentalisation du monde (parce que ça peut impacter l’accélération globale).

        C’est bien pour ça qu’à la fin, j’explique que les tensions sociales vont probablement faire exploser une ou deux institutions (entendre par la "système politique") ici ou là.

        PS : oui je connais Epelboin, il est sur mon fil twitter smiley


      • vote
        johannoriel johannoriel 14 février 10:52

        @Conférençovore

        Au passage, je n’ai pas trop compris ce que tu qualifiais d’accélérationnisme. Pour moi, les accélérationnistes sont ces gens qui estiment que le système va s’effondrer. 
        Mais je n’ai pas l’impression que tu aies la même définition.

        En effet et sans vouloir te vexer, ta définition est incorrecte. L’accélérationisme c’est la philosophie de Nick Land, c’est lui qui l’a définie même si ça a évolué depuis. Ce dont tu parles, l’effondrement du système, on pourrait classer ça dans l’accélération sociale, mais il ne s’agit pas de "repartir sur des bases plus saines". 

        L’accélération est simplement un phénomène "quasi-physique". J’explique en détail ici : 

        https://www.youtube.com/watch?v=GZ0qbpJY3Ag

        L’idée, c’est de partir du constat que la circulation de l’information et la complexité des "systèmes" s’amplifie avec le temps dans l’univers. Ça part de l’apparition des atomes jusqu’à la civilisation. Les accélérationistes postulent que les IA (pour faire simple) sont la prochaine étape d’un phénomène exponentiel (j’explique dans la vidéo, je ne peux pas tout reprendre ici, surtout qu’il y a des graphiques) qui a connu une phase d’accélération avec les révolutions industrielles. 

        Rien de nouveau en soi cette idée d’accélération sauf qu’elle est étendue à toute l’histoire de l’univers, ce qui en fait plutôt une presque "force de la nature", inéluctable donc. Et c’est ce qui est à la base de la philosophie accélérationiste : on étudie ce phénomène.

        Il ne s’agit donc PAS d’un programme politique visant à "accélérer" le cours des choses pour faire chuter les systèmes politiques actuels pour les remplacer par d’autres considérés plus adéquats. 

        Par contre, l’accélérationisme dit que l’accélération va continuer, qu’on le veuille ou non et que les systèmes politiques s’adapteront, ou non, de façon "douce" ou pas. C’est au cas par cas et on peut ouvrir chaque sous-sujet (les démocraties, la France, ou même son propre patelin dans l’absolu).


      • vote
        christophe nicolas christophe nicolas 14 février 15:26

        "chatGPT expert du tribunal", après ce sera "chatGPT va sur la lune" puis "ChatGPT et les picaros"... :)

        Un juge tranche en écoutant les parties donc ce n’est pas du tout ce que fait chatGPT. En revanche, il est clair que les avocats vont l’utiliser à fond... :)

        Si on refuse à un homme de boire dans le désert, c’est la guerre à mort, mais pas avec un cafetier parisien qui refuse un verre d’eau donc les lois ne peuvent pas être les mêmes pour tout le monde. La pensée est la même de refuser à boire et le verbe également qui pose l’interdit en acte est le même mais pas du tout l’intention qui est le meurtre dans le désert et simplement un repoussement dans le café. 

        Cela prouve que l’intention est une sphère de l’esprit à part entière à coté de la pensée et du verbe, bel et bien la forme intentionnelle qu’on appelle l’âme et pas les inventions des trolls de Dieu comme Karl Popper ou Freud.

        Le problème de chatGPT est donc son intention, ici de générer une réponse comme un humain, mais vous pourriez la programmer pour tout autre chose par exemple au service de la Nasa afin de réussir à aller sur la lune ou au service d’un pays d’Amérique latine pour une distribution équitable des richesses sans exploitation et sans guérilla... :)


        • vote
          johannoriel johannoriel 14 février 16:00

          @christophe nicolas

          Un juge tranche en écoutant les parties donc ce n’est pas du tout ce que fait chatGPT. 

          Vous n’avez pas regardé la vidéo, je présume.

          Au contraire : j’ai donné à chatGPT les 2 vidéos (celle d’Usul et la réponse de Tibo) à la base de la plainte.

          ChatGPT écoutera ce qu’on lui donne à écouter et il aurait pu écouter bien plus que n’importe quel humain.

          Et ça, ce n’est "que" chatGPT ... une IA dédiée, qui sait ce qu’elle pourrait prendre en compte (toute la vie "digitale" des personnes éventuellement)



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Publicité





Palmarès