• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Un immonde mâle blanc oppresseur ose faire du mansplaining à Clémentine Autain (...)

Un immonde mâle blanc oppresseur ose faire du mansplaining à Clémentine Autain sur l’inégalité hommes/femmes

Clémentine Autain se la joue féministe et dit des bêtises pour bien se faire voir par ses électeurs. Sauf que je ne suis pas du tout d'accord avec ce qu'elle raconte... Wojtek

Tags : Féminisme




Réagissez à l'article

37 réactions à cet article    


  • 2 votes
    beo111 beo111 10 novembre 16:15

    Pas de différence significative à l’embauche, peut-être, mais c’est sur la durée que les femmes gagnent moins, notamment dans les grosses boîtes, où leur avancement est moins rapide que celui des hommes, du fait des périodes de maternité.

    D’autre part même à l’embauche il y a parfois des différences dans des situations extrêmes, opposées. Par exemple la mère isolée, qui est dans une situation telle qu’elle acceptera n’importe quel bouleau, à n’importe quel salaire, et ça le patron (ou la patronne) le sent tout de suite.

    Et l’extrême inverse, pas si rare que ça, la femme mariée qui veut travailler pour ne pas avoir à assumer seule les tâches ménagères et l’éducation des enfants. Elle, elle payerait même pour travailler.


    • 3 votes
      La mouche du coche 10 novembre 16:37

      @beo111
      N’importe quoi smiley 


    • 7 votes
      edwig 10 novembre 21:03

      @beo111

      Allez !
      Expliquez nous juste ceci.
      Question simple.
      Pourquoi, si une femme est payée moins chère qu’un homme pour un travail égal, toutes les entreprises n’engagent t’elles pas exclusivement des femmes ?


    • 1 vote
      La mouche du coche 10 novembre 22:08

      @edwig
      Très bon commentaire qui révèle le mensonge. Surtout qu’il est absolument interdit par la loi de faire une discrimination sexuelle pour les salaires. Nul doute que si une entreprise la pratiquait, elle aurait immédiatement sur le dos la meute LGBT et on en entendrait parler sur toutes les ondes.


    • 1 vote
      beo111 beo111 10 novembre 22:46

      @edwig

      Mais justement, dans les grosses boîtes où les syndicats font respecter la loi que nous rappelle la Mouche, il n’y a pas de différence de salaire à travail égal.

      Mais justement, visiblement vous avez un peu de mal à comprendre mais je répète ya pas de soucis, les femmes tombent parfois enceintes, et c’est certes une horrible discrimination car les hommes n’ont pas le droit, mais du coup pendant qu’elles se préparent à accoucher et qu’ensuite elles prennent un congé de maternité, eh ben l’homme lui a de l’avancement dans l’entreprise. Du coup il fait du travail plus "évolué" et du coup il gagne plus, en moyenne.

      Si vous ne comprenez toujours pas, je répète encore, ya pas de soucis.


    • 1 vote
      Belenos Belenos 10 novembre 23:52

      @edwig
      "Pourquoi, si une femme est payée moins chère qu’un homme pour un travail égal, toutes les entreprises n’engagent t’elles pas exclusivement des femmes ?"

       Pasqueu les entreprises elles sont méchantes !  smiley


    • vote
      Belenos Belenos 11 novembre 00:12

      @beo111
      "Et l’extrême inverse, pas si rare que ça, la femme mariée qui veut travailler pour ne pas avoir à assumer seule les tâches ménagères et l’éducation des enfants. Elle, elle payerait même pour travailler. "

      Je suis prêt à accepter qu’elle travaille pour moi si cette femme "pas si rare que ça" me paie suffisamment pour cela. 


    • 2 votes
      La mouche du coche 11 novembre 09:16

      @beo111
      Essayez de comprendre que ce que vous dites n’est juste qu’un raisonnement qui ne s’observe pas dans la réalité. Essayez de comprendre que les chiffres qu’on nous présente sont FAUX par qu’ils sont produit par ces associations LGBT qui en vivent. Elles ont BESOIN que ces chiffres soient importants sinon elles perdent leurs subventions. Bref, elles vous trompent. Vous êtes manipulé. Arrêtez de vouloir être féminisé. Vous pensez que cela fait classe et vous donne un air supérieur mais ce n’est pas le cas : vous nous paraissez juste quelqu’un qui suit la mode et qui est endoctriné. 


    • 1 vote
      beo111 beo111 11 novembre 12:15

      @La mouche du coche

      L’ordre de grandeur mesuré par les syndicats des grosses boîtes c’est 10% (chiffre d’il y a dix ans quand je bossais dans une grosse boîte). Je ne vois pas leur intérêt de trafiquer ces chiffres (ils en ont bien d’autres à trafiquer, rassurez-vous).

      Les assoces LGBT disent le double, à mon avis elles racontent n’imp’, quoique si elles intègrent les petites boîtes où les choses sont moins réglementées c’est pas si délirant que ça.

      Mon avis sur la question : bien sûr qu’en moyenne les femmes gagnent moins, mais c’est tout-à-fait normal vu qu’elles ont des périodes de grossesse. Se plaindre de ces différences de salaire c’est comme si les hommes se plaignaient qu’ils n’ont pas le droit de tomber enceinte.

      Après, les femmes qui se plaignent de leur salaire n’ont qu’à faire comme les hommes qui se plaignent de leur salaire : changer de boîte.


    • 6 votes
      sls0 sls0 10 novembre 16:32

      Les stats de l’INSEE, les études sociologiques donnent raison à la miss.

      Une vidéo de beauf.

      Ce que gagne la miss, n’a rien à voir, c’est de l’attaque ad hominem. Elle parlent de stats connues qu’elles ne doit même pas sourcer tellement c’est connu.

      Ouais, une vidéo de beauf dans toute sa spendeur.


      • 4 votes
        childéric childéric 10 novembre 20:33

        @sls0
        Du mépris de classe de gauchiasse dans toute sa splendeur, 
        L’insee ne prend pas en compte tous les paramètres, les femmes de part leur choix et leur comportement travaillent moins et sont donc moins payées.


      • 2 votes
        Belenos Belenos 11 novembre 00:09

        Les études de l’iNSEE produisent des résultats abstraits qui, lorsqu’on les retranscrits littéralement dans la réalité, aboutissent à des représentations erronées, ou parfois à de complètes absurdités. Il faut savoir les lire pour ne pas leur faire dire n"importe quoi. 

        Les témoignages comme celui de ce chef d’entreprise ne sont que des témoignages et non des études à portée générale, mais ils décrivent au moins une réalité simple décrite par celui qui la vit. 

        Quand au style, vidéo de beauf ou vidéo de grognasse frustrée, chacun en jugera si c’est la forme esthétique du message qui l’intéresse. 


      • 2 votes
        Earthnet Earthnet 11 novembre 09:53

        @sls0

        T’es vraiment la caricature parfaite de la chouineuse de gauchiasse plus facho que ce qu’elle croit dénoncer.

        Tiens tocard sectaire : https://www.youtube.com/watch?v=3TR_YuDFIFI


      • 2 votes
        spearit 11 novembre 12:21

        @childéric
        C’est tellement chic de péter plus haut que les autres... SLS0 en tâche son caleçon

        Et puis les statistiques de l’INSEE c’est un peu comme si dieu faisait les comptes, applatissons-nous tous devant les chiffres !!!


      • 3 votes
        spearit 11 novembre 12:23

        @sls0

        "Ce que gagne la miss, n’a rien à voir, c’est de l’attaque ad hominem"

        Vous le faites exprès (d’être aussi con !!!)

        Le sujet ce n’est pas ce que gagne les femmes ?????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????


      • vote
        sls0 sls0 11 novembre 15:29

        @ beaufs.
        Aucun argument sourcé à opposer ?
        L’attaque personnelle ne me dérange pas du tout, elle n’est qu’un indicateur de votre pauvreté intellectuelle.

        Par manque de virilité, on est pédé ou macho.
        Je ne sais pas si vous êtes pédés mais votre discours macho indique que vous n’êtes pas des hommes.
        Peur des femmes, de l’autre, c’est assez remarquable.
        Je vis dans un pays macho, tout en gueule mais entre 4 yeux, ça gicle ou c’est aux pieds. On enlève la gueule ne subsiste que le suce bite, l’insignifiant.
        C’est une ancienne dictature, le seul endroit où l’insignifiant peut parfois exister. Donner du pouvoir à un insignifiant et il sera obéissant et reconnaissant. C’est cela qui vous attire dans l’extrême droite, sortir de votre insignifiance, être petit chef bas du front dans un monde bas du front.

        Je viens d’aller promener les chiens. Ici les chiens trainent dans les rues, de petits roquets comme vous. Mes chiens les ignorent, à 50m ils sont bruyants les roquets, à 10m c’est la queue entre les pattes. 
        Ils ont du mépris pour ces roquets machos, tout comme moi.

        Les femmes jolies et intelligentes doivent superbement vous ignorer, d’où votre opposition. Si elles vous ignorent, elles ignorent pas les hommes viriles, votre malchance fait la chance des hommes, des vrais, ceux qui ont autre chose que des paroles insignifiantes dans leur slip.

        Malgré mon coté ermite, je suis sûr qu’il y a plus de jolies filles qui entrent chez moi en une journée que chez vous en un an. Oui, à par sur agoravox vous êtes rien, que des roquets.

        Mon bon earthnet vient de s’apercevoir que je ne suis pas une vieille lesbienne aigrie. La vioque que t’as mis en lien, je la trouve aussi conne que toi. Même stupidité mais de l’autre camp, un négatif les couleurs sont inversées mais la forme est identique.


      • vote
        sls0 sls0 11 novembre 16:42

        @Belenos
        Les mathématiques sont la science dure par excellence. Les stats en font partie.
        Vous prenez un bâtonnet aux dimensions de la largueur d’un paquet. Vous le laissez tomber sur ce parquet. Vous comptez le nombre de fois où le bâtonnet croise un raignure du parquet.
        Au fur et à mesure de vos essais vous allez découvrir le nombre Pi.
        Plus on fait d’essais plus la précision derrière la virgule augmente. Une bonne précision c’est des millions d’essais. Horriblement précis les stats à condition d’avoir de l’échantillon.
        En statistique on demande parfois un nombre aléatoire. Il y a un site allemand qui recense le nombre d’impacts d’orage sur terre dans un temps aléatoire pour avoir du vrai aléatoire, c’est dire qu’on se donne des moyens pour éviter du biais.
        Cela dit avec un outil aussi précis on arrive à avoir de grosses erreurs. C’est un sacré cursus pour être statisticien. On apprend à éviter le biais et l’erreur.
        Oui avec ce que l’on donne pour alimenter la base et l’interprétation on peut biaiser.
        Il y a un minimum à respecter.
        Pour l’histoire des salaires hommes/femmes, pour alimenter c’est le sexe, le salaire, le coeff hiérarchique et l’ancienneté. C’est facile à récupérer mais difficile à biaiser surtout si ça vient de différentes sources et on ne peut biaiser que manuellement, trop lourd et pourquoi le faire ?

        Des stats c’est un minimum d’échantillons pris de façon aléatoire. 50 c’est vraiment le minimum s’il y a une grosse tendance, quand c’est du 50/50, il y a une erreur de 14,2%. Avec 1000, ça descend à 3,2%.

        Les instituts de sondage ont leurs recettes de cuisine, ce n’est pas de l’aléatoire.

        Les sondages on peut les biaiser via le questionnaire.

        100% des étudiantes que j’ai interrogé préfèrent la baffe dans la tronche. Bizarre non ? C’est déjà moins bizarre quand on sait que l’autre choix était une main coupée.

        Si je n’ai pas l’entièreté de l’enquête, pour moi un sondage j’y fais pas toujours attention.

        Ensuite l’erreur de corrélation, il y a un site au USA qui donne une corrélation entre tout.

        http://tylervigen.com/spurious-correlations
        Il y a des outils pour contrôler les corrélations, exemple Anova et il y en a d’autres.

        Pour revenir sur le sujet. Sur ce sujet, l’INSEE n’a pas de raisons à perdre du temps à tricher d’autant plus que c’est de la source externe à modifier.
        Je ne dis pas qu’ils ne trichent pas, il on une black box pour l’indice des prix. Si on fait passer le prix d’un ordi dans leur black box, ça vaut 20€.
        Maintenant comparer une stat avec des milliers d’échantillons à une stat (la vidéo) qui n’a qui seul échantillon, pour moi le second est invalide, ce n’est qu’un avis.
        Oui d’après les dires non sourcé de la personne dans la vidéo, il y a au moins une entreprise où il y a équité de salaire, c’est tout ce que je peux en sortir.
        Comme il ne donne pas de preuve pour valider ses dires et que je suis un scetique, je ne suis même pas obliger de le croire. La croyance sans preuves je laisse ça au fanatiques en général.


      • 1 vote
        Hijack ... Hijack ... 11 novembre 19:48

        @sls0

        Les stats sont une chose ... la réalité en est une autre !


      • vote
        sls0 sls0 11 novembre 21:22

        @Hijack
        1+1=2 c’est une chose.
        Votre réalité en est une autre.
        7 milliards d’habitants sur terre c’est 7 milliards de réalités, de vérités,...
        Votre réalité n’est pas celle d’un autre.
        Je parle rarement de réalité ou du moins de ma réalité.
        Comme les maths sont considérées comme une science dure, je préfère m’appuyer dessus.
        Si ça permet à un sattelite d’aller danser avec la lune d’une planète éloignée, ça me suffit pour des salaires.
        On peut biaiser en amont ou aval des stats mais ce sera toujours visible si on refait les calculs. C’est le propre d’une science, on peut toujours confirmer ou infirmer.
        Votre réalité, c’est votre habitus, vos concepts, vos à priori, vos peurs, vos fantasmes,.... Bien des choses non mesurables et franchement subjectives.


      • 1 vote
        Et Hop ! 12 novembre 19:31

        @sls0 :

        Si à travail égal, les femmes étaient vraiment moins payées que les hommes, les entreprises n’embaucheraient que des femmes. Donc c’est faux.

        Est-ce que Clémentine Autin est moins payées que ses collègues hommes ?


      • vote
        Le Celte Le Celte 11 novembre 09:28

        La femme est en moyenne moins bien payée parce qu’elle a compris y a ben longtemps que le boulot c’était de la merde en boite, plus finaude elle préfère donc laisser l’homme s’y épanouir plus largement.


        • 1 vote
          spearit 11 novembre 12:26

          @Le Celte

          Oula... certaines femmes n’ont rien à envier aux hommes en ce qui concerne les rayures dans le carrelage (dûes aux dents trop longues...)

          Une femme ambitieuse c’est pire que tout


        • 1 vote
          Le Celte Le Celte 11 novembre 16:27

          @spearit
          C’est très juste ! Vaste programme l’ambition chez les femmes !


        • 3 votes
          Qirotatif Qirotatif 11 novembre 12:33

          Les deux (Autain et ce chef d’entreprise) ne parlent pas de la même chose.

          Autain dénonce une discrimination salariale tandis que l’autre parle de son processus de recrutement.

          Ce que l’on peut dire sur ce dernier cas c’est que tout dépend du poste concerné. Dans bcp de grandes entreprises privées il y a très peu de femmes à certains postes d’encadrement/direction tout simplement parce qu’il y a bcp moins de femmes qui peuvent ou même acceptent de s’investir autant que ne le font les hommes. Un cadre et un cadre-sup à plus fortes raison, cela fait souvent bien plus d’heures que le salarié lambda qui peut se contenter de ses 35h. Le cadre est davantage rémunéré par ses résultats que par les heures passées. On demande par exemple à un ingénieur commercial de vendre (et une bonne partie de son salaire sera du variable directement lié à ses résultats). On demande à un manager, un dir de service que son service tourne, fasse de bonnes marges, qu’il gère bien les coûts... et il sera en partie payé en fonction de son efficacité. Les écarts de salaires viennent très souvent de là. Difficile de nommer une jeune femme de 28 ans à certains postes quand on a essuyé plusieurs cas de congé parental longue durée nous obligeant à réagir en urgence (du vécu). Pour des profils de techniciens, d’employés, les écarts de salaires sont minimes. Il n’y a aucune différence de salaire entre un caissier et une caissière. Les écarts de salaire à un même poste sont souvent liés à la politique RH des boîtes qui peut changer au fil du temps en fonction des besoins de la boîte, du marché du travail... A poste égal, compétences et niveau d’étude similaires on constate des écarts de salaires importants mais pas liés au sexe, uniquement liés au fait que la boîte avait besoin à un moment donné de salariés et donc que ces derniers pouvaient alors mieux négocier leur salaire. 

          Cette histoire de discrimination hommes-femmes est largement bidon. En revanche des discriminations il en existe de toutes sortes : un boudin n’a aucune chance d’obtenir un poste d’hôtesse d’accueil. Il y a aussi des boulots que les femmes ne font pas : je connais peu de femmes maçons ou bucherons, ces derniers ont généralement la santé ruinée à 50 ans... Il existe aussi des cas de "discrimination positive" où clairement des personnes sont embauchées parce que de telles origines (cas de la RATP). Peu de chance qu’un boucher non musulman soit pris dans une boucherie halal, l’inverse n’étant pas vrai. Les handicapés sont également souvent victimes de discriminations à l’embauche. Les "vieux" également indépendamment de leur sexe. Les jeunes de certains quartiers peuvent aussi l’être mais souvent c’est la somme de mauvaises expériences (absentéismes, pb de comportements, travail bâclé...) avec un certain type de profil qui font qu’un employeur va y réfléchir à deux fois avant de faire rentrer un potentiel jeune à problème. C’est injuste pour ceux qui sont sérieux mais nombre d’employeurs ont vécu ce genre de situation et comme en France il est très compliqué de virer, on fait bien attention à qui l’on prend (avec renouvellement de périodes d’essais, recours au CDD au préalable, etc.).

          Comme dit plus haut, ces phénomènes sont assez compliqués à objectiver avec de simples chiffres. 


          • 6 votes
            Belenos Belenos 11 novembre 13:08

            @Qirotatif
            "En revanche des discriminations il en existe de toutes sortes : un boudin n’a aucune chance d’obtenir un poste d’hôtesse d’accueil."

            Discriminer, c’est choisir. Si l’on voulait éliminer toutes les discriminations (la discrimination à la compétence, à l’expérience ou au niveau d’études, ce sont aussi des formes de discrimination), il faudrait supprimer la possibilité de faire des choix humains. Il faudrait donc donner des numéros aux candidats et procéder à des tirages au sort. Bref, c’est toujours la même absurdité : au nom d’un humanisme abstrait, on sacrifie l’humanité réelle. 


          • 1 vote
            Qirotatif Qirotatif 11 novembre 13:37

            @Belenos
            Quand on est employeur on veut des gens qui bossent bien donc des gens ponctuels, fiables, qui sachent écrire et parler (c’est loin d’être un acquis pour bcp...), compétents, bref des professionnels. Je comprends parfaitement cet entrepreneur ayant été dans sa situation. J’ai fait passer des centaines d’entretiens dans mon ancien métier : une personne dont la première question portait sur les pauses était d’office écarté. Par expérience on sait aussi que bcp de gens viennent en entretien uniquement pour justifier d’une recherche active auprès de PE. 
            Evidemment que nous discriminons en faisant certains choix, mais je parle des discriminations réelles, injustifiées (le type de 45 ans, profil-type pour un poste donné, compétent avec expérience, mais qui se fait écarter par une petite connasse de GRH parce que "trop vieux") mais aussi de celles que nous faisons par expérience. En être victime n’est pas très agréable. Cela n’a rien à voir avec de "l’humanisme abstrait". Je ne comprends pas cette remarque du "tout ou rien" qui est en décalage complet avec... le concret justement.


          • 1 vote
            Belenos Belenos 12 novembre 00:28

            @Qirotatif
            L’humanisme abstrait consiste, au nom d’un égalitarisme mal compris, à nier que la discrimination est inévitable et utile (ce qui n’est pas votre propos, mais celui du petit ronron médiatique et politiquement correct). C’est comme la "sélection" dans l’enseignement. Bien sûr, la sélection doit être intelligente ; bien sûr une discrimination reposant sur des catégories simplificatrices est forcément stupide et injuste. Mais c’est la stupidité et l’injustice qu’il faut accuser, et c’est le fait de donner du pouvoir à des incompétents qui est condamnable... et non la discrimination. Car la petite connasse de la GRH de votre exemple montre justement ce qui arrive quand la discrimination a manqué : la petite connasse ne devrait tout simplement pas avoir été sélectionnée pour ce poste.

            Discrimination (sens originel véritable) : 

            Action de discerner, de distinguer les choses les unes des autres avec précision.
            La discrimination de deux choses, entre deux choses.
            synonymes :distinction


          • 1 vote
            Qirotatif Qirotatif 12 novembre 10:50

            @Belenos
            Il y a une pratique que nous devrions tous adopter afin de clarifier les échanges : bien distinguer la réaction à un propos (avec un complément d’information par rapport à celui-ci, une nuance ou juste un rebondissement, etc) d’une réponse en supprimant dans le premier cas le @xxxxxxx. 
            Par exemple ici, je ne comprends pas la raison d’être de la préconisation d’"accuser la stupidité et l’injustice" par rapport à mon propos. Que cette pétasse ait sapé le fruit d’au moins trois heures de travail personnel (entre les entretiens, le traitement de cette candidature...) pouvait encore passer mais qu’elle ait bousillé les chances d’un candidat de sortir du chômage, candidat qui aurait très probablement apporté de la plus-value à l’entreprise, m’a particulièrement exaspéré.
            En effet, il y a eu erreur de casting avec cette GRH, mais mon propos vise également à expliquer que le code du travail en France est extrêmement contraignant pour les entreprises. Il est parfois quasiment impossible de virer qq’un malgré des dossiers très lourds en fautes, des preuves accablantes de celles-ci. Bcp de gens ont une vision déformée de cette réalité à partir d’exemples médiatisés d’usines qui ferment du jour au lendemain avec des centaines de personnes sur le carreau : cela existe également, mais bcp de PME se retrouvent en grave difficulté avec des employés indéboulonnables. Parfois un seul employé qui les poursuit aux Prudhommes (qui sont très généralement de leur côté) suffisent pour couler une petite entreprise. C’est en partie cela qui fait que les entreprises hésitent à embaucher en CDI et que les jeunes entrepreneurs vont s’implanter ailleurs. 
            C’est un peu ce qu’explique ce jeune entrepreneur quand il évoque son processus de recrutement : se tromper à ce stade du développement d’une entreprise peut s’avérer fatal pour toute l’entreprise elle-même. Cette Autain n’a, de par son parcours, aucune expérience du monde de l’entreprise et ce sont pourtant des personnes comme elles qui s’expriment sur le sujet. La réponse de l’entrepreneur est un peu hors sujet mais elle a le mérite de recadrer cette péronnelle. L’entrepreneur n’a qu’un seul but, réussir, parce que de la réussite de son entreprise dépend directement ce qu’il va pouvoir mettre dans son assiette. Il n’est pas un élu qui touche des indemnités ou un fonctionnaire dont le salaire est garanti à vie et pourtant il est souvent conspué, surtout quand il réussi. Cela explique aussi pourquoi certains sont usés de contribuer à la bonne marche du pays : contribuer pour quoi... se faire juger par des gens qui n’ont jamais rien crée et dont vous financez l’existence ?


          • 1 vote
            Belenos Belenos 12 novembre 11:15

            @Qirotatif
            "Par exemple ici, je ne comprends pas la raison d’être de la préconisation d’"accuser la stupidité et l’injustice" par rapport à mon propos."

            Je voulais souligner que le problème venait du fait que la pétasse de votre exemple était stupide et injuste dans sa manière de discriminer, et que le problème ne venait donc pas du principe de la discrimination en soi. C’était effectivement une façon de rebondir sur votre propos.

            "Il y a une pratique que nous devrions tous adopter afin de clarifier les échanges : bien distinguer la réaction à un propos (avec un complément d’information par rapport à celui-ci, une nuance ou juste un rebondissement, etc) d’une réponse en supprimant dans le premier cas le @xxxxxxx. "

            En effet, je fais un usage un peu différent du @xxxxxxx. Mais je comprends ce que vous voulez dire, je vais faire attention pour éviter les malentendus. 

            Pour le reste, je ne peux que confirmer ce que vous dites. Je connais quelques chefs d’entreprises qui pourraient embaucher et s’y refusent pour la simple raison qu’ils savent qu’un paquet d’emmerdes vont rapidement arriver et que l’administration française ne fera qu’ajouter des emmerdes aux emmerdes. Donc ils préfèrent ne pas trop se développer, mais être plus tranquilles. D’ailleurs on retrouve la même situation avec l’immobilier où des propriétaires de logements préfèrent parfois ne plus louer leurs biens pendant de longues périodes plutôt que d’avoir des locataires infantilisés, mauvais payeurs et indélogeables + une cohorte d’assistantes sociales sur le dos. Il faudrait écrire un essai sur la "tyrannie des faibles" qui constitue le ferment du pourrissement social contemporain. C’est peut-être ça, le "nouvel ordre mondial" tant annoncé.  smiley


          • vote
            Hijack ... Hijack ... 11 novembre 19:22

            Très logique, le jeune chef d’entreprise. Pas besoin de lui dire d’éviter d’engager dans sa boîte un seul genre de personnel ... les féministes. Qui, non seulement passeront leurs temps à chouiner au lieu de bosser ... foutront le bordel dans sa société.

            La très soumise à la pire connerie, ici Clémentine Autain, devrait éviter de sous-estimer les femmes et les hommes à ce point. 


            • 2 votes
              Hijack ... Hijack ... 11 novembre 20:05

              Un jour, à ma grande surprise, à la place d’un plombier ... j’ai vu débarquer une plombière (pas une rombière, hein ...), que j’avais pris pour un homme, qui plus est, vu sa tenue et dégaine. Croyez-le ou pas ... au milieu des travaux, j’ai dû lui expliquer ce qu’il fallait faire pour bien visser les différents joints ... pourtant, la plomberie, j’y connais rien ... mais je me souvenais de ce que m’avait indiqué un précédent plombier. Une anecdote pour rire ... mais bien réelle, que bcp doivent vivre, certains sans oser en parler, de crainte de se faire taxer de sexiste ... alors que là, pas du tout ... Personne ne serait surpris, si un homme ne sait pas s’occuper du bébé. J’avais dû même indiquer que le boulot avait été bien fait par la plombière ... alors que non ; en effet, un vrai plombier devait passer quelques semaines plus tard.


              • 1 vote
                Belenos Belenos 12 novembre 00:36

                @Hijack ...
                Pour avoir fait un peu de plomberie, je dois dire que des grosses mains de mâle sont quand même bien utiles quand il s’agit de venir à bout d’un vieux raccord coincé par la rouille (ce qui est constant dans ce travail). C’est un métier de mecs, pour des raisons physiques, comme la maçonnerie. Il peut y avoir des exceptions, mais ce ne sont que des exceptions. 


              • vote
                Et Hop ! 12 novembre 19:39

                @Belenos : A Pôle Emploi, toutes les annoncent sont rédigées :

                Cherche " maçon-maçonne "


              • vote
                Belenos Belenos 13 novembre 00:57

                @Et Hop !
                Je l’ignorais. C’est assez amusant. 

                https://www.youtube.com/watch?v=8wwuKF4IBYs


              • vote
                Belenos Belenos 13 novembre 01:00

                Il y a bien une femme dans cette vidéo... juste au début.   smiley


              • 1 vote
                Hijack ... Hijack ... 13 novembre 02:18

                @Belenos

                Oui, je peux faire perso du gros bricolage (maçonnerie, électricité ...) mais la plomberie, n’a jamais été mon truc. J’ai réparé des fuites ou autres ... qu’en extrême limite, comme fuite un samedi soir par exemple.
                Une femme, même bien au chaud dans un bureau ... ne peut pas être par exemple une bonne architecte ou ingénieur (euse ???), il y en a certes, mais ne sont pas très demandées.


              • 2 votes
                Djam Djam 12 novembre 11:05

                @ l’auteur de la vidéo :

                Bravo jeune homme pour avoir remis les pendules à l’heure.

                Ne jamais oublier que Autain et tout autre "élus" qui occupent le champ médiatique n’a aucune idée de ce que vivent les français qui bossent dans la vraie vie. Autain est une blablateuse, chouineuse, improductive pour le pays. Sa mission : remonter les femmes en permanence, leur insuffler la haine des hommes au nom, sans rire, de l’égalité femme / homme !

                Comme je le rappelle volontiers sur ce site :

                L’égalité femme / homme s’arrête dans l’escalier lors du déménagement d’une armoire normande ou d’un lit en bois massif. Elle s’arrête sur l’échafaudage d’un immeuble de x étages en plein hiver pour la rénovation des façades, elle s’arrête lors des entraînements militaires physiques exigés aux soldats de l’élite, elle s’arrête aux métiers du bâtiment dès qu’il faut avoir des muscles solides...

                Capicce Clémentaine ????



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès