• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > Déclaration du Comité de Chahut Public devant McKinsey à Lyon

Déclaration du Comité de Chahut Public devant McKinsey à Lyon

En quelques décennies, l'expert s'est reproduit très largement au point d'envahir à peu près tous les recoins de nos régions occidentales. La chasse à l'expert a donc perdu de sa saveur, de son goût d'exception, mais, d'un autre côté, elle devient accessible au plus grand nombre.

C'est pour promouvoir chez chacun le goût de la chasse à l'expert que le groupe Safari a fait irruption au 24 rue Childebert, où se trouve le siège de McKinsey Lyon.

Qu'est-ce qu'un expert, nous direz-vous ? « Tous les experts sont médiatiques-étatiques et ne sont reconnus experts que par là. Tout expert sert son maître (…) et l'expert qui sert le mieux, c'est bien sûr l'expert qui ment.

Ceux qui ont besoin de l'expert, ce sont pour des motifs différents, le falsificateur et l'ignorant ». Cette fameuse définition (qu'on nous excusera de ne citer que partiellement) a été formulée en 1988 ; et aujourd'hui, 33 ans plus tard, elle est encore parfaitement valide.

Cependant, l'Histoire ayant poursuivi sa course, il nous a semblé nécessaire de l'actualiser quelque peu. Si l'expert se contentait encore exclusivement il y a une trentaine d'années de servir l'Etat, il faut admettre qu'il arrive aujourd'hui à l'expert de fournir à l'Etat sa feuille de route.

Parvenus à un point de boursouflure jamais atteint dans l'Histoire, certains experts ont en effet muté en conseils des gouvernements : en virologie, on les appellerait des variants. Mais à la différence du variant pris au sens médical et généralement moins dangereux que le virus originel, le virus-conseil – dit aussi virus McKinsey - est toujours plus toxique et malfaisant.

Résumons-nous ! Il y avait donc l'expert « de base », comique troupier stipendié, chargé de maintenir l'ignorant dans son ignorance via les media de masse en dégoisant – à flux continu, ad nauseam et sans vergogne - « récits invérifiables, statistiques incontrôlables, explications invraisemblables et raisonnements intenables ».

S'ajoute à lui aujourd'hui l'expert « premium » dont nous avons ici, derrière cette porte, quelques beaux specimens. L'expert premium concentre toute la force de persuasion du capitalisme en putréfaction et dispense ses conseils « stratégiques » aux Etats qui, traîtres à leurs peuples, se décomposent chaque jour un peu plus sous nos yeux au point d'empester la charogne.

En faisant irruption chez McKinsey, qu'on appelle aussi « La Firme », (ainsi désigne-t-on n'importe quelle organisation mafieuse), le groupe Safari se réjouit d'avoir investi un des repaires de cette classe d'experts « premium », grassement payée par Macron depuis 2020 pour orchestrer la « stratégie vaccinale » dans notre pays.

Encore peu visible en 1988, la Firme McKinsey sévissait pourtant déjà aux Etats-Unis où elle a commencé sa carrière en 1926, probablement échappée d'un laboratoire. Depuis, profitant du processus de mondialisation, elle s'est développée au point d'irradier désormais tous les continents.

Introduit auprès du gouvernement français par Sarkozy vers 2007 pour mener à bien la Révision générale des politiques publiques (c'est-à-dire, en clair, pour mettre la France en morceaux), sollicité par Attali puis par Hollande pour poursuivre le même objectif de dislocation, McKinsey s'est ensuite occupé du candidat Macron jusqu'à rédiger dit-on son programme lors de sa campagne présidentielle de 2017.

Il faut dire que Macron était déjà en cheville avec McKinsey depuis son passage comme rapporteur à la « commission Attali »... Car c'est ainsi se recombinent les virus. Arrivé aux affaires, Macron a intégré les experts « premium » de McKinsey dans certains cabinets ministériels (dont celui chargé du numérique) et dans son parti « La République en Marche ».

Concernant la « stratégie vaccinale », McKinsey a été officiellement chargé par Macron de la « logistique », mais aussi d'autres « missions d'analyse et d'accompagnement » non explicitement rendues publiques. Gageons que, derrière cette porte, ces spécialistes du marketing coercitif et de la manipulation de masse savent eux, précisément, de quoi il s'agit.

Vous étonnerez-vous qu'en août dernier, on annonçait qu'un ancien de chez McKinsey avait été recruté par Pfizer pour prendre la direction de l'innovation ? Ce cabinet de conseil qui sévit dans tous les secteurs, de l'aérospatial à la défense, de la chimie à l'éducation, de l'énergie aux media (etc...) a été gravement impliqué aux Etats-Unis, dans le scandale dit des opioïdes.

Dans le milieu des années 2010, missionné par des firmes pharmaceutiques, McKinsey a appliqué ses méthodes mafieuses de corruption à grande échelle pour promouvoir de façon spectaculaire la vente et donc l'usage des antalgiques à seule fin d'augmenter les profits.

Bilan : des dizaines de milliers de morts par overdose, accros à des pilules surdosées, plus rentables. S'agissait-il d'un galop d'essai avant l'opération « vaccination mondiale » ?

Si comme l'a dit Macron lors de ses vœux aux non-vaccinés, la liberté veut que « les devoirs valent avant les droits », force est de constater que lui et ses complices de chez McKinsey s'exonèrent quant à eux de faire honnête et de faire propre, impliqués qu'ils sont jusqu'à la garde dans les scandales financiers, les délits d'initiés, les conflits d'intérêt, le blanchiment d'argent, les faillites, la corruption et le crime.

Voilà bien, sans ironie, l'hôpital qui se fout de la charité. Macron a également affirmé plus récemment qu' « en démocratie, le pire ennemi, c'est le mensonge et la bêtise ». Soyons sûrs que là, c'est bien un expert qui parle ! On dit généralement que McKinsey tient par dessus tout, comme le font les mafias, à la discrétion et au secret : le groupe Safari s'honore d'avoir contribué modestement aujourd'hui à rendre leur honte encore plus honteuse en la livrant à la publicité.

Vive la lutte contre la tyrannie sanitaire ! Vive la lutte contre le QR-Code et son monde ! Solidarité avec tous ceux qui, partout dans le monde, se lèvent contre les tyrans !

Tags : France Drogues Nicolas Sarkozy Corruption Lyon McKinsey




Réagissez à l'article

1 réactions à cet article    


  • vote
    beo111 beo111 2 février 18:35

    Pour ceux qui trouveraient ce discours limite trop tendre, la dame cuisine un peu différemment.



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

beo111

beo111
Voir ses articles


Publicité





Palmarès