• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > Maintien de l’ordre : les révélations inédites d’un policier

Maintien de l’ordre : les révélations inédites d’un policier

Le média d'opinion indépendant, Le Vent Se Lève, nous délivre ici une interview entre un CRS et Maxime Nicolle. S'ils s'affrontent normalement sur le terrain, ils ont aujourd'hui décidé de discuter des violences policières.

Le policier Laurent Nguyen prend ici des risques en acceptant de s'exprimer sur Le Vent Se Lève et s'expose à d'éventuelles poursuites judiciaires ou révocation ; libérer la parole en tant que policier a un prix.

Tags : Police Violence Gilets jaunes




Réagissez à l'article

9 réactions à cet article    


  • 2 votes
    alanhorus alanhorus 10 juillet 14:47

    https://www.youtube.com/watch?v=KTXmnaBzJq0&t=4523s

    https://www.youtube.com/watch?v=4H6vKGMjbB8

    Qui est vraiment Maxime Nicolle : représentant autoproclamé des Gilets Jaunes ?


    • 7 votes
      evelyne ketterer 11 juillet 00:09

      Alors si je comprends bien, quand on insulte un policier, ça favorise les amalgames parce que derrière l’uniforme il y a un humain sensible, mais quand un policier reçoit un ordre, l’humain s’efface et il obéit ?

      Ce que les policiers ne devraient surtout pas oublier c’est que ce sont les citoyens qui leur permettent de manger, élever leurs enfants et partir en vacances par leurs impôts, que le rôle du policier est de protéger le citoyen et qu’à ces titres, le moins qu’ils pourraient faire serait de ne pas rendre la population borgne, défigurée ou manchot, c’est inadmissible. Il y a un moment où il faut choisir, si on est mal payé, pas considéré, maltraité par sa hiérarchie et bien on se barre ! Perso je l’ai fais chaque fois que ça a été nécessaire, malgré les enfants ou les crédits, parce que quand on veut être respecté, il faut commencer par se respecter soi même. Je comprends bien qu’il soit difficile pour ce monsieur de parler pour ses collègues et je le remercie d’avoir pris les positionnements qu’il a pris, mais, en ce qui concerne le gros de la troupe, que l’on a vu agir sur une foultitude de vidéos prises sur le vif pendant les deux années qui viennent de s’écouler, excusez-nous de nous demander (car je ne suis pas la seule) si ceux qui restent en poste n’ont pas envie d’en découdre. Pour terminer, si ces policiers sont terrorisés par leur hiérarchie, comprenez que cela n’est pas fait non plus pour nous rassurer sur leurs réactions. Les gilets jaunes sont descendus dans la rue avec un tee shirt, un jeans, leur détermination et leur courage, ils ont défendu tout le monde, tous les pouvoirs d’achat et la sécurité de tous, ils étaient pacifistes et un de leur slogan était "la police avec nous". Si le monde tournait rond dans leurs têtes, les policiers auraient endossé le gilet jaune, mais on a vu la réponse.

      "Le policier doit désobéir à un ordre illégitime", à partir de quand un ordre est-il illégitime, un oeil, trois mains, alors qu’au départ il n’y avait déjà aucune raison de porter une charge ?

      Il serait effectivement bon, comme le rappel la personne qui mène l’interview, que les policiers se posent la question de savoir si ça n’est pas leur rôle, pour maintenir l’ordre, de ne pas faire d’amalgame, de rester calme et maître de la situation et d’être capable de ramener le calme dans un cortège par le dialogue et la fermeté, sans violence, coups bas et injustice. Une vraie formation, pour eux, serait peut être dans ce sens ...


      • vote
        crow crow 11 juillet 07:05

        @evelyne ketterer
        D’accord avec ce que vous écrivez mais que fait-on des polices privées aux ordres de celui ou ceux qui payent, ces même gens qui financent aussi les campagnes électorales de nos politiciens ? je pense notamment aux centaines de mercenaires de la sécurité employés par l’Etat, des mecs du style Benalla qui ont tous les droits. Je pense également aux "diplomates" apatrides qui font le tour de la terre pour se vendre aux conflits, des milices qui suivent les intérêts économiques de multinationales ou d’Etats et intervenant en cas d’urgence là où on leur demande. La police a les j’tons car les mecs ne sont pas des tendres, en fonction de la rémunération ils n’ont aucun scrupule à faire gicler le sang d’une famille de Bidochon ou d’aristos.


      • 1 vote
        sylvain66 11 juillet 15:00

        @crow
        La seule différence que je vois entre les individus dont vous parlez et la police est que cette dernière est censée nous paraitre légitime . Cad que la plupart des gens soutiennent son action et soient content qu’elles soit là . Elle a à ce moment là un monopole de la violence qui lui est accordée par un peuple et peut se présenter comme des agents de la force public . Sinon ce ne sont que des mercenaires .

        Donc que faire des polices privées ?? La même chose que des polices publiques : soit elles se comportent d’une manière qui semble approprié à la population et ils sont la police, soit elles ne le font pas et il faut se débarasser de ces organisations violentes et illégitimes


      • 4 votes
        hocagi@1shivom.com 11 juillet 07:40

        tiens une exception quelqu’un prêt à risquer gros pour sa conscience chapeau bas, clairement il est déjà viré de la Reichssicherheitsdienst , il fait partie des Braves


        • 6 votes
          MAZIG 11 juillet 08:16

          Ce policier , Laurent Nguyen suscite tout simplement le respect et l’admiration de par son courage , son intégrité intellectuelle et la pertinence de sa vision des choses. Ce sera grâce à des gens comme que l’image ternie de la police pourra être améliorée et retrouver chez le peuple la notion d’utilité publique sensée lui être due. Il a très bien compris que le vrai problème ne se situe pas naturellement entre le peuple et sa police , mais que la source du mal se trouve au niveau des dirigeants et autres donneurs d’ordres qui ne peuvent survivre et perdurer qu’en créant la zizanie et la psychose.

          J’appelle les autres policiers à s’en inspirer , cela ne pourra que leur être bénéfique et fort gratifiant.


          • vote
            Yakaa Yakaa 14 juillet 15:25

            @MAZIG
            Je suis d’accord, mais il a surtout compris qu’un policier ça obéit ou bien ça quitte la police, ça a toujours été comme ça...


          • vote
            pele mele pele mele 12 juillet 20:30

            Les policiers sont à la fois gibier et chasseur .....Amalgame largement manipulé par les politiciens, l’état profond et les syndicats de police.

            Quand on porte un uniforme, quelque soit la couleur, on devient une cible , si en plus il est armé alors là c’est la cible prioritaire.

            Mais la police avec le temps, la politique, la délinquance en col blanc et les mafias en tout genre c’est diluée dans une zone d’ombre relativement funeste .

            Donc pour faire simple depuis Sarkozy,Hollande, Macron la police est devenue une soupe imbuvable et conforme à la triplette des bacs à sable .

            Pour la petite histoire revoir les propos de Charles Pasqua .. !

            Actuellement vendeur de pizza c’est plus noble que flic .

            Lyon ;

            Les gangs de routiers ....

            Les ateliers clandestins ....

            Les trafic entre Lyon et Grenoble ...
            Les salles de jeu, casino ...
            Les mafias traditionnelles complètement éradiqués par les Re Be.

            Les scandales politiques ..

            Les trafic d’armes et les mercenaires ....

            et j’en oublie chimie et drogues......etc .....

            Lyon est la ville qui ressemble à la France .

            Il fut Un temps la mafia avait investi dans l’industrie ou plus exactement blanchi ses investissements.....

            Puis rien n’est définitif un policier n’est pas indispensable,la police est une structure pour servir le peuple, soit disant .


            • vote
              tobor tobor 17 juillet 20:58

              Il insiste sur le danger du fait que la police est instrumentalisée alors que la police est l’instrument répressif de l’état. C’est sans-doute en enfonçant cette porte ouverte qu’il s’est décidé à la quitter...

              Annoncer qu’il y aura entre 500 et 1000 casseurs à Valence dans les médias est aussi une façon de démotiver les non violent/es et personnes fragiles d’y aller, donc de limiter l’ampleur de la manifestation de ce côté et de ramener des bagarreurs +/- isolés qui rendront potentiellement factuel le pronostic fantaisiste...



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

TotoRhino

TotoRhino
Voir ses articles


Publicité





Palmarès