• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > C Politique le débat - Dominique Meda, Emmanuel Todd, Jean Viard, Marion Van (...)
#95 des Tendances

C Politique le débat - Dominique Meda, Emmanuel Todd, Jean Viard, Marion Van Renterghem

A la suite du documentaire, deux jours après les résultats des élections européennes, Karim Rissouli propose un débat de 52 minutes en direct avec Dominique Méda, sociologue, Marion Van Renterghem, grand reporter et auteure de "Mon Europe, je t'aime moi non plus" (Éditions Stock), Emmanuel Todd, historien et Jean Viard, sociologue afin de comprendre au mieux les résultats de ces élections et d’en mesurer les conséquences pour l'avenir de l'Europe et la suite du quinquennat d'Emmanuel Macron.

Tags : Economie Société Elections Prospective et futur Liberté d’expression Emmanuel Todd Débat




Réagissez à l'article

11 réactions à cet article    



    • 5 votes
      Tartoquetsches 1er juin 10:09

      Todd largement au dessus du lot en terme d’analyse et de lucidité mais bon face à un macroniste « critique » une européiste aveugle et une bobo philosophe, on est pas surpris.

      A noter que les commentaires sous la vidéo sont 100% pour Todd, malgré le fait que CPolitique soit une émission très « Système » Donc En fait seul les gens critiques envers l’ue regardent des débats sur l’ue, c’est dire que le vote macroniste et eelv est un vote pavloviens d’immaturité politique et de certitudes bien crasses martelées en slogan par les médias « officiels ». Des que les gens creusent ils deviennent eurocritiques, mais creuser c’est fatiguant, ça « prend la tête », et pis l’europe C’est la paix, la nation c’est caca, on est trop petit tout seul, blabla...


      • 1 vote
        joelim joelim 1er juin 10:57

        Bon Manu, on t’invite pour avoir un semblant de pluralité mais arrêtes de parler trop. Tu cherches à introduire la pensée d’un économiste indien mais fermes-là. Ici c’est pâquerettes, étoiles dorées qui tournent en rond.

        L’économie c’est pas important quand on gagne très bien sa vie à pas faire grand chose, comme nous et tous ceux que l’on connait (à part notre boulangère, boucher, crémier, caissière).


        • 3 votes
          eau_du eau_du 1er juin 12:50

          Emmanuel Todd explique que nos hommes politiques ont perdu tout pouvoir pour changer la politique européenne encore moins la politique française !

          https://www.youtube.com/watch?v=QYlEBeNnlwI&t=17m
          .
          Comme dit E. Todd :
          « Les européistes ne savent pas qu’ils sont des fascistes »
          .
          C’est ce que je dit à la longueur de la journée !!!
          .
          Conclusion :
          Le FREXIT est une nécessité, une urgence, pour devenir maitre de notre destin !

          .

          Quand j’imagine que 98% des électeurs français ont vote pour des partis politiques PRO-UE .... Merci aux médias dominantes d’être les complices des cette politique fasciste européenne et ne pas dire la vérité aux français !

          .

          Et voici un nouveau exemple, résultat de l’article 63 et 121 du TFUE

          https://www.crashdebug.fr/actualites-france/16074-general-electric-supprime-plus-de-1000-emplois-a-belfort-le-figaro?lang=fr

          .

          Ceci est la conséquence des traitées esclavagistes européens !!!


          • 1 vote
            Djam Djam 1er juin 13:13

            La brochette de tartufes plus ou moins sympas sur cet énième plateau où ça blablate pendant plus d’une heure pour ne rien dire d’autre que ce que l’on entend en France depuis l’arrivée d’autres tartufes dans le rôle de président du pays.

            Des décennies qu’on entend ad nauseam des intellos, dont la culture demeure très discutable par ailleurs tant elle est "spécialisée", l’alerte au fascisme, populisme (cet autre manière de taxer un mouvement nationaliste du pire) et à la régression.

            Sont-ils conscients d’être en boucle ? Savent-ils qu’ils ânonnent, qu’ils ruminent des poncifs en matière d’analyse politique ? A l’évidence, non. Ces gens posent, ils déroulent leur analyse d’un air docte pour les uns ou faussement "cool" pour les autres.

            Les uniques gagnants dans ce cirque intellectuelle pathétique et bien pensant ce sont les médias. Et ça écrit des livres dans un monde où 90 % des gens ne lisent plus ! Ceux qui lisent sont avec des Gavalda, Foenkino, Levy, Musso et autres Vargas... des bouquins qui ne laisseront que la poussière de leur vacuité.

            Les Todd, Viard et consort sont destinés à quelques politiciens (pour à leur tour poser dans les médias et citer quelques phrases techniques), quelques passionnés de la compréhension de l’époque et à leurs collègues "analystes politologues et bla bla bla".

            Ils auront beau agiter leur fesses sur des fauteuils de plateau télé, postillonner dans des micros de radios bien alignées, publier à perte chez des Editeurs tout aussi bien pensants, le monde occidentale est en phase finale et le vivant ne tergiverse jamais avec ses effondrements structurels ontologiques.

            Les nationalistes (ou populistes) ont bon dos. Ils permettent à ses nains de la pensée de pavaner dans le trou noir des télés déjà mortes.


            • vote
              vesjem vesjem 1er juin 14:15

              @Djam
              ch’te sens désabusé ?


            • vote
              vesjem vesjem 1er juin 14:19

              en effet des parlotes d’un faux débat, où le connard de service, dont je ne veux pas me souvenir du nom, coupe la parole à qui l’emmerde, superpose systématiquement une phrase sur celle de l’interlocuteur dissident etc...

              la nullité absolue


              • 1 vote
                Debrief 1er juin 15:39

                Encore un exemple de débat à l’équilibre bancal pro-UE et pro-Euro à 3 contre 1 qu’on laisse par ailleurs volontiers interrompre.

                 

                Mais même ça ne suffit pas à contrer ce 1 d’E. Todd qui est intellectuellement très au-dessus de cette mêlée d’idolâtres béats d’une Europe institutionnellement anti-démocratique et d’un Euro dévastateur pour la France entre autres.

                 

                Je me demande quand même de quelles capacités d’analyse du réel sont dotés ces europhiles inconditionnels et bavards alors que la convergences des études économiques (E. Todd. fait rapidement référence à l’une d’elles) et la disparition de 1 million d’emplois industriels depuis l’Euro démontrent la nocivité de cette machine infernale.


                • 2 votes
                  Et Hop ! 1er juin 16:15

                  Emmanuel Todd dit que le mouvement des Gilets jaunes c’est le retour de lalutte des classes.

                  Jean Viard lui répond qu’il ne peut plus y avoir de lutte des classes puisqu’il n’y a plus de classe dominante.

                  Et c’est vrai que ce qui caractérise les membres de la classe dominante actuelle, c’est de prétendre qu’il n’y a plus de classe dominante, qu’ils sont les serviteurs et les technicien d’un pouvoir démocratique, donc du peuple.

                  Ceux qui dénoncent la classe dominante sont accusés de complotisme.


                  • 1 vote
                    Belenos Belenos 2 juin 01:30

                    Il est médiocre ce Viard... Le sociologisme inutile dans toute sa fadeur. 


                    • 2 votes
                      Belenos Belenos 2 juin 01:33

                      Mis à part Todd, c’est juste un débat chiant pour la télévision avec de faux intellos mollassons qui s’écoutent blablater pour ne rien dire. J’ai rapidement décroché, mon cerveau s’ennuyait. 



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès