• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > La Chine n’est pas libérale mais Socialiste

La Chine n’est pas libérale mais Socialiste

Petite vidéo-réponse aux libéraux et aux détracteurs du socialisme en général qui croient que la Chine serait devenue ultra-libérale du jour au lendemain après la mort de Mao-Tsé-Tong... Certes la RPC n'est pas communiste mais n'est pas libérale non plus mais socialiste de marché.

Ier Article de la constitution Chinoise : "La République populaire Chinoise est un état socialiste sous la diactature démocratique mené par la classe ouvrière et basée sur l'alliance des travailleurs et des paysans. Le système socialiste est la base de la RPC. Le sabotage du socialisme par une quelconque organisation ou individu est prohibé."

Beaucoup ne le savent pas mais il n'y a pas un millimètre carré de terre agricole qui soti privatisé. Les collectivités locales accordent provisoirement les terres agricoles aux paysans et à terme la leur reprend.

Xème Article de la constitution Chinoise : "Les zones rurales appartiennent à la collectivité à l'exception de celles qui appartiennent à l'Etat en conformité avec la loi."

Au dela de ça, les entreprises publiques représentent l'ossature de l'économie chinoise à tel point qu'il existe 50% de fonctionnaires...

Tags : Chine




Réagissez à l'article

22 réactions à cet article    


  • 1 vote
    La mouche du coche La mouche du coche 28 août 13:02

    il n’y a pas de différence entre ce que vous appelez libéral et socialiste. Les deux sont des matérialismes, donc des pensées poursuivant le même but : faire de l’homme un singe.


    • vote
      Le Celte le celte 28 août 15:37

      @La mouche du coche

      Mais l’Homme est déjà un singe, un singe qui a subi une mutation ADN et particulièrement celle du gène NOTCH2NL qui a développé le cortex cérébral australopithèque il y a environ 3,5 millions d’années  !... smiley

      L’auteur, 

      Evident, la Chine n’est pas un pays occidental, elle n’a pas l’idéologie universaliste comme épée de Damoclès, les Chinois ont une philosophie bien plus humaniste et ne conçoivent culturellement pas les choses de la même manière, à commencer pas l’interprétation symbolique des couleurs, cela peut paraître anodin mais c’est pourtant un exemple représentatif flagrant de différence de culture. Bien entendu, ce sont des commerçants dans l’âme, ils ont découvert l’Amérique bien avant Colomb, depuis des lustres ils sont au-devant des affaires internationales et du margoulage mondial !


    • 2 votes
      maQiavel maQiavel 28 août 16:54

      La Chine n’est certainement pas libérale, c’est une évidence. Mais est-elle socialiste pour autant ?  Pour répondre à cette question, il ne faut pas s’arrêter au principe formel tel qu’énoncé dans la constitution, il ne faut pas non plus s’arrêter aux discours des dirigeants qui peuvent instrumentaliser le socialisme pour se légitimer, à ce compte là, la Corée du nord ou la RDC seraient démocratique. Il faut aller aux faits, ce que tu as très bien fait Yacine. 

      Mon objection à ta conclusion est la suivante : une politique socialiste implique entre autre une réduction des inégalités sociales. Il est clair que la population chinoise s’est globalement enrichie au cours des dernières décennies mais les inégalités se sont creusées : la part des 50 % les plus pauvres dans le revenu national chinois est passée de 28 % à 15 % entre 1978 et 2015, alors que celle des 10 % les plus riches passait de 26 % à 41 %. Entre 1995 et 2015, la part du patrimoine détenue par les 90 % les plus modestes a chuté en passant de à 59 % à 33 %, tandis que la part du patrimoine privé détenue par les 10 % les plus riches est passée de 41 % à 67 %. Les 10 % les plus riches gagnaient plus de 5 fois le revenu des 50 % les plus modestes en 1978 ; en 2015  présent, ils gagnaient 13,5 fois le revenu de ces derniers. Certes, l’Etat possède majoritairement les entreprises mais la part de la propriété publique dans la richesse nationale est passée de 70 % en 1978 à 30 % en 2015.  A ce rythme, la concentration de la propriété privée sera bientôt plus forte que dans les pays occidentaux.

      Bref, ces résultats ne peuvent pas découler d’une politique socialiste, quand bien même on la qualifierait de « socialisme de marché ». Je crois que c’est plus simple : la Chine n’est ni socialiste, ni libérale, elle a une économie mixte pilotée par un Etat stratège.


      • 2 votes
        maQiavel maQiavel 28 août 17:01

        On confond trop souvent socialisme et Étatisme ! 


      • 2 votes
        pegase pegase 28 août 17:24

        @maQiavel

        Je dirais "étatisme ultralibéral", franchement c’est spécial, ça ressemble à de l’esclavagisme institutionnalisé, toléré par la population ... Voir les filets qu’ils installent pour empêcher les employés de se défenestrer smiley


      • vote
        V_Parlier V_Parlier 29 août 16:05

        @maQiavel
        Merci pour votre objection très clairement rédigée qui m’évite d’avoir à faire ce travail. smiley 100% d’accord, la Chine est étatiste mais ça n’implique pas la correspondance avec une désignation "autorisée" dans le tableau conventionnel des systèmes politiques et idéologiques. La Chine n’est pas idéaliste et n’est plus idéologique (contrairement à l’emballage folklorique toujours présent) mais strictement pragmatique, aussi bien par les côtés positifs que négatifs. Souverainisme autoritaire pourrait peut-être convenir aussi comme appellation, pour ceux qui oublieraient que dans la mondialisation ceux qui "réussissent" ne font pas du tout, mais pas du tout comme l’UE, Macron et toute la clique.


      • vote
        Le Celte le celte 29 août 18:52

        @maQiavel

        Pourriez-vous remplacer les pourcentages par des nombres effectifs qu’on rigole !?..Non parce-que 10% correspondent quand même à 130 millions de personnes ! smiley


      • 1 vote
        maQiavel maQiavel 29 août 19:06

        @Heptistika

        Juste pour clarifier car ce n’est peut être pas clair, lorsque j’écrivais « je me demande pas s’il y’a pas chez les auteurs de l’article comme chez ceux d’Atlantico une espèce de biais libéral qui consiste à surestimer systématiquement le poids des fonctionnaires  », je ne parlais pas de Yacine et de son article sur ago , je le connais suffisamment pour savoir que ce n’est pas son genre. Je parlais des auteurs de l’article qu’il a mit en lien. Cela va sans dire mais c’est encore mieux en le disant …

        @le celte

        Bof, 130 ou 140 millions de personnes sur un pays de 1,4 milliards d’habitant, ce n’est pas si impressionnant. Ce qui est impressionnant, c’est les 1,4 milliards … smiley


      • vote
        maQiavel maQiavel 28 août 16:59

        Sur les 50 % de fonctionnaires, j’ai fait des recherches et ce n’est pas clair. J’ai retrouvé ce chiffre sur un article du site du très libéral journal Atlantico. J’ouvre le lien que tu as mit comme source, et je constate qu’à coté des 50 % de fonctionnaires en Chine, il chiffre la proportion de fonctionnaire en France à plus de 35 % …  smiley

        Hors, en se référant à différentes statistiques officielles, la  fonction publique en France  « hors emplois aidés » représente 19,9% de l’emploi total  et il faut rajouter près de 5 ?% pour le reste du secteur public (administrations autonomes, emplois aidés, entreprises publiques) , on arrive donc en gros à 25 %.

        http://www.lefigaro.fr/social/2017/11/12/20011-20171112ARTFIG00097-les-7-chiffres-a-retenir-sur-la-fonction-publique.php?redirect_premium

        https://www.ouest-france.fr/economie/social/fonctionnaires-combien-sont-ils-combien-gagnent-ils-5301485

        Il y’a donc dans ta source une surestimation évidente de la proportion de fonctionnaire en France. Ce qui me laisse subodorer une surestimation similaire de la proportion de fonctionnaire Chinois, intuitivement je trouve que les 50 % sont aberrants, je me demande pas s’il y’a pas chez les auteurs de l’article comme chez ceux d’Atlantico  une espèce de biais libéral qui consiste à surestimer systématiquement le poids des fonctionnaires.    smiley

        Je suis donc allé chercher du coté du ratio dépenses publiques/PIB pour me faire une idée du poids de l’Etat chinois. Il y’a un classement mondial qui date de 2013 et la Chine occupe la 151 place avec un ratio de 24 %. En comparaison, la France, elle, est septième avec 56 % (chiffre archiconnu, je vais donc considérer les 24 % de la Chine comme fiable). Un chiffre qui est vraisemblablement en augmentation et qui est aujourd’hui aux alentours de 32 % étant donné que la Chine développe son marché intérieur.

        Donc avec 20-25 % de fonctionnaires parmi ses actifs , la France a un ratio dépenses publiques/PIB de 56 % alors que la Chine avec 50 % de fonctionnaire aurait un ratio de 32 %   smiley ? Même en tenant compte des différences de salaire et du fait que les dépenses publiques englobent d’autres paramètres que la fonction publique, les 50 % de fonctionnaires ne me semblent pas cohérent … 

        Dans un autre article datant de 2014, on parle de 30 millions de Chinois travaillant dans des établissements publics, on est très très loin des 50 % de l’emploi total  


        • vote
          Heptistika Heptistika 29 août 17:17

          @maQiavel

          "je me demande pas s’il y’a pas chez les auteurs de l’article comme chez ceux d’Atlantico une espèce de biais libéral qui consiste à surestimer systématiquement le poids des fonctionnaires.   "

          - J’ai bien ri, merci smiley


        • vote
          Heptistika Heptistika 29 août 17:19

          @maQiavel

          Toute façon c’est plié d’avance, les mêmes qui brandissent jour après jour les 56% n’accepteront jamais le 24% qui ne vont pas dans leur sens, quand bien même la source serait la même.

          Archi-plié...


        • vote
          maQiavel maQiavel 29 août 19:08

          @Heptistika
          Zut , je t’ai répondu plus haut par erreur ... 


        • 1 vote
          Heptistika Heptistika 29 août 19:41

          @maQiavel

          J’avais compris cela ainsi tkt, Yacine n’est pas du genre à répéter ad nauseam les poncifs de Chicago. Je faisais référence à des agents d’influences tels que spartaguguss & co.


        • vote
          maQiavel maQiavel 29 août 23:56

          @Heptistika
          Le pire c’est que ces pseudo libéraux qui brandissent les 56 % en permanence ne comprennent même pas ce chiffre pour la plupart. Selon eux, il indique que la part du public dans l’économie est de 56% et que par conséquent celle du privée n’est que de 44 %, ce qui est absurde. Et de là, ils concluent que la France est socialo- communiste ... smiley

          Et faire ce genre de remarque te met bien évidemment dans le camps des gauchistes crypto -marxiste, quand bien même tu penses que le poids de l’Etat en France est trop grand ... smiley


        • vote
          Heptistika Heptistika 30 août 09:16

          @maQiavel

          Tu as bien résumé le truc, je ne saurais être plus en accord smiley


        • vote
          Heimskringla Heimskringla 30 août 10:10

          @maQiavel

          Salut MaQ, Tu veux dire quoi par "pseudo libéraux" ça m’intéressse. D’avance merci. 


        • 1 vote
          maQiavel maQiavel 30 août 13:07

          @Heimskringla

          J’ai constaté que parmi ceux qui se revendiquent libéraux, il se dissimule chez certains une autre idéologie que je qualifierai d’idéologie d’optimates (dans le sens romain du terme).

          C’est une idéologie qui consiste à favoriser systématiquement les classes supérieures perçues comme fondamentalement productives et créatrices et à dévaloriser /dénigrer les classes inférieures, une sorte de haine du pauvre qui a l’outrecuidance de se plaindre de sa condition alors qu’elle n’est liée qu’à sa médiocrité. Dans les rapports de force sociaux, ces gens prennent systématiquement le parti des classes supérieures car intrinsèquement supérieures dans leur vision du monde, peu importe que le reste de la société soit en haillon si les classes supérieures qui constituent le pinacle de l’humanité continuent de se gaver

          Je dis pseudo libéraux car ce n’est pas cela le libéralisme en principe, les libéraux classiques seraient horrifiés par la vision du monde de ces gens là qui instrumentalisent cette idéologie pour satisfaire leur réflexe d’optimate semblable à celui des patriciens romains de la fin de la République. 


        • vote
          Heimskringla Heimskringla 30 août 16:47

          @maQiavel

          Merci pour ton explication avec laquelle je suis d’accord. 


        • 2 votes
          Christian48 28 août 19:08
          Il faut lire ce livre : Les années fastes

          En fait le système actuel correspond assez exactement au début de fascisme en Italie, mais pas dans le sens où l’on comprend le mot fascisme, jusqu’à confondre nazisme et fascisme. L’idée du fascisme c’était d’écarter voire d’éliminer les opposants mais en créant une complicité entre une majorité du peuple préférant clairement la dictature donc l’ordre, à l’anarchie et ..L’État. Ce livre l’explique très bien.

          Il explique par exemple que la grande crise internationale de 2008 a créé une véritable panique en Chine, autant dans le peuple que chez les dirigeants. Ces derniers ont donc cherché comment s’en sortir. Sachant qu’un marché de 1300 millions suffisait largement à l’économie, ils ont trouvé une solution extraordinaire. Les riches et la classe moyenne en Chine épargnaient énormément ce qui fait que l’argent existait...mais dans les banques. Le gouvernement a donc donné un délai aux épargnants pour dépenser tout cet argent, faute de quoi il passait à l’Etat. Mais en même temps l’Etat a changé totalement les règles de création d’entreprises en les facilitant. Et ce fut un succès extraordinaire, c’est de là qu’est parti l’incroyable succès de la Chine.

          Sauf que...en même temps et pendant 28 jours .....autre chose, lisez le livre.

          Mais ce n’est pas du socialocommunisme ou plus.





          • 1 vote
            Heimskringla Heimskringla 29 août 00:03

            Ah bon, moi qui pensais que le dernier pays au monde à être marxiste c’était la France...


            • vote
              V_Parlier V_Parlier 29 août 16:08

              @Heimskringla
              Marxiste en paroles, peut-être. Après on peut toujours être le marxiste de quelqu’un d’autre, même si les gouvernements actuels n’ont de commun avec le marxisme que la haine de la société traditionnelle, et, en commun avec les trotskystes, la haine de la nation.


            • vote
              Heimskringla Heimskringla 30 août 10:07

              @V_Parlier

              C’est déjà pas mal... 



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Yacine Chibane

Yacine Chibane
Voir ses articles







Palmarès