• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Quand le gouvernement délire avec sa prévision de croissance pour cette (...)

Quand le gouvernement délire avec sa prévision de croissance pour cette année

Selon les derniers chiffres de l'INSEE, la croissance freine sérieusement en 2018. Le gouvernement reste quant à lui optimiste et prévoit toujours 1.7% de croissance cette année. Rexecode table sur 1.3% en 2019. Comment expliquer ce décalage ? L'exécutif est-il de mauvaise foi ? Le point de vue de Denis Ferrand, directeur général de l'institut Rexecode. Ecorama du 30 janvier 2019, présenté par David Jacquot sur boursorama.com.

Les services ont été inclus dans le PIB avec la création du CAC 40. Récemment, le trafic de drogue et la prostitution ont été inclus dans le PIB. Donc il y a en réalité une baisse de la production des industries et de l'agriculture. Des industries sont détruites par le manque de protectionnisme. Il est difficile de trouver des prêts pour créer une industrie à cause de la monnaie privée voyant sur le court terme. Des agriculteurs esseulés et endettés illégalement se suicident.

Tags : France Economie Agro-alimentaire Prospective et futur Précarité Agriculture Monnaie Dette Finance Croissance Industrie Union européenne




Réagissez à l'article

1 réactions à cet article    


  • 1 vote
    ged252 2 février 14:10

    C’est évident que la croissance va ralentir fortement,. Quand les gens paient des PV, des excès de vitesse, que ces PV sont la 4 eme rentrée fiscale de l’Etat, l’argent qui passe dans les PV ne passe pas dans la consommation.

    Même chose pour l’essence, même chose pour l’augmentation de l’alimentaire.

    .

    Si les gens sont assomés d’impôts, ils ne peuvent plus consommer et la croissance ne peut que ralentir.

    .

    A quoi il faut ajouter pour la France les manifestations GJ, qui provoquent une petite baisse supplémentaire de la consommation, plus la grève générale illimité, qui si elle est suivie, provoquera une grosse baisse de la consommation et du CAC40.

    .

    Plus une remontée des taux d’intêrêt qui sont au plus bas aujourd’hui et qui ne peuvent que remonter ; le QE européen prendra fin en juin ou en octobre, je ne sais plus. (Il peut être prolonger facilement, mais ce sera un mauvais signe.)

    .

    Vidéo Marchés : le pessimisme de la BCE doit-il nous inquiéter ?



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès