• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Un gilet jaune clash un représentant du MEDEF sur les 1% des plus (...)

Un gilet jaune clash un représentant du MEDEF sur les 1% des plus riches

Deux revendications principales des gilets jaunes pour résumer :

  • Contrôle du peuple sur la démocratie
  • Aider les 99 % au lieu des 1 % les plus riches

Rappel :

https://rutube.ru/video/e87613119ad64351e85e75861ccb64ce

http://jacquescheminade.fr/Loi-de-1973-Jacques-Cheminade-repond-aux-decodeurs-du-journal-Le-Monde

Tags : Développement Durable Entreprises Démocratie Finances Prospective et futur Précarité Monnaie Banques Finance Gilets jaunes




Réagissez à l'article

15 réactions à cet article    


  • 5 votes
    Duke77 Duke77 3 janvier 19:05

    L’intervention de cet avocat est juste parfaite ! Bravo


    • 1 vote
      Reiki 3 janvier 20:06

      Excellent porte parole, Merci 


      • 2 votes
        Qamarad Qamarad 3 janvier 21:33

        Bien répondu !
        PS : Pierre Hillard a pris un coup de jeune non ? smiley


        • 2 votes
          Feste Feste 3 janvier 21:59

          Bon sang il assure bien. La tête d’huitre du boss du MEDEF qui en prend plein les dents. smiley 


          • 6 votes
            Vraidrapo 4 janvier 00:06

            Le représentant du MEDEF est rompu aux analyses socio-économiques,

            du fait de sa situation privilégiée.

            Le Gilet Jaune qui s’est mobilisé, est un travailleur, il a le nez sur le guidon. Quand il rentre du boulot sans chauffeur de maître, il n’a pas de personnel pour assurer l’entretien du domicile ou préparer les repas...

            Lorsqu’il revendique à propos de la hausse du Carburant, lorsqu’il se regroupe pour agir et débattre de la situation, il prend conscience de la relation de cause à effet entre sa situation et la politique de L’État, d’où l’évolution du discours politique qui va de pair avec la maturité.. CICE etc...

            Soit le MEDEF n’a rien compris, soit il essaie de noyer le poisson en espérant la complicité de l’animateur (Media du MEDEF). Je pense à une probabilité égale pour l’alternative.

            De toutes façons, en augmentant les Flics en 24 hr, µicron a montré l’idée qu’il se fait du débat démocratique à venir. Qu’on le veuille ou non, c’est incontestable !


            • 4 votes
              Hijack ... Hijack ... 4 janvier 00:06

              La tronche du président du Medef ... est à retenir.
              Bravo à ce Gilet Jaune pour ses arguments massifs  !


              • 2 votes
                Belenos Belenos 4 janvier 00:41

                C’est intéressant de voir comment le représentant du MEDEF semble surpris par le niveau de langage et de raisonnement de son interlocuteur, qui a l’âge d’être son fils. Du coup, au lieu de pouvoir jouer la carte du responsable économique paternaliste qui comprend le coup de gueule du prolo de base mais doit le rappeler à la raison, il a juste l’air brusquement dépassé par les événements. Cependant ce n’est qu’un extrait, il faudrait voir l’ensemble de l’entretien.


                • 1 vote
                  Yakaa Yakaa 4 janvier 10:09

                  Enfin un "Gillet jaune" qui parle (très bien) du CICE qui est de loin le plus gros cadeau fiscal offert aux actionnaires des gros groupes.

                  Un grillet jaune qui s’exprime avec aisance ça change des cassos que l’on voit passer sur BFM...


                  • 1 vote
                    ged252 4 janvier 13:13

                    ben non, j’aime bien être contrariant,

                    .

                    Mais le type du MEDEF a raison, c’est la pouvoir d’achat le problème des GJ, et c’est LETAT, et non les grandes entreprises, qui a abaissé ce pouvoir d’achat par toutes les mesures prises depuis Sarkozy et Hollande.

                    .

                    Même le permis à point, avec retrait du permis, et obligation de le repasser ou stage pour racheter des points coute des fortunes aux gens, et c’est tout le reste, les contrôles techniques, l’augmentation du tarif des PV, les tarifs des autoroutes, les radars sur les routes, la limitation à 80kmh qui augmente le nombre de PV, c’est tout cela qui abaisse le pouvoir d’achat, et ce sont des décisions de l’Etat et non des grandes entreprises, je ne les défends pas, je série le problème


                    • 1 vote
                      Belenos Belenos 4 janvier 13:34

                      @ged252
                      Vous avez raison mais ça ne contredit pas beaucoup ce que dit le Gilet Jaune. 


                    • 1 vote
                      albert123 4 janvier 15:00

                      @ged252

                      tout à fait et le CICE lui même est un choix de l’état, 

                      on ne peut en vouloir aux acteurs du privé de s’enrichir et ce même en faisant usage du lobbying auprès de l’état, c’est leur fonction dans une société capitaliste et voulue comme étant capitaliste par l’état lui même.

                      on est par contre tout à fait en droit de responsabiliser les choix méprisables de représentants du peuple peu scrupuleux qui succombent aux injonctions de quelques acteurs du privé en échange d’avantages diverses.


                    • 1 vote
                      maQiavel maQiavel 4 janvier 16:49

                      Très bien de déconstruire l’amalgame récurrent entre les PME et les grandes entreprises. Surtout au niveau de l’optimisation fiscale, on parle là de deux univers fiscaux différents. Ce monsieur va à rebours des discours droitard et gauchistes idiots qui consiste à valoriser ou à condamner comme un bloc uniforme « LES entreprises ».

                      Prochaine étape pour viser plus précisément encore le cœur de la cible : cesser de parler des grandes entreprises qui peuvent être très utiles à la communauté nationale, notamment en termes d’accumulation de puissance, pour ne parler que du grand actionnariat qui lui , ne l’est pas mais qui structure pourtant l’ensemble de l’économie.


                      • 2 votes
                        Tom France Tom France 4 janvier 19:43

                        Excellent ! Mais sans Frexit c’est totalement impossible puisque les GOPE et la BCE nous en empêcheront de toute façon ! 


                        • 1 vote
                          Eric_F 4 janvier 20:54

                          La question de la sélectivité du CICE selon la taille de l’entreprise n’est pas forcément identifié explicitement sur les ronds points, mais cela fait partie de la notion générale de justice fiscale et d’équité entre les "gros" qui profitent du système, et les "petits" qui raquent.

                          Le jeune représentant des GJ est d’une trempe supérieure à bien des porte paroles plus ou moins politisés, il a explicitement mentionné l’indexation des revenus sur l’inflation, car le décrochage du pouvoir d’achat vient non seulement de la hausse de la pression fiscale, mais en plus (double peine) de l’érosion par l’inflation de certains revenus quasiment "gelés". Alors que pour les fameux 1% (ou 2, ou 3) du haut de la pyramide, la pression fiscale a baissé (fin ISF sur les capitaux financiers, flat tax...), et les revenus ont augmenté bien plus vite que l’inflation et que la moyenne des revenus.
                          C’est ce hiatus qui a conduit à la protestation et au soutien par 80% des Français au pic du mouvement. Rien n’est réglé, car des "primes" payées par le budget sont une esquive, le vrai problème est le partage des fruits de l’activité économique où la part du capital s’accroit, au détriment des revenus et des impôts sur les profits.


                          • 1 vote
                            Vlad Dimir 5 janvier 21:06

                            C’est exactement ce que dit Marine Le Pen, bravo jeune homme.



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès