• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Environnement > Complément d’enquête. Fin du monde : et si c’était sérieux ? - 20 juin 2019 (...)

Complément d’enquête. Fin du monde : et si c’était sérieux ? - 20 juin 2019 (France 2)

A cause du réchauffement planétaire et de l’épuisement des ressources énergétiques, des scientifiques sont convaincus que nos sociétés sont condamnées à disparaître. La "star" de ces "collapsologues" (du latin collapsus, effondrement), c'est Pablo Servigne, un ingénieur agronome français qui multiplie les conférences et les ouvrages. Dans son sillage, de plus en plus de citoyens se mobilisent et tentent d'imaginer d'autres modèles. Comment se préparer à la fin du monde ? Les autorités envisagent-elles ce scénario du pire ? Le gouvernement a-t-il un plan de secours ? Pour évaluer la crédibilité de cette menace, "Complément d'enquête" a interrogé des experts, des climatologues, des ingénieurs, des démographes, et même le Premier ministre.

Un documentaire réalisé par Sylvain Pak.

Tags : Pétrole : la fin ? Energie Catastrophe Changement climatique Démographie Survivalisme Edouard Philippe




Réagissez à l'article

4 réactions à cet article    


  • 1 vote
    sls0 sls0 1er juillet 16:34

    Jules Vernes était un champion du progrès, c’était l’époque.

    Dans l’ile mystérieuse il donne un bon cours de collaspsologie.

    Miser sur le progrès tout en étant armé pour un collaspse.

    Je vis d’une façon sobre dans un pays sobre.

    Ce que je mange en produits frais fait au maximum 15km.

    Tourner à moins de 2 tonnes de CO2 par an est un bon indicateur d’indépendance. Ce n’est pas seulement un indicateur pour le réchauffement le CO2, c’est aussi un indicateur de gaspillage. En bouffe locale, il faut une calorie fossile pour 1,5-2 calories alimentaire.

    Si on remonte à 1940, pour chaque calorie d’énergie fossile utilisée, 2,3 calories d’énergie alimentaire étaient produites. Aujourd’hui, la situation s’est inversée : il faut 10 calories d’énergie fossile pour produire une seule calorie d’énergie alimentaire. Un étudiante allemande a calculé qu’un pot de yaourt faisait 2300km entre le pis de la vache et notre frigo.

    Un hectare de terre fertile contient en moyenne 1,7 tonne de bactéries, 2,7 tonnes de champignons, selon les études états-uniennes. Et une tonne de vers de terre, qui par leurs mouvements brassent une masse considérable de glèbe. Essayez de trouver un champs en culture intensive avec plus de 100kg de vers de terre à l’hectare.

    En 30 ans on a perdu 30% de terres arables surtout en Asie.

    Deep green resistance, pas besoin de missiles iraniens pour mettre les USA à genoux.




    • vote
      Mao-Tsé-Toung Mao-Tsé-Toung 2 juillet 05:35

      Science sans conscience

      n’est que ruine de L’âme

       !

      AMER RAPPEL !

       

      Gaffe quand même LES GARS : la MQ, reine prévisionniste du moment, avec, entre autres, sa MIRACULAISE FONCTION D’ONDE sortie de nulle part, par un invétéré coureur de jupons du siècle dernier -dixit l’inénarrable E Klein-, explose en vol lors d’une mesure qui la dérangerait ; on parle en français de "l’effondrement de la FONCTION D’ONDE"  ; les anglais eux parlent de son collapse !

      Certains malins ont trouvé que ça fait plus savant de parler de collapse

      que d’effondrement

       !?

      Qu’en pensez-vous ?

      Merci


      • 1 vote
        Hijack ... Hijack ... 3 juillet 01:25

        Bon document (vu la 1ère moitié, verrais la seconde demain) ...

        Mais, bcp d’idées farfelues, notamment trop de catastrophisme. De plus, ces collapsologues oublient une chose, que n’ignorent pas les vrais survivalistes : une guerre nucléaire finale.


        • 1 vote
          Hijack ... Hijack ... 3 juillet 18:43

          Après visionnage complet, je confirme que le doc est vraiment intéressant, sans être d’accord avec quelques visions trop alarmistes. Le danger qu’ils craignent ou souhaitent est certes réel ... mais à plus longue échéance que leurs prévisions, d’après mon seul point de vue de non spécialiste.

          L’entretien à la fin de la vidéo avec la médecin en santé environnementale est vraiment intéressant. Bcp apprécié ses logiques et sages conclusions.

          Cela étant, si je me trompe et que les prévisions les plus hards se réalisent rapidement ... je pense que certes, il y aura des difficultés, mais aucune d’insurmontable, notamment en campagne. En ville, ce serait autre chose.



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès