• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Europe > Comment expliquer ce deux poids deux mesures entre l’Ukraine et la Serbie (...)

Comment expliquer ce deux poids deux mesures entre l’Ukraine et la Serbie ?

Alexis Troude, professeur à l’Université Saint Quentin en Yvelines, chercheur à Stratpol dénonce le différence de traitement entre la Serbie et l'Ukraine.

Tags : Etats-Unis Russie Guerre Ukraine




Réagissez à l'article

1 réactions à cet article    


  • vote
    Étirév 29 septembre 08:14

    Ceux qui croient toujours à la réalité de l’ancienne « guerre froide » entre l’Est et l’Ouest et autre multipolarité géopolitique actuelle vont être bien déçus dans quelques temps.
    La rivalité entre l’Est et l’Ouest fait partie des manipulations des globalistes passés « maître » dans la « gestion des contraires » propres aux organisations malfaisantes et secrètes de ce bas-monde.
    Est-il utile de rappeler que, d’un point de vue économique, le Capitalisme monopolistique et le Socialisme sont tous deux les ennemis de la libre concurrence, car la concurrence et les forces du marché, lorsqu’elles ne sont pas « concentrées » dans les mêmes mains, permettent à d’autres de prospérer et, surtout, d’être indépendants. Un gouvernement communiste peut organiser le contrôle social de manière à garantir et à protéger la concentration de la richesse ; le gouvernement communiste peut donner à des cartels le contrôle des matières premières et des marchés, et leur accorder de gros contrats et s’endetter à l’infini auprès d’eux. Chaque secteur de l’économie étant, in fine, contrôlé par une poigné de cartels.
    Rappelons également que l’OTAN (Organisation du Traité de l’Atlantique Nord) créée en 1949, sous commandement américain officiel, est en réalité une « force » qui a été créée sous l’impulsion des globalistes anglais (« Société Fabienne » en tête) sous la poussée d’une prétendue menace Soviétique.
    NB : Yann Moncomble nous fait remarquer « les étranges alliances entre le CFR (Council on Foreign Relations), la « Commission Trilatérale » et les dirigeants du Kremlin... mais, ajoute-t-il, le public doit ignorer cet état de fait. Il faut qu’il continue de croire à l’opposition farouche Communisme-Capitalisme. » (La Trilatérale et les secrets du mondialisme).
    À la fin des années 90, Zbigniew Brzezinski, ex-président et co-fondateur de la « Trilatérale » avec D. Rockefeller, déclarait à la revue Encounter : « un moment arrivera où il sera possible d’exercer une surveillance sur chacun des citoyens du monde entier » (Proximo Milenio, n°42, décembre 1996, pp. 56-60).
    Relevons en passant que la majorité des banques et firmes associées à l’URSS de 1919 à 1945, sont celles qu’on retrouve, sous des noms parfois modifiés, au sein de la « Commission Trilatérale ».
    BLOG



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Publicité





Palmarès