• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Europe > Interdit d’interdire : Brexit : à quel prix peut-on sortir de l’Europe (...)

Interdit d’interdire : Brexit : à quel prix peut-on sortir de l’Europe ?

RT France : Dans son émission "interdit d'interdir", Frédéric Taddeï reçoit François Asselineau, président de l’UPR, Fabien Chevalier, président de Sauvons l'Europe, Olivier Delorme, écrivain et historien et Yves Gernigon, président du Parti Fédéraliste Européen, sur le thème "à quel prix peut-on sortir de l'Union européenne" ...

 

Tags : Europe François Asselineau Frédéric Taddeï Royaume-Uni Union européenne Brexit




Réagissez à l'article

5 réactions à cet article    


  • vote
    REMY Ronald REMY Ronald 27 novembre 12:49

    Bonjour.

     

    Débat intéressant mais terriblement brouillon, superficiel et donc frustrant.

    Ils n’ont pas assez parlé de situations précises où il faut moins de bureaucratie européenne tatillonne.

    Il n’ont pas parlé non plus de situations où ilest indispensable, au contraire, d’avoir plus d’Europe

    => face à l’impérialisme du Dollar

    => face à la puissance de la haute spéculation financière

    => face à la puissance des trafiquants internationaux

    => face à l’immigration sauvage

    => face aux dumping sociaux

    => Etc.

    où il faut plus d’Europe

    => pour la recherche

    => pour l’énergie

    => pour les solidarités

    => pour la sécurité, Etc.


    3 remarques sur l’indispensable consultation plus fréquente des citoyens :


    Comme cela se passe sans problème au Canada, en Nouvelle-Calédonie-Kanakie et ailleurs, un 2eme référendum en Grande Bretagne serait utile. Il confirmerait le très net changement d’opinion des Britanniques par rapport au Brexit (la totalité des sondages montrent que les Britanniques veulent réintégrer l’Union Européenne).

     

    Un référendum sur l’Euro serait également utile, non pas pour seulement valider avec du recul tout ce qui a été fait, mais éventuellement pour voter un complément de texte permettant à l’Euro de concurrencer le Dollar dans les échanges internationaux et d’organiser sereinement des politiques de soutien à l’investissement en Europe.

     

    Un référendum sera également nécessaire tôt ou tard sur les futures nécessaires améliorations des institutions européennes, permettant plus de transparence, de démocratie et...

    ...d’efficacité autant que de dynamisme !

     

    Conclusion :


    L’erreur des européïstes est de penser à un Etat fédéral classique de type unitaire (USA, URSS, Brésil, etc.). Système totalement inadapté à l’extrême complexité du continent européen. Ce qui explique leur difficulté depuis 20 ans à argumenter en faveur de l’Europe. Ils deviennent de plus en plus inaudibles pour l’opinion publique habituée à la paix et aux énormes acquis de la construction européennes.

     

    Nous proposons une union européenne à la fois plus souple, plus forte et plus efficace, permettant ainsi à l’Europe de se désembourber et d’aller de l’avant. Pour cela, la construction de l’Europe peut et doit sortir du carcan de l’unanimité qui la plombe. Et cette libération sa fera positivement pour la construction et le dynamisme de l’Europe, via de multiples agences européennes spécialisées. Les Etats européens pourront les rejoindre, les quitter, puis revenir, par référendum. Une union européenne d’un nouveau type où la prérogative des Nations sera totalement sauvegardée sans tomber dans des situations corne-cul du type BREXIT. Car, à l’avenir, pour un pays, quitter une agence ne voudra pas dire être expulsé de toutes les autres agences.

    .

    Dommage que l’autisme conservateur régnant dans les partis parlementaires empêche tout véritable débat en leur sein, et conduise cette élection européenne à une abstention catastrophique au profit des extrémistes.

    .

    A+ 

    pour – enfin – un VRAI débat citoyen, serein et complet.

    (sans mépris et invectives)

    Cordialement.


    • 4 votes
      pegase pegase 27 novembre 18:56

      @REMY Ronald

      Il n’ont pas parlé non plus de situations où ilest indispensable, au contraire, d’avoir plus d’Europe

      => face à l’impérialisme du Dollar

      -

      Mais l’UE c’est les états unis, ou plus précisément l’oligarchie financière anglo-saxonne, attendre de l’UE qu’elle lutte contre l’impérialisme américain est sans issue ... L’UE n’est que la face civile de l’Otan, pour sortir de l’Otan, il faut envoyer une lettre à Washington .....Tout est dit dans cette courte phrase !
      -

      => face à la puissance de la haute spéculation financière
      -

      Impossible, ce sont les mêmes qui ont construits l’UE ...

      => face à l’immigration sauvage
      -

      Ce sont les mêmes qui organisent l’immigration sauvage ...


    • 1 vote
      jeanpiètre jeanpiètre 27 novembre 18:05

      quelle cacophonie, plus prétentieux et arrogants les uns que les autres .


      • 3 votes
        Godfather Godfather 27 novembre 18:33

        Frexit. Vite !


        • 2 votes
          Ladykiller Ladykiller 28 novembre 10:12

          Bataille d’ego en direct...

          Je veux bien avoir une certaine sympathie pour Asselineau, mais force est de reconnaître qu’il est aussi arrogant que ces adversaires. Ça dessert sa cause.

          Foutez-moi ça dehors !

          Le poisson pourri toujours par la tête comme on dit...



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès