• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Europe > « Merci la Russie ! » : explosion de joie des réfugiés du Donbass après les (...)

« Merci la Russie ! » : explosion de joie des réfugiés du Donbass après les déclarations de Poutine

Plus de 68 500 habitants du Donbass ont fui en Russie pour échapper aux bombardements de l’armée ukrainienne depuis le 18 février, selon les services de sécurité russes. A Taganrog, dans la région de Rostov, de nombreux exilés ont accueilli avec une grande émotion l’annonce par Vladimir Poutine de la reconnaissance de la souveraineté des républiques autoproclamées du Donbass. Plus de précisions avec notre envoyée spéciale Dora Abdelrazik.

Tags : Russie Guerre Ukraine Donbass




Réagissez à l'article

6 réactions à cet article    


  • 3 votes
    BA 23 février 14:03

    Le 6 mars 1991, les occidentaux s’étaient engagés à ne pas étendre l’OTAN au-delà de l’Elbe. Trente ans plus tard, nous pouvons regarder ce que les occidentaux ont fait : ils ont étendu l’OTAN vers l’est, de plus en plus vers l’est, toujours de plus en plus vers l’est, en trahissant leurs engagements.


    Aujourd’hui, les occidentaux paient cette trahison.


    La carte des pays membres de l’OTAN, avec la date de leur adhésion :


    https://fr.wikipedia.org/wiki/Organisation_du_trait%C3%A9_de_l%27Atlantique_nord#/media/Fichier:History_of_NATO_enlargement.svg


    Crise en Ukraine. La preuve que les occidentaux s’étaient engagés à ne pas étendre l’Otan vers l’Est.


    Un document émanant des archives nationales britanniques corrobore la thèse avancée par Moscou de l’existence d’un engagement de Washington et des puissances occidentales à ne pas étendre l’Alliance atlantique vers l’Est. Le magazine allemand Der Spiegel en révèle l’existence.


    Ce texte, longtemps classé secret défense, a été remonté des profondeurs des archives par le chercheur états-unien Joshua Shifrinson, professeur à l’université de Boston.


    Il y est question du procès verbal d’une réunion des directeurs politiques des ministères des affaires étrangères des États-Unis, de la Grande-Bretagne, de la France et de l’Allemagne, tenue à Bonn le 6 mars 1991. Le thème était la sécurité en Europe centrale et orientale.


    Le document fait part sans la moindre ambiguïté d’un engagement de Washington, Londres, Paris et Bonn à ne pas étendre l’Alliance atlantique vers l’Est. Une telle expansion serait « inacceptable », est-il dit explicitement.


    « Nous avons clairement indiqué lors des pourparlers 2 plus 4 (sur l’unification allemande, avec la participation de la RFA et de la RDA, ainsi que des États-Unis, de l’URSS, du Royaume-Uni et de la France) que nous n’étendons pas l’OTAN au-delà de l’Elbe, » explique Jürgen Hrobog, le représentant de la RFA, avançant une position bien entendu convenue avec le chancelier de l’époque, Helmut Kohl.


    Et d’expliciter, cité par le journal  : « Par conséquent, nous ne pouvons pas proposer à la Pologne et aux autres pays d’adhérer à l’OTAN. »


    https://www.humanite.fr/monde/otan/crise-en-ukraine-la-preuve-que-les-occidentaux-setaient-engages-ne-pas-etendre-lotan-vers



    • vote
      Sentero Sentero 23 février 14:53

      @BA

      Cet "engagement" (informel) avait été pris avec l’URSS... or dans les années 1990’s l’URSS n’existe même plus... est-ce qu’un engagement pris envers l’empire d’Autriche Hongrie avant la 1e guerre mondiale aurait le moindre sens une fois l’empire d’Autriche Hongrie disparu ??? Non... or la Russie jusqu’à preuve du contraire ce n’est pas l’URSS...

      Sinon la Russie (pas l’URSS) s’était engagée à faire respecter les frontières ukrainiennes (Crimée compris) contre l’abandon de son arsenal nucléaire (mémorandum de Budapest de 1994)... résultat annexion de la Crimée et reconnaissance de deux territoire indépendants dans le Donbass... la Russie n’a aucune leçon à donner... dès qu’elle est en position de force elle fait exactement comme les Américains... un bon vieil impérialisme un peu poussiéreux mais toujours efficace...


    • 1 vote
      Duke77 Duke77 24 février 14:20

      @Sentero
      FAUX. Cet engagement a été pris à la demande du président de l’URSS justement pour garantir que les USA n’allaient pas profiter de la faiblesse du l’URSS disloquée pour en prendre le contrôle. Et cet exactement le contraire que les américains ont fait. Ils ont donc bien trahi leur promesse et lancé l’offensive en premier. Prétendre le contraire est de la mauvaise foi.
      Depuis, les bases de l’OTAN se sont multipliées autour de la Russie tel un joueur d’échec plaçant ses pions.

      Il est logique que la Russie réagisse si les USA ont déjà trahi leur promesse. Ils ne sont pas complètement cons et savent que les américains sont sans pitié dans leur recherche de domination. Mitterrand l’exprimait en 1995, confirmant que la Russie n’est pas parano :
      « La France ne le sait pas, mais nous sommes en guerre avec l’Amérique. Oui, une guerre permanente, une guerre vitale, une guerre économique, une guerre sans mort apparemment. Oui, ils sont très durs les Américains, ils sont voraces, ils veulent un pouvoir sans partage sur le monde."

      http://www.slate.fr/story/103453/les-hommes-detat-francais-sans-illusion-allie-americain

      La question est : qui a trahi le premier et fait comprendre à l’autre qu’il veut le dominer. La encore, la réponse est simple : il suffit de voir la carte des bases de l’OTAN encercler la Russie. Les USA ne tolèreraient pas que la Russie implante des bases le long de la frontière du Méxique ou à Cuba mais on s’étonne que la Russie prenne la multiplication de bases autour d’elle comme une offense ? La bonne blague : https://www.legrandsoir.info/la-crise-ukrainienne-pour-les-nuls.html

      http://www.communcommune.com/2019/12/l-otan-se-prepare-a-un-conflit-militaire-de-grande-ampleur-s-inquiete-moscou.html

      L’OTAN a donc multiplié ses bases autour de la Russie, première agression, et pris le contrôle de l’Ukraine en 2014 avec le coup d’état (Maidan). Le gouvernement fantoche mis en place à cette occasion (et qui comprend des nazis dans ses rangs) a encore une fois attaqué en premier en bombardant les zones frontalières cette semaine. Il vous faut quoi pour voir qui est dans son bon droit et surtout qui est très louche en terme de penchant politique ? Que le président Ukrainien lève le bras droit pour saluer ?

      Si vous voulez départager les 2 : demandez-vous qui agresse en premier. Et c’est bien l’OTAN.


    • 1 vote
      sylvain66 23 février 20:20

      oui bon, ça aurait tout de même été étonnant que RT dise autre chose .


      • vote
        darks67 24 février 10:09

        Rien que 2 jeunes filles sorties de nul part pour appuyer les dire, rien, pas d’image de migrants passant la frontière, ou de l’hotel en question de refugies, infos indigne de journalisme, je me suis senti pour un instant sur BFMWC



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Publicité





Palmarès