• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Europe > Reste-t-il des arguments valables en faveur de l’UE ? (Emploi, énergie, (...)
#20 des Tendances

Reste-t-il des arguments valables en faveur de l’UE ? (Emploi, énergie, alimentation, sport…)

A l’occasion de la Fête de l’Europe du 9 mai, nos ministres Eurolâtres avaient publié des encarts à la gloire des bienfaits de l’Union Européenne. En ces temps d’élection européenne, c’est le moment idéal pour faire le bilan des promesses et des arguments en faveur de l’UE pour voir s’il en reste encore un de valable.

Chapitre :
0:00 Intro
0:43 Le plan de relance Européen
6:21 L’alternance subventionné
17:44 L’interdiction des couverts jetables
22:18 Le chargeur universel !
28:07 Le pinacle de l’innovation européenne
30:26 Grâce à l’UE : la stabilité des prix de l’énergie
33:34 Grâce à l’UE : Lutte contre la concurrence déloyale
46:42 Grâce à l’UE : Un modèle sportif européen !
54:31 Grâce à l’UE : Financement de la rénovation des bâtiments
59:31 Grâce à l’UE : Une alimentation sûre et de qualité
1:09:20 « Des arguments basés sur les faits »
1:10:44 L’impuissance organisé des députés UE
1:16:20 Les promesses bidons des candidats
1:21:12 Conclusion

Frédéric FARAH est économiste, professeur de sciences économiques et sociales, enseignant en classes préparatoires, en lycée et à l’Université de Paris 1 Panthéon Sorbonne. Il est l'auteur de « Fake State : l’impuissance organisée de l’État en France », de « No Frexit » et « Introduction inquiète à la Macron-économie » (avec Thomas Porcher).

Dans cette interview par Carla Costantini pour Élucid, Frédéric Farah analyse 30 ans de construction européenne, qui ont abouti à une impasse où les nations se retrouvent dépossédées de leur volonté souveraine et de leur viabilité économique au nom du sacrosaint libre-échange. À l'approche des élections européennes, il est bon de rappeler quelques évidences sur la nature de cette organisation politique.

Tags : Economie Transports Banques Finance Union européenne Electricité




Réagissez à l'article

5 réactions à cet article    


  • vote
    christophe nicolas christophe nicolas 9 juin 08:42

    Je résume :

    La somme des souverainetés = la souveraineté du plus puissant

    En effet, par essence, la souveraineté ne se divise pas.

    Comme l’Allemagne est complètement soumise au couple indissociable actuel "USA / Israël" mais qu’elle est la plus puissante en Europe, la somme des souverainetés de l’UE= la souveraineté des USA / Israël.

    Ceux qui croyaient à une souveraineté Européenne ont un mental de soumis sinon il y a belle lurette qu’ils auraient compris qu’ils se font baiser.


    • vote
      christophe nicolas christophe nicolas 9 juin 09:21

      Pourquoi croyez vous qu’un gars comme Gluksmann est pour l’UE, vous croyez qu’il en a plus quelque chose à fiche des Moldaves, des Finlandais ou des Grecs que des Palestiniens ? Non, il sait que c’est avantageux pour sa caste bien placée aux USA, c’est tout, c’est purement manipulatoire ciblant les athées sans colonne vertébrale créés justement dans le but d’être manipulables.

      L’intérêt des USA est qu’ils disposent ainsi d’une cinquième colonne dans beaucoup de pays car le cow-boy du Texas avec ces gros pistolets n’est pas le style "agent étranger discret", il n’a pas le don de l’inculturation... :)

      La démocratie est un système voulu par "certains" sous la condition que les masses votantes soient manipulables ce qui nécessite de les droguer à l’athéisme pour les couper de toute inspiration véridique de la providence , c’est à dire du Christ, et pour les faire se vautrer dans les péchés avant de comprendre qu’ils sont ainsi tenus par la barbichette, méthode Larry Epstein, Milton Friedman ou encore Albert Einstein qui voulait une physique matérialiste qui a été invalidée par les expériences EPR mais qui demeure très puissante puisque certains mentent pour la maintenir à flot.
      Ces "certains" n’en ont rien à fiche de votre avis, ils vous formatent pour ça, eux visent le pouvoir et faire triompher leurs fantasmes pathétiques dont les effets destructeurs préparent "la fin du monde", de "leur monde" s’ils échouent et du monde s’ils gagnent.


    • vote
      nono le simplet nono le simplet 9 juin 09:29

      @christophe nicolas
      La démocratie est un système voulu par "certains"
      voui ... et la dictature est un système voulu par "tous" 


    • 2 votes
      mac1 9 juin 17:45

      @nono le simplet
      Arrêtez avec vos vouis, je sais que vous continuerez à venir publier vos âneries ici et que vous avez plus de temps que moi pour ça, mais je ne résiste jamais à l’idée de vous répondre de temps en temps.
      La dictature, c’est d’abord quand on ne respecte pas un référendum, c’est quand on élit des parlementaires qui n’ont aucune initiative , c’est quand des non élus prennent des décisions sous influence de lobbies, c’est quand on nous mène à une guerre alors que notre territoire n’est aucunement menacé, pour l’instant...


    • 1 vote
      zzz999 10 juin 14:05

      @nono le simplet

      Vous êtes bien vous même un larbin zélé de la dictature mondialiste



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Publicité





Palmarès