• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Europe > Voici comment l’Ukraine agit contre les médias qu’elle estime indésirable

Voici comment l’Ukraine agit contre les médias qu’elle estime indésirable




Réagissez à l'article

3 réactions à cet article    


  • 1 vote
    howakhan howakhan 21 mai 15:37

    Pas de panique, bientôt en France...


    • 1 vote
      V_Parlier V_Parlier 21 mai 19:27

      @howakhan
      En France ils n’utiliseront pas les mêmes références. Les bandéristes ukrainiens sont soutenus mais cachés par nos médias (ou présentés comme des cas marginaux). Ici en France, toute la stratégie de communication élaborée depuis un bon 30 ans repose sur une prétendue lutte contre le "nationalisme" et "l’intolérance" (surtout là où ils n’existent pas). Donc ce sera au nom de la liberté et des droits de minorités de circonstance qu’on enfermera, par exemple, les "séparatistes anti-UE", ou encore ceux qui estiment que le gouvernement ferait mieux de reprendre le contrôle des cités françaises tenues par des rebelles(*) plutôt que de prétendre ramener l’ordre ailleurs dans le monde à l’aide de notre fric et de ses bombes.

      (*) Il est vrai que si on regarde la Syrie, on comprend que le gouvernement français aime les rebelles islamistes, c’est logique.


    • 3 votes
      V_Parlier V_Parlier 21 mai 19:19

      A la fin : "Reporters sans frontières" : La confirmation ultime du crédit zéro à accorder à cette organisation.



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès