• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Escalade de tension entre USA, Japon et Corée du Nord : Poutine propose une (...)

Escalade de tension entre USA, Japon et Corée du Nord : Poutine propose une solution pacifique

Ce vendredi 15 septembre 2017, à 6h57, la Corée du Nord a lancé un nouveau missile qui a survolé le nord du Japon pour s’écraser dans le Pacifique 3 700 km plus loin. C’est une réponse aux nouvelles sanctions adoptées par le Conseil de sécurité de l’ONU (la 8eme série).

 

Ce vendredi, après le tir balistique, l’ONU prévoit une nouvelle réunion d’urgence. On peut s’attendre à de nouvelles nouvelles sanctions. Le Premier ministre japonais Shinzo Abe a évidemment protesté contre le survol de son pays :

 

C’est de Vladivostok, où il prononçait un discours lors du Forum économique oriental, que Vladimir Poutine a tenté de faire baisser la tension dans le conflit américano-nord-coréen en proposant une solution pacifique basée sur la co-opération et le co-développement.

 

Sur la carte ci-dessous, on remarque que la Russie a, dans sa partie extrême-orientale, une frontière commune avec la Corée du Nord. Et la présence du président russe dans la grande ville de Vladivostok à un moment de grande tension internationale n’est donc pas un hasard. Il y a déjà une coopération économique entre les deux géants russe et chinois, mais aussi avec les Nord-Coréens, qui fournissent une main d’œuvre qui manque à la Russie aux confins de la Sibérie. Nous reviendrons sur cette coopération fructueuse.

 

Poutine a donc tout intérêt à calmer le jeu, mais ce que craignent les États-Unis, ce n’est pas la petite et courageuse Corée, qui ne se laisse pas dominer, c’est l’axe Moscou-Pékin et à terme, le basculement du centre de gravité mondial de la puissance économique et diplomatique vers l’Asie. Et c’est tout simplement ce qui est en train de se passer. Derrière les menaces américaines et les réactions nationalistes de Kim, c’est le leadership mondial qui est en jeu. Et ce n’est pas l’Amérique qui peut donner des leçons de morale « économique » au reste du monde, comme le fait Rex Tillerson :

 

 

S’il n’est pas agréable de voir survoler son pays par des missiles ennemis, apportons une petite précision : si la trajectoire du missile est bien celle de la première photo, alors ça veut dire que la chose est passée entre Honshu, l’île principale japonaise, et Hokkaido, la seconde grande île du nord, le Japon étant constitué de plus de 6 000 îles. Le missile n’a donc pas forcément survolé de populations japonaises et était plutôt destiné au continent nord-américain, de l’autre côté du Pacifique...

Source

 

Tags : Russie Japon Vladimir Poutine Corée du Nord


Réagissez à l'article

5 réactions à cet article    


  • vote
    Olivier Perriet 15 septembre 15:52

    Bonjour l’auteur,

    où l’on voit la mise en oeuvre de toute la géométrie variable possible :

    que ne dirait-on pas sur la duplicité d’un "co développement" proposé par les méchants capitalistes états-uniens à un pays communiste.

    que n’accuserait-on d’impérialisme et d’interventionnisme une proposition de co développement faite à un des fers de lance de l’internationalisme prolétarien.

    Bon, comme c’est Saint-Vladimir qui propose, c’est supposé être noble et bon.

    Fermez le rideau, il n’y a rien à redire.

     smiley


    • vote
      La mouche du coche La mouche du coche 15 septembre 18:36

      En même temps Poutine vient de valider le pire, des sanctions contre la Corée du nord. J’espère qu’il a bien négocié quelque chose d’autres en échange parce que là, les américains doivent bien le prendre pour un con.


    • vote
      Olivier Perriet 16 septembre 10:23

      @La mouche du coche

      Je lisais le Figaro hier.....................ils avaient l’analyse inverse : des sanctions surtout symboliques.


    • vote
      maQiavel maQiavel 15 septembre 15:56

      Est-ce que la Corée du nord a violé l’espace aérien japonais ? Jusqu’à quelle altitude va l’espace aérien d’un État (100 km selon ce que j’ai trouvé mais je n’ai aucune certitude quant à la fiabilité de cette information) ? Selon les Japonais eux-mêmes, le missile (non chargé) a survolé le Japon à une altitude d’environ 800 km. La souveraineté aérienne japonaise s’exerce jusque dans l’exosphère ?   smiley

      Si oui, c’est aberrant. Si non, c’est quoi le problème avec ce tir nord coréen, sachant que l’exosphère n’est détenue par personne et que des stations spatiales ou des satellites parcourent la parcourent sans que leurs possesseurs ne demandent d’autorisations aux pays qu’elle survole ?   smiley



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès