• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Hassan Nasrallah : l’Axe de la Résistance triomphe, les sanctions US sont un (...)

Hassan Nasrallah : l’Axe de la Résistance triomphe, les sanctions US sont un aveu d’impuissance

Discours du Secrétaire Général du Hezbollah, Sayed Hassan Nasrallah, le 14 août 2018, à l'occasion de la célébration du douzième anniversaire de la victoire de 2006.

Traduction : sayed7asan.blogspot.fr

Soutenez ce travail et abonnez-vous à la Page Facebook et à la chaine Vimeo pour contourner la censure.

[Voir les quatre premières parties de ce discours : La guerre de 2006 et Daech, deux projets américains au service d'Israël ; Le Hezbollah est beaucoup plus fort qu'Israël ; Vaincu en Syrie, Israël quémande le retrait de l'Iran et du Hezbollah ; « L'accord du siècle » de Trump, Ben Salmane et Netanyahou a échoué]

Transcription :

[...] Quelle est la leçon à tirer de tout (ce que je viens d'exposer) ? J'arrive maintenant à cette conclusion. (Les Etats-Unis) n'ont plus qu'un seul moyen (de nous attaquer). Ils savent que les guerres ne mènent à aucun résultat. Hier, Son Eminence l'Imam (Khamenei), le Leader, que Dieu le préserve, alors qu'il parlait des Etats-Unis, a affirmé qu'il n'y aurait pas de guerre. Israël, les Etats-Unis et cet Axe (saoudien) savent bien que les guerres ne mèneront à aucun résultat, et qu'ils seront vaincus dans toutes les guerres s'ils envisagent de les lancer, car ils ont été vaincus dans les guerres actuelles et continuent à être vaincus.

L'alliance américano-saoudienne, assistée d'Etats (du Golfe et d'Occident), échoue (lamentablement) au Yemen face au peuple yéménite, qui a des ressources modestes mais des hommes et des femmes d'exception. Cette alliance, qui a également échoué en Irak, en Syrie et au Liban, et n'a réussi nulle part, sait bien que (toute guerre sera désastreuse pour elle).

L'un des bénéfices de la situation actuelle est que les guerres sont (maintenant) écartées. Que personne ne nous menace de guerre, ou croie nous faire peur en évoquant la perspective de guerres. Quoi qu'il en soit, si quelqu'un veut lancer une guerre, il est le bienvenu. Il sera très bien accueilli. Nous n'avons pas peur de la guerre, elle ne nous inquiète nullement. Nous y sommes prêts et nous en sortirons vainqueurs avec la Grâce de Dieu. C'est une certitude. C'est pourquoi il semble que l'idée de recourir à la guerre a été écartée. Qu'est-ce qu'ils veulent faire à la place ? Deux choses, et la première mène à la seconde. 

La première est les sanctions. Au sein de l'Axe de la Résistance, l'Iran est aujourd'hui la base de la principale force. L'Iran s'est tenu aux côtés du peuple irakien face à Daech, et en Irak, Daech était un projet américano-saoudien. L'Iran s'est tenu aux côtés de la Syrie face à toutes les organisations takfiries qui combattaient dans le cadre d'un projet américano-saoudien. L'Iran s'est tenu aux côtés du Liban pendant la guerre de 2006, avant 2006 et après 2006. Et l'Iran s'est tenu aux côtés de la Palestine et de Gaza, et continue à se tenir à leurs côtés. Et la position de l'Iran à l'égard de ce qui se passe au Yémen et dans la région est claire. (L'Axe saoudo-israélo-américain) veut donc cibler l'Iran.

Il ne leur est pas possible de lancer une guerre contre l'Iran, et ils ont donc imposé des sanctions, dans l'espoir que les Iraniens soient touchés, que la devise s'effondre, que la situation sociale et économique soit difficile, que des troubles soient fomentés en Iran et que le peuple iranien soit poussé à renverser le régime, et que les Etats-Unis puissent se présenter comme les sauveurs et les rédempteurs. Et, pensent-ils, si on fait pressions sur l'Iran, tout l'Axe (de la Résistance) s'affaiblira, (tous) ceux qui s'appuient sur l'Iran, comptent sur lui et sont soutenus par lui. L'Iran sera isolé, le Hezbollah soumis à des sanctions, de même que les responsables syriens et irakiens, ce qu'ils ont déjà fait, etc., afin de les assiéger financièrement, économiquement, etc. Et cela doit les affaiblir et les obliger à faire marche arrière et alterner leur détermination (à la Résistance).

Et la deuxième chose est de pousser aux troubles internes en Iran, en Irak, en Syrie, au Liban et ailleurs. Au Liban, je le dis entre parenthèses et j'y reviendrai dans un instant dans ma dernière section consacrée à la situation interne, il faut savoir que tout ce qui s'écrit dans les réseaux sociaux et dans les médias, toutes les demandes adressées au Hezbollah (pour qu'il agisse) aux niveaux économique, du développement, financier et des services, ceux qui écrivent cela n'ont pas tous de bonnes intentions. Il y a des gens qui ont des intentions différentes (mauvaises). Il y a des gens qui s'efforcent de nous faire porter la responsabilité de cette situation dont nous ne sommes pas responsables, ou dont nous ne sommes éventuellement responsables que dans une certaine mesure, ce afin de semer le trouble au sein de notre base populaire et de notre société.

Par conséquent, le dernier espoir de Trump, d'Israël et de tous ceux qui se tiennent à leurs côtés est les sanctions. Et au sujet des sanctions, il y a un grand effort au niveau des médias, et l'image (de l'impact potentiel des sanctions) qui est présentée n'est pas réaliste. Et en ce 14 août, jour de la commémoration de la victoire, mon devoir est de vous clarifier ce point ainsi qu'à tous ceux qui m'écoutent et me regardent, où qu'ils se trouvent. 

Cet Iran auquel Trump impose des sanctions économiques, je vous le dis sur la base des informations et des données très précises en ma possession, je vous affirme qu'ils bâtissent leurs rêves, leur stratégie et leur projet sur le fait que cet Iran va se diriger vers les troubles internes et le renversement du régime. Mais ce sont des illusions, des chimères qui n'ont aucune place dans la réalité. Je tiens à vous rappeler qu'en 1979, lorsque la Révolution Islamique dirigée par l'Imam Khomeini, que Dieu le sanctifie, a triomphé, le monde occidental arrogant a affirmé que ce régime allait s'effondrer dans les 6 mois, mais il a tenu 6 mois malgré les sanctions et le blocus mondial. Puis ils ont dit qu'il allait s'effondrer dans un an, mais il a tenu. Puis ils ont dit deux ans, mais il a tenu. Puis ils lui ont imposé la guerre de 8 ans (lancée par l'Irak). Et le monde entier était avec Saddam Hussein, sauf la Syrie et un petit nombre de pays. Le monde entier (était contre l'Iran). Même ceux qui sont aujourd'hui nos alliés en Syrie. Même l'Union soviétique était avec Saddam Hussein. Même la Chine était avec Saddam Hussein. Le monde entier était avec Saddam Hussein. Et l'Iran a combattu durant 8 ans, avec sa poitrine nue et ses mains vides, mais avec une foi et une volonté populaire (très fortes).

L'Iran est soumise à des sanctions depuis le triomphe de la Révolution Islamique en 1979. Certes, Trump renforce les sanctions, mais ces sanctions datent de 1979. Et l'Iran est resté, et va bientôt fêter le 40e anniversaire du triomphe de la Révolution Islamique, malgré tous les complots du monde et le voisinage (hostile) de l'Iran (Arabie Saoudite, Golfe).

Je vous l'affirme (en toute certitude) ô mes frères et sœurs, ô ceux qui professez et croyez en la posture de justice et de vérité de la République Islamique d'Iran dans les équations de la région, dans le destin de la région et dans son avenir, la République Islamique d'Iran dans notre région aujourd'hui est plus forte que jamais, et c'est même la première puissance. Et ils ne pourront pas diminuer sa puissance ou sa présence ou lui faire du mal. Le régime de la République Islamique d'Iran est puissant, solide, déterminé et enraciné, et protégé par son peuple. Ceux qui entretiennent ces espoirs (de mettre fin au régime) rêvent tout éveillés et ne connaissent pas le peuple iranien. Ils ne sont pas parvenus à le connaître durant 40 ans et n'y parviendront pas non plus en 100 ans. Et ils ne connaissent pas Son Eminence l'Imam (Khamenei), le Leader, et ils ne connaissent pas les responsables de la République Islamique. Ils sont toujours (aussi) ignorants, idiots et stupides.

Et toutes leurs mesures passées n'ont pas mené à l'affaiblissement de l'Iran ; au contraire, l'Iran n'a cessé de se renforcer. Tous les actes stupides de l'administration américaine et de leurs instruments dans la région contre l'Iran ou dans la région ont amené l'Iran à devenir toujours plus puissant tant à l'intérieur que dans la région. Le montrer dans le détail serait long, mais les preuves en sont manifestes pour tous.

Et également en ce qui nous concerne, en ce qui concerne tout notre Axe dans la région, je ne prétends pas que les sanctions n'ont aucun impact, bien sûr qu'elles ont un impact, il ne faut pas le nier. Mais les sanctions n'auront aucun impact sur notre détermination, notre volonté et notre persévérance, ni ne diminueront notre force. Imposez toutes les sanctions que vous voulez. Nous avons aujourd'hui en fait de force –et ils commencent aujourd'hui à se demander ce que sera l'influence des sanctions sur la situation financière du Hezbollah–, nous avons en fait de force, d'infrastructures, de cadres, d'hommes et de capacité ce qui nous permettra de dépasser toutes ces difficultés, avec la Grâce de Dieu.

A la lumière de tout ce que je viens de présenter, je conclus avant de dire deux mots sur la situation interne au Liban, pour tirer la leçon de tout cela. La leçon à tirer de tout cela, de tout le passé, le présent et de ce qui arrive, ce que je tiens à dire en ce 14 août 2018, 12 ans après la guerre de juillet 2006 : ô Libanais, ô honorables gens, ô le peuple le plus noble, le plus digne et le plus glorieux des peuples, ô peuples et masses de la Résistance, nous étions (déjà) les plus forts et nous sommes devenus (encore) plus forts. Que personne ne vienne essayer de nous faire croire que nous sommes faibles. Que personne ne s'imagine que si on traverse une crise ou qu'on rencontre un problème ici ou là, et que certaines inepties et insultes paraissent (dans les médias et réseaux sociaux), cela puisse altérer notre âme, notre détermination, notre volonté et notre stratégie.

Ces Etats-Unis, qui ont enchaîné les échecs dans leurs projets et dans leurs actions, je vous l'affirme aujourd'hui, sont dans l'impossibilité de lancer des guerres comme celles qu'ils ont lancées par le passé (Irak, Afghanistan...). Et cet Israël est dans l'impossibilité de lancer des guerres comme celles qu'il a lancées par le passé (Liban, Gaza, Syrie, Egypte...). Et aujourd'hui, avec notre victoire en Irak, avec l'approche de notre victoire en Syrie, où les combats prendront fin dans quelques jours, quelques semaines ou quelques mois (tout au plus), avec la résistance héroïque du Yémen, avec tous les développements dans notre région, et le fait que les dirigeants et le peuple en Iran tiennent bon, restant fermement attachés à leur position, à leurs fondements, à leurs principes et à leur doctrine, nous sommes aujourd'hui plus forts que jamais, et capables de façonner davantage de victoires et de développements (positifs), avec l'aide de Dieu le Très-Haut et l'Exalté. [...]




Réagissez à l'article

1 réactions à cet article    


  • vote
    Hijack ... Hijack ... 4 septembre 01:02

    Nasrallah parle comme un vrai résistant qu’il est ... a tout à fait raison de dire que les Usa n’oseront attaquer (d’ailleurs, ce ne sont point les States qui commandent), l’objectif étant de provoquer le chaos partout dans la région, dans ces zones stratégiques. Les fauteurs de guerres (l’entité sioniste) savent très bien qu’aucune guéguerre n’est possible actuellement dans la région ... la Russie était là, ils ne peuvent que lancer quelques casseroles vides (comme en Syrie), faire des feux d’artifices et oh misère ... lancer quelques tweets méchants ... à part ça rien. Ce qu’il faut savoir (Nasrallah le sait évidemment) ... que l’objectif de tout ce tintamarre dans le secteur pour commencer, doit se propager ailleurs, en passer par de grandes guerres à venir (d’après eux).



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès