• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Henri Guaino : c’est "comme si tout le monde faisait tout" pour qu’une guerre (...)

Henri Guaino : c’est "comme si tout le monde faisait tout" pour qu’une guerre mondiale arrive

Henri Guaino, essayiste et ancien conseiller du président Sarkozy, répond aux questions de Sonia Mabrouk au sujet de la nomination d'Élisabeth Borne au poste de Premier ministre, de la guerre en Ukraine et de l'adhésion de la Suède et de la Finlande à l'Otan. Et tire la sonnette d'alarme !

Tags : Russie Guerre OTAN Ukraine Suède Elisabeth Borne Finlande




Réagissez à l'article

27 réactions à cet article    


  • 9 votes
    JL 19 mai 14:58

    ’’Henri Guaino : c’est "comme si tout le monde faisait tout" pour qu’une guerre mondiale arrive’’

     Mais oui :

    Macron : ’’j’ai tout fait pour éviter la paix’’.


    • 20 votes
      Vraidrapo 19 mai 17:09

      C’est une vraie partie de poker.

      La C I A et le lobby militaro-industriel yankee supposent que Poutine n’osera pas aller à l’’extrême... alors, ils engrangent les bénéfices en écoulant leur camelote guerrière et en nous vendant leur merde liquéfiée au prix fort. Et comme des imbéciles, les européens sont priés de suivre au rythme du tam-tam des media complices


      • 1 vote
        JPCiron JPCiron 19 mai 22:21

        @Vraidrapo Dans tous les cas, le vrai gagnant est le Projet Unipolaire : l’Europe fait ce qu’on attend d’elle. La Russie a été coupée de l’Europe. La Russie résiliente sera affaiblie. Israël s’occupera de policer le M.O. Le prochain objectif sera de soumettre la Chine. . Qu’ils le veuillent ou non, les peuples seront libérés et la démocratie imposée.


      • 1 vote
        chantecler 21 mai 07:03

        @JPCiron
        On verra !
        Le vrai gagnant est celui qui s’impose sur un long terme grâce à un système durable qui a des fondations solides et qui fait l’unanimité .
        Je pense que le monde unipolaire est mort car l’empire US a perdu de sa crédibilité et de sa puissance économique .
        Une monnaie imposée par la force et les contraintes , mais dévalorisée à force d’avoir été démultipliée , ne peut maintenir un empire en état de fonctionner .
        Et je ne pense pas que la Russie cherche à le remplacer .
        Comment d’ailleurs une seule nation pourrait elle régner sur le monde entier ?
        Ca ne s’est jamais vu .


      • vote
        Vraidrapo 21 mai 10:19

        @JPCiron

        Cher correspondant, permets moi de te rassurer.
        une fois que j’ai lu Peter Dale Scott (Désordre Mondial), Webster Tarpley (911)
        entendu les conférences de Michel Collon sur la Toile ou chez Frédéric TaddéI
        Je crois que ma religion est faite dé fi ni ti ve ment


      • 14 votes
        Norman Bates Norman Bates 19 mai 17:47

        Il y a une logique d’escalade visible comme un furoncle au milieu du visage, il suffit de se demander qui manipule le bidon d’huile et quels seront les bénéficiaires si Vladimir perd patience...ce qui ne saurait tarder...

        J’ai une idée (à mon avis lumineuse) pour la photo officielle du second mandat de MacRoth...on y verrait sur fond de torchon européen le président réélu avec un masque FFP2 sur la binette, une seringue siglée Pfizer et McKinsey plantée dans le bras, coiffé d’un casque (de guerre, pas de chantier) et par la fenêtre de l’Elysée on apercevrait un joli champignon monter vers le ciel...


        • 11 votes
          jjwaDal 19 mai 17:59

          Factuellement, il suffisait qu’un seul des 30 membres de l’OTAN disent explicitement qu’il n’accepterait JAMAIS l’Ukraine comme membre de l’OTAN et c’était plié, vu qu’il faut l’unanimité. La Russie aurait pris acte.
          Si l’U.E. n’était pas l’idiot du village sous influence des intérêts US (qui ne sont pas les nôtres), elle devait dire explicitement au pouvoir ukrainien qu’il devrait se torcher avec l’idée d’entrer dans l’U.E. aussi longtemps qu’il n’aurait pas mis en oeuvre les accords de Minsk II. L’entrée dans l’U.E. n’est pas un droit fondamental qu’une nation peut exiger des Etats membres, que je sache. A prendre ou à laisser bien sûr.
          Il apparaît donc clairement que tous les européens, TOUS, n’ont soit rien dans le falzard, soit sont totalement inféodés à des intérêts contraires aux leurs, qui sont de bien s’entendre avec un puissant voisin qui a tout ce dont l’U.E. a dramatiquement besoin.
          Eux ont des hydrocarbures et des terres rares et nous des écolos hystériques. On peut faire tourner une économie moderne avec les premiers, pas les seconds...

          On va tous se faire saigner pour un conflit qui ne profite qu’à l’envahisseur en série planétaire qu’il n’est pas utile de citer.


          • 8 votes
            V_Parlier V_Parlier 19 mai 20:28

            @jjwaDal
            Je crois que de toutes façons, après 8 ans de patience (alors que l’OTAN ne faisait que renforcer l’Ukraine post-maidan) la Russie s’est vue dans la même situation que ceux qui se trouvaient à côté de l’Allemagne peu avant 1939 (*). Et cette fois elle s’est dit : Je n’attendrai plus pour passer à l’action, j’ai déjà donné à ce jeu de politesse.

            (*) Et il y a de quoi, sachant que depuis 8 ans le phénomène s’est largement répandu : https://youtu.be/cE5zJ7T9bjE?t=28 et https://www.youtube.com/watch?v=kVEC435gGL4 .


          • vote
            Olivier Perriet Olivier Perriet 20 mai 13:59

            @V_Parlier

            J’adore les arguments poutiniens qui considèrent en quelque sorte que seules la France et l’Allemagne sont garantes des accords de Minsk, la Russie, pourtant toute proche, ne semble jamais concernée.

            Qu’a fait Poutine pour "ne pas aller vers la guerre" et "faire appliquer les accords de Minsk" ?


          • 3 votes
            jjwaDal 20 mai 17:34

            @Olivier Perriet
            Vous voulez dire que la Russie a tout fait pour aller vers la guerre, mais a mis 8 ans pour y parvenir ? Ou bien que la Russie devait accorder aux républiques autoproclamées du Donbass un large statut d’autonomie (à l’intérieur des frontières de l’Ukraine ?).


          • 2 votes
            Eric_F 21 mai 17:30

            @V_Parlier
            ’’la Russie s’est vue dans la même situation que ceux qui se trouvaient à côté de l’Allemagne peu avant 1939’’

            Staline avait alors signé non seulement un pacte de non-agression mais aussi d’amitié et de coopération avec l’Allemagne, et a annexé la moitié de la Pologne en complicité avec son alter égo Hitler. Celui-ci a profité pendant deux ans de cette franche et loyale coopération pour occuper la Belgique, les Pays Bas, la France et bombarder l’Angleterre, puis s’étant refait des forces a attaqué son ancien comparse, à la plus grande surprise de celui-ci.
            Celui qui a gagné en final est celui qui avait le plus de chair à canon à sacrifier sur le terrain.

            En 2022, il n’y avait pas le début de commencement de menace d’attaque armée contre la Russie, mais certains pays anciennement vassaux de l’URSS souhaitaient un parapluie contre la propension des maîtres du Kremlin à envoyer des chars. Les évènements ne les ont pas démentis.

            Quel pays de l’OTAN a agrandi son territoire par les armes depuis des décennies ? (ah oui, il y a quand même eu la Turquie à Chypre). Quel est le seul pays d’Europe qui a augmenté son territoire depuis 20 ans ? La Russie en réannexant la Crimée, et -on le sait- elle annexera le Donbass et la côte de la mer d’Azov jusqu’à l’accès à la Crimée, voire au delà.


          • vote
            Olivier Perriet Olivier Perriet 22 mai 10:32

            @jjwaDal

            un exemple de duplicité parmi d’autre : l’opération spéciale est censée mettre un frein à l’agressivité ukrainienne, alors que côté russe, ça fait quand même 8 ans qu’on prédit la ruine et la désolation à l’Ukraine.

            La Russie est "partenaire" des accords de Minsk (comme la France et l’Allemagne ?) alors qu’elle porte à bout de bras les séparatistes.

            On reproche à la France de ne pas avoir fait pression sur l’Ukraine pour l’assouplir (et avec quels moyens ?) mais jamais à la Russie de ne pas avoir infléchi les séparatistes.


          • 1 vote
            DAChHtv 20 mai 10:29

            Bjour= L’argumentation de l’article du Figaro de H Guaino a été mise à mal ce mardi 17 mai sur LCi 18h. Pourquoi ? Parce que HG ignore ,(aveuglément ?), ce que veut ouvertement V Poutine. Il n’est pas dans l’esprit du 18 juin, mais plutôt du discours de Montoire du Maréchal Ph Pétain, chef de l’état. Or VP ne veut aucun compromis à l’encontre de ses ambitions avouées. On en a la certitude, au moins pour l’instant. Sa position revient à donner quitus à VP de ses gain territoriaux. Puis d’attendre la prochaine étape où selon HG il faudra encore à nouveau négocier. La technique salami de conquête marche toujours avec les esprits faibles. En ce 18 juin, HG en a oublié la réponse du président de Gaulle à l’ambassadeur soviétique S A Vinogradov qui menaçait notre pays des foudres nucléaires.


            • vote
              Olivier Perriet Olivier Perriet 20 mai 14:01

              @DAChHtv

               c’est clair, la politique française est tombée bien bas :

              les prétendus gaullistes et souverainistes, qui se prétendent grands défenseurs des intérêts du pays, grands garants de l’indépendance des nations, ne sont eux aussi que des gnomes alignés sur des intérêts étrangers, en l’occurrence la Russie impérialiste, et sont plus proches de Pétain que De Gaulle en 1940


            • 1 vote
              Eric_F 21 mai 19:14

              Certains, par anti-atlantisme -éventuellement justifié-, en sont venus à un pro-impérialisme pan-Russe.
              On peut reprocher le grignotage d’influence de l’OTAN jusqu’à la périphérie Russe, comme étant ’’provocateur’’ de la susceptibilité du Kremlin ; préconiser un statut ’’neutre’’ de ces pays en tant que passerelle de coopération entre les deux anciens blocs ; ça c’est du multilatéralisme dans la lignée du gaullisme. Mais il ne faut pas inverser les faits, la provocation est une chose, l’agression militaire est bien pire.


            • vote
              Olivier Perriet Olivier Perriet 22 mai 22:16

              @Eric_F
              Certains, par anti-atlantisme -éventuellement justifié-, en sont venus à un pro-impérialisme pan-Russe.

              Tout à fait, c’est désolant de voir que ces gaullistes en peau de lapin n’ont aucun sens des hiérarchie.

              Ils peuvent tout aussi bien, par anti mondialisme qu’on peut adopter, se réjouir de la guerre en Ukraine. Qu’importe l’avis du peuple sous les bombes.


            • 8 votes
              Doume65 20 mai 11:09

              Guaino remonte dans mon estime par cette tribune courageuse ; Car du courage, il en faut pour s’opposer à la doxa. Le journaliste teigneux à en vomir en est une preuve.


              • 1 vote
                DAChHtv 20 mai 11:30

                @Doume65=L’esprit de soumission par crainte peut s’expliquer, peut se comprendre. Mais d’être partisan d’un régime poutinien en fait un agent d’influence, délibérément ou à son insu. L’invasion / agression de la Russie de Poutine est à combattre par tous les moyens : 45 millions d’Ukrainiens ne veulent pas intégrer la Russie de V Poutine, mais veulent intégrer l’Union Européenne et être protégés par l’OTAN. La chasse aux Dahus des Russes de V Poutine est vouée à l’échec. C’est ce que montre les résultats du terrain, même si il y a une occupation fragilisée de #20% du territoire ukrainien. Si les troupes russes quittent le territoire ukrainien, la paix reviendra entre ces 2 peuples. Autrement, la Russie de V Poutine continuera son chemin vers la défaite, au prix de grandes destructions et de souffrances pour les 2 peuples.


              • 2 votes
                simplesanstete 20 mai 12:56

                Des vérités partielles sacré fils de...Sarko


                • 1 vote
                  Olivier Perriet Olivier Perriet 20 mai 14:16

                  Difficile de faire parler les morts, mais j’imagine De Gaulle dire aux Finlandais d’aller se faire voir "parce qu’on a peur de la guerre". Au fond c’est tout simplement ça, mais bien enveloppé dans des phrases alambiquées.


                  • 2 votes
                    V_Parlier V_Parlier 20 mai 20:18

                    @Olivier Perriet
                    De Gaulle n’aurait pas suivi l’engouement pour le coup d’Etat US-backed de 2014, et c’est ça qui aurait changé beaucoup de choses par la suite.


                  • vote
                    Olivier Perriet Olivier Perriet 22 mai 10:35

                    @V_Parlier

                    Et ça aurait changé quoi ?

                    Je vous rejoins, mais on n’est plus en 2014 quoi qu’on en pense. C’était il y a 8 ans.

                    Moi aussi je pense qu’en 2014 les torts étaient réellement partagés. Mais plus maintenant.

                    J’en ai un peu marre des gens qui raisonnent sans cesse avec 8 ans ou 30 ans de retard.


                  • 2 votes
                    zygzornifle zygzornifle 20 mai 16:43

                    Guano ? c’est le caca des mouettes .....


                    • 2 votes
                      zzz999 21 mai 08:21

                      Si même Guaino devient complotiste c’est qu’on est vraiment au bout du rouleau


                      • vote
                        Vraidrapo 21 mai 10:15

                        Je voudrais vous faire profiter d’une déclaration d’Isabelle Adjani diffusée hier à la radio :

                        Elle cite Gramsci : Le vieux monde se meurt, le nouveau monde tarde à apparaître et dans ce clair-obscur surgissent les monstres

                        Pour moi, elle comble en partie le vide créé par le départ de Jeanne Moreau


                        • 2 votes
                          Eric_F 21 mai 19:44

                          @Vraidrapo
                          Il ne me semble pas raisonnable de s’en remettre aux starlettes comme ’’référents’’ de géopolitique (quoique la phrase citée est judicieuse).
                          Vous me direz qu’il n’est pas plus sage de s’en remettre aux géopoliticiens professionnels, non parce qu’ils ne sont pas compétents, mais parce qu’ils ne sont pas impartiaux.


                        • vote
                          Vraidrapo 22 mai 10:51

                          @Eric_F
                          Il ne me semble pas raisonnable de s’en remettre aux starlettes (?) comme ’’référents’’ de géopolitique


                          De même pour prédire l’avenir, il est préférable de s’en remettre aux politologues patentés qu’aux auteurs de BD ?
                          Objectif Lune (1950),
                          On a marché sur la Lune,
                          je suppose que d’autres auteurs ont pris le relai à propos de l’avenir radieux de l’écosystème...



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Publicité





Palmarès