• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Italie : carabinieri contre tombaroli (pilleurs de tombes)

Italie : carabinieri contre tombaroli (pilleurs de tombes)

Créé il y a cinquante ans, ce "commando" unique au monde a saisi en tout 2 millions d'objets d'art.

France 3 - 15 octobre 2018

Le prestigieux patrimoine artistique italien est la proie des voleurs et des pilleurs de tombes : le marché de l'art est tellement avide de ces chefs-d'œuvre que rien ne les arrête.

[...] L'Italie a déclaré la guerre aux pilleurs d’œuvres d’art. Une brigade spéciale de carabiniers, le Comando Carabinieri per la Tutela del Patrimonio Culturale, est chargée de pister les tableaux, vases étrusques ou autres beautés volées.

[...] les carabiniers ont montré à Frédérique Maillard leurs saisies d’objets d’art volés puis revendus sur le marché noir de l'art, en Amérique et en Europe. Voici par exemple un vase antique aux décorations raffinées, coté entre 300 000 et 400 000 euros sur le marché de l'art. Volé par des pilleurs de tombes et exporté illégalement, il a été restitué à l'Italie par les Américains.

[...] Quelque part dans le sud de l'Italie, l'un de ces tombaroli a accepté de témoigner à visage découvert pour "Avenue de l'Europe"'. Leonardo Scagliozzi, qui dit avoir cessé cette activité, fait une démonstration du maniement de spillone.

Extrait de "Italie : la chasse aux trésors", un reportage à voir dans "Avenue de l'Europe. L'Europe au cœur du trafic d'objets d'art" le 17 octobre 2018.

 

 

Et aussi en Italie, une inscription vient d'être découverte sur un mur de Pompéi, qui placerait la date de l'éruption du Vésuve en octobre 79 et non en août, comme les historiens le pensaient auparavant (NB : la date "officielle" de la catastrophe était déjà contestée avant cette découverte) en s'appuyant sur une lettre écrite par Pline le Jeune : 

 

 

"Aujourd'hui, avec beaucoup d'humilité, peut-être que nous réécrivons les livres d'histoire car nous datons l'éruption à la seconde moitié d'octobre", a commenté le ministre italien de la Culture, Alberto Bonisoli.

Site italien le plus visité après le Colisée de Rome, Pompéi a accueilli un record de 3,4 millions de touristes en 2017 et près de 3 millions pour les seuls huit premiers mois de 2018.

(BFM TV)

 

Tags : Histoire Art Culture Italie Archéologie Patrimoine






Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès