• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Jacques Sapir : La crise franco-russe dans le contexte de la (...)

Jacques Sapir : La crise franco-russe dans le contexte de la mondialisation

L'économiste Jacques Sapir est intervenu au cours du colloque organisé par l'association Dialogue Franco-Russe le 17 septembre 2015 à l'Assemblée Nationale. Il analyse les relations actuelles entre la France et la Russie en les plaçant dans un contexte économique et géopolitique international.

 

Tags : France International Mondialisation Russie Jacques Sapir




Réagissez à l'article

12 réactions à cet article    


  • 11 votes
    Zatara Zatara 9 octobre 2015 09:22

    Sapir fait partie des français médiatiques qui se comptent sur les doigts des 2 mains qui ont gardé un minimum de sagesse, et qui ne se plie pas à l’hystérie collective du moment. J’aime.


    • 4 votes
      maQiavel maQiavel 9 octobre 2015 09:29

      @Zatara
      Il fait clairement partie des meilleurs, et même en considérant ceux qui sont en dehors des médias... 

      Il faut lire ses articles sur la question de la souveraineté nationale et populaire, de ses implications sur la légitimité et la légalité ... ses développements sont simplement sublimes... 


    • 6 votes
      maQiavel maQiavel 9 octobre 2015 09:53

      Très bonne intervention de Sapir que l’on peut résumer en deux points :

      1.Effondrement du pôle de puissance occidental qui a redonné naissance à un monde multipolaire 

      2.Retour aux affaires des États que la mondialisation et l’économie transnationale n’ont pas pu faire disparaître ( ce qui est une évidence lorsqu’on observe les émergents).

      C’est dans ce contexte que les relations Franco-russes doivent être évaluées.

      Si l’agence info libre pouvait nous donner le lien de la conférence dans son intégralité, ce serait sympa... 


    • 5 votes
      pegase pegase 9 octobre 2015 10:28

      @maQiavel


      Bon il n’a pas tord lorsqu’il évoque les relations commerciales internationales au bas moyen âge, pouvant influencer la politique des états, mais il y avait tout de même des règles qu’il valait mieux éviter de dépasser, le Roi était Roi, Jacques Cœur en a fait d’ailleurs les frais dans ses relations avec les vénitiens, une des raisons qui l’ont fait vaciller...


      Il ne fait que répéter ce qu’a dit Chamagne à propos du nouveau monde d’après l’hégémonie du dollars, mais d’une manière plus fouillée .. Bonne analyse comme toujours avec Sapir ..


    • 3 votes
      Zatara Zatara 9 octobre 2015 18:15

      Lien vers le site de M. Sapir :

      RussEurope


    • vote
      lemi lemi 9 octobre 2015 11:32

      je ne connaissais pas ce comique
      mais Dieudo imite mieux l’accent belge


      • 2 votes
        Heimskringla Heimskringla 9 octobre 2015 12:48

        J’ai une question pour les MaQiavel, Medialter, Gaspard, Gollum ect. 


        De mon coté y’a des tonnes de punk a chien qui se disent "Anarcho altermondialiste"mais j’ai rien en commun avec eux... Quand j’écoute ce genre de personne j’ai l’impression qu’ils sont dans une utopie adolescente. Puis ils sont agressif quand t’es pas d’accord avec eux les peace and love. :(

        Je peux avoir votre avis la dessus si vous passez par la ? d’avance merci.


        • 4 votes
          EctO 9 octobre 2015 18:53

          Les articles de Sapir sur la souveraineté, la légalité, la légitimité etc. , quoique parfois ardus sitôt qu’on a pas un peu de philosophie politique dans son bagage, sont une pure merveille de dialectique et font honneur à une gauche (dont il se revendique) qui malheureusement ne possède plus aucune voix dans le champ politique (suffit de voir comment Mélenchon lui est tombé dessus quand il a évoqué le front "anti Euro"). C’est un intellectuel à la pensée lumineuse qui fait office de salubrité publique en ces temps sombres pour la France.

          Son passage sur l’émergence des mouvements intégristes en réaction de la montée en puissance des facteurs transnationaux me refait penser à une phrase de Régis Debray (un autre intellectuel lumineux) : "Faites rentrer de force du coca-cola dans un pays, il y poussera des ayatollahs". En d’autre termes, la nature ayant horreur du vide, faites disparaitre l’Etat (c’est à dire l’organe tributaire de la survie collective), et vous déroulerez le tapis rouge aux mafias et/ou aux églises (pour les geeks comme moi, la dernière saison de Game Of Thrones illustre parfaitement cet adage).


          • vote
            jeanpiètre jeanpiètre 9 octobre 2015 20:58

            @EctO
            l’état selon la constitution réelle des démocratie est laissé à la mafia dominante du territoire. en france , nous avons donc une alternance bipolaire et certainement bientôt tripolaire des différents clans de cette mafia. affaiblir l’outil état ne fait que relancer la concurrence 


          • vote
            EctO 9 octobre 2015 23:00

            C’est un point de vue cynique qui se défend, surtout actuellement ! En revanche, je ne vais pas jeter l’opprobre sur l’idée d’Etat en ne me focalisant que sur les personnes qui sont actuellement à sa tête. Je pense que l’Etat, lorsqu’il est régi par de véritables "hommes d’Etat", est une "mafia" au service de la survie collective, qui s’approprie le temps long et qui garantit in fine la séparation des pouvoirs. Mais sans doute suis-je trop idéaliste, ou naïf c’est selon.


            • 1 vote
              Soi même 9 octobre 2015 23:13

              Ne vous inquiété pas l’Égypte va acheter les Mistrals pour le compte de la Russie , la morale dans l’affaire Hollande est devenue le commandant de la Méduse ( Hugues Duroy de Chaumareys ) qui finie sa vie sous les jets de caillou dès qui s’aventurait au dehors.



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Agence Info Libre

Agence Info Libre
Voir ses articles







Palmarès