• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Mélenchon en Amérique latine : des idées à chercher pour lutter contre les (...)
#70 des Tendances

Mélenchon en Amérique latine : des idées à chercher pour lutter contre les saccages du néolibéralisme ?

Jean-Luc Mélenchon revient pour une 153e Revue de la semaine un peu spéciale puisqu’elle est tournée en Colombie lors de son déplacement en Amérique latine.

Il aborde tout d'abord rapidement les différentes batailles à l’Assemblée nationale et le travail des députés du groupe LFI-NUPES. Il souligne notamment l’arrogance de classe des macronistes, qui ont cherché à critiquer les députés insoumis sur leurs apparences. Il explique ensuite en quoi les députés du Rassemblement national sont une d’appoint pour les députés macronistes, ce qui leur permet de faire passer ce qu’ils veulent : par exemple refuser la taxe sur les superprofits proposée par la NUPES ou encore le SMIC à 1 500€.

Jean-Luc Mélenchon revient ensuite sur son déplacement en Amérique latine. Il raconte sa rencontre avec le Président mexicain, Andrés Manuel López Obrador (AMLO), et revient sur la situation politique de ce pays. Il explique comment le Président a remporté le référendum révocatoire du 10 avril 2022 grâce à sa popularité et ses réformes (augmentation du salaire minimum, interdiction des OGM et plan contre l’utilisation des pesticides).

Il détaille ensuite son passage au Honduras où il a pu rencontrer la Présidente actuelle : Xiomara Castro ainsi que l’ancien président Manuel Zelaya, victime d’un coup d'État en 2009 à cause de sa politique sociale en faveur des plus pauvres et de sa volonté de faire une constituante. Il explique comment la victoire de la gauche au Honduras s’est construite sur la création d'assemblées citoyennes et sur la lutte contre les saccages du néolibéralisme.

Il revient enfin sur son déplacement en Colombie, qui vient d’élire un président de gauche : Gustavo Petro. Dans le pays, la structure de base de la résistance populaire s'opère de manière institutionnelle grâce à des comités de quartiers. Jean-Luc Mélenchon explique qu’en France également, les insoumis feront en sorte que les comités de quartier soient mis en place, comme la loi le prévoit, pour s’organiser face aux saccages du néolibéralisme. Il a souligné l’importance de la coopération et des échanges économiques et culturels dans les Caraïbes entre la Martinique, la Guadeloupe et les autres îles françaises avec les pays voisins.

Enfin, Jean-Luc Mélenchon conclut cette Revue de la semaine en évoquant deux moments culturels de son déplacement : la visite de la maison natale de Garcia Gabriel García Márquez et l’hommage rendu à Simon Bolivar.

Tags : Amérique du Sud Jean-Luc Mélenchon Mexique Colombie




Réagissez à l'article

10 réactions à cet article    


  • 3 votes
    Clocel Clocel 5 août 15:16

    Tribulations d’un bas-du-cul en Amérique... No comment...


    • 5 votes
      méditocrate méditocrate 5 août 19:01

      @Clocel

      "No comment" dans un espace de commentaire...

      "No comment" d’une vidéo que vous n’avez certainement pas regardé...

      Je me demande qui est bas du cul dans cette histoire ?


    • 2 votes
      Clocel Clocel 6 août 12:28

      @méditocrate

      Regarder frère Mélenchon !? Quelle horreur ! Même pas en hologramme !

      Ça fait 40 ans que je l’entends, c’est bien suffisant...


    • 1 vote
      méditocrate méditocrate 6 août 14:04

      @Clocel

      Mais vous passez quand même poser une petite fiante sur quelqu’un qui ne vous intéresse pas, même en hologramme... Ok, tordu mais pourquoi pas.


    • vote
      Clocel Clocel 6 août 15:36

      @méditocrate

      Mélenchon et Le Pen sont coresponsables du désastre de ce pauvre pays, il fallait beaucoup de médiocrité en face, pour se résoudre à prendre des Sarkozy, des Hollande ou des Macron...


    • 2 votes
      méditocrate méditocrate 6 août 17:48

      @Clocel
      Intéressant mais incorrect.
      Le programme LFI par exemple était l’un des plus riche proposé pendant la présidentielle, qu’on soit d’accord ou pas avec sa direction. Et son porte parole était sûrement le plus talentueux de la scène des présidentielles. Il n’y avait donc pas de médiocrité.

      C’est donc dans la perception de médiocrité, induite par qui et pour les intérêts de qui, qu’il faut chercher.


    • 3 votes
      Clocel Clocel 6 août 18:54

      @méditocrate

      Un programme, ça ne mange pas de pain, mais la politique "française" est régie par les gopé et votre clown ne l’ignore pas puisqu’il a contribué à nous mettre dans les fers.


    • 2 votes
      méditocrate méditocrate 6 août 21:18

      @Clocel

      Ah bah si les gopé effacent toute action, alors y a plus rien a faire... Dormez bien.


    • vote
      voxa 11 août 18:29

      @méditocrate

      Vous pouvez racontez ce que vous voulez, mais c’est un fait, Mélanchon le grand ami du collabo à la Francisque, s’est battu pour le oui au référendum.
      C’est un socialiste démago et rien d’autre. (je sais, c’est un pléonasme).
      Sans Mélanchon et ses cabotinages stupides, les "Insoumis" seraient au pouvoir.


      Monsieur Mélanchon est un boulet.


    • vote
      Eric_F 12 août 12:01

      Il est inexact de prétendre que le RN ait été opposé à une taxation des superprofits, il a également déposé un amendement en ce sens. Le leader de LFI cherche systématiquement à se justifier d’avoir appelé à voter Macron au second tour de la présidentielle, en taclant systématiquement le RN à temps et à contretemps. Or justement sur ces questions de taxation des grosses fortunes et profits financiers, il faut une synergie entre la gauche sociale et la droite populaire.



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Publicité





Palmarès