• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > International > « Même les plus grands criminels de guerre ne sont pas traités comme Julian (...)

« Même les plus grands criminels de guerre ne sont pas traités comme Julian Assange »

Entretien du 29/08/2020 avec Corinne Henry, co-fondatrice du collectif Assange Ultime Combat. Elle revient sur la situation de Julian Assange à moins de dix jours de l'ouverture du procès du fondateur de Wikileaks. Ses avocats multiplient les recours pour tenter d'empêcher son extradition vers les Etats-Unis, où il risque 175 ans de prison.

Tags : Justice Journalisme citoyen Russie Wikileaks Julian Assange Lanceurs d’alerte




Réagissez à l'article

6 réactions à cet article    


  • 1 vote
    sls0 sls0 29 août 18:34

    Ce qui a de bien avec le covid 19 c’est que ça bloque aussi la vrai justice de se faire.

    Vraiment pourrie l’affaire Assange. Bon les USA nous ont aussi habitué au pourri, à l’injuste, à l’illégal.


    • 2 votes
      Étirév 30 août 04:26

      « Même les plus grands criminels de guerre ne sont pas traités comme Julian Assange » est-il dit.
      On vit effectivement, une « drôle » de période.
      On pourrait ajouter :
      « Même les trafics de drogue, d’être humain ou bien le mal, en général, qui sévit dans notre Société ne sont pas traités avec autant de volonté et d’acharnement que l’obligation du port d’un masque d’une « épidémie sans malade ».


      • vote
        alanhorus alanhorus 30 août 11:21

        Il n’est pas loin du martyre

        https://www.illustre.ch/magazine/julian-assange-cyberpunk-martyr-linfo

        Face à Darius Rochebin, Julian Assange comparait l’impact de son site à l’invention de l’imprimerie, à la traduction de la Bible, à la diffusion de textes et de brochures comme ceux qui avaient lancé un changement radical comme la Réforme. Aujourd’hui qu’il est possible d’obtenir et de diffuser en quelques clics toutes sortes d’informations, y compris des fake news, les journalistes doivent sans doute remettre en question leurs canaux traditionnels d’informations exclusives. Et le monde politique comme celui des affaires, revoir leurs méthodes de travail comme leurs règles de conduite. Question de justice.


        • 3 votes
          vesjem vesjem 30 août 21:51

          les pays larbins des us dans toute leur malfaisance



            • 1 vote
              tobor tobor 1er septembre 14:11

              Les plus grands criminels de guerre traitent leurs opposants comme on traite Assange...



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Publicité





Palmarès