• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Ni Israël, ni Palestine : la Judée, une solution multiculturaliste et (...)

Ni Israël, ni Palestine : la Judée, une solution multiculturaliste et pacifique sur la Porte de l’Afrique ?

Alors que les arabes et les juifs se déchirent dans la guerre et la haine depuis des décennies, les hébreux africains, descendants de la tribu de Juda, vivent de manière pacifique et saine, en prônant une culture de paix.

Ils font face depuis des décennies au racisme et à l'antisémitisme d'Etat en Israël, qui ne leur accorde aucun statut civil et donc aucun droit.

Pourquoi ne pas donc abandonner la dichotomie raciale et antagoniste que proposent les pays de la Palestine et d'Israël, au profit d'un seul pays inclusif que serait la Judée ?

Illustration : Village de la Paix à Dimona, Observatoire Pharos

Tags : Afrique Israël Palestine




Réagissez à l'article

12 réactions à cet article    


  • vote
    microf 25 août 11:58

    Bravo mes chers frères et soeurs noirs Hébreux DIMONA en d´Israel.

    Pendant que le monde entier est en pleine perdition et se débat dans le COVID 19 et autres problèmes á n´en plus finir, vous vivez vous tranquillement, le monde ferait mieux de vous prendre en exemple.

    Tout a commencé par NOUS, tout recommencera par NOUS, les NOIRS bien sûr.


    • vote
      abolab 25 août 16:44

      @microf

      Nous sommes tous noirs. smiley


    • vote
      Piloun Piloun 26 août 08:21

      @abolab

      Non


    • vote
      microf 26 août 11:44

      @abolab

      C´est vrai nous sommes tous noirs. Mais je voulais en fait dire que " tout a commencé chez nous en Afrique et que tout recommencera chez nous en Afrique "


    • 1 vote
      Conférençovore Conférençovore 26 août 08:17

      Article ultra contestable, simpliste et même en partie mensonger.

      D’abord, il faut revenir à l’origine de tout cela : il s’agit d’Afro-américains qui se sont inventés une filiation israélite comme pour conjurer la douleur de l’esclavage qu’ils ont subi aux Amériques et ont bricolé une analogie avec les esclaves de Pharaon dont ils s’estiment être les descendants (sur quelle base ? Si on fait leur un test génétique, on verra bien qu’ils viennent tous de zones où les esclaves africains ont été raptés, par leurs frères noirs d’ailleurs, soi dit en passant). Leur syncrétisme spirituel témoigne de cette reconstruction a posteriori et les rapprochent davantage du rastafarisme que du judaïsme. Cette histoire a commencé avec l’arrivée en Israël en 1969 des premiers ressortissants Afro-américains, suite à la propagande d’un certain Ben Carter, un métallurgiste de Chicago qui s’était rebaptisé Ben Ammi Ben Israel et prétendait être le représentant de Dieu sur terre (excusez du peu). Il faut également expliquer que certains Black Hebrews ne reconnaissent même pas la judéité des juifs blancs (hé oui... quand on attaque ce type de sujet, il y a intérêt à dire la vérité au lieu de se contenter des poncifs peace and love et des "solutions" à l’emporte-pièce). C’est par exemple le cas de la Nation avec Yahweh ou encore l’Israelite Church of God Jesus Christ qui interdit aux blancs (mais pas aux Indiens, Latinos ou Noirs) l’accès... Voilà aussi la réalité de ces gens qui nous sont présentés ici avec candeur.

      Il faut également savoir qu’il leur a été demandé de se convertir afin de rejoindre sans aucune ambiguïté possible le peuple juif mais qu’ils ont refusé. Or, sans un minimum de connaissance de la Torah (autre que folklorique et un peu lithurgique), sans un minimum de respect de l’orthopraxie qu’est fondamentalement le judaïsme et qui est avant tout une Loi, être reconnu comme juif est pour ainsi dire impossible car dénué de sens. 

      Ensuite quand l’auteur nous dit que "Israël ne leur accorde aucun statut civil et donc aucun droit", c’est en grande partie mensonger (le racisme existe bien en Israël... je ne prétends pas le contraire mais nuancerais la question avec les éléments suivants) : D’abord, la vérité est que de nombreux membres de cette communauté ont obtenu le statut de résidents permanents en 2003 quand le gouv israélien a demandé la liste des personnes concernées (liste que la communauté des "black hebrews" n’a cessé de modifier par la suite). Ensuite, depuis 2004, les jeunes issus de cette communauté qui servent dans Tsahal et ceux qui terminent leur service militaire peuvent demander la citoyenneté et la plupart des demandes sont approuvées. En 2014, Gideon Saar, alors Ministre de l’Intérieur, a même annoncé que les résidents permanents pouvaient acquérir la citoyenneté s’ils renonçaient à leur nationalité américaine. Ceux qui effectuent leur service militaire peuvent demander la citoyenneté sans renoncer à leur passeport américain s’ils en ont un.

      Les cas de personnes qui n’ont pas de statut légal se comptent en réalité en dizaines (une soixantaine). C’est une liste de noms que les membres de cette communauté modifient au fur et à mesure alors que le droit israélien est limpide : il n’existe pas de droit au sol. Donc contrairement au foutoir français où il suffit d’être pondu sur notre sol pour devenir Français à la majorité, les enfants des personnes entrées illégalement sur le territoire israélien ne deviennent pas automatiquement israéliennes. 

      Quant au supposé racisme d’Etat, il faut aussi savoir que des milliers de juifs Ethiopiens Noirs (les falashas) ont pu venir en Israël dans les années 80-90. Je ne dis pas que tout a été parfait pour eux (il y a bien eu des campagnes odieuses de stérilisation forcées... encore une fois, il faut nuancer la réalité dans les deux sens) est parfait mais que cette accusation de racisme anti-Noir est largement contredite par ce type de faits. Voilà pour la rectification sur ce point 


      Quant à cette histoire de Judée, elle ne tient pas la route. Il n’y a jamais eu un seul Etat palestinien viable en plus de 2000 ans. Les Palestiniens actuels sont, pour la plupart, les descendants de populations arabes immigrées ayant afflué à la fin du 19ième et début 20ième avec l’essor du proto-Etat juif puis se sont multipliés grâce à des taux de natalité délirants (ces dernières années, la pop de Gaza a par exemple doublé en 20 ans à peine). C’est ainsi que partant des 300 à 600 000 Arabes qui ont quitté ou été expulsés d’Israël lors de la proclamation de cet Etat, on se retrouve avec... 4 millions de personnes qui exigent un droit au retour. Tout cela n’a aucun sens sans compter que géographiquement parlant, la Judée ne couvre pas une grande partie du territoire actuel (le Néguev en grande partie). 

      Enfin, on le voit bien avec le commentaire du jovial microf plus haut : tout cela est une histoire de volonté de domination, de revanche et de suprémacisme. "Tout" (on se demande bien quoi au juste) aurait commencé par "NOUS" (en majuscules...) et "tout" (bis) recommencerait par "[Eux] les NOIRS". Tout cela est bien racial : perso, cela ne me choque pas parce qu’au moins c’est clair : l’idée est de nous faire disparaître, nous les sales Blancs qui serions responsables de tout (il est vrai que sans nos avions, les Black Hebrews auraient eu un peu de mal à se rendre en Israël dans les années 70... l’un dans l’autre, ça se tient.

      Nous serions tous Noirs selon certains et ce n’est pas faux... si l’on remonte à quelques centaines de milliers d’années. Mais allons plus loin... nous sommes tous les descendants d’un ancêtre commun que nous avions avec les singes et allons encore plus loin, nous sommes tous les descendants d’organismes unicellulaires apparus il y a 3 milliards d’années. Vu ainsi, oui... pourquoi pas. Mais la réalité est que si nous avons des racines communes évidentes, nous avons aussi des dizaines de milliers d’années d’évolution qui nous séparent et ceci est prouvé scientifiquement (après oui, la génétique, comme à peu près tout le reste, est une invention de ces sales blancs, donc ça se discute...).

      Plus sérieusement, nous sommes différents et c’est d’ailleurs très bien, non ? C’est cela la diversité dont on nous rabâche les oreilles, non ? Il existe des hommes qui ont évolué parallèlement sur différents continents en développant leurs propres cultures et c’est ce qui rend le monde intéressant, non ? Alors pourquoi, il ne devrait subsister qu’un seul type d’individus ? En quoi cela serait un "recommencement" ?Moi, je vois plutôt une régression et un affront à cette formidable aventure qu’est l’évolution, mais à chacun de voir...


      • 1 vote
        abolab 26 août 12:16

        @Conférençovore

        Vous êtes dans un délire anti-blanc... Arrêtez ! smiley

        Si pour vous être forcé de se convertir à une religion ou à s’enrôler dans l’armée israélienne pour avoir un statut, c’est la liberté... et bien on n’a pas du tout la même idée de la liberté...

        Ces personnes ne prônent pas de religion mais le droit à la spiritalité et montrent, de par leur vie saine, une bien meilleure approche de la santé publique, notamment concernant la COVID-19.

        Le "village de la paix", c’est également une approche que je préfère aux guerres perpétuelles entre l’Israël et la Palestine.

        Peu importe si la Judée historiquement ne couvre pas tout le territoire, il est possible de créer un pays, la Judée qui couvrirait entièrement et la Palestine et Israël, qui n’en serait que des régions et qui ne serait pas gouverné par des élites racialistes ou religieuses sectaires.


      • vote
        abolab 26 août 12:31

        @Conférençovore
        Vous devriez lire cet article en modération :
        https://www.agoravox.fr/ecrire/?exec=articles&id_article=235145


      • 1 vote
        microf 26 août 14:25

        @abolab

        Ne vous découragez pas d´expliquer car il n´ya que des imbéciles qui ne changent jamais d´avis.

        Je vous prie de visionner ce lien et, surtout de 26:40 á 29:46.
        L´auteur dit á la fin quelque chose de très important et pertinent que j´ai effleuré dans mon commentaire en écrivant que " tout a commencé chez nous en Afrique et que tout recommencera chez nous en Afrique ".
        L´auteur dit ceci á la fin " le peuple qui a existé d´abord c´est le peuple africain ". C´est pourquoi j´ajoute toujours que c´est le peuple qui existera toujours malgré les obstacles énormes placés sur son chemin.

        BANDA KANI : Une mise en œuvre de la géopolitique du chaos

        https://youtu.be/m0r5QhvTZDs


      • vote
        Conférençovore Conférençovore 26 août 17:02

        @abolab
        "Vous êtes dans un délire anti-blanc... Arrêtez ! "

        Il n’y a rien de délirant dans ce que j’ai écrit à propos des Black Hebrews : il y a bien des groupes clairement anti-blancs et sans la moindre ambiguïté possible (et en plus ils ne sont pas minoritaires... mais apparemment c’est le racisme autorisé). On peut observer d’ailleurs que tu ne le contestes pas (probablement parce que tu as découvert cela au moment où tu m’as lu mais aussi parce que tout est exact) mais te contentes de tenter de psychiatriser l’échange, ce qui est très pauvre et même nul.

        "Si pour vous être forcé de se convertir à une religion ou à s’enrôler dans l’armée israélienne pour avoir un statut, c’est la liberté... et bien on n’a pas du tout la même idée de la liberté..."

        Je ne parle pas de mon point de vue. Je dis que c’est ainsi que cela se passe là-bas. L’armée est obligatoire pour tous. Mon opinion personnelle est que donner quelques mois de sa vie pour son pays (pourvu que cela soit utile, qu’on y apprenne qq chose) est une bonne chose pour créer un sentiment national mais aussi se faire rencontrer des gens qui ne côtoiraient jamais en dehors. Il y a eu de vifs débats il y a plusieurs années de cela en Israël parce que les ultra-orthodoxes échappaient au service militaire (3 ans pour les garçons, 18 mois pour les filles). Cela a été corrigé.

        "Ces personnes ne prônent pas de religion mais le droit à la spiritalité et montrent, de par leur vie saine, une bien meilleure approche de la santé publique, notamment concernant la COVID-19."

        Le droit à la spiritualité n’est absolument pas contesté. Quant au covid, oui, manger sainement, faire de l’exercice, avoir un bon système immunitaire est la meilleure des protections. Tout cela n’est pas un scoop.

        "Le "village de la paix", c’est également une approche que je préfère aux guerres perpétuelles entre l’Israël et la Palestine."

        Il n’y a pas de Palestine. Il y a Gaza, les 3 zones de Cisjordanie et un bout du Golan. Il n’y a pas de guerre à proprement parler, juste des répliques épisodiques à des tirs de roquettes par les islamistes qui ne tolèrent personne d’autres qu’eux et exigent une Palestine 100% musulmane (comme c’est original...). A Gaza, il y a à peine 2 000 chrétiens et ils rasent les murs et évidemment 0 juif... On compare avec Israël et ses 20% de musulmans, ses druzes, chrétiens, grecs orthodoxes, baïas, bouddhistes, etc ?
        La comparaison n’a de toute façon aucun sens. Le village de la paix est à l’échelle précisément d’un village. Là on parle d’un pays et avec plusieurs communautés, cela ne fonctionne pas (cf. Liban, cf. le Kosovo, cf. la France). C’est malheureux mais c’est ainsi et particulièrement avec l’islam.

        " il est possible de créer un pays, la Judée qui couvrirait entièrement et la Palestine et Israël, qui n’en serait que des régions et qui ne serait pas gouverné par des élites racialistes ou religieuses sectaires."

        Oui, tout est possible dans l’absolu mais ça n’arrivera pas. Les juifs rêvent de leur Israël depuis 2000 ans. Il y a eu trop de conflits armés pour l’abandonner et certainement pas pour cohabiter avec des islamistes. Ils savent très bien comment cela tournerait dans un Etat multiconfessionnel. C’est d’ailleurs leur double problème démographique (la surnatalité arabe et celle des orthodoxes). Il faut être un peu réaliste. 


      • vote
        Conférençovore Conférençovore 26 août 08:19

        Nation avec Yahweh... of, pas "avec" bien entendu


        • 4 votes
          QAmonBra QAmonBra 26 août 09:03

          Merci @ l’auteur pour le partage.

          Intéressant, je ne connaissais pas ces prétendus descendants de la tribu de Juda, par U$A interposés, on en apprend tous les jours.

          Bah ! Ces braves gens ne font qu’anticiper l’inéluctable avenir de la Palestine : Un état unique pour tous à égalité de droit et de devoir pour tous, donc obligatoirement séculier et certainement plus démocratique, que l’ex patrie des droits de l’homme et du citoyen !

          Exit l’état "juif", aux oubliettes de l’Histoire l’apartheid des $ionnards qui, si cela peut consoler ces derniers, ne sera pas le premier et probablement pas non plus le dernier a allonger la longue liste des états disparus. . .


          • 6 votes
            Hijack ... Hijack ... 26 août 17:52

            Respectables ces africains ... mais il ne faut pas qu’ils rêvent. Jamais Israël ne leur donnera le statut qu’ils réclament. Il faut vraiment être naïf et ne rien savoir de l’idée sioniste qui est de tout s’accaparer, pensant même tromper Dieu. L’arnaque Kabbaliste depuis des siècles (sinon plus) était de faire croire aux juifs eux mêmes que leur faux Dieu est Yahvé ... Alors que le Dieu des hébreux d’après leurs écritures se nomme Elohim ou El. Après ça ... ils pouvaient tout faire, y compris faire croire qu’ils sont les élus de Dieu (mais lequel au fait ?) et tout le tintouin.



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

abolab


Voir ses articles


Publicité





Palmarès