• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Situation gravissime pour Julian Assange : l’appel de détresse de sa (...)

Situation gravissime pour Julian Assange : l’appel de détresse de sa mère

Voici un appel de détresse lancé par la mère de Julian Assange. Ce qui se passe est d'une extrême gravité. Comment certains peuvent-ils continuer à appeler les régimes politiques occidentaux des "démocraties" alors que le pire est en train de se produire ? Allez-vous ouvrir les yeux un jour et comprendre qu'une domination immense, sans précédent dans l'histoire est en train de s'abattre sur les peuples ? Et nous sommes là à regarder l'oligarchie mettre à mort ce dissident comme jadis les soviétiques éliminaient les leurs. Aujourd'hui, ce sont nos dissidents qui, à l'image d'Edward Snowden, fuient vers la Russie en quête de protection. Que faire d'autre à part lancer des bouteilles à la mer, isolés que nous sommes, réduits à l'impuissance par notre isolement dans nos foyers ?

 

(traduit à partir de la transcription d’un document sonore)

Ceci n’est pas un exercice. C’est une urgence. La vie de mon fils, le journaliste Julian Assange, est en danger imminent et grave. Je vous remercie tous d’entendre l’appel d’une mère qui vous demande de l’aider à le sauver.

Bien que Julian soit un journaliste primé à maintes reprises, très aimé et respecté pour avoir courageusement dénoncé, dans l’intérêt du public, des crimes graves et la corruption à haut niveau, il est actuellement seul, malade, souffrant et réduit au silence et à l’isolement, coupé de tout contact et torturé au cœur de Londres. La prison moderne des prisonniers politiques n’est plus la Tour de Londres mais l’Ambassade de l’Equateur.

Voici les faits : Julian est détenu depuis près de huit ans sans inculpation. Vous avez bien lu : sans inculpation.

Au cours des six dernières années, le gouvernement britannique a refusé ses demandes d’accès aux soins de santé de base : air frais, exercice, soleil pour la vitamine D et accès à des soins médicaux et dentaires appropriés. En conséquence, sa santé s’est sérieusement détériorée et les médecins qui l’examinent mettent en garde contre ces conditions de détention qui mettent sa vie en danger. Un assassinat lent et cruel se déroule sous nos yeux à l’ambassade de Londres.

En 2016, après une enquête approfondie, les Nations Unies ont statué que les droits de Julian avaient été violés à plusieurs reprises, qu’il était détenu illégalement depuis 2010, et ont ordonné sa libération immédiate, un sauf-conduit et son indemnisation. Le gouvernement britannique a refusé de se conformer à la décision de l’ONU.

Le gouvernement américain a déclaré que l’arrestation de Julian était une priorité. Ils veulent contourner la protection des journalistes américains en vertu de leur Premier Amendement [de la Constitution US] en l’accusant d’espionnage. Ils ne reculeront devant rien pour le faire.

En raison de la menace que les États-Unis font peser sur l’Équateur, son droit d’asile est maintenant directement menacé. Les pressions exercées par les États-Unis sur le nouveau président équatorien ont conduit Julian à être placé en isolement cellulaire strict et sévère au cours des sept derniers mois. Privé de tout contact avec sa famille et ses amis. Seuls ses avocats peuvent lui rendre visite.

Il y a deux semaines, la situation s’est considérablement aggravée. L’ancien président de l’Équateur, Rafael Correa, qui a légitimement accordé à Julian l’asile politique devant les menaces américaines contre sa vie et sa liberté, a publiquement averti que lorsque le vice-président américain Mike Pence s’est récemment rendu en Équateur, un accord a été conclu pour livrer Julian aux États-Unis. Il a déclaré que parce que le coût politique d’une expulsion de Julian était trop élevé, le plan consiste à le briser mentalement. Un nouvel ensemble de règles et de protocoles inhumains, impossibles à mettre en œuvre, a été mis en place à l’ambassade pour le torturer au point de le faire craquer et le forcer à partir.

En même temps, un membre du gouvernement équatorien a tenté à plusieurs reprises d’annuler la citoyenneté équatorienne [de Julian] afin qu’il puisse être extradé directement vers les États-Unis.

Alors que ses avocats contestaient cette dernière violation de ses droits humains en vertu de la Constitution équatorienne, l’avocat du gouvernement a averti Julian que même son témoignage décrivant ses souffrances pourrait constituer une violation du nouveau protocole et un motif d’expulsion de l’ambassade. Ils lui ont refusé la visite de ses avocats pendant quatre jours, avant l’audience de lundi prochain, ce qui compromet la préparation de son dossier et accroît encore son isolement, son anxiété et son stress.

Ils sont en train de piéger mon fils pour avoir une excuse pour le livrer aux États-Unis, où il fera l’objet d’un simulacre de procès.

Au cours des huit dernières années, il n’a pas eu accès à un processus juridique approprié. A chaque étape, c’est l’injustice qui a prévalu, avec un énorme déni de justice. Il n’y a aucune raison de penser qu’il en sera autrement à l’avenir. Le grand jury américain qui produit le mandat d’extradition se tient en secret, a quatre procureurs mais pas de défense ni de juge.

Le traité d’extradition entre le Royaume-Uni et les États-Unis permet au Royaume-Uni d’extrader Julian vers les États-Unis sans qu’il y ait de preuve prima facie. Une fois aux États-Unis, la National Defense Authorization Act permet la détention illimitée sans procès. Julian risque d’être emprisonné à Guantánamo Bay et torturé, d’être condamné à 45 ans de prison de haute sécurité, ou la peine de mort.

Mon fils est en danger critique à cause d’une persécution brutale et politique par les tyrans au pouvoir dont il a courageusement dénoncé les crimes et la corruption quand il était rédacteur en chef de WikiLeaks. Les entités corrompues qui, au gouvernement, parlent d’intimidation, de fausses nouvelles et de droits humains sont les mêmes brutes qui poussent mon fils à la mort.

Il semblerait que le journalisme courageux, honnête et primé à plusieurs reprises soit devenu une activité dangereuse.

Les voies légales ont été subverties, et il est donc peu probable qu’elles puissent le sauver.

Parce qu’il s’agit d’une persécution politique transnationale par une superpuissance sauvage en collusion avec ses alliés, sauver Julian nécessite l’indignation des peuples du monde.

Je vous demande de faire du bruit, beaucoup de bruit, et de continuer à en faire jusqu’à ce que mon fils soit libéré. Nous devons protester contre cette brutalité assourdissante.

J’en appelle à tous les journalistes pour qu’ils se dressent, parce qu’il est votre collègue - et parce que vous serez les prochains.

J’en appelle à tous les politiciens qui disent qu’ils sont entrés au Parlement pour servir le peuple, pour qu’ils se dressent maintenant.

J’en appelle à tous les activistes qui soutiennent les droits de l’homme, les réfugiés, l’environnement, et qui sont contre la guerre, à se dresser maintenant parce que WikiLeaks a servi les causes que vous défendez, et Julian souffre maintenant pour cela, à vos côtés.

J’en appelle à tous les citoyens attachés à la liberté, à la démocratie et à la justice, à mettre de côté leurs divergences politiques et à s’unir et à se mobiliser maintenant.

La plupart d’entre nous n’ont pas le courage des lanceurs d’alerte, ni des journalistes comme Julian Assange qui les publient, afin que nous soyons informés et avertis des abus de pouvoir. Mais nous pouvons nous mobiliser en masse et les protéger.

Tout au long de l’histoire, lorsque les abus de pouvoir sont devenus insupportables pour le peuple, celui-ci s’est uni et s’est levé pour les faire cesser.

Le moment est venu de dire « ça suffit ! Nous, les gens, ne resterons pas les bras croisés et ne regarderons pas mourir ce courageux journaliste.

(Traduction "gorge nouée et rage au ventre. Où sont les médias "alternatifs" ?" par VD pour le Grand Soir avec probablement toutes les fautes et coquilles habituelles.)

 

Accessoirement, j'ai longtemps pensé que Pamela Anderson était une potiche, c'était "Alerte à Malibu", etc. Bon, il ne s'agit pas ici d'en faire une intellectuelle, cependant, on peut lui reconnaître une réelle lucidité sur des sujets étonnants comme l'affaire Assange ou encore l'organisation de la phobie anti-russe par l'oligarchie qui nous contrôle. Voici un court entretien avec elle, pour ceux qui comprennent l'anglais :

Cette fille a du cran, elle vit dans une dictature, elle est super connue, bosse à Hollywood et se permet de dire la vérité sur Assange, Poutine et la Russie en général et même de dire que certains sont contents de la situation. Chapeau Paméla !

Tags : Wikileaks Julian Assange




Réagissez à l'article

29 réactions à cet article    


  • 2 votes
    louis 13 novembre 14:15

    La perfide Albion sur le plan tortures raffinées il n’y a pas au dessus , ils ont peut êtres inspiré des régimes totalitaires passés et inspirerons probablement d’autres a venir .


    • 1 vote
      L'Equatorien L’Equatorien 13 novembre 17:08

      Je m’insurge, jamais mon pays ne se rendra coupable de telles atrocités, faites taire cette femme, elle est folle !


      • 1 vote
        hase hase 13 novembre 18:09

        Son havre fut sa prison ; les étatsuniens, on savait, mais les anglais se dévoilent ; alors maintenant : qui ? Qui peut quelque chose ?


        • 8 votes
          Christophe Hamelin Christophe Hamelin 13 novembre 19:28

          Il faut diffuser ce message le plus possible ! Il faut faire un maximum de bruit avec cette affaire extrêmement grave ! Il faut le diffuser à tous vos réseaux sociaux, et le refaire ensuite. Il faut transmettre cette vidéo à vos carnets d’adresses, leur expliquer, bref, faire notre possible pour que cesse cette torture. Assange est le symbole de ce qui est en train de nous arriver collectivement.


          • 6 votes
            rogal 13 novembre 20:37

            Angliches et Yankees : pires que des Soviétiques.


            • vote
              Earthnet Earthnet 14 novembre 00:01

              @rogal

              Oui et pourtant les soviétiques dans le genre c’est déjà pas mal. Mais bon, Yankees et soviétiques ont de toute façon tous les deux des influences communes. 


            • vote
              simplesanstete 13 novembre 21:49

              Les anglo sales cons sont.................CHARMANTS ! Ils sont bénis par la City, pendant la vente...le crime continu !


              • 1 vote
                Hieronymus Hieronymus 13 novembre 23:12

                quel âge a donc sa mère ? puisque le beau Julien a déjà 47 ans ..

                elle me fait penser à Aliénor d’Aquitaine qui à plus de 70 ans (nous sommes au XII siècle) parvient à réunir l’énorme rançon pour libérer son fils préféré Richard Coeur de Lion, et va l’apporter elle même à Henri VI empereur du Saint Empire Romain Germanique

                 smiley


                • 1 vote
                  Hieronymus Hieronymus 14 novembre 15:19

                  @Hieronymus
                  noter que ce qui est étrange aussi c’est qu’il n’y ait pas de femme ou d’épouse qui s’occupe de lui mais que ce soit ma mère .. à son âge
                  beau garçon comme il est, il aurait du être "casé" depuis longtemps, j’imagine que même timide, il ne manquerait de ravissantes jeunes femmes pour "mettre le grapin dessus" comme on dit, mais non 47 ans et puis rien ?
                  doit on penser qu’il partagerait les mêmes tendances que celles de feu Richard Coeur de Lion ?
                   smiley


                • 1 vote
                  JC_Lavau JC_Lavau 14 novembre 22:40

                  @Hieronymus. Au fou !


                • 1 vote
                  Hieronymus Hieronymus 15 novembre 09:53

                  @JC_Lavau
                  j’ai pensé qu’évoquer les figures prodigieuses, quasi légendaires de Aliénor d’Aquitaine et de Richard Coeur de Lion, en nous replongeant dans le merveilleux du Moyen Age permettrait de détendre un peu l’atmosphère ..
                  je sais pas si vous avez remarqué, ici c’est lourd smiley
                  sur le personnage Assange je suis partagé, ce serait trop longtemps à expliquer ici, je souhaite qu’il s’en sorte parce qu’au fond il n’est pas mauvais homme même s’il a été tragiquement manipulé avant d’être lâché (c’est hélas généralement ce qui arrive)


                • vote
                  JC_Lavau JC_Lavau 15 novembre 22:38

                  @Hieronymus. Assange a éclaté des capotes suédoises, ou au moins une (ce qui en Suède est un délit). Alors le faire passer pour une pédale...


                • vote
                  Hieronymus Hieronymus 15 novembre 23:20

                  @JC_Lavau
                  les capotes suédoises, comme les allumettes de la même origine, sont à l’évidence de piètre qualité, mieux vaut "faire attention"
                  sinon à toute époque, des gens marchent "à la voile et à la vapeur" Richard Coeur de Lion ne faisait pas exception
                   smiley


                • 1 vote
                  PumTchak PumTchak 16 novembre 00:21

                  @Hieronymus

                  Julian Assange s’est marié encore adolescent avec Téresa et ont eu un enfant, Daniel. Il a un autre fils en France. Et peut-être d’autres enfants.

                  Les accusations de viols sont consécutives à des relations consenties, ce que les deux suédoises comme Jullian ont déclaré à la justice.

                  Pamela Anderson a revendiqué une relation amoureuse avec lui dans l’ambassade qui a duré plusieurs mois.

                  Ça doit être un homosexuel bizarre qui aime les femmes...


                • vote
                  Hieronymus Hieronymus 16 novembre 14:28

                  @PumTchak
                  décidément vous êtes bien informé, à croire que vous êtes son biographe
                  mais de quelle Térésa parlez vous ? pas Térésa May quand même, nous avons déjà un président nécrophile, épargnez donc ce sort funeste aux lanceurs d’alerte
                   smiley
                  sinon je ne savais pas que certaines ambassades londoniennes faisaient également office d’Hôtel de passe pour cougar sur le déclin .. ne serait ce pas justement son rôle, en cette période de féminisme, de voler au secours de son beau chevalier ?
                  non, toutes les mêmes ! elles jettent les mecs comme des kleenex une fois qu’elles ont eu ce qu’elles voulaient, une macha donc ? (féminin de macho)
                  O tempora O mores smiley


                • 2 votes
                  Vraidrapo 13 novembre 23:47

                  Comment certains peuvent-ils continuer à appeler les régimes politiques occidentaux des "démocraties"

                  On peut en écrire des tartines sur les yankee (assassinats de Lumumba, Allende, Godzadeh, bombes au napalm en Asie, ADM de Saddam hussein...), la majorité des gens ne s’offusquent même pas lorsque les media du MEDEF proclament à tout bout de champ "USA première démocratie planétaire ". Ça passe comme un lettre à la Poste... Le rock et hollywood ça fait de la bonne vaseline, je ne vois que cette explication !

                  Que le russe fasse 1/4 de ce que fait le Yankee et nos journaleux montent au plafond ! C’est vrai tous les jours !!!


                  • 3 votes
                    Earthnet Earthnet 14 novembre 00:16

                    @Vraidrapo

                    John Swinton (1829-1901) Ancien chef de la rédaction du New York Times ; a été l’un des journalistes les plus aimés des États-Unis. Appelé par ses pairs "Le doyen de sa profession". En 1883, lors d’un banquet en son honneur il déclare : " En Amérique, la presse indépendante n’existe pas, sauf dans les villes rurales. Vous êtes tous des esclaves. Vous le savez et je le sais. Il n’y a pas un de vous qui ose exprimer une opinion honnête. Si vous l’exprimiez, vous sauriez à l’avance qu’elle n’apparaîtrait jamais. Je suis payé 150 $ pour garder des opinions honnêtes sur le papier avec lequel je suis connecté. D’autres d’entre vous touchent un salaire similaire pour des actes similaires. Si je permettais que des opinions honnêtes soient imprimées dans un numéro de mon journal, je serais comme Othello avant vingt-quatre heures : mon métier aurait disparu. L’homme qui serait assez idiot pour écrire des opinions honnêtes serait dans la rue à la recherche d’un autre travail. L’activité d’un journaliste new-yorkais est de déformer la vérité, de mentir carrément, de pervertir, de bafouiller, de flirter aux pieds de Mammon et de vendre son pays et sa race pour son pain quotidien, ou pour ce qui est de la même - son salaire. Vous le savez et je le sais. et quelle sottise de faire croire à une "presse indépendante" ! Nous sommes les outils et les vassaux des hommes riches dans les coulisses. Nous sommes des pantins. Ils tirent la corde et nous dansons. Notre temps, nos talents, nos vies, nos possibilités, sont la propriété des autres hommes. Nous sommes des prostituées intellectuelles."


                  • 3 votes
                    Vraidrapo 15 novembre 10:01

                    @Earthnet
                    Ca laisse pantois !
                    Tout de suite, je pense à Joffrin et Aphatie.. smiley les plus pitoyables à mon avis.


                  • 3 votes
                    Earthnet Earthnet 13 novembre 23:58

                    J’ai lu une déclaration de Pamela assez critique concernant le féminisme contemporain. Elle est loin d’être l’image de la blonde idiote. 


                    • 4 votes
                      Hijack ... Hijack ... 14 novembre 00:54

                      C’est quoi la démocratie au fait ?

                       smiley

                      J’ignore s’il y a des associations pour la libération et/ou l’aide à cet homme ... mais à l’heure où d’aucuns manifestent, se sentent outrés pour un oui ou pour un non, pour des trucs de rien du tout, sauver cet homme devient une priorité ... l’appel de sa mère devrait être plus médiatisé.


                      • 3 votes
                        Christophe Hamelin Christophe Hamelin 14 novembre 18:37

                        Voici une photo vraiment excellente trouvée sur la Toile.


                        • 1 vote
                          Vraidrapo 15 novembre 10:04

                          @Christophe Hamelin
                          Quand on est entourés de "boeufs" qui ont des confetti en guise de cerveau... on peut dénoncer tout ce que l’on voudra : autant de coups d’épée dans l’eau !


                        • 1 vote
                          Christophe Hamelin Christophe Hamelin 15 novembre 13:28

                          @Vraidrapo
                          Je comprends bien ce que vous dites. Et c’est affreux ce sentiment de solitude que nous avons en masse... Cependant, je ne vois plus d’autres solution que de nous comporter comme un peuple et de faire preuve de bienveillance les uns avec les autres. Exactement le contraire de ce que font ces pauvres antifas, complètement embrigadés, persuadés d’être dans le vrai au point d’être en mesure de faire la leçon aux autres (voir les Ruffin et autres Lordon...). Il faut parler autour de nous, débattre sans prétention. C’est bien peu mais notre peuple est à ce point désorganisé qu’il faut tout reprendre à zéro en quelque sorte.


                        • vote
                          Zolko Zolko 15 novembre 12:31

                          Mandela et Ghandi ont passé combien d’années en prison ?

                           

                          Alors Julian Assange, même si je suis d’accord avec ce qu’il fait, aurait mieux fait de se laisser juger pour ces affaires de viol. Oh, je sais que c’étaient des accusation bidons et qu’il risquait d’être extradé aux USA, mais maintenant il est trop célèbre, la Suède ne prendrait pas ce risque.


                          • vote
                            Christophe Hamelin Christophe Hamelin 15 novembre 13:48

                            @Zolko
                            Cette affaire de viol était une intox pour emprisonner Assange. L’oligarchie a dégotté deux cruches, deux femmes décérébrées, pour faire le coup habituel de l’agression sexuelle. La Suède l’aurait ensuite extradé vers les USA. De toute façon la Suède n’a plus rien à voir avec cette histoire, la plainte est retirée mais la perfide albion le poursuit pour ne pas avoir respecté le régime de liberté conditionnelle auquel Assange était soumis si je me souviens bien. En fait, ils font en sorte que sa santé se dégrade (en ne le soignant pas) et de le rendre fou en lui rendant la vie impossible. J’ai bien peur qu’il soit perdu. Il est le Sacco et Vanzetti de notre époque. Comment faire pour le sauver ou, au pire, le venger quand notre isolement nous réduit à ce point à l’impuissance en tant que peuple ?


                          • vote
                            Zolko Zolko 15 novembre 15:42

                            @Christophe Hamelin : "la perfide albion le poursuit pour ne pas avoir respecté le régime de liberté conditionnelle auquel Assange était soumis"
                             
                            je sais bien, et justement, maintenant il pourrait se rendre, il ferait un peu de prison, serait soigné, et libéré comme un héros. La Grande-Bretagne ne pourrait pas l’extrader vers les USA, car cela justifierait son statut de martyr, et lui donnerait raison sur toute la ligne. Mais se terrer dans une ambassade pendant des années n’est pas vraiment un combat pour les libertés du monde.


                          • 1 vote
                            Christophe Hamelin Christophe Hamelin 15 novembre 19:33

                            @Zolko
                            Je vous trouve bien confiant... L’oligarchie se moque de se que nous pensons d’elle. Elle estime maîtriser suffisamment la population pour ne plus avoir à faire semblant. Il n’est qu’à voir les comportements délirants d’un Macron ou des élites juives ou anglo-saxonnes pour s’en convaincre. Ce sont des fous dangereux car plus rien ne les tient, ils pensent avoir un boulevard devant eux. A la place d’Assange, je ferais bien attention... C’est ce qu’il fait d’ailleurs.

                            Par contre, je ne comprends pas votre dernière phrase. Là, bien sûr, il combat pour sa peau mais l’oligarchie veut sa peau parce qu’il a désobéit et révélé l’inacceptable. C’est en cela que son combat nous intéresse tous. Lui et son organisation ont fait beaucoup pour la liberté mais maintenant, ils payent le prix fort. Je classerais encore cela dans un combat pour la liberté, quand même.


                          • vote
                            VDJ 16 novembre 02:29

                            @Christophe Hamelin Il n’y a jamais eu de plainte pour viol. Une des femmes a voulu obliger Assange a faire un test de dépistage du sida, ce qu’il a fait. Il est resté deux mois de plus en Suède en attendant que la justice suédoise l’autorise à quitter le pays. Fin de l’histoire. Une fois en GB, et après la publication par Wikileaks de la vidéo "Collateral Murder", un autre procureur suédois a rouvert le dossier et a demandé à Assange de se rendre en Suède pour être "questionné" (simple témoin donc). Or c’est là que Wikileaks découvre qu’un accord d’extradition entre la Suède et les US permet d’extrader de simples "témoins" (personnes non inculpées) vers les Etats-Unis. JA demande la garantie de ne PAS etre extradé. La procureure (une femme) refuse et lance un mandat d’arret international. Et tout part en vrille avec la complicité de la GB.

                            Au fait : source de la traduction https://www.legrandsoir.info/unity4j-christine-assange-lance-un-appel-d-urgence.html


                          • vote
                            Christophe Hamelin Christophe Hamelin 16 novembre 15:34

                            @VDJ
                            Merci pour ces précisions, effectivement, j’ai écrit trop vite, je me rappelle maintenant... A la limite, c’est encore pire quand on voit à quel point il ne s’est rien passé...



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès