• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Syrie, Genève 2 : interview de Bassam Tahhan

Syrie, Genève 2 : interview de Bassam Tahhan

Alors que l’ONU a finalement décidé de ne pas inviter l’Iran, le Cercle des Volontaires est allé à la rencontrer de Bassam Tahhan pour évoquer les enjeux de la conférence de paix pour la Syrie, dite de « Genève 2 ». Bassam Tahhan est géopoliticien, spécialiste du Coran, professeur de langue arabe ; il est originaire d’Alep en Syrie.

 

Le rôle dans les conflit qui ensanglante la Syrie depuis 3 ans est analysé par M. Tahhan, aussi bien parmi les présents que les absents à cette conférence. Le traitement médiatique du conflit est également commenté, pour ce qui concerne les médias « mainstream » français.

 

Propos recueillis le 21 janvier 2014 par Raphaël Berland, Jack Liberta et La Colombe.

Tags : Syrie




Réagissez à l'article

15 réactions à cet article    


  • 6 votes
    calem 22 janvier 2014 15:18

    Mr Bassam Tahhan me parait bien confiant pour l’avenir de la Syrie.

    Je souhaite que ses analyses soient les bonnes.  

    • vote
      Maetha 22 janvier 2014 16:58

      Bien vu d’un bout à l’autre.
      Genève 2 aura lieu malgré les réticences des perdants qui trainent des pieds.
      Il y a l’ avant, pourri que l’on connaît, l’après sera une reconstruction, sur des bases saines, au soulagement de tous, après les bons coup de balais qui s’imposent.


      • 3 votes
        Lisa Sion Lisa Sion 22 janvier 2014 18:24

        Intéressant point de vue géopolitique. Nos gouvernants relaient le désir caché des us pour barrer la route au gaz russe vers l’Europe, ça se voit désormais gros comme miss ronde dans un labyrinthe de porcelaine.


        • 5 votes
          QAmonBra AmonBra 22 janvier 2014 20:02

          Merci au cercle des volontaires pour cette réinformation.

          J’apprécie l’approche de Bassam Tahhan, il est pour moi la voix de la Syrie que j’aime.
          Il a raison de dire que, sauf assassinat, Bachar Assad sera encore au pouvoir d’une nouvelle Syrie, lorsque le $ioniste Laurent Fabius ne sera plus qu’un mauvais souvenir pour la diplomatie française.


          • 1 vote
            samagora95 samagora95 22 janvier 2014 20:22

            Ils ne lâcheront pas la Syrie, ils se sont juste aperçu qu’attaquer la Syrie et l’Iran était impossible, il faudra donc passer pas la phase "l’Iran devient mon ami", puis la Russie de Poutine donnera son aval à la destruction de la Syrie.


            Une chose est sûre et certaine, la Syrie tombera ! Ces fous n’ont aucune limite, quelle preuve vous faut-il encore pour comprendre cela ?

            • 2 votes
              calem 22 janvier 2014 20:56

              La Russie ne laissera jamais tombé la Syrie comme les USA ne laisseront pas tomber al qaïda.


            • vote
              samagora95 samagora95 22 janvier 2014 21:10

              Patience...


            • 1 vote
              Hijack ... HijackQuenelle ! 23 janvier 2014 02:00

              Samagora,
              .
              Manifestement, Poutine c’est ton Dieudonné ... et la Russie une quenelle que bcp aimeraient voir disparaître ! Ben non, la Syrie pour la Russie est une question de crédibilité, d’honneur, de logique, de géo/politique et d’histoire pour faire court.


            • vote
              FifiBrind_acier 23 janvier 2014 09:08

              Samagora,
              Blabla bla... , c’est grâce aux armes de défense russes que l’ US Navy (et la France) n’ont pas pu tirer un seul missile sur la Syrie.

              " Echec et Obamat en Syrie"

              La Russie et la Chine sont en train de mettre en place un panier de monnaies pour remplacer le dollar.

              La Russie et la Chine sont entourées de bases militaires US.


            • 3 votes
              mario du 38 22 janvier 2014 21:48

              Merci au Cercle des Volontaires de donner la parole sur la Syrie à Bassam Tahhan qui est une personne très importante à écouter sur le sujet.



              • 4 votes
                Croa Croa 22 janvier 2014 22:38

                Tout à l’heure (ce mercredi 22 janvier vers 20h) il y a eu sur Arté un débat sur la Syrie, Monsieur Bassam Tahhan n’était pas dans les invités et pour cause !

                Cet autre débat était d’un ridicule achevé....
                 smiley smiley Tellement c’était grossier ! smiley smiley 


                • 2 votes
                  Soi même 22 janvier 2014 23:38

                  Monsieur Bassam Tahhanest un homme lucide, posé et nous embarques pas dans des illusions.
                  Il sait ce qui parle,il a visiblement, une connaissance profonde de la région.
                  C’est évident actuellement , il n’est pas télegènique, car avec ses propos pleins de bon-sens, il en mettrait du monde en difficulté !


                  • 1 vote
                    Hijack ... HijackQuenelle ! 23 janvier 2014 02:32

                    Oui, tout le monde sait qui est derrière tout, ça ... derrière les USA, qui ne sont que le bras armé, les saoudiens/qataris, ne sont que des financiers aux ordres de même que la France, la Turquie etc ... ne sont que des vassaux perdants quoi qu’il arrive.  !


                    • vote
                      FifiBrind_acier 23 janvier 2014 09:16

                      Hijack,

                      Comment voulez vous qu’une famille saoudienne dirige les USA ? C’est comme si vous disiez que Cuba dirigeait l’URSS...

                      Les USA n’ont ni maitre, ni amis, ils n’ont que des vassaux, dont la France.

                      Vous devriez lire " Les confessions d’un assassin financier " de John Perkins, dont voici un entretien qui vous permettra peut-être de comprendre comment fonctionnent les USA, et au chapitre 14 du livre, comment ils ont niqué des saoudiens, en inventant les pétrodollars.

                      "Confessions d’un assassin économique"


                      • 1 vote
                        FifiBrind_acier 23 janvier 2014 09:26

                        C’est l’ Union européenne qui a fait de l’appartenance à l’ OTAN une condition obligée, avec des alliés imposés par l’ OTAN et le Pentagone : le Qatar, l’ Arabie Saoudite, la Turquie, et Israël allié de fait de l’ OTAN.

                        Si nous voulons à l’avenir que la France choisisse ses alliés, il faut sortir de l’ UE.

                        L’Europe ce n’est pas la paix comme on nous l’a vendue, mais "l’ Europe, c’est la guerre"



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès