• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Syrie : propagande contre propagande

Syrie : propagande contre propagande

La propagande est un ensemble d’actions influençant la perception publique des événements, des personnes ou des enjeux, de façon à endoctriner ou embrigader une population et la faire agir et penser d’une manière voulue.

 

Début 2011 se déclenche un conflit en Syrie dans le cadre du printemps arabe, s’étendant et muant progressivement en une guerre civile.

 

Lors d’une guerre, la propagande est utilisée pour déshumaniser l’ennemi et susciter la haine, en contrôlant la représentation que s’en fait l’opinion publique.

 

Le conflit Syrien est un exemple emblématique dans lequel deux grandes propagandes s’affrontent dans les pays occidentaux :

 

 1. La propagande des grands médias : qui prennent majoritairement fait et cause pour les rebelles Syriens qualifiés de « combattant de la liberté ».

 

Le régime de Bachar el-Assad est diabolisé et déshumanisé, qualifié de sanglant, de malade, de folie meurtrière et accusé de mettre la Syrie à feux à et à sang.

 

2. La propagande internet de certains médias dit « alternatifs » : qui prennent fait et cause pour le régime de Bachar el-Assad, décrit comme nationaliste et protecteur du peuple Syrien et défenseur du pays contre les terroristes sanguinaires armées par les pétromonarchies du golfe soutenues par l’empire (les grandes puissances occidentales et Israël).

 

Tous les artifices de la propagande de guerre sont utilisés : Le camp que l’on soutient ne veut pas la guerre et le camp adverse est le seul responsable, a le visage du diable et provoque sciemment des atrocités, alors que le camp que l’on soutient commet des bavures involontairement etc.

 

Pris en étaux entre ces deux propagandes, il est difficile pour ceux qui connaissent très mal le pays de prendre connaissance de la réalité. On ne sait plus distinguer le vrai du faux l’indistinction devient la norme.

 

Se poser des questions sur la situation et nuancer ce que l’on perçoit, c’est être immédiatement pris pour cible par les propagandistes de tout bord : d’ un coté on vous accusera de soutenir une dictature sanguinaire, d’être contre la démocratie et vous vous retrouvez vite renvoyé aux heures les plus sombres de l’histoire et de l’autre on vous qualifiera de suppôt de l’empire, de larbin du nouvel ordre mondial et on vous recommandera ironiquement de continuer à regarder TF1 ...

 

Il devient donc difficile de faire surgir une opinion nuancé sans subir un lynchage. Le pluralisme des avis est réduit à une binarité grossière.

 

Toute la complexité inhérente aux situations de guerres civiles et de conflit géostratégiques est évacuée, ne survit qu’un manichéisme simpliste.

 

 

Deux reportages qui illustrent bien ces propagandes :

 

SYRIE - : Aux origines de l’horreur

 

Deux ans après les premières manifestations à Deraa, FRANCE 24 vous propose un documentaire inédit consacré aux origines du conflit en Syrie. Pourquoi, après deux ans de guerre et plus de 70 000 morts, le pays est-il toujours à feu et à sang ?

 

 

 

Carnets de Syrie (documentaire russe vostfr sur la guerre civile en Syrie)

 

Un documentaire diffusé sur Russia 24 sur le coût humain du conflit syrien et l’échelle de dévastation atteinte. La journaliste syrienne Yara Saleh témoigne sur son enlèvement.
Réalisé par Anastasia Popova, reporter spécial russe en Syrie.

Commentaire de la réalisatrice :
Mon équipe a réalisé des centaines de bulletins de nouvelles de Syrie. Ce film est une sorte de digression à partir des bulletins d’informations. Nous voulions exprimer nos émotions et nos sentiments envers les personnes que nous avons rencontrées, des choses que vous n’avez pas l’habitude de voir dans les nouvelles.

 

Tags : International Syrie




Réagissez à l'article

165 réactions à cet article    


  • 5 votes
    L'Andalou L’Andalou 28 avril 2013 11:34

    Très bon article machaivel1983.
    Alors, je vais intervenir en étant calme, posé afin de développer mon point de vue de manière sereine.
    Mon point de vue est le suivant :
    J’ai suivi les interventions de Pierre Hillard sur la Syrie. Ce que j’en ai retenu c’est que le projet au Moyen Orient est la balkanisation. De fait, j’ai donc vu les rebelles syriens ou peu imorte le nom qu’on leur donne comme des gens qui participent au chaos régional.
    Il y a quelques mois, je suis revenu sur cette théorie. Je garde en tête que le projet de base c’est la balkanisation, et je m’interroge sur l’action de Bashar Al Assad. Et je me dis que sa politique répressive est prompte à accentuer cette balkanisation. Pourquoi ? Parce qu’il se trouve que ces derniers temps, Al Assad s’en prenait ouvertement aux Sunnites qui constituent 60% de la population. Alors, je me pose, je réfléchis et je me dis que dans cette histoire, il faut être cohérent. Qu’entends-je par cohérent ?
    Si l’on interrogeait la plupart des intervenants d’Agoravox sur un point précis, je pense qu’on obtiendrait une réponse claire et précise. Quelle est cette question ? C’est la suivante : Accepteriez-vous que la France soit dirigé par une minorité ? La réponse serait "non" à 99,9%.
    Et moi-même je répondrais non. Et essayant d’être cohérent jusqu’au bout, j’applique ce raisonnement à la Syrie.
    De fait, par l’intermédiaire de Bashar Al Assad, c’est la minorité alaouite qui gouverne. Et j’entends déjà certains qui disent : "C’est un pays laïc". C’est une objection qui ne tient plus en contexte de guerre civile. D’autant que le pouvoir en place s’attaque systématiquement aux Sunnites,aux Kurdes.
    Ceux qui sont adeptes du Sheikh Imran, écoutez ce qu’il dit au début : http://www.youtube.com/watch?v=xhRByU1b3Sg
    Sinon, vous faites bien de dire que toute cette propagande de guerre nous empêche d’y voir clair.


    • 5 votes
      Marc Marc 28 avril 2013 11:52

      C’est bien se que je ressens actuellement, je ne sais plus trop à quel saint me vouer.
      .
      Discourt officiel ou "théoriciens du complot", qui finance qui, quels sont les intérêts de chacun, pourquoi ont leur sert la main un jour pour mieux les bombarder après,...
      .
      Ceux qui réagissent à chaud sans recul sur le net et qui peuvent décrédibiliser les travaux sérieux et les médias qui ne voient que par l’AFP et ne vont plus sur le terrain et quand une chaine montre un document qui va à l’inverse du courant de pensées, cette même chaine va nous pondre un doc bourré d’approximations ou d’erreurs. Qu’est ce qu’on doit penser après ?
      .
      Mais pour la blague ceux qui ont serré la main à Sarkozy sont tous tombés....


    • 8 votes
      L'Andalou L’Andalou 28 avril 2013 12:04

      @ Marc
      La difficulté est justement là.
      Alors je vais peut-être encore recueillir un lot de commentaires négatifs après cette intervention, mais je le dis quand même.
      Je pense fondamentalement que la France a suffisamment de problèmes comme ça pour aller fourrer son nez en Syrie. Et quand je dis la France, je parle aussi bien de Hollande que des défenseurs de Bashar Al Assad.
      Et je vais plus loin. Dans cette affaire syrienne, on est sommé d’être du côté d’Al Qardaoui ou du côté de Poutine. Je ne veux pas choisir entre ces deux là, je les rejette tous les deux.
      De plus, je rajouterai que si certains s’amusent en ce moment à aller soutenir une minorité contre la majorité du peuple syrien, comment vont-ils pouvoir être cohérent en France ?


    • 23 votes
      bergerlotois 28 avril 2013 12:38

      C’est pas pour être juste pénible, mais je pense que c’est aussi une minorité qui gouverne en france, pas religieuse certe, mais idéologue. La finalité reste la même.... Je ne suis donc pas sûr que les syriens seraient à 99.9% contre assad. Saddam n’était pas hyper populaire non plus, mais 10 ans après lui, que voit-on ? Pire peut-être. Je pense que les syriens savent qu’ils ont beaucoup à perdre dans cette histoire.


    • 5 votes
      Caracole Caracole 28 avril 2013 12:42

      Depuis le début du conflit, l’analyse la plus pertinente que j’ai pu entendre est celle de Tariq Ramadan. Il s’est bien gardé de prendre fait et cause pour ou contre le soulèvement, montrant à la fois sa sympathie pour les résistants tout en mettant en évidence certaines alliances dangereuses avec les dollars des pétromonarques. Contrairement à un Soral ou un Meyssan payés par l’Iran pour débiter des aberrations idéologiques, Tariq Ramadan a toujours tenté de faire comprendre la complexité de la situation.
      .
      La mèche qui s’est allumée lors des soulèvements arabes a enflammé la Syrie, et cela a surpris pas mal de monde (contrairement à l’Egypte ou la Libye). Des gens se sont mis à se rebeller et à sacrifier leur vie car ils pensaient que renverser la dictature était possible en voyant l’exemple tunisien. Cette spontanéité naïve, mais dont le courage doit être honoré, a surpris tous les petits culs bénis installés devant l’écran qui leur sert de pensée.
      .
      Les enjeux étaient bien plus problématiques géopolitiquement et aucun gouvernement n’avait intérêt à soutenir frontalement un changement de régime... sauf les pays du Golfes (sunnites) qui ont sauté sur l’occasion pour acheter des âmes par les armes. Pour les occidentaux, Israel compris, le renversement d’El Assad signifiait l’arrivée au pouvoir d’islamistes qui n’auraient sans doute pas la même complaisance avec leur politique coloniale.
      .
      Sans compter que toute intervention occidentale dans le conflit, d’un côté ou de l’autre, aurait engendré un sentiment populaire anti-occidental incontrôlable qui aurait été non seulement contre-productif, mais surtout très dangereux. Ainsi, pour une fois, les Etats-Unis ont fait le bon choix : ne rien faire ! Enfin, on leur a fermé leur grande bouche !
      .
      La France elle, pays des droits de l’homme, qui n’hésite pas à intervenir en solo au Mali, ne pouvait laisser la situation telle qu’elle sans donner l’impression de réagir : on a donc fait croire qu’on était du côté des rebelles tout en sachant très bien qu’on ne ferait rien !
      .
      Enfin, rien militairement, car économiquement nous sommes à l’affut, et une telle posture de la France promet des avantages certains dans les contrats à signer lors du changement de régime qui se fera bien un jour !


    • 2 votes
      L'Andalou L’Andalou 28 avril 2013 12:43

      @ bergerlotois
      Vous avez raison, les Syriens ne sont pas à 99.9% contre Al Assad, ils sont au moins 60% contre.
      Un autre point que je voudrais développer. Cette discussion est très gentille, très tranquille mais on oublie que sur place, en Syrie, il y a des morts. C’est une banalité que de dire ça, mais pas pour les Syriens qui vivent la guerre en réel.
      Ce n’est pas comme nous qui vivons la guerre à travers Call of duty.
      Donc, un peu de décence.


    • 12 votes
      bergerlotois 28 avril 2013 13:56

      @l’andalou

      Je ne suis pas favorable aux visions binaires du pour ou contre, je pense que les 60% de syriens dont vous parlez sont aussi des hommes de compromis, et le compromis qu’ils font, à mon sens, c’est de laisser au pouvoir un homme patriote qu’il n’aime pas, plutôt que d’avoir un pantin probablement apatride en échange.


    • 2 votes
      L'Andalou L’Andalou 28 avril 2013 14:02

      @ bergerlotois
      Un patriote se doit de penser à son peuple.
      Et Bashar Al Assad n’est pas un patriote, sauf si l’on ne tient compte que des discours.
      Là oui, c’est un patriote.
      Mais sinon, C’est "Paroles et paroles et paroles..." (Dalida).


    • 18 votes
      Hijack ... Hijack 28 avril 2013 14:06

      Celle de Ramadan, est la plus manipulatrice, tu veux dire ... caracole !
      Ramadan, trouve tjrs des soutiens ... au moment choisi !
      .
      Alors ... que dans ce conflit, la seule personne personne à soutenir, contre vents et marées ... c’est bien le capitaine du bateau ... qui est non seulement un rempart contre les vagues scélérates ... mais surtout un vrai timonier ...  !
      Certains ... quand le bateau prend l’eau, que la mer est démontée ... quand les rats envahissent de toute part l’embarcation devenue frêle ... ne trouvent pas mieux ... que d’attaquer le capitaine sur sa tenue vestimentaire ou son goût pour les femmes !!!
      Voilà ... où en est l’analyse de ce topic ... si j’ai bien compris, n’ayant lu que le début de chaque intervention.
      .
      Et je cite, un opposant appelé Bassam Tahan ...
      A propos de la dernière intervention de El Assad !


    • 5 votes
      filo... 28 avril 2013 16:31

      Je ne comprend pas pourquoi vous commentez chaque commentaire posté ?
      D’autant plus que vous n’êtes pas auteur de cet article.

      Nous avons bien compris votre point de vue et maintenant arrêtez, ça suffit !


    • 7 votes
      filo... 28 avril 2013 16:32

      @l’Anadalou

      Je ne comprend pas pourquoi vous commentez chaque commentaire posté ?
      D’autant plus que vous n’êtes pas auteur de cet article.

      Nous avons bien compris votre point de vue et maintenant arrêtez, ça suffit !


    • vote
      L'Andalou L’Andalou 28 avril 2013 16:37

      Pardon, monsieur, j’arrête.Promis, juré.


    • vote
      Socarate 28 avril 2013 16:59

      "Quelle est cette question ? C’est la suivante : Accepteriez-vous que la France soit dirigé par une minorité ? La réponse serait "non" à 99,9%"

      Quoi des babouins cherche à faire un coup d’état en France ! Mamamia !!


    • 11 votes
      QaviQeQuarQo davideduardo 28 avril 2013 18:56

      Oui , une minorité regne sur la syrie, mais la question serait :


      Quest ce qui est le plus important pour les syriens :

      le sentiment d appartenance a leur ethnie/religion ?
      ou le sentiment d appartenance a la nation syrienne ?

      Si c est le deuxieme cas, l appartenance religieuse n a que peu d importance, les syriens préfereront voir un alaouite au pouvoir, s il représente la cohésion nationale, plutot que le chaos et l éclatement de leur pays (ce qui risque d arriver a terme)

    • 11 votes
      cass_la gauloise cass_la gauloise 29 avril 2013 11:58

      et que dites vous du barheîn en matiére de minorité qui gouverne et massacre les chiites , pourtant les usrael n’ont pas décidé de massacrer le barhein et les sunnites qui massacrent les chiites, . ça n’est pas un guerre civile en Syrie c’est une guerre d’agression colonialiste de souche impérialo sioniste , contre la souveraineté et pour la destruction de la Syrie et des syriens, comme ils l’ avaient programmé pour la Lybie ect. C’est celà oui la France n’est pas dirigée par une minorité ben voyons !!! elle est sous dictature la France, elle n’existe plus la France . 


    • vote
      L'Andalou L’Andalou 29 avril 2013 15:03

      @ cass_lagauloise
      J’en ai parlé la semaine dernière.
      Je trouve que la situation au Bahreïn est tout aussi grave qu’en Syrie.


    • 3 votes
      cass_la gauloise cass_la gauloise 30 avril 2013 11:56

      @Landalou : SI !! Justement Bachar est patriote !!! il défend la Syrie sa patrie et le peuple Syrien, contre une agression extérieure calculée et organisée depuis la derniére mondiale.tout comme fut organisée et calculée la derniére mondiale et l’idéologie nazie sortie du chapeau des bauer rothschilds(khazars) et associés.


    • 4 votes
      cass_la gauloise cass_la gauloise 30 avril 2013 12:39

      @l’ Andalou la majorité c’est le peuple syrien dans son ensemble Bachar est le président élu par la majorité du peuple syrien. (régime LaÏc, je préfére le terme tolérance et respect au terme laÏC qui ne veut plus rien dire) socialisant issu d’un chrétien, d’ailleurs. La Syrie et les syriens ont à faire à une guerre d’agression impérialo colonialiste calculée et organisée dont le but est de rayer "La souveraine Syrie" et la souveraineté syrienne patriote de la carte". je m’explique voir la républiqe d’Iran tous sont IRANIENS avant tout,(même les neturei karta) sauf quelques traitres aveuglés par des manipuations et la cupidité. Si vous prenez comme ex la France, elle n’est plus souveraine elle n’existe même plus. c’est us gb allemagne donc le zionistan sans frontiére et sans constiturtion des bauers rothschilds(khazars) qui la dirrige. 


    • 3 votes
      cass_la gauloise cass_la gauloise 30 avril 2013 16:04

      @l’andalou oui mais les dirigeants non élus et dictateurs du barhein ont totalement le droit de procéder au génocide des chiites pacifiques barheinis puisqu’ils sont pro impérialo zionistes, bref tout l’inverse de la Syrie souveraine de Bachar qui ne trahit pas sa patrie et son peuple et ne baisse pas son froc devant ushrael et affiliés et toutes leurs immondes saloperies !!!


    • 23 votes
      O Scugnizzo O Scugnizzo 28 avril 2013 12:29

      Mouais bien que l’attitude critique soit louable, faut pas croire que les pro-Bashar, dont je fais partie, appuient et ont toujours appuyé toute politique autoritaire de la famille Al Assad. C’est juste qu’au vu des informations actuelles, il me semble juste, pour la protection et le bien-être des populations moyen orientales, de soutenir le régime de Bashar Al Assad et l’initiative de le laisser jusqu’à 2014, ce à quoi suivra de nouvelles élections. C’est du concret, du proposé. La guerre civile ça a des coûts immenses, sur plusieurs générations, elle ne peut être menée, comme dirait Winston dans 1984, uniquement lorsque la vie ne vaut plus la peine d’être vécue. Du moment où elle en vaut la peine, même si on est pas en démocratie complète, y a pas de quoi mener une GUERRE CIVILE de cette ampleur. Et faut arrêter avec ces conneries de croire qu’une minorité alaouite domine et dirige une majorité sunnite. Les régimes autoritaires du Moyen-Orient sont une parodie de totalitarisme, et y a pas de dictature en Syrie, les gens ont des marges de liberté importantes et la famille Assad n’a pas le poids qu’on veut lui faire porter. Elle est entourée de tout un corps politique, qui décide finalement bien plus que la famille Assad, et ce corps est largement sunnite. Sans compter que la population alaouite est la plus pauvre de Syrie, longtemps stigmatisée, même par les chiites, pour une pratique de l’islam axée plus sur la magie que la religion en tant que telle. Dire que les alaouites commandent le pays c’est comme dire que les noirs ont pris le pouvoir aux USA depuis qu’y a Obama ! Et que donc c’est normal que les blancs s’attaquent à la famille Obama qui sont des noirs, et qu’une majorité de blanc ne peut pas se laisser dominer par des noirs !


      • 20 votes
        O Scugnizzo O Scugnizzo 28 avril 2013 12:39

        Pour préciser l’autoritarisme de l’Etat syrien, voir Michel Camau dans "la politique dans le monde arabe" 2006. Il fait une différence pertinente entre Etat force et Etat fort. En d’autres mots y a l’Etat autoritaire, style arabe, qui se montre fort et tout, mais qui ne parvient que peu à modifier les structures sociologiques et anthropologiques de la société qu’il préside, parce-qu’entre lui et les individus se trouvent les liens forts communautaires, ethniques, religieux qui ont bien plus de pouvoir que l’Etat. Et y a l’Etat fort, ou l’Etat d’autorité, qui parvient à influencer directement le système sociologique voire anthropologique des individus par un exercice direct du pouvoir. Et ça c’es plutôt l’apanage des sociétés modernes occidentales.


      • 2 votes
        L'Andalou L’Andalou 28 avril 2013 12:39

        O Scugnizzo
        Donc vous dites que les Alaouites n’oppriment pas les Sunnites, c’est pourtant ce que dit le Sheikh Imran qui connait pourtant mieux le terrain que nous tous réunis.
        Et moi, j’en viens à me dire que cette stratégie assadienne provoque elle-même cette dislocation de la Syrie.
        S’il vous plait, quand vous argumentez, cessez de dire "connerie", c’est une vieille technique qui vise à dénigrer le raisonnement adverse par des mots forts.


      • 2 votes
        Caracole Caracole 28 avril 2013 12:53

        De ce que j’ai compris, n’hésitez pas à me reprendre, on a un mélange trouble entre confessions religieuses et positions politiques :
        .
        - les musulmans chiites (aidés par l’Iran) sont plutôt pour le maintien de leur chef Assad.
        .
        - les musulmans sunnites (aidés par les pays du Golfe) sont plutôt pour le renversement d’Assad et voient là l’occasion de reprendre un fief important.
        .
        - les chrétiens (comme tous les occidentaux, juifs compris) sont pris entre deux feux et sont plutôt pour le maintien de Assad face au risque d’un état islamique imposant la charia, tout en restant à l’écart pour ne pas être lapidés lors d’un changement de régime qui adviendra inéluctablement.


      • 1 vote
        L'Andalou L’Andalou 28 avril 2013 12:55

        @ Caracole
        Je crois que vous n’êtes pas loin de la vérité effectivement.


      • 1 vote
        Caracole Caracole 28 avril 2013 13:08

        D’ailleurs, les chrétiens de Tunisie étaient placés devant un dilemme similaire, et beaucoup soutenaient Ben Ali jusqu’à retourner habilement leur veste au dernier moment (voir Mesri Haddad). De manière générale, on a trop peu dit que les soulèvements arabes étaient des révoltes contre le post-colonialisme (la soit disant indépendance) et les dictatures imposées par les occidentaux depuis l’indépendance !
        .
        Du coup ce qui est drôle c’est de voir que Soral, financé par l’Iran, a pris le parti des colons occidentaux, et avec eux... d’Israël !! J’espère que ça fera réfléchir certains sur le risque de se prononcer de manière péremptoire sur des sujets aussi complexes et dont la réalité est assez horrible pour ne pas en rajouter.


      • 14 votes
        Frida FRIDA 28 avril 2013 16:55

        @L’Andalou

        "Donc vous dites que les Alaouites n’oppriment pas les Sunnites, c’est pourtant ce que dit le Sheikh Imran qui connait pourtant mieux le terrain que nous tous réunis.
        Et moi, j’en viens à me dire que cette stratégie assadienne provoque elle-même cette dislocation de la Syrie."

        Sheikh Imran si c’est bien celui là

        alors là votre argument d’autorité est ridicule.
        Cette homme a certes des connaissances, mais pour la plupart livresques. Personnellement, je peux vous garantir que dans le monde arabo-musulman, les gens pensent que leur coreligionnaires en Europe vivent ce que vivaient les noirs américains avant les droits civiques dans les années 60. Non seulement les médias y contribuent mais en plus c’est très admis sans critique ou nuance.

        me dire que les Alaouites oppriment les sunnites n’est que radotage. L’idée centrale est chez certains esprits, question autorité, elle ne doit revenir qu’aux sunnites et Arabes de préférence. Le même argument a été servi pour faire soulever les Arabes contre les Turques et notamment l’Empire ottaman et arriver à son démantèlement.
        Oui il y a bien balkanisation, mais rejeter la responsabilité sur le gouvernement syrien est de la mauvaise foi.
        Votre dialectique est pour le moins spécieuse. Ainsi, selon vous, s’il n’y a pas résistance, la Syrie serait moins dévastée et il y aurait moins de destructions et moins de morts et peut être le projet de balkanisation échouera ou du moins sera retardé. Pourtant, ils ont viré Sadam Hussein et l’Irak vit les plus tragiques décennies de toutes son histoire, il est bien morcelé même si ce n’est pas officiellement, pareil pour l’Afghanistan, et tout récemment pour la Libye.

        @Machiavel

        je suis très déçue par ta positon. Tu renvois dos à dos l’agresseur et l’agressé.
        Tu cherches à mettre les deux sur le même pied d’égalité. Si tu peux au moins avoir une position, même cynique, ou mentir cela peut se comprendre. Mais dire que la neutralité c’est d’estimer que tout le monde est méchant et tant pis pour le reste est très lâche. Si tu estimes que tu n’as aucun intérêt dans l’histoire, que les principes, la morale etc n’ont pas d’importance pour toi, abstiens toi de commentaire. Mais venir prendre position, sous prétexte de neutralité et d’objectivité révèle qu’au fond de toi tu n’es pas si neutre que cela.
        Tu penches malgré toi pour l’agresseur, mais tu ne vas pas jusqu’au bout, alors tu fais celui qui prends de la hauteur mais tu soutiens malgré tout indirectement l’agresseur en considérant que ces actes valent ceux de l’agressé.


      • vote
        maQiavel machiavel1983 28 avril 2013 17:12

        Bonjour Frida.

        Je réponds plus bas.

      • vote
        L'Andalou L’Andalou 28 avril 2013 17:29

        @ FRIDA
        Le sheikh Imran connait très bien la Syrie et l’Egypte, il a vécu là-bas. Rien que pour ça, on devrait juste se taire quand il parle de la situation ethnico-religieuse du pays.
        Il y a bel et bien balkanisation de la Syrie, et les responsables sont (roulement de tambour) : Bashar Al Assad et l’Arabie Saoudite (Qatar aussi).
        Si vous pensez que je suis de mauvaise foi d’imputer le morcellement de la Syrie et à Assad et à l’Arabie saoudite, bon, ben, je suis de mauvaise foi alors.
        Quand je vois la Syrie, je suis de plus en plus convaincu que les sociétés multiculturelles n’ont aucun avenir.


      • vote
        Caracole Caracole 28 avril 2013 18:09

        Etonnant, FRIDA fait un long pavé juste derrière mon commentaire sur les causes religieuses du conflit tout en évitant soigneusement de réagir à cette question... alors tentative de diversion ?
        .
        FRIDA, pouvez vous me rassurer en répondant honnêtement à cette supposition que j’espère erronnée à votre propos : n’êtes-vous pas contre les soulèvements arabes parce que vous êtes chrétienne et estimez que les peuples étaient mieux gérés avec des dictateurs laÏcs pro-occidentaux que par la charia islamique ?


      • 11 votes
        Frida FRIDA 28 avril 2013 18:12

        l’Andalou

        Votre argument ’Bachar al Assad et l’arabie Saoudite en dit long sur la personnalistation que vous faites à l’agression.
        Non seulement Vous désigner une personne Bachar al Assad pour la partie syrienne (selon vous) tandis que l’autre partie vous utiliser un Etat (l’Arabie Saoudite).
        mais alors pour cette partie dans le conflit, c’est quoi l’Arabie Saoudite ? un homme ? des hommes ? une famille ? une faction ? cette partie agit en son nom ??? par procuration ??
        quid de la Turquie ?? du Qatar ??? d’Israel ???des USA ???
        si vous n’êtes pas de mauvaise foi, vous êtes dépassé par vos préjugés.

        il ne suffit pas d’avoir vecu dans un pays pour dire que l’on maîtrise sa sociologie. 


      • vote
        Caracole Caracole 28 avril 2013 18:19

        @L’Andalou : le problème n’est pas qu’elle soit multi-culturelle, mais que cette multi-culturalité ait tenu par le seul moyen de la dictature. N’oubliez pas que la majorité des état-nations ont été créé par les occidentaux lors de la colonisation, et ce de manière arbitraire (on s’est partagé le gateau entre blocs, majorité sunnite pour les USA, et chiite pour les Russes). Sauf qu’on a rassemblé des communautés et tribus très différentes avec la seule force d’un régime autocratique. Cela ne pouvait qu’exploser un jour ou l’autre !
        .
        A mon avis, mais je parle de loin, il ne faut pas laisser de côté la possibilité de redécouper la Syrie, comme il a fallu le faire le Kurdistan, même si tout le monde redoute cette possibilité.


      • vote
        L'Andalou L’Andalou 28 avril 2013 18:20

        @ FRIDA
        Voilà le schéma :
        Les USA, Israël, la Russie sont les marionettistes.
        Les Al Saoud et les Al Thani (Ca va mieux comme ça ?) financent les mercenaires étrangers.
        Al Assad, en bon despote arabe ne veut pas montrer qu’il est faible, donc il réprime comme une brute épaisse.
        Contrairement à ce que vous pensez, je n’épargne personne.
        C’est moi qui suis dans la situation la plus inconfortable. Je ne soutiens personne. Donc, par définition, si je délivre mon opinion en public, je risque bien de me faire lyncher par chacun d’eux.
        C’est ça le courage madame.


      • vote
        Caracole Caracole 28 avril 2013 18:27

        Vous semblez tous oublier que la Syrie n’existe que depuis 1946 !
        Elle était auparavant sous l’emprise de l’Empire ottoman, puis de l’Empire français, et constituer une nation à cet endroit n’était pas forcément l’idée la plus brillante qui soit !


      • 7 votes
        Frida FRIDA 28 avril 2013 18:33

        @l’Andalou

        Alors supprimons de votre schéma la brute épaisse.

        Il vous restera quoi ?? Vous pensez que la situation sera moins complexe ???
        ce fut-il le cas pour l’Irak, l’Afghanistan, la Libye etc ????
        Monsieur, votre schéma comprend plusieurs paramètres, mais visiblement vous focalisez sur un détail. Si c’est cela le courage, je vais dormir ce soir moins idiote.


      • vote
        Caracole Caracole 28 avril 2013 18:37

        en tout cas, personne n’a le courage de me répondre, sur ce moi aussi je m’en vais, en espérant que certains étudieront un peu plus les situations concrètes avant de soutenir telle ou telle posture parce qu’ils se sentent ainsi exister.


      • vote
        L'Andalou L’Andalou 28 avril 2013 18:41

        J’ai dit que le courage, c’est si je disais ça en public. Pour l’instant, c’est sur Agoravox, donc, bon, c’est plutôt tranquille.


      • 5 votes
        QaviQeQuarQo davideduardo 28 avril 2013 18:58

        c’est pourtant ce que dit le Sheikh Imran qui connait pourtant mieux le terrain que nous tous réunis.


        il vit ou au fait ce sheikh ?
        il est pas des caraibes a la base ?

      • vote
        L'Andalou L’Andalou 28 avril 2013 19:10

        Il est des Caraïbes, et vit en ce moment à Kuala Lumpur.
        Il a étudié au Pakistan. Il a sejourné en Suisse, Egypte et en Syrie pour des études aussi.


      • 1 vote
        cass_la gauloise cass_la gauloise 29 avril 2013 12:16

        oui moi aussi je suis pro Bachar, ça n’est pas une guerre civile des milliers de terroristes et mercenaires ont été envoyés sciemment en Syrie, dont par ex des escadrons de la mort qui sont recrutés parmis les islamistes version fasciste ( modéle wahhabisme... madin saoud/english) affiliés à alqaida (saoud /us). les impérialo zionist ont dit la Lybie puis la Syrie PUIS ETCETC


      • 1 vote
        cass_la gauloise cass_la gauloise 30 avril 2013 13:14

        mouai je pense à bhl qui n’a pas cacher d’où il tenait les ordres(et pour qui) de faire en sorte de massacrer la belle et riche Lybie et les lybiens,(où il était prévu des élections) dont khadafi qui était un ami de Mendela et qui mettait en tôle les salafo wahhabites version islamistes fascistes(madin saoud/ english) lybiens et donc affiliés à alqaida (madin ushrael)( engraissés par saoud,qatar, et cie et fort bien armés contrairement à ce qui est dit) parmis lesquels d’ailleurs les us and co ont recrutés et recrutent leurs armées d’escadrons de la mort. dés 2011 il fut envoyés en Syrie ce genre d’immondes ordures.(sans parler des soits disants islamistes qui parlent fort bien l’english, mais pas l’arabe) pourquoi y faire à votre avis.(même le gouvernement de hollande -fabius, ont filé du fric à un de ces groupes)



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès