• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > 21 mai 2021 - Sputnik France : "Face au duel Macron-Le Pen, un général (...)

21 mai 2021 - Sputnik France : "Face au duel Macron-Le Pen, un général providentiel pour 2022 ?"

Face au duel Macron-Le Pen, un général providentiel pour 2022 ?

•21 mai 2021

Sputnik France

À un an de la prochaine élection présidentielle, médias et sondages envisagent déjà un duel retour Macron-Le Pen. À moins qu’un homme providentiel n’entame une ascension politique inespérée ? Un général, par exemple, qui grimperait dans les sondages, soutenu par une France en quête de sens et d’autorité.
C’est le fil rouge du roman de l’essayiste Joseph Macé-Scaron, La Surprise du chef (Éd. L’Observatoire).

Tags : France Politique Information et Médias Armée Société Russie Marine Le Pen Emmanuel Macron




Réagissez à l'article

5 réactions à cet article    


  • 1 vote
    Djam Djam 24 mai 10:59

    @ Mao Tsé Toung

    Merci pour le relai de cet entretien. JC Michéa est l’un des analystes de gauche les plus lucides et pertinents. Pas tendre avec son propre parti, Michéa n’a de cesse d’alerter depuis des années ses camarades de la dérive interminable d’une gauche sincère passée en quelques décennies à une gauche "sociétale" quasiment ultra libérale et mondialiste à souhait. La fameuse gauche cashemire mitterrandienne. 

    Oui, les français sont fatigués de voir le bordel ambiant (pour reprendre l’expression de feu Roland Moreno, inventeur de la carte à puce) qui écrivit un livre éponyme auquel il ajouta judicieusement le "Théorie... du bordel ambiant". On est en plein dedans depuis l’ère I du Covid !

    Si les français rejettent le sempiternelle et malfaisant duo "Le Pen versus Machin-gentil-libéral" c’est pour plusieurs raisons :

    1/ on a tous compris l’arnaque des manipulations des candidatures consistant à présenter in fine la "peste" face au "saint" pour forcer l’élection du "saint" menteur.

    2/ le monde, et pas seulement la France, ne peut fonctionner sans une hiérarchie verticale. On sait que les néo féministes et autres progressistes hystériques entendent faire croire que le "féminin" serait mieux. Rien n’est plus faux puisque cela correspond tout bêtement à passer d’une extrême à l’autre. En clair, les femmes ne feraient (ne feront) pas mieux. Difficile de faire comprendre aux néo féministes que la puissance véritable des femmes est,et sera toujours, celle de l’occulte, du caché, de l’arrière plan stratégique... non pas marginalisée, loin s’en faut, mais en stratège occulte super efficace. L’Histoire des civilisations le prouvent presque toujours. 

    3/ Compte tenu du point 2, il va de soi qu’un groupe, un état, une nation, un pays, une armée, exige une "tête", un "capo" au sens tête justement, en un mot... un Père au sens symbolique du terme. Dans un monde défait où la fonction symbolique du Père a été explosée et éradiquer, s’en vient le chaos. L’Histoire là encore le démontre.

    Plébiciter un général n’a donc rien de surprenant, ce n’est pas une femme, fut-elle belle, énergique, intelligente et à forte personnalité, qui pourra reconstruire la France, mais... un Chef, comme le fut effectivement un Bonaparte et un De Gaulle... avec des Marie France Garraud à ses côtés !

    Ce constat déplaît parce que les dernières générations ont été élevées au lait de la politique maternante. Hidalgo est la métonymie de ce phénomène et l’on voit bien le style de sa gestion... parcs ludiques, sur protection des gens, quête bêtasse du "soin", trottinettes et petits vélos... comme l’on occupe les enfants.

    Les français n’ont pas envie d’être traités comme des mômes. L’infantilisation façon sous culture américaine n’est pas le substrat de notre pays qui a vécu bien des épreuves rudes, sanglantes, mortelles et grandioses au cours desquelles les soldats ont offert leur courage, leurs muscles et les généraux... leur Raison pour toujours redresser et sauver la France.

    Le général De Villiers donne le change par son habit et donc, ce qu’il suymbolise, mais il n’est pas assez puissant. Personnellement j’espère un authentique grand homme, un génie politique, un homme de stature qui affirme son amour de la France et... du peuple français.


    • vote
      sls0 sls0 24 mai 12:49

      Un roman, une fiction.

      Effectivement qu’on est devant un désert politique mais ce n’est pas nouveau ça dure depuis Sarko et pourtant le système perdure. 3 présidents non voulus que l’on a subit, pourquoi pas 4 ou 5.

      Si ceux qui ont placé Macron veulent un général comme président, on aura un général comme président. Il sera aux ordres comme Macron est aux ordres.


      • vote
        Conférençovore Conférençovore 24 mai 22:23

        Un général ? A la retraite ?

        Les Français sont ultra frileux sur la question de l’autorité. Bcp d’entre eux estiment qu’un meurtrier peut avoir droit à une seconde, une troisième, voire une énième chance. Ce n’est pas seulement l’idéologie des magistrat-euses de gauche (forcément) ou de politocards eux-mêmes très féminisés mais une tendance de fond chez nombre de Français pour lesquels, coupables et victimes sont placés sur un même plan à savoir, que le coupable est nécessairement un peu aussi victime lui-même que ce soit "de la société", "d’un milieu difficile", "d’une enfance difficile", "d’un environnement économico-social difficile" ou "parce qu’il n’a pas les codes" ou "que les trottoirs ne sont pas assez larges". C’est une tendance de fond, pas une généralité non plus, n’exagérons pas, mais une tendance tenace et globalement acceptée. 

        Ainsi, un Général, figure martiale de l’autorité, de l’"ancien monde" serait largement rejetée par toute une partie de la pop justement parce qu’il est ancré (au moins dans cet inconscient collectif) dans un système 1.0. Or dans le monde 2.0, il est un père (alors que père et mère ne sont plus que "parent 1" et "parent 2"), un ringard non-inclusif et "hétéronormé" (comme ils disent) voire ataviquement oppresseur. C’est un putain de réac, très certainement un peu raciste et encore plus un potentiel sanguinaire. Evidemment, vu que c’est un probable patriote, c’est aussi un nationaliste et le nationalisme, c’est la guerre comme disait tonton... et la guerre c’est mal, de même que l’ordre est un cauchemar ou encore l’autorité, nécessairement une forme de répression.

        Non, ça n’arrivera jamais, enfin pas avec les données actuelles... aucune chance.


        • vote
          Gaspard Delanuit Gaspard Delanuit 25 mai 12:52

          @Conférençovore

          Ou bien un(e) général(e) transsexuelle, peut-être ?  smiley


        • vote
          thierry3468 26 mai 07:18

          Christian Piquemal...Vu le costard qu’il a taillé Lecointre.



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Mao-Tsé-Toung

Mao-Tsé-Toung
Voir ses articles


Publicité





Palmarès