• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Attali / Macron : Lapsus et obsession - Vers la fin de l’État de droit (...)

Attali / Macron : Lapsus et obsession - Vers la fin de l’État de droit ?

Selon Jacques Attali, le marché va prendre le pouvoir sur les États. En effet les multinationales jouissent du monde comme terrain de jeu et commencent déjà à faire leur loi sur des États trop localisés (avec CETA et TAFTA, des entreprises peuvent poursuivre des États en justice).

Toujours selon Jacques Attali, c'est la marche inéluctable du monde, et la seule chose qui pourra y répondre c'est une gouvernance mondiale.

Pourtant, selon Macron (celui dont Attali disait déjà qu'il était présidentiable alors que personne ne le connaissait encore), il s'agit seulement d'un lapsus. Cela ne fait pas partie de l'avenir qu'il nous promet, noooon surtout pas.

Tags : Prospective et futur Mondialisation Jacques Attali Emmanuel Macron Union européenne



Réagissez à l'article

18 réactions à cet article    


  • 9 votes
    medialter medialter 27 septembre 10:35

    La fin de l’état de droit est un débat déjà obsolète puisque les états n’existent plus. En France, l’autorité de l’état est contournée les régions qui traitent directement avec Bruxelles, qui les financent par le FEDER, le FSE etc ... Dans l’articulation du mondialisme, le pouvoir passe directement de l’UE à ces comtés appelés régions, qui concentrent de pouvoir à mesure que l’ARFE procède à la destruction des frontières depuis 1971. Si on élit encore un président de la république, poste bidon et creux, c’est pour éviter de faire perdre à la populace trop vite ses repères. Nous sommes déjà entrés dans un système seigneurial ressuscité du moyen-âge, où les présidents de région pourront mener leur barque sans compte à rendre à l’état, tout en étant complètement aux ordres du grand capital, qui lui a déjà conquis Bruxelles


    • 3 votes
      yoananda yoananda 27 septembre 10:46

      @medialter
      les états existent encore actuellement, mais sont en voie de démantèlement, ou de zombification. Peut-être qu’ils se transmuterons à terme en une sorte d’entreprise privée de collecte d’impôt ou un truc dans le genre...

      mais oui, je suis d’accord avec toi, c’est une illusion maintenue pour la populace. On lui fait croire qu’elle a encore le pouvoir de réformer son état, de voter ses lois, le temps que dans la pratique, on fasse évoluer tout ça, on maintient l’illusion pour que les gueux ne se révoltent pas.

      ce qui explique en partie le mépris des élites envers le peuple ... décidément trop naïf (ou con).

      ça n’est pas fatalisme ou du pessimisme. Je ne dis pas qu’on ne peut rien faire, je dis qu’on ne peut rien Y faire (à ce processus). On peut agir dans d’autres domaines, notamment, à titre individuel (puisque pour le moment vu l’état du reste de la pop, difficile de dépasser ce stade).


    • 2 votes
      yoananda yoananda 27 septembre 10:52

      @medialter
      j’ajoute que ce débat, c’est il y a 30 ou 40 ans qu’on aurait du l’avoir. Une fois que les processus sont lancés, c’est beaucoup plus compliqué d’intervenir à posteriori.


    • 3 votes
      medialter medialter 27 septembre 11:19

      @yoananda
      "j’ajoute que ce débat, c’est il y a 30 ou 40 ans qu’on aurait du l’avoir"

      *

      Bien avant, et bien avant notre naissance. Le projet de la mondialisation est très ancien, et un de ses rejetons, le projet qui a abouti à l’Europe actuel peut être remonté à Schuman, Monnet (encensés par Kissinger), voire à Koudenhove-Kalergi et sa Paneurope. En gros, à la fin de WW2. D’ailleurs le prix Charlemagne a été instauré en 1950. La première carte de l’Europe régionalisée date de Léopold Kohr, en 1957


    • 1 vote
      yoananda yoananda 27 septembre 11:21

      @medialter
      oui si on va par la on peut remonter à Napoléon ou Charlemange.

      Mais tu as raison, pour la version moderne-récente, c’est au sortir de la WWII que les esprits sont jugés mur (ou sous le choc) pour avancer les pions de l’Europe qui condamnent à mort à terme les états-nations et donc les états de droits.


    • 1 vote
      alanhorus alanhorus 27 septembre 12:51

      J’ai l’impression que La France est en train de marcher dans un Macron.
      Du pied gauche, ça porte bonheur.


      • vote
        zzz999 28 septembre 13:54

        @alanhorus

        Pour l’instant c’est plutôt Macron qui nous prend pour un porte-bonheur et vu notre niveau moyen de QI et notre propension naturelle à nous entretuer plutôt qu’à lutter contre notre ennemi commun : le mondialiste financier, il aurait tort de se gêner.....lol !


      • 1 vote
        cathy cathy 27 septembre 13:33

        Fin de l’état de droit français, of course. 


        • vote
          Croa Croa 27 septembre 23:53

          À cathy,

          Effectivement un droit du commerce libre commence à le remplacer. Il y aura toujours un droit, c’est comme dans une niche écologique : Si t’as un truc qui disparaît, quelque chose prendra sa place.


        • vote
          zzz999 28 septembre 13:52

          @cathy

          Fin de l’état de droit partout et instauration de la loi de la jungle à la place.


        • vote
          zzz999 28 septembre 13:56

          @cathy

          Un certain Jésus n’a t’il pas prophétisé le temps de la fin (pas fin du monde mais fin des Etats nations ) ?


        • vote
          Robin des villes Robin des villes 28 septembre 15:11

          @zzz999 Le temps de la fin et même la fin des temps.


        • 1 vote
          llsalv 27 septembre 18:13

          Excellente vidéo merci. Bien d’accord aussi avec Medialter. Tout cela vient de loin, très très loin. Je pense à avant même la Révolution.


          • 1 vote
            ezechiel 28 septembre 00:40
            BHL, qui explique qu’il faut "réduire le caquet au coq gaulois", et Jacques Attali, comme beaucoup d’autres (DSK, Soros, Jonah Peretti, Rivkin,...) sont des adeptes du messianisme juif (à ne pas confondre avec le sionisme !), c’est-à-dire qu’ils militent pour la destruction de l’Europe Chrétienne et de l’identité nationale avec comme arme l’Islam pour fonder un monde sans frontières, tous les peuples doivent perdre leur identité en se métissant, devenir des nomades, sauf les élites juives qui doivent gouverner le monde, avec pour capitale mondiale Jérusalem.
            (attention, encore une fois, tous les juifs ne sont pas adeptes du messianisme juif !)

            Le franc-maçon Macron est bien entendu un adepte de cette idéologie de la globalisation.

            • 1 vote
              Hijack ... Hijack ... 28 septembre 01:01

              Bordel !!! smiley... faisons en sorte de toujours garder Attali en vie, avec nous, près de nous ... comme protecteur !


              • vote
                zzz999 28 septembre 13:50

                "Toujours selon Jacques Attali, c’est la marche inéluctable du monde, et la seule chose qui pourra y répondre c’est une gouvernance mondiale."

                C’est à dire mettre à la gouvernance du monde ceux là même qui ont vendu les Etats et toute forme de souveraineté dans tous les domaines aux requins du privé, comme par exemple un certain.......Attali ?


                • vote
                  Robin des villes Robin des villes 28 septembre 15:11

                  @zzz999 Le célèbre pompier pyromane. Quand tu penses que ce mec est un des auteurs du traité de Maastricht...


                • vote
                  Stupeur Stupeur 28 septembre 16:36

                  Nous n’avons pas l’habitude d’entendre la vérité sortir de leur bouche... Quand un lapsus révèle leur volonté profonde, nous entrevoyons le réel programme mis en oeuvre par ces élites dévoyées. Merci pour ce lapsus smiley



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès