• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Bonne année 2014 ! Plaidoyer pour un nouveau projet socialiste

Bonne année 2014 ! Plaidoyer pour un nouveau projet socialiste

Chères concitoyennes et chers concitoyens, je vous souhaite une bonne santé et que vos souhaits se réalisent.

 

Nous sommes de plus en plus nombreux, aussi bien à l’extérieur qu’à l’intérieur du Parti Socialiste, à contester la politique social-libérale du gouvernement des Messieurs Ayrault et Hollande. Il n’est plus a démontrer que ce n’est pas la bonne politique, alors pourquoi le président s’obstine dans cette direction ? Par aveuglement idéologique ? Par bêtise ? Par complaisance, par obligeance ou par connivence avec le lobby bancaire ?

 

Peu importe finalement qu’il soit stupide, borné ou complice ! En démocratie représentative, c’est aux citoyens d’exprimer et de faire appliquer par leur représentants la politique qu’ils souhaitent pour leur pays. En définitive, la démocratie finie toujours par triompher. Aucun pouvoir de l’ombre, aucune oligarchie ne peut imposer indéfiniment sa politique.

 

Donc, face au constat mortifère d'un modèle économique qui asservit l'ensemble des populations européennes à une mafia de banksters et qui est en train de détruire toutes perspectives plus en phase avec les grands enjeux alimentaires, énergétiques et environnementaux d'aujourd'hui ; il devient d’une vitale nécessité pour tous les Français de reprendre les commandes du pays.

 

Mais comment faire, alors que la sclérose politico-médiatique a transformé la république Française en une forme de dictature qui ne dit pas son nom ? Je vous propose une solution simple sous le terme de « stratégie de l’envahissement ».

 

 

Elle s’appuie sur l’idée que nous pouvons envahir un appareil politique considéré comme « légitime » pour gouverner. Cette invasion permettra d’instaurer une forme de démocratie directe permettant de modéliser collectivement un programme que nous pourrons imposer au Président de la République dans un délai d’un an, dès lors que quelques milliers de Français auront accepté de jouer le jeu.

 

L’institution politique à « envahir » est donc le Parti Socialiste. C’est un parti jouissant d’un système de démocratie interne. Cela dit, le PS est une coquille vide, un parti sans programme dont la corruption et le clientélisme a considérablement pourri la dynamique. Je vous propose donc, ni plus ni moins, que d’organiser cette stratégie d’envahissement à l’intérieur de ce parti avec un programme à faire voter pour le prochain congrès qui se tiendra à l’automne.

 

Nous aurons, lors de ce congrès, la possibilité de mettre en minorité les laudateurs de cette politique absurde, inique et violente. En fait, la majorité actuelle social-libérale, est déjà aux abois ! Cela peut paraître étonnant ? Mais, lors du dernier congrès en 2012, la moitié des adhérents s’est abstenue de voter. Seulement 85.000 adhérents sur 170.000 se sont exprimées pour départager 5 motions, et plus de 30 % de ces militants se sont exprimés contre la motion majoritaire du gouvernement Ayrault. Alors même si au prochain congrès les abstentionnistes ne vont pas tous se précipiter pour aller voter, cela constitue un réservoir de voix considérable qu’il s’agit de mobiliser. Il faut ensuite considérer que lors de la campagne interne, les signataires de la motion 1 ont fait une pression énorme afin que l’on votent pour leur motion sous prétexte qu’il fallait soutenir le gouvernement. En clair, les laudateurs de la motion 1, les hollandais, voulait un score d’au moins 90%. Le dernier congrès est donc pour eux un semi-échec.

 

Alors, aujourd’hui, avec une cote du président au plus bas dans les sondages, cela serait une réaction de survie de la part des militants du PS de se désolidariser de la politique du gouvernement. Tous les espoirs sont donc permis pour le prochain congrès. Il est possible de bâtir un programme véritablement alternatif au logiciel social-libéral et cette stratégie de l’envahissement peut déboucher sur quelque chose de concret si la dissidence cesse de s’identifier à diverses chapelles politiques ou groupuscules pour se disperser sous de trop nombreux drapeaux comme le Parti de Gauche, Europe écologie les Verts, Debout la république, MRC, UPR, MEI, MUP, etc. En effet, 10.000 nouveaux adhérents au PS peuvent déstabiliser le très sélect Club Le Siècle, et probablement moins de 30.000 pourraient exiger la démission du gouvernement et imposer ministres et programme à M. Hollande.

 

PS ou PC, l’important c’est pas l’étiquette du parti, mais son programme. Un véritable changement dans notre pays ne peut être issu que de l’intelligence collective et de la stratégie adéquate. Et la bonne stratégie, c’est le PS ! Tout simplement parce qu’il est considéré par la population comme un parti de gouvernement alors que le PC ou son avatar le « Front de Gauche » est traditionnellement perçu comme trop extrême.

 

Le PS peut dès le prochain congrès faire du véritable socialisme. L’argument « il faut soutenir notre gouvernement » ne tiendra plus, les militants commencent à se réveiller. Donc, lors de ce congrès, qui se déroulera de l’été à l’automne 2014, nous aurons, plus que jamais, l’opportunité de faire prendre au PS un véritable tournant.

 

Ce qui pourrait rassembler une majorité au prochain congrès, c’est déjà une idée simple, celle d’une primaire en 2016 pour les élections présidentielles de 2017. L’argument comme quoi le sortant est forcément le mieux placé est difficile à tenir avec une cote à 20-25% ! Si la majorité des militants en décident, la direction nationale issue de cette nouvelle majorité à l’issue de ce congrès aura pour mandat, entre autres, d’organiser des primaires citoyennes peut importe le bilan du président actuel ! C’est bien pour ça qu’il faut arriver avec une motion qui rassemble le plus largement possible sur cette idée :

 

« Une primaire citoyenne en 2016 pour les élections présidentielles de 2017 redonnera une nouvelle dynamique à de nouvelles idées au PS. Un débat de fond lors de cette primaire citoyenne redonnera aux citoyens français la conviction que le Parti Socialiste est un grand parti démocratique. C’est pourquoi nous organiserons des primaires citoyennes en 2016 pour les élections présidentielles de 2017 quelque soit le bilan du président sortant. »

 

Le cœur de cette future motion majoritaire pourrait tenir dans ces trois phrases ! Il s’agit de faire passer cette idée en interne comme en externe et de faire adhérer nos concitoyens au PS dès le début de cette année.

 

Plus par clientélisme que par conviction, les stratèges d’Hollande, vont mettre toutes leurs forces dans la bataille afin qu’il n’y ait pas de primaire en 2016 et que Monsieur Hollande soit « naturellement » candidat à sa succession.

 

J’encourage donc tous les Français qui luttent contre le nouvel ordre néo-libéral, à adhérer au Parti Socialiste dès le 1er Janvier 2014. En effet, il faut être encarté depuis plus de 6 mois pour bénéficier du droit de vote au PS. Le Parti Socialiste est une forme de parti unique soviétisant, mais détient structurellement ses propres failles pouvant permettre à tous les citoyens qui le souhaitent, de rédiger leur programme en bonne intelligence.

 

Nous sommes des millions de citoyens sur cette planète qui luttent contre le nouvel ordre mondial néo-libéral mis en place par ce pouvoir discret mais déterminé, que l’on retrouve dans le groupe Bilderberg, la Trilatérale et en France au sein de l’association le Siècle. Dans les lieux de ce vrai pouvoir, les grands financiers de la planète se réunissent pour nous concocter un futur prévu afin de nous asservir encore davantage à la monnaie dette.

 

Il est donc fondamental de dévoiler au grand public l’immense escroquerie qu’est le contrôle de la création monétaire par une toute petite minorité non élue afin qu’il comprenne qu’une réforme monétaire radicale est nécessaire ainsi qu’une nationalisation des banques.

 

D’autre part, les grands moyens de productions doivent appartenir à l’ensemble des citoyens et chaque citoyen doit pouvoir bénéficier d’un revenu d’existence de la majorité à la mort. Aujourd’hui, croire au plein emploi productif ne veut plus rien dire dans une société post industrielle qui a multiplié, depuis le début du 20e siècle, de façon considérable sa productivité. Il nous faut envisager, de toute urgence, une autre façon de produire, une autre façon de consommer, une autre façon de répartir les richesses issues de nos formidables moyens de production et surtout une autre façon de répartir l’activité professionnelle afin de donner à chacun l’opportunité de se rendre utile à la société.

 

Il nous faut une nouvelle éducation, basée sur la coopération et non la compétition, une nouvelle médecine qui remet l’humain au centre des préoccupations et non à une médecine au profit des laboratoires. Il faut considérer le monde animal et végétal comme faisant partie intégrante de notre environnement et arrêter de séparer l’homme de la nature. Il faut produire local, consommer local, réduire les circuits de distribution, aider l’agriculture biologique, et tant d’autres points que je ne développerais pas ici mais que vous pouvez consulter dans le document disponible sur le net : Plaidoyer pour un nouveau projet socialiste.

 

C’est la levée des consciences individuelles qui amènera le véritable changement. Tant que chacun de nous ne voudra pas remettre en question son mode de vie, sa participation à la vie publique et à la vie économique, tous ces discours resteront lettre morte et nous resterons avec ce système capitaliste qui exploite les humains et détruit la nature.

 

Cela dit, c’est incontournable, nous allons vers une véritable rupture idéologique et historique. Les idées que nous défendons ici vont devenir évidentes pour une majorité de nos citoyens d’ici peu. Alors oui, nous pouvons faire en sorte que

1) le PS devienne socialiste ; c’est à dire qu’il propose un véritable projet de société alternatif au néo-libéralisme ;

2) qu’une motion incluant l’obligation de primaire citoyenne en 2016 pour les élections présidentielles de 2017, quelque soit le bilan du président sortant, devienne majoritaire afin qu’une primaire soit effectivement organisée ; et

3) que le PS gagne les élections législatives et présidentielles de 2017 et qu’il applique un véritable programme socialiste.

Alors si vous souhaitez influencer concrètement la politique de votre pays, adhérez au PS en quelques clic sur le site officiel.

 

Consommez peu, travaillez moins et aimez plus, voilà la source du vrai bonheur. Bonne année 2014 !

...

Plaidoyer pour un nouveau projet socialiste - Non-violence et force de la vérité

Document directement accessible en ligne : http://bit.ly/H1eUB6

ou depuis la page des publications de FC sur scribd.com : http://bit.ly/YVleNd

Pour télécharger le PDF, cliquez sur « Login with Facebook ».

Si vous ne voulez pas vous inscrire sur scribd.com ou sur facebook afin d’obtenir la version PDF, je peux, évidemment, vous l’envoyer sur simple demande : mjutier@orange.fr

….

Vous souhaitez influencer concrètement la politique de votre pays ? Alors camarade, sort ta carte bleu et adhère au Parti Socialiste en quelques clics : www.parti-socialiste.fr/agissons-ensemble/adherez-au-ps (20€)

Tags : PS




Réagissez à l'article

12 réactions à cet article    


  • 1 vote
    Marc Jutier Marc Jutier 28 décembre 2013 09:58
    Crise finale du capitalisme ou 3e Guerre Mondiale ? Françaises, Français, réveillez-vous !

    http://bit.ly/10hQCJg

    38.000 vues et 12k J’aime, merci de partager cet article.


    • 4 votes
      la mouche du coche 28 décembre 2013 10:35

      Pas de démocratie sans tirage au sort. smiley


    • vote
      funambule funambule 29 décembre 2013 11:41

      tiens, en parlant de franc mac, ils ont leur émission sur France Culture, tous les 3 mois apparemment (prochaine le 30 mars)

      ce matin, c’était sur la symbolique, juste après l’émission "talmudiques" (! !!)
      Si quelqu’un ici a envie de s’informer plutôt que de garder ses préjugés...



    • 6 votes
      wendigo wendigo 28 décembre 2013 10:49

       Comment sauver la face quand on est socialo et comment tenter de rameuter quelques péquins dans ce parti moribond et de faire barrage au FN ...
       Le problème marc, c’est que rien que le mot "socialiste" fout des boutons à plus de 97% de la population dont 50% de ceux ci en ont des démangeaisons dans la main ...et vous savez ce que c’est quand quelque chose vous démange.

      Bien tenté quand même, bien que vous sous estimiez peut être le QI des citoyens, mais bon c’est de tradition politique cela !


      • 3 votes
        funambule funambule 29 décembre 2013 11:45

        Point de vue frontnationalo-centré !

        mais surtout, le mot socialisme est même utilisé par Alain Soral, et même par les membres du Front National, donc, il est faux de dire qu’il donne des boutons à 97% de la population.

      • 5 votes
        Grand Pan grand Pan 28 décembre 2013 11:34

        Le PS est mort, et ça traine pour l’enterrement, c’est sans doute pour ça qu’il pue de plus en plus ...
        Des cellules vivantes n’ont aucun intérêt à s’agréger à un "grand corpus malade"... on peut déjà observer quelques raideurs qui annoncent une fin prochaine,mais pas d’acharnement thérapeutique s’il vous plait... votre présupposé d’une nécrophilie électorale altère la validité de votre raisonnement... Laissons finir de mourir le PS... indignement comme il se doit !


        • 2 votes
          joelim joelim 28 décembre 2013 12:34

          Je comprend l’idée mais elle est utopique. D’abord ce ne sont pas les militants qui font la loi dans ce type de parti qui est tout sauf démocratique. Vous croyez vraiment que les caciques néo-conservateurs tendance Mac-Caïn (qui admire leur quintessence Hollande le normal) au pouvoir au PS se laisseraient faire ? Et puis si ça marchait pourquoi ne pas investir le FN de la même façon ? Toutes ces bonnes volontés seraient évidemment récupérées et clamées comme soutien à ces partis de l’Empire (oui selon moi le FN en est un, c’est grâce à lui que le drapeau français est devenu dégoutant pour les français dans leur grande majorité, ça ne fait peut-être pas plaisir à entendre mais c’est factuel).


          • 1 vote
            LadyFel 28 décembre 2013 14:02

            Ben non, moi je suis pour la violence quand elle est un moindre mal : quand on a une appendicite, on se fait opérer pour éviter la péritonite, la septicémie et la mort... et une opération c’est violent. 

            Dans la vie quotidienne une violence légitime nous épargnerait petite et moyenne délinquance et multi-récidivistes...
            Dans la vie politique, aussi... si les personnes, qui prétendent nous représenter, devaient répondre de leurs délits et de leurs crimes , de leurs biens et de leurs vies... on aurait moins de minables dans les allées du pouvoir. 

            • vote
              LadyFel 28 décembre 2013 14:03

              La vérité, c’est un sujet très vaste, si on s’en tenait aux faits et aux résultats ? 


            • vote
              LadyFel 28 décembre 2013 14:05

              Deux fins de non-recevoir à la proposition de l’auteur : Non-violence et force de la vérité.


            • vote
              fawkes 29 décembre 2013 17:49

              Je pense que marc voulait nous faire une quenelle inversée... !
              D’accord avec curtis, crée un parti au lieu d’attendre que tes maitres approuvent tes idées.


            • 1 vote
              Jean Rigole Jean Rigole 28 décembre 2013 17:44

              Marc,
               
              J’avais apprécié une vidéo dans laquelle vous présentiez votre programme...
               
              Honnêtement, arrêtez de perdre votre temps !
               
              Vous avez plus d’avenir ici qu’au Parti Sociétal.



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Publicité





Palmarès