• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Buzyn mise en examen

Buzyn mise en examen

Le fil d'actualité : "L'heure des comptes aurait-elle sonné ? Vendredi 10 septembre, Agnès Buzyn, ministre des solidarités et de la santé jusqu'au 16 février 2020, était mise en examen pour mise en danger de la vie d'autrui..."

Tags : Droit Politique Justice Agnès Buzyn Covid-19




Réagissez à l'article

5 réactions à cet article    


  • vote
    Serge ULESKI Serge ULESKI 19 septembre 10:29

    "L’heure des comptes" ?!!! Non mais vous rêvez Mademoiselle ! Faut vraiment arrêter de prendre ses rêves pour la réalité !



    • 1 vote
      mat-hac mat-hac 19 septembre 13:17

      Je mets mes réactions ici parce que je suis censuré sur youtube.


    • vote
      Simple citoyenne Simple citoyenne 19 septembre 14:16

      Bonjour @mat-hac Vous êtes censuré sur you tube ?


    • vote
      Serge ULESKI Serge ULESKI 19 septembre 10:30
      ESBROUFE JUDICIAIRE : AGNÈS BUZYN, UNE MISE EN EXAMEN QUI FERA TRÈS VITE PSCHITT !

      1

       

            Esbroufe judiciaire... écran de fumée... aucun juge ne décidera de poursuivre un ministre ou un directeur général de la santé à propos de la gestion de l’épidémie de Covid-19…

      Une mise en examen ( et celles qui suivront) qui fera très vite pschitt !

      Souvenons-nous de la mise en examen d’un Fabius, ancien premier ministre, aujourd’hui Président du conseil constitutionnel ; souvenons-nous de celle d’une Lagarde aujourd’hui présidente de la Banque Centrale Européenne après un passage au FMI, là encore... à sa présidence. 

      Quiconque est mis en examen aurait donc tort de s’inquiéter puisque cette décision vous propulse, à terme, au sommet ! Aussi, doit-on s’attendre à ce que tous réclament à cor et à cri d’être à leur tour mis en examen à propos de la gestion de l’épidémie de Covid-19 ? Dans le cas contraire, tous seront-ils tentés de s’en plaindre ? 

            D’autre part, on ne manquera pas de noter chez les salariés des médias dominants leur désir à tous de qualifier d’une manière péjorative le travail de cette Cour de justice de la République en termes de « juridiciarisation de la vie politique » ; il faut bien reconnaître qu’en France, si la démocratie devait être sur le point de triompher un jour, ce même personnel et toute la classe politique avec lui, n’hésiteraient pas à l’abattre d’une main vengeresse, la haine au ventre selon l’adage propre à ces deux classes : "La transparence et la démocratie, c’est fasciste !" - dixit un certain BHL. 



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Publicité





Palmarès