• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Bygmalion, une "combine" qui vire au scandale : "Les big magouilles de (...)

Bygmalion, une "combine" qui vire au scandale : "Les big magouilles de Sarkozy et l’UMP"

Sarkozy l'avoue volontiers : « Il y a une combine, c'est sûr, mais la justice est saisie » (1)

 

Une combine ? De grosses magouilles plutôt... pour au final former un joli scandale digne des pires républiques bananières. Bygmalion, l'UMP, Copé, Sarkozy, une belle clique d'affairistes bien représentative de cette ploutocratie qu'on nous vend comme un modèle de démocratie...

 

Violette LAZARD : "Les big magouilles de Sarkozy et l’UMP"

 

 

Homme de l’ombre, inconnu du grand public, Jérôme Lavrilleux, accède à la lumière lors d’une hallucinante confession télévisée. Les larmes aux yeux, il admet que des prestations fournies par la société Bygmalion ont été indûment facturées à l’UMP au lieu d’être imputées aux comptes de campagne de Sarkozy. Un témoignage accablant qui accélère une procédure judiciaire. Exclu de l’UMP le 4 novembre, Jérôme Lavrilleux prévient : "Si on m’exclut de l’UMP, je parlerai".

 

Aujourd’hui, député européen, il semble être devenu un collègue embarrassant pour les ténors de la droite. Du moins en public. Dans les couloirs du Parlement européen, personne ne veut parler de lui. Il est devenu un "mouton noir" avec qui on ne veut pas s’afficher. (francetvinfo, 13 novembre 2014)

Le reportage de Complément d’enquête - "Bygmalion : une campagne en or"

 

VIDEO. Affaire Bygmalion : l’étonnant échange entre Sarkozy et un militant (Le Parisien, 14 novembre 2014)

 

Extraits : « Si je suis élu président de l’UMP,(...) vous serez nommé dans la commission financière. » Voilà ce que propose Nicolas Sarkozy à un militant UMP qui a fait de l’affaire Bygmalion un combat personnel. C’est le magazine « Complément d’enquête », diffusé jeudi soir sur France 2, qui a réussi à capter cet incroyable échange entre l’ex-chef de l’Etat et Thierry Tidona.

[...]

(1) Dans cette échange privé, Nicolas Sarkozy assure être convaincu qu’il y a eu des malversations autour de sa campagne de 2012. 
« Il y a une combine, c’est sûr, mais la justice est saisie »...

 

 

Eric de Montgolfier, ancien procureur de la république, en remet une couche sur le cas Sarkozy et sur la clique ploutocratique qui, malheureusement, conduit ce pays à la ruine...

 

Eric de MONTGOLFIER : "Sarkozy m’a accusé de ne pas l’applaudir assez fort"

 

Sous-titre de l’émission : L’ancien procureur dénonce les pressions des politiques sur la justice

 

Et qui fait pression sur les politiques qui font pression sur la justice ?

 

Dans quel système corrompu jusqu’à la moelle sommes-nous pour qu’un homme impliqué dans autant d’affaires, toutes plus sordides les unes que les autres, puisse prétendre à diriger de nouveau un pays comme la France ?

 

Sarkozy et les affaires : “Du jamais vu sous la Ve République” (Les Inrocks, 19 novembre 2014)


Extrait : En 2011, on découvrait les dossiers Karachi et Bettencourt. En trois ans, onze affaires divisées en treize dossiers judiciaires se sont développées autour d’un homme politique de premier plan.


 

Peut-on descendre encore plus bas ?................

 

Tags : Politique Société Scandale Justice Démocratie Elections Présidence Sarkozy UMP Nicolas Sarkozy Jean-François Copé Oligarchie Corruption Polémique Manipulation




Réagissez à l'article

12 réactions à cet article    


  • 13 votes
    Ozi Ozimandias 20 novembre 2014 12:52

    "Peut-on descendre encore plus bas ?"
    .
    Vu les strates géologiques atteintes, on pourrait penser que non mais on sait bien qu’avec l’UMP tout devient possible ..  smiley


    • 6 votes
      Sonya V... Sonya Vardikula 20 novembre 2014 21:14

      Aucune limite pour ces ectoplasmes !

      Toujours plus haut dans la bassesse !
       smiley 
       

    • 7 votes
      Lisa Sion Lisa Sion 20 novembre 2014 13:33

      Mouah, un mec qui me saoule au Champagne avec petit four à la truffe et m’offre sa femme à poil sur twitter, je vote pour lui et sa république youp la boum et ksa saute...sauf qu’au bout, il a le code nucléaire...ça fait réfléchir !


      • 9 votes
        zygzornifle zygzornifle 20 novembre 2014 13:46

        a une époque Sarkozy amenait ses clients fortunés en Suisse ouvrir et gérer leurs comptes .....http://rue89.nouvelobs.com/2009/04/02/quand-sarkozy-lavocat-ne-meprisait-pas-les-paradis-fiscaux


        • 6 votes
          CyQlotron CyQlotron 20 novembre 2014 13:46

          achetez vous une kalash à 800e et fermez vos gueules jusqu’a ce que le bal commence !


          • 9 votes
            edwig 20 novembre 2014 17:35

            Amusant, la fille démarre en expliquant qu’il y a un dépassement de frais de campagne de 20 millions d’euros...

            et l’intervieweur qui enchaine avec un grosse manipulation,
            " On pourrait imaginer que dépasser les frais de campagne c’est quelque chose qui pourrait arrivé( sous entendu, de banal... Qu’est ce qui est veritablement scandaleux dans cette campagne ?"
            et la fille qui est obligée de défendre : " C’est 20 millions d’euros !"


            • 6 votes
              BA 20 novembre 2014 20:12
              Sarkozy-Kadhafi : la vérité qu’ils veulent étouffer. Une corruption étrangère au plus haut niveau de la République.

              Pour étouffer une information, il suffit de ne pas la reprendre. Et le degré d’intensité d’une démocratie se donne à voir dans ces renoncements où des journalistes oublient qu’ils en sont aussi les acteurs et les gardiens, par leur respect sans concession du droit de savoir des citoyens. Il faut donc que la démocratie française soit bien mal en point pour que soit tue la révélation qu’un collège d’experts a authentifié sans aucune réserve un document planifiant une corruption étrangère au plus haut niveau de la République.

              Comme nous l’expliquions dans notre article du 14 novembre (le retrouver ici), les trois experts judiciaires mandatés par les juges Cros et Legrand, renforcés par l’expertise d’une arabisante, ont comparé à celle du document en cause plusieurs signatures de l’ancien chef des services libyens qui avait été entendu par les magistrats au Qatar où il s’est réfugié. Leur conclusion est sans appel : toutes ces signatures sont de la même main, celle de Moussa Koussa. Ce document dont ce dernier confiait déjà, sur procès-verbal, que « son origine, son contenu » n’étaient « pas faux », ne l’est donc pas non plus par sa signature qui est authentique.

              Autrement dit, l’un de ceux dont Nicolas Sarkozy et son entourage brandissaient le démenti lors de la révélation du document (c’est à retrouver ici) est aujourd’hui confondu par la justice française comme étant bien le signataire de cette attestation de l’accord secret franco-libyen.

              Bref, la procédure calomnieuse lancée par l’ancien président contre Mediapart se retourne brutalement contre lui : le faux qu’il évoquait, de meeting en meeting, pour se présenter en persécuté de médias fraudeurs et de juges inquisiteurs, se révèle tout simplement vrai comme nous l’affirmions, attestant ainsi d’un des plus gros scandales qu’ait connus la République au niveau de responsabilité qui fut le sien.

              Dans une démocratie vivante, une telle information s’imposerait évidemment à toute notre vie publique. Les agences de presse, et notamment l’AFP qui remplit une mission de service public auprès de ses abonnés parmi lesquels la presse régionale, l’auraient relayée, faisant savoir qu’une expertise judiciaire confirme l’authenticité d’un document accablant pour l’ex-président de la République. Les autres médias auraient suivi, assaillant de questions Nicolas Sarkozy et son entourage. Et le monde politique, dans sa diversité, aurait été invité à réagir et à commenter.

              Au lieu de cela, rien. Rien de rien. Le lourd silence des démocraties affaissées et affaiblies, ayant renoncé à être exigeantes avec elles-mêmes.

              Sauf à lire Mediapart ou à suivre les réseaux sociaux (voir sous l’onglet « Prolonger » la protestation de Fabrice Arfi, plébiscitée par les internautes), nos concitoyens ne sauront pas que le long feuilleton de l’affaire libyenne a connu un épisode judiciaire décisif qui donne crédit à notre enquête et conforte les faits de corruption qu’elle a mis au jour.

              Il faut parfois se battre pour qu’une information qui dérange des intérêts et des pouvoirs fasse son chemin dans l’espace public. C’est dans cet esprit que, destinataire à mon domicile, par courrier recommandé des deux juges d’instruction, d’une « notification des conclusions d’expertise », j’ai choisi d’en rendre public in extenso le contenu (allégé des annexes).

              C’est une information d’intérêt public sur un scandale d’État. La voici :

              http://www.mediapart.fr/journal/france/171114/sarkozy-kadhafi-la-verite-qu-ils-veulent-etouffer?page_article=2


              • 9 votes
                Sonya V... Sonya Vardikula 20 novembre 2014 21:20

                Ce (sale) type collectionne les scandales et il continue à parader comme s’il était la bonté et l’honnêteté incarnées... A vomir...

                 smiley 
                 

              • 2 votes
                cassandre4 cassandre4 20 novembre 2014 23:12

                 Hé oui ! au dessus des protecteurs (ils sont facile à reconnaitre) de cette merde à talonnettes, <<c’est le soleil>> (D M M)
                 Et il y a fort à parier que le "ouineur" de la prochaine triangulaire (2017) La Limace/Talonnetto/M LP, ce soit Talonnetto, le processus est bien rôdé, et on change pas une équipe qui gagne à tous les coups ! :->

                 Dieu aie pitié de nous ! smiley


              • 2 votes
                alberto 21 novembre 2014 09:17

                Bien vu Sonya ton article et tes vidéos montrent bien à quel degré de pourriture est gangrénée la République que nos pères avaient bâtie !
                Sarko et sa bande ne respectent rien, foulent la morale et l’éthique de leurs fonctions de leurs souliers vernis et espèrent diriger le pays selon des principes propres à un clan mafieux...

                Merci aussi à BA pour son commentaire bien instructif ci-dessus qui ne fait que confirmer le niveau de corruption atteint : qui paie l’AFP ?



                • 2 votes
                  Pyrathome Pyrathome 22 novembre 2014 17:46

                  Peut-on descendre encore plus bas ?................
                  .

                  Oh oui, ces ploucs là en sont tout à fait capables, la preuve ?
                  Le programme de Bismuth tiens dans une seule phrase :
                  Récupérer son immunité parlementaire pour échapper à la justice, mais il n’en aura pas le temps !
                  Autant dire que le reste il s’en fout comme de sa première couche....
                  Le fait même que ce bouffon puisse encore avoir la possibilité d’oser se représenter est une totale aberration des institutions.....



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès