• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Ce que la droite a fait à la France

Ce que la droite a fait à la France

4:10 "Libéralisme Tout-puissant"
14:35 "La France outragée"
30:00 "Les 2 jambes du système"

Tags : Politique




Réagissez à l'article

10 réactions à cet article    


  • 4 votes
    chantecler 14 juin 15:57

    Cette vidéo est vraiment géniale .

    A recommander .

    Et merci Tatiana


    • 3 votes
      V_Parlier V_Parlier 14 juin 22:16

      @chantecler
      C’est pas mal du tout (*). Le titre "ce que la droite libérale a fait à la France" correspondrait d’ailleurs mieux au contenu.

      On a beau dire, pour les partisans du "Front Républicain" elle sera qualifiée d’extrême droite, car souverainiste conservatrice illibérale (ce qui pour moi sonne comme un compliment bien sûr). Et peu importe qu’elle soit contre le RN ou pas.

      (*) Bon, si je chipote un peu sur deux détails en passant : Pas sûr qu’à "génération identitaire" ils soient si libéraux que ça. Pas sûr non plus que la principale raison pour laquelle on libère perpétuellement les multi-récidivistes soit la manque de juges. Hein, quand même...


    • 1 vote
      sls0 sls0 14 juin 20:00

      Bravo miss, je suis allé voir les commentaires sur youtube, c’est une vidéo qui fait du bien.

      Après avoir fait décanter ses idées, elle nous sort le meilleur.


      • 1 vote
        V_Parlier V_Parlier 14 juin 21:26

        Elle dit (à peu près) : "L’option de réguler à la fois les flux migratoires et l’économie ne semble pas être possible pour eux".

        En fait si, mais c’est justement ça que le "Front Républicain" appelle l’extrême droite car c’est du souverainisme "illibéral" (qualificatif que je revendique de plus en plus).


        • 7 votes
          Hijack ... Hijack ... 15 juin 11:30

          J’avoue avoir regardé la vidéo de Tatiana en accéléré ... c’est long.

          Fille intelligente et ouverte, car d’après ce que je sais d’elle, est assez sensée pour s’être souvent remise en question.

          Elle arrive à la conclusion qu’aussi bien la Droite que la Gauche, ne veulent plus rien dire. Si c’est bien cela, je suis d’accord avec elle à 100%.

          Perso, ayant cru être à gauche durant longtemps ... (sans jamais être adhérent à quoi que ce soit), je constate surtout que la gauche, n’a de gauche que le nom. Je suppose que pour la droite (que je connais moins bien) c’est à peu près la même chose.

          Ces clivages ne sont là que pour embrouiller et faire perdre du temps, empêcher d’avancer. Les partis politiques ont tout le temps failli, sont tombés les premiers dans tous les pièges qui perturbent l’avancée naturelle d’une société ... ils ne sont là que pour remplacer les clivages religieux dans le mauvais sens, car dans une même société évoluée de nos jours, cela va de l’extrême droite à l’extrême gauche en ne prenant que les reflets de ces sensibilités, sans jamais les appliquer concrètement. 

          Donc, ni de droite, ni de gauche, mais un peu au-dessus.


          • vote
            albert123 16 juin 16:18

            bon bah après avoir fui la gauche et plié la droite, elle va peut être pouvoir s’attaquer au fond du problème, la matrice vérolée au centre du merdier : la république


            • 2 votes
              ged252 17 juin 14:51

              26 ans de travers et 2 ans de droit, alors elle peut bien donner des leçons.

              .

              Maintenant qu’elle a retourné sa veste a 180°, elle est redevenue innocente, pure, désintérressée et altruiste, elle peut donc à nouveau faire la morale à tout le monde et prétendre tout savoir.

              .

              Gauchiste un jour, gauchiste toujours, je ne leur ferai jamais confiance


              • 2 votes
                rinbeau rinbeau 20 juin 11:04

                LA GAUCHIASSE, terme de Novlang couramment employé sur ce site se voit définie dans le manifeste du parti communiste de Marx et Engels. On a l’air d’avoir mis le doigt sur un truc nouveau, vieux de plus d’un siècle et demi en fait !

                 smiley

                2. Le socialisme conservateur ou bourgeois

                Une partie de la bourgeoisie cherche à porter remède aux anomalies sociales, afin de consolider la société bourgeoise.

                Dans cette catégorie, se rangent les économistes, les philanthropes, les humanitaires, les gens qui s’occupent d’améliorer le sort de la classe ouvrière, d’organiser la bienfaisance, de protéger les animaux, de fonder des sociétés de tempérance, bref, les réformateurs en chambre de tout acabit. Et l’on est allé jusqu’à élaborer ce socialisme bourgeois en systèmes complets.

                Citons, comme exemple, la Philosophie de la misère de Proudhon.

                Les socialistes bourgeois veulent les conditions de vie de la société moderne sans les luttes et les dangers qui en découlent fatalement. Ils veulent la société actuelle, mais expurgée des éléments qui la révolutionnent et la dissolvent. Ils veulent la bourgeoisie sans le prolétariat. La bourgeoisie, comme de juste, se représente le monde où elle domine comme le meilleur des mondes. Le socialisme bourgeois systématise plus ou moins à fond cette représentation consolante. Lorsqu’il somme le prolétariat de réaliser ses systèmes et d’entrer dans la nouvelle Jérusalem, il ne fait que l’inviter, au fond, à s’en tenir à la société actuelle, mais à se débarrasser de la conception haineuse qu’il s’en fait.

                Une autre forme de socialisme, moins systématique, mais plus pratique, essaya de dégoûter les ouvriers de tout mouvement révolutionnaire, en leur démontrant que ce n’était pas telle ou telle transformation politique, mais seulement une transformation des conditions de la vie matérielle, des rapports économiques, qui pouvait leur profiter. Notez que, par transformation des conditions de la vie matérielle, ce socialisme n’entend aucunement l’abolition du régime de production bourgeois, laquelle n’est possible que par la révolution, mais uniquement la réalisation de réformes administratives sur la base même de la production bourgeoise, réformes qui, par conséquent, ne changent rien aux rapports du Capital et du Salariat et ne font, tout au plus, que diminuer pour la bourgeoisie les frais de sa domination et alléger le budget de l’Etat.

                Le socialisme bourgeois n’atteint son expression adéquate que lorsqu’il devient une simple figure de rhétorique.

                Le libre-échange, dans l’intérêt de la classe ouvrière ! Des droits protecteurs, dans l’intérêt de la classe ouvrière ! Des prisons cellulaires, dans l’intérêt de la classe ouvrière ! Voilà le dernier mot du socialisme bourgeois, le seul qu’il ait dit sérieusement.

                Car le socialisme bourgeois tient tout entier dans cette affirmation que les bourgeois sont des bourgeois - dans l’intérêt de la classe ouvrière. 


                • 2 votes
                  rinbeau rinbeau 20 juin 11:46

                  @rinbeau

                  On peut en conclure que :
                  Jean Jaurès, Bourgeois, a été le fossoyeur du socialisme, le vrai, du 19-ème siècle ! 


                • vote
                  FRANTA 20 juin 21:41

                  Enclaves espagnoles au Maroc ???? Premièrement c est contradictoire c est illogique mais surtout c est faux le Maroc n existait pas lorsque ces places fortes ont été conquises sur les envahisseurs musulmans....je dis bien envahisseurs arabes donc voici 600 ans qu’ elles sont espagnoles ...depuis quand le Maroc existe comme l Algérie et la Tunisie....c est une construction coloniale française....avant le Maroc c’était les almorabes du Sahara noirs qui ont conquis le Maroc......



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Publicité





Palmarès