• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > DSK toujours menacé par l’affaire Tristane Banon

DSK toujours menacé par l’affaire Tristane Banon

Coup de théâtre. Jeudi soir, le New York Times a révélé que les accusations de crimes sexuels portées à l’encontre de Dominique Strauss-Kahn pourraient s’avérer infondées. Mise en cause pour sa fiabilité générale, la victime présumée ferait partie d’un réseau criminel.

Il pourrait être finalement acquitté. Sous couvert d’anonymat, des proches du procureur en charge de l’enquête ont suggéré au New York Times que la victime présumée de la tentative de viol imputée à Dominique Strauss-Kahn serait en réalité une affabulatrice. Le but de ses allégations ? Une extorsion de fonds dans laquelle serait partie prenante un prisonnier impliqué dans un trafic de stupéfiants.

 

La nouvelle redonne espoir au clan Strauss-Kahn : depuis l’aube, c’est le soulagement sur les antennes audiovisuelles qui s’exprime. Qu’il s’agisse de Jack Lang, Jean-Marie Le Guen, Michèle Sabban ou Jean-Christophe Cambadélis, tous espèrent le retour rapide de leur héros. A condition d’une réhabilitation qui pourrait s’amorcer à la suite d’une audience judiciaire -anticipée- qui doit se tenir ce jeudi au lieu de la date initialement fixée du 18 juillet.

Au diapason des strauss-kahniens, certains journalistes exultent dorénavant : outre Claude Askolovitch, c’est le cas notamment de Michel Taubmann, ancien responsable de l’information à Arte. Auteur d’un ouvrage réédité et largement favorable à l’ex-directeur du FMI, l’homme enchaîne depuis plusieurs semaines les interviews pour défendre la réputation du ténor socialiste. Curieuse figure dans le monde des médias que Michel Taubmann : directeur de la revue pro-occidentale Le Meilleur des Mondes, il est également membre-fondateur du Cercle de l’Oratoire, un club de réflexion obsédé par l’islamisme radical et aligné sur les positions bellicistes des néoconservateurs américains et israéliens. Au-delà de son hagiographie de DSK, Michel Taubmann incarne, à l’égal de son camarade Antoine Vitkine-également membre de l’Oratoire, un certaine forme de journalisme, ultra-idéologique, à la conquête de la surface médiatique tout en affichant le vernis trompeur d’une rigueur déontologique.

 

L’épée de Tristane

 

En attendant la conclusion de la saga américaine, un mystère persiste : celui de la véracité d’une autre accusation, celle portée par l’écrivain Tristane Banon à propos d’une tentative de viol qui se serait produite en février 2003. Sa mère, l’élue socialiste Anne Mansouret, a affirmé qu’elle avait retrouvé sa fille traumatisée, « la fermeture éclair de son jean déchirée ». A ce jour, la jeune femme se réserve encore le droit de porter plainte . Et nul ne sait si cette autre affaire, étouffée depuis huit ans et sur laquelle Oumma aura bientôt l’occasion de revenir en détail, ne pourrait resurgir sur le devant de la scène politique. Tristane Banon serait-elle une autre affabulatrice, à l’instar de la victime présumée du Sofitel sur laquelle désormais l’opprobre est jeté ? Contrairement à ce que suggèrent Michel Taubmann et les communicants du clan Strauss-Kahn, rien ne permet de l’affirmer. Il en va différemment, par contre, du cas Marie-Léonie Leblanc : en 2004, cette jeune femme, souffrant de mythomanie, avait prétendu avoir été sauvagement agressée dans une rame du RER D par des banlieusards basanés et antisémites. A l’époque, un certain Dominique Strauss-Kahn avait relativisé avec une curieuse indulgence la mystification -qualifiée de « coup monté »- en des termes qui résonnent aujourd’hui avec son propre sort.

 

Mensongère ou calomniée à son tour, Nafissatou Diallo pourrait être éclipsée dans les prochaines heures. Tristane Banon, quant à elle, demeure.

 

Source : OUMMA.COM

Tags : DSK




Réagissez à l'article

6 réactions à cet article    


  • 34 votes
    Yakaa Yakaa 2 juillet 2011 12:36

    On a vu à l’œuvre la puissance financière de DSK, ses appuis dans tous les milieux de pouvoir :
    Justice, politique et médias.
    Devant une telle puissance de feu Tristane Banon n’a aucune chance et ne tentera rien.
    .
    La seule chance de stopper DSK dans une future prise de pouvoir du pays c’est de montrer à quel point ce type est au service de la finance internationale et des ultra riches.
    Encore plus bling bling que Sarko, aussi queutard que Berlusconi, et au service de la mafia bancaire. NON MERCI !


    • 2 votes
      macia macia 3 juillet 2011 15:31

      pas obliger avec de l’argent , des mensonges, de très bons avocats on arrive à corrompre la justice ; mais l’honneur ne s’achète pas !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!


    • 9 votes
      macia macia 3 juillet 2011 15:24

      monsieur DSK est un malade du sexe un point c’est tout.Il yen a marre d’entendre ,au"bal des faux cul" les déclarations, des dirigeants de la gauche caviar oligarchique ,hypocrites et vides de sens .Ou est l’honneur,ou est la morale dans ce spectacle sordide que donne la classe politique de ce pays ? .De toutes façon je ne voie pas ce(soit disant grand stratège)à la tête de notre pays vu ses antécédents en matière de moralité et d’honneur . Aussi je demanderais à l’avenir," aux faux cul " d’afficher profil bas et de se taire !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

       

       


      • 3 votes
        dawei dawei 4 juillet 2011 13:50

        en quoi l’eventualité que la femme de chambre puisse éventuellement peut etre faire partie d’un reseau criminel serait une circonstance atténuante en faveur de DSK ?
        Lui meme ne fait il pas parti de plusieurs reseaux criminels avérés et loin d’être démantelé ?
        - le fmi
        - l’internationale sioniste
        - le siecle
        - bilderberg
        - bohemian club
        - la trilaterale
        ....
        Je pense que la sienne est plus longue .... de liste


        • vote
          poetiste 4 juillet 2011 23:48

          Question : le moment est-il bien choisi pour Tristane Banon de relancer la plainte pour tentative de viol ? Il l’était tant que DSK était accablé et elle a dû en être conseillée par son avocat.
          Mais avec ce revirement de situation, cette opération n’aura plus le même impact et la difficulté s’annonce pour elle et pour son avocat qui déchante un peu, beaucoup. Il dit que l’affaire est très "compliquée" sans pouvoir s’exprimer plus avant.
          A vouloir tirer parti de l’affaire américaine un peu prématurément, son avocat a un peu présumé de la situation. C’est une guéguerre en laquelle la stratégie peut avoir des aléas,comme dans toute guerre.
          Et c’est Tristane Banon qui en fait les frais, c’est bien regrettable.
          Perrin Dandin ouvre l’huître et la gruge. Les avocats ne sont pas une espèce en voie de disparition. Mais on mesure ses effectifs avant de mener le combat quand bien même on serait certain de son bon droit.
          Toujours attendre le dénouement, le verdict, avant de se prononcer. Il fallait attendre le verdict américain, Monsieur l’avocat de Tristane Banon. La facilité par opportunisme s’est transformée en difficulté.
          Pas très malin comme manœuvre qui revient comme un boomerang : DSK porte plainte pour diffamation. Un pot de terre sans ruse de guerre ne viendra jamais à bout d’un pot de fer.
          Pauvre Tristane Banon, elle aurait dû écouter d’autres sons de cloches.


          • 2 votes
            Chriskiller5 Chriskiller5 5 juillet 2011 01:26

            J’comprends pas là, Quel français voterait aux présidentielles pour un candidat qui va aux putes ??? (selon le 4ème billet du site quotidien.com).

            Un président qui va aux putes, non mais où est_ce qu’on va...



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès