• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Emmanuel Todd : "La France n’est plus une Nation indépendante"

Emmanuel Todd : "La France n’est plus une Nation indépendante"

Emmanuel Todd, anthropologue, historien, essayiste, prospectiviste français, revient sur l'élection présidentielle.

Tags : Politique Société Elections Prospective et futur Emmanuel Todd Présidentielle 2022




Réagissez à l'article

5 réactions à cet article    


  • 4 votes
    jack Mandon jack Mandon 30 avril 10:07

    L’empire US

    La géostratégique américaine ne varie pas d’un iota depuis la fin de la première guerre mondiale européenne.

    L’empire américain tisse sa toile dans la corruption et le crime.

    Son peuple paye le prix fort. La maladie, l’obésité (prés de 50%) la perte de sens critique. Tout ce que nous préparent les idéologues macroniens.

    Le colabo macron aussi ambitieux que vénéneux est un bon élève de cette stratégie mortifère. Faut il que les français soient pollués ou simplement tordus pour se plier à cette vision de la société.

    Hegel et Marx avaient magnifiquement décrits cette perspective sociologique, la médiocrité dialectique distillée et entretenue par les instances gouvernementales n’aide pas à la réflexion.

    L’Europe européenne pouvait se construire avec la Russie, cela présentait un danger pour l’empire américain. Le monstre impérialiste US a pris l’initiative de déstabiliser les européens avec la bénédiction presque sans faille de tous les états.

    Macron le bon élève ambitieux, l’escroc, le cynique a fait le choix dangereux et stupide de s’engager sans réserve pour la pire des solutions.

    De toute façon ses jours sont comptés, d’une manière légale, politique ou judiciaire il sera empêché avec son équipe de technocrates sans tête.

    Sinon des violences, révoltes et massacres seront perpétrés car lorsque l’on abuse à ce point du peuple, les dérapages sont inévitables.

    Le climat est tout à fait semblable à celui de la terreur, c’est du copié collé.

    Les hommes croient évoluer, ils changent simplement d’apparence, ajoutent une forme de technicité à leurs intentions mais reproduisent les mêmes erreurs depuis des millénaires. Pour comprendre il faut s’ouvrir à l’art, à l’histoire, à la philosophie mais bien évidemment hors formatage universitaire, avec passion et curiosité d’esprit.



    • 2 votes
      rinbeau rinbeau 30 avril 18:16

      @jack Mandon

      Macron a tué LA GAUCHIASSE ! terme de Novlang couramment employé sur ce site se voit définie dans le manifeste du parti communiste de Marx et Engels. On a l’air d’avoir mis le doigt sur un truc nouveau, vieux de plus d’un siècle et demi en fait !

       

      2. Le socialisme conservateur ou bourgeois

      Une partie de la bourgeoisie cherche à porter remède aux anomalies sociales, afin de consolider la société bourgeoise.

      Dans cette catégorie, se rangent les économistes, les philanthropes, les humanitaires, les gens qui s’occupent d’améliorer le sort de la classe ouvrière, d’organiser la bienfaisance, de protéger les animaux, de fonder des sociétés de tempérance, bref, les réformateurs en chambre de tout acabit. Et l’on est allé jusqu’à élaborer ce socialisme bourgeois en systèmes complets.

      Citons, comme exemple, la Philosophie de la misère de Proudhon.

      Les socialistes bourgeois veulent les conditions de vie de la société moderne sans les luttes et les dangers qui en découlent fatalement. Ils veulent la société actuelle, mais expurgée des éléments qui la révolutionnent et la dissolvent. Ils veulent la bourgeoisie sans le prolétariat. La bourgeoisie, comme de juste, se représente le monde où elle domine comme le meilleur des mondes. Le socialisme bourgeois systématise plus ou moins à fond cette représentation consolante. Lorsqu’il somme le prolétariat de réaliser ses systèmes et d’entrer dans la nouvelle Jérusalem, il ne fait que l’inviter, au fond, à s’en tenir à la société actuelle, mais à se débarrasser de la conception haineuse qu’il s’en fait.

      Une autre forme de socialisme, moins systématique, mais plus pratique, essaya de dégoûter les ouvriers de tout mouvement révolutionnaire, en leur démontrant que ce n’était pas telle ou telle transformation politique, mais seulement une transformation des conditions de la vie matérielle, des rapports économiques, qui pouvait leur profiter. Notez que, par transformation des conditions de la vie matérielle, ce socialisme n’entend aucunement l’abolition du régime de production bourgeois, laquelle n’est possible que par la révolution, mais uniquement la réalisation de réformes administratives sur la base même de la production bourgeoise, réformes qui, par conséquent, ne changent rien aux rapports du Capital et du Salariat et ne font, tout au plus, que diminuer pour la bourgeoisie les frais de sa domination et alléger le budget de l’Etat.

      Le socialisme bourgeois n’atteint son expression adéquate que lorsqu’il devient une simple figure de rhétorique.

      Le libre-échange, dans l’intérêt de la classe ouvrière ! Des droits protecteurs, dans l’intérêt de la classe ouvrière ! Des prisons cellulaires, dans l’intérêt de la classe ouvrière ! Voilà le dernier mot du socialisme bourgeois, le seul qu’il ait dit sérieusement.

      Car le socialisme bourgeois tient tout entier dans cette affirmation que les bourgeois sont des bourgeois - dans l’intérêt de la classe ouvrière. 


    • vote
      Mollah Homard 1er mai 12:04

      @jack Mandon
      a un moment faut se poser la question sur les francais,leur docilité ,leur betise,que veulent ils pour leur pays,eux meme n’y ont jamais réfléchi


    • vote
      mosel 30 avril 19:18

      les legislatives ne servent a rien si ce n’est a payer des incapables majorite ou pas le pouvoir a le fameux 49.3 ce qui veut dire que l emmerdeur se fout de la democratie s’il y en a une.lemaire la bien dit sur les retraites. pas d’accord et hop le 49.3 allez vous faire enc... le mot preferer de son chef.


      • vote
        eau_du eau_du 1er mai 00:06
        .
        Témoignage du DR Philippe Ploncard - Neuro-Chirurgien d’Assac en retraite nous fait part de confrères toujours en activité n’arrivent pas à effectuer de signalements d’effets secondaires de patients injectes.
        "MACRON ET SON GOUVERNEMENT SONT DES ASSASSINS"
        .
        la vidéo se trouve aussi dans ce fil d’annonces ....


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Publicité





Palmarès