• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Dieudonné interdit par le Conseil d’Etat : débat animé entre Plantu et (...)

Dieudonné interdit par le Conseil d’Etat : débat animé entre Plantu et Finkielkraut

Prise de position magistrale de Plantu contre l'interdiction de Dieudonné face à un Finkielkraut, qui, décidément, ferait bien d'éviter les débats contradictoires sur des questions qui le touchent d'un peu trop près, sous peine de faire une attaque, ou pire, d'éructer des propos fascistoïdes.

 

Mieux vaut en rire qu'en pleurer, et je vous assure qu'il y a bien matière à, un peu comme si un vent de quenelle planait sur le plateau.

 

Pour retrouver un peu de baume au coeur après cette interdiction inique et prendre conscience que les nervis liberticides de ce gouvernement ont définitivement perdu leur combat idéologique auprès de l'opinion.

 

 

Problème (pour les amateurs de logos et de "confusion mentale") :

 

Finkielkraut : "La quenelle est destinée aux juifs, exclusivement aux juifs ! Et non pas "aux juifs" en tant que religion mais "aux juifs" en tant que juif !"

 

Le mot juif est-il utilisé ici à la place de peuple, de sémite, de sioniste ou bien du mot race ? (la religion y étant exclue)

 

Et dans la liste des suggestions, laquelle aurait, selon vous, un sens ?

 

Tags : Dieudonné Polémique




Réagissez à l'article

88 réactions à cet article    


  • 23 votes
    Philippe Baptise 10 janvier 2014 09:13

    L’ennui c’est que Finkielkraut troque son habit de philosophe pour enfiler celui de croyant ; et je ne parle pas de sa croyance en YHWH... Dans une émission il y a quelques semaines il disait trouver insupportable la désacralisation de la Shoah (dans l’affaire Leonarda et de sa rafle), la on assiste à la même chose puisque clairement Dieudonné désacralise la Shoah depuis 10 ans par ses actions. C’est cette perte d’aura qui est la plus dommageable, c’est cela que le lobby protège aussi farouchement et qui rend fou-furieux Finkielkraut. La religion du sionisme est en danger. Si on parvient enfin à les critiquer (le sacré ne supportant pas la critique), qu’adviendra-il d’Israel ?


    • 7 votes
      Croa Croa 10 janvier 2014 19:12

      Oui, Dieudonné n’est pas raciste, il est iconoclaste. C’est en ça qu’il représente LE DANGER pour ceux qui récupèrent les religions pour asseoir leur pouvoirs. 


    • 14 votes
      L'Andalou L’Andalou 10 janvier 2014 21:04

      @ Philippe Baptise

      Quand on me dit philosophe, je pense Platon, Spinoza, Hegel, Rousseau. Sûrement pas Finkielkraut.


    • 11 votes
      pepe_le 11 janvier 2014 00:22

      @ Philippe,

      Désolé, mais le sionisme n’est pas une religion, c’est une position politique (Plantu l’évoque dans le débat) ! En revanche, le judaïsme définit la communauté des juifs (croyants ou pas).
      Le problème de Finkielkraut, c’est que dans sa dégénérescence sénile, il en arrive à perdre le sens des mots. Il fusionne les mots de sionisme et judaïsme sous le terme de "juif", afin d’essayer difficilement d’argumenter une reflexion. Il vit dans sa "novlangue"

      Pour en revenir à ce débat, j’ai essayé de laisser sur I Télé, le commentaire suivant (sans résultat) :
      Finkielkraut est-il sioniste (définition de sionisme : la défense de la politique israélienne actuelle) ? - Tapez : Oui ou Non

      Finkielkraut traite Plantu de confusion mentale ! Il n’a même pas été voir un spéctacle Dieudonné ???

      Il déblatère un catéchisme philosophie dogmatique à la retraite, tel un ukase.

      Il n’y a plus que France culture, pour nourrir ce "philo-mytho-médiatique" qui a abandonné depuis bien longtemps la recherche (philosophique) au détriment de revenus médiatiques bien plus confortables.
      Son seul but est d’assouvir son troubles bipôlaires.

      Par contre, en scéptique, Plantu est très pertienent. Bravo !


    • 21 votes
      samagora95 samagora95 10 janvier 2014 09:18
      Finlielkraut a une gestuelle très évocatrice par moment ! il lui manque que la petite moustache !

      • 6 votes
        Qamarad altekameraden 10 janvier 2014 09:30

        N’insultez pas ce grand orateur qu’il fut ! C’est moins d’un 10ème de son talent.


      • 5 votes
        pepe_le 11 janvier 2014 00:50

        @ altekameraden,

        En effet, grand orateur il fut, et les 10% de son talent qu’il lui reste ne sont pas bien brillant.
        Collaborer avec l’oligarchie médiatique, abandonnant la recherche philosophique : au début ça attaque et après ça détruit !
        Le nervi pseudo-philosophe rejoint doucement l’énarque du même genre, qu’est BHL.
        Quelle référence !


      • 5 votes
        Qamarad altekameraden 11 janvier 2014 08:52

        Pas philosophe du tout. Il n’a ni le cursus (formation théorique), ni la sagesse qui doit en découler ( voyez l’hystérie). On ne peut classer Platon ou Aristote avec ce monsieur.
        Il faut reconnaître que sa critique de sa modernité, "du modernisme" est particulièrement intéressante. Il a une vaste culture et sait mener des démonstrations poussées.
        Comme cela a été écrit plus bas, dès que l’on glisse sur certaines problématiques, il perd tout discernement. Il est atteint de la finkoïte aigu (mon médecin traitant m’a affirmé qu’il s’agissait d’une nouvelle pathologie reconnue). Elle se manifeste par des excès de colère spontanée et imprévisible (taaaaaaisez-vous ; je l’ai condamnéééééé) associés au syndrome Gilles de la Tourette : quand il perd son sang-froid, sa condamnation de lumière tombe : antisééééééééééémite.


      • 37 votes
        Qaspard Delanuit Gaspard Delanuit 10 janvier 2014 09:28

        Intéressant de voir les limites intellectuelles d’un penseur. Je dis bien les limites intellectuelles (capacité de raisonnement). Si Finkilekraut passait une épreuve de philosophie avec ce niveau de stupidité, il serait recalé, même pour un diplôme élémentaire. C’est assez triste de voir un tel naufrage.


        • 11 votes
          maQiavel machiavel1983 10 janvier 2014 11:15

          Je ne pense que pas qu’ il soit un mauvais philosophe mais dès que l’ on parle de judaïsme ou d’ Islam , il pète les plombs, une autre créature prend possession de son corps ...


        • 18 votes
          Qaspard Delanuit Gaspard Delanuit 10 janvier 2014 11:31

          Je sais, il a les fils qui se touchent dans la tête dès qu’il est question de "shoa", c’est sa religion, son critère indépassable, son idole, sa souffrance adorée.


        • vote
          EWjfs 11 janvier 2014 18:31

          Je ne veux pas être méchant, mais Finkielkraut sa tentative avortée de remix de Chaud Cacao" est à chier. Inaudible, aucun rythme, prononciation approximative, de la purée. Non il faut qu’il arrête. Bon cela dit Plantu a été sévère, juste mais sévère. Et puis la tronche de la speakerine...
          Non c’est dur de faire de la télé en face de gens qui pensent dur comme fer à ce qu’ils disent,
          sont pas habitués les journaleux.


        • 16 votes
          gerfaut 10 janvier 2014 09:32

          Après l’ attentat de la rue Copernic, Plantu avait fait un dessin paru en une du Monde montrant 4 ou 5 cercueils et en fond des juifs en train de crier contre l’ antisémitisme. Un seul cercueil avait une étoile de David inscrit dessus.


          Aujourd ’hui, il ne pourrait plus le faire non plus.

          • 7 votes
            gerfaut 10 janvier 2014 10:06

            Les cercueils correspondant au nombre de victimes de l’ attentat.


          • 19 votes
            O Scugnizzo O Scugnizzo 10 janvier 2014 09:45

            Mais chez qui est présent l’Amour de la Sagesse ? Chez le philosophe ? Un prétendu amoureux du savoir qui dit "je ne veux pas savoir" (affirmation renforcée par une gestuelle très enfantine consistant à cacher les yeux de la réalité !), ce cuistre se croit vraiment tout permis. Heureusement qu’on était dans son champ, la construction argumentée. Le journaliste très malhonnête avait tout fait pour que Finkie gagne la partie, en le faisant jouer à domicile (un dessinateur vs un philosophe en 1 contre 1, c’est sérieux ?) Malgré un arbitrage unilatéral pour couronner le tout, Plantu l’emporte haut la main. D’où le recours nécessaire à la force, comme le disent si bien tant Finkie que le cyclope, pour bien faire comprendre, à ceux qui en doutait encore, les méthodes mafieuses de l’oligarchie. très peu représentative. Les mafias ne font que copier le fonctionnement coercitif de l’Etat.


            • 18 votes
              C.S.A. C.S.A. 10 janvier 2014 09:47

              11min50 :
              "Hey Finkelkraut vous pourriez regarder ce que je montre quand même !"

              Excellent recadrage ! J’adore.


              • 17 votes
                gerfaut 10 janvier 2014 09:48

                On ne doit pas censurer l’ expression car on ne sait pas borner la liberté d’ expression sans lui porter atteinte. et là tout le monde est concerné. A force d’ interdictions, on dresse des murs qui petit à petit nous enferment. Finkielkraut veut interdire les gens de s’ exprimer alors que ce qui compte, c’ est la réception de ce qui est dit.


                Les gens sont libres d’ écouter ce qu’ ils veulent. Si on n’ aime pas Dieudonné, on ne va pas à ses spectacles.

                • 22 votes
                  Qaspard Delanuit Gaspard Delanuit 10 janvier 2014 10:00

                  Vrai. Et j’ajoute que si on n’est pas d’accord avec Dieudonné, on peut aussi le dire, et même faire un spectacle pour se moquer de Dieudonné. Seulement, ce qu’ILS veulent, c’est le faire taire. Se rattachant ainsi à une longue tradition d’arracheurs de langues.



                  • 14 votes
                    Qaspard Delanuit Gaspard Delanuit 10 janvier 2014 10:04

                    Sauf que dans ce débat, Finkielkraut avait raison de demander à ce crétin de se taire. Il n’est fou que lorsqu’il s’agit de sa religion, le shoaïsme (qui n’est pas le judaïsme).


                  • 15 votes
                    Oursquipense Oursquipense 10 janvier 2014 09:56

                    Bilan du président français après 10 jours en 2014 : il s’est payé Dieudonné et tapé Julie Gayet (à moins que ce ne soit l’inverse). Avec un choix de dossier aussi pointu je ne vois pas comment la croissance ne pourrait pas revenir au galop dans notre beau pays.


                    • 15 votes
                      Romios Romios 10 janvier 2014 10:04

                      Quelle cohérence M. Finkilekraut : Au début du débat, Dieudo est un salaud parce qu’il ne critique pas la religion juive mais le sionisme et à la fin du débat c’est un salaud parce qu’il critique le sionisme...


                      Alors c’est quoi qui est tabou ? La religion juive ou le sionisme ?

                      En fait si Fienkielraut pête les câbles c’est que le sionisme est une idéologie totalement schizophrène :

                      D’un coté le sionisme est vicéralement laïcard et anti-religieux par son héritage marxiste (Hertzl, le ’’père de la nation’ israëlienne’’ voulait créer un "Juif nouveau" arraché à la religion et la tradition et ce qu’il a ecrit sur les juifs religieux est un copié/collé des pires préjugés antisémites de son temps.)

                      De l’autre coté il n’y a pas de sionisme sans peuple élu de Dieu, donc sans religion juive. 

                      Bref le sionisme est une idéologie de la haine de soi-même qui ne résiste pas à l’analyse critique et c’est pourquoi ses ’’intellectuels’’ pêtent les plombs dès qu’on commence à la mettre devant ses contradictions .

                      Comme dit Plantu , faut te calmer Finkiel.

                      Le véritable danger, c’est qu’une idéologie de la haine de soi est forcément une idéologie de la haine de l’autre. Il y a un précédent : les Turcs. A la chute de l’empire, le mouvvement Jeune-Turc puis les kémalistes avaient une haine et un mèpris de l’identité ottomane.

                      Ils ont voulu faire une nouveau turc, laïc, arraché à sa tradition, ont changé l’aphabet etc. 
                      Ce mepris de soi ne laisse aucune place au respect d’autrui : Génocide armènien.




                      • 4 votes
                        Powers D Powers D 10 janvier 2014 10:07

                        On entend Finkielkraut dénoncer Dieudo qui souligne les méfaits des Sionistes et Finkelkraut de renchérir le fameux mot "antisémite", et là une question serait, est-ce que le Finkelkraut n’a pas les fils qui se touchent ???


                        • 5 votes
                          Powers D Powers D 10 janvier 2014 11:22

                          Et finalement Plantu se prend en pleine gueule une dictature… il ne l’avait pas vu arriver celle-là (dans le sens qu’il est prit dans les filets par ces propre arguments), la communauté à décidé que Plantu est un "antisémite", Plantu s’acharne dans tout les pays du totalitarisme, il est servit en France, ça va lui faire des frais de transport en moins… compensés par des frais judiciaires, il n’y a pas de petit profit….QUAND MÊME !!!!!!..


                        • 31 votes
                          ffi 10 janvier 2014 10:18

                          Gros plantage de Finkelkraut sur sa citation de Pascal (à 8 minutes) :

                          "La justice sans force est impuissante... disait Pascal... Il faut allier la justice et la force... Fait en sorte que le juste soit Fort"
                           
                          Que disait Pascal ? Exactement le contraire.
                          "
                          Il est juste que ce qui est juste soit suivi ; il est nécessaire que ce qui est le plus fort soit suivi.
                           
                          La justice sans la force est impuissante ; la force sans la justice est tyrannique.
                           
                          La justice sans force est contredite, parce qu’il y a toujours des méchants. La force sans la justice est accusée. Il faut donc mettre ensemble la justice et la force, et pour cela faire que ce qui est juste soit fort ou que ce qui est fort soit juste.
                           
                          La justice est sujette à dispute. La force est très reconnaissable et sans dispute. Aussi on n’a pu donner la force à la justice, parce que la force a contredit la justice et a dit qu’elle était injuste, et a dit que c’était elle qui était juste.
                           
                          Et ainsi, ne pouvant faire que ce qui est juste fût fort, on a fait que ce qui est fort fût juste.

                          "

                          Pascal

                          Or, "ce qui est fort et qui doit être juste", c’est précisément l’État de droit, inventé à l’occasion en France.
                           
                          Finkelkraut, en inversant totalement la proposition de Pascal, proclamant ainsi "On a fait que le juste fut fort", au lieu de "On a fait que le fort fut juste", se positionne donc contre l’État de droit.
                           
                          C’est une double indignité pour lui :
                          - en tant que philosophe professionnel, rapportant une citation fausse et dénaturée.
                          - en tant que citoyen, s’opposant à l’État de droit.


                          • 11 votes
                            maQiavel machiavel1983 10 janvier 2014 11:17

                            KO technique !!!


                          • 13 votes
                            Qaspard Delanuit Gaspard Delanuit 10 janvier 2014 11:36

                            Très juste. C’est pourquoi je dis qu’il est ici lamentable intellectuellement. C’est une honte et une tristesse de constater une telle indigence mentale. 


                          • 5 votes
                            Loki Loki 10 janvier 2014 11:57

                            Il est dans la digne ligne traditionnelle des intellectuels français, à l’instar de BHL et de la vague des nouveaux philosophes, reconnus dans le monde entier, périphéries et banlieues, je ne vois pas en quoi cela semble vous étonner ?
                            .
                            Quoi ? J’ai dit une connerie ?


                          • 13 votes
                            Qaspard Delanuit Gaspard Delanuit 10 janvier 2014 12:05

                            BHL n’est pas du tout un penseur, c’est une totale imposture médiatique. Tandis que Finkielkraut est capable de produire des raisonnements, de tenir une discussion, sur d’autres sujets. C’est même surprenant de constater comment le point aveugle de sa conscience l’empêche de faire une analogie entre "l’antiracisme" de façade qu’il a dénoncé à maintes reprises, avec raison... et "l’anti-antisémitisme".


                          • 6 votes
                            Loki Loki 10 janvier 2014 12:20

                            Tandis que Finkielkraut est capable de produire des raisonnements
                            .
                            Merci Gaspard pour cette barre de rire smiley
                            .
                            Des raisonnements comme : "Haine, racisme, antisémite, replis identitaire pas bien caca, mais nous on a le droit car ce pays mérite notre..." Je sais ce que tu vas dire, la phrase (que j’ai cooondammmmmmnéééééééééééééééeeeeeeheeeeuuuuuaaaaaaarrrrrrrrrgggggllllllllll) est tronquée et je manque d’objectivité. Oui surtout aujourd’hui car j’ai un goût un peu amer, mi figue mi raisin et suis pas d’un optimisme flamboyant au vu de ce qu’il se passe actuellement.


                          • 4 votes
                            Loki Loki 10 janvier 2014 12:24

                            T’as vu ? L’hystérie de mon texte a réussi à déborder du cadre du débat smiley


                          • 1 vote
                            Loki Loki 10 janvier 2014 12:25

                            Je suis un vrai Finki dans mon style smiley


                          • 1 vote
                            erQar erdar 10 janvier 2014 12:43

                            Merci ffi,
                            -

                            Le droit réside dans la force

                            Qu’est-ce qui a contenu les sauvages bêtes de proie, que nous appelons hommes ? Par quoi ont-ils été gouvernés jusqu’à ce jour ? Aux premières époques de la vie sociale, ils étaient soumis à la force brutale et aveugle, puis ils se soumirent à la loi, qui n’est, en réalité, que la même force masquée. Cette constatation me mène à déduire que, de par la loi naturelle, le droit réside dans la force.

                            -

                            Le droit et la force

                            Notre droit réside dans la force. Le mot « droit » est une idée abstraite qui ne repose sur rien. Il ne signifie pas autre chose que ceci : « Donnez-moi ce dont j’ai besoin pour prouver que je suis plus fort que vous ».

                            Où commence le « droit » ? Où finit-il ? Dans un État où le pouvoir est mal organisé, où les lois et la personne du souverain sont annihilées dans un continuel empiétement du libéralisme, j’adopte un nouveau système d’attaque, me servant du droit de la force pour détruire les ordonnances et réglements existants, me saisir des lois, réorganiser les institutions et devenir ainsi le dictateur de ceux qui, de leur propre volonté, ont libéralement renoncé à leur puissance et nous l’ont conférée.

                            -

                            Je vous laisse deviner de quel livre cela est tiré smiley

                            -

                            Donc son discours sur ce plateau est cohérent pas par rapport à pascal mais son idéologie.

                            -


                          • vote
                            Nora Inu Nora Inu 10 janvier 2014 12:57

                            Loki ,


                            Je suis un vrai Finki dans mon style !

                            Ton point Godwin n’est pas le même .
                            La vigne , pour ne pas la nommer , te rendrait aussi intransigeant , extrémiste , que finki .

                            D’ailleurs , c’est l’heure .
                            Je me sers un apéro .
                            Santé , ami Suisse .

                          • 1 vote
                            Loki Loki 10 janvier 2014 13:44

                            A fond, santé ami belge, suis à la bière aujourd’hui, une fois n’est pas coutume smiley


                          • 2 votes
                            ffi 10 janvier 2014 17:00

                            Creusons l’inversion à laquelle se livre Finkelfraut :
                            (Que le juste fut fort plutôt que le fort fut juste).
                             
                            Finkelkraut prône le droit de l’État contre l’État de droit.


                          • 9 votes
                            Morpheus Morpheus 10 janvier 2014 10:19

                            Finkielkraut est décidément un MENTEUR pathologique.
                             
                            PATHOLOGIQUE !


                            • 6 votes
                              Qaspard Delanuit Gaspard Delanuit 10 janvier 2014 11:37

                              Oui, sur ce sujet, disons le mot : il est fou.


                            • 3 votes
                              Lord Volde lord volde 10 janvier 2014 20:39

                              Sur ce sujet et sur tous les sujets touchant à sa communauté antisémito-sioniste



                            • 14 votes
                              Gollum Gollum 10 janvier 2014 10:26

                              Moi ce qui me frappe c’est le calme de Plantu face à l’agitation de Finkielkraut. 


                              Discours de bon sens de Plantu. Bravo.

                              Les agités vont nous emmener droit dans le mur. (sans jeu de mot..)


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Boom_QaBoom

Boom_QaBoom
Voir ses articles







Palmarès