• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Les Débats Citoyens #3 – L’union des droites

Les Débats Citoyens #3 – L’union des droites

Retrouvez notre épisode 3 des Débats Citoyens : L’union des droites est-elle possible ? Avec la participation d’Antoine (Les Patriotes) et Julien (Les Républicains) !

N’hésitez pas à donner votre avis dans les commentaires Youtube (ou sur cet article) !

 

Twitter de Julien : https://twitter.com/GirardLr
Twitter d’Antoine : https://twitter.com/AntBerranger

Tags : Citoyenneté Philippe de Villiers Marine Le Pen Nicolas Dupont-Aignan Marion Maréchal-Le Pen Les Républicains Florian Philippot Laurent Wauquiez




Réagissez à l'article

7 réactions à cet article    


  • vote
    thierry3468 8 avril 06:01

    2022,la France est ruinée et Macron finit son mandat à genou et en lambeaux.
    Attali,qui reste toujours dans l’ombre,sort de sa manche Marion Maréchal Le pen pour donner l’illusion d’une alternance mais surtout pour ratisser très large à droite.
    Pas de doute,l’union des droites sera une fois de plus l’occasion de plumer ce qui restera du coq gaulois....


    • 2 votes
      Qirotatif Qirotatif 8 avril 13:26

      "L’union des droites est-elle possible ?"


      Des "droites", ce n’est peut-être pas le bon terme (et l’analyse d’un des intervenants est hélas symptomatique du mal qui ronge notre camps : le gars se polarise sur des arrières-pensées de NDA... pfff, c’est exactement ce qui fait qu’on perd systématiquement). Je pense plutôt à une union des patriotes qui ne sont ni extrémistes ni mondialistes, et là, oui, c’est non seulement possible mais surtout c’est la seule et unique solution (politique) pour sauver le pays. Une telle union serait du rester la première force politique en France. Car au fond, nous sommes tous d’accord sur l’essentiel : 
      - La France, même en déclin sur tous les plans (éco, diplo, militaire, monétaire, universitaire, recherche, etc.) n’est pas un "petit pays" qui n’aurait aucun salut en dehors de l’UE. 
      - Il convient de rétablir certaines valeurs : la justice (à part Taubira, qui peut justifier le fait qu’un cambrioleur arrêté 15 fois pour ses méfaits puisse se balader encore en liberté ? Qui peut tolérer que les délinquants financiers s’en sortent systématiquement ? Qui peut tolérer que cette racaille en survêt comme en col blanc soit épargnée quand le pauvre commerçant qui se défend contre son assaillant se retrouve aux Assises ? etc.), la famille, l’enracinement, etc.
      - Avoir une éco qui soutient les PME (qui créent l’emploi) et en même temps une stratégie nationale pour certains secteurs stratégiques (énergie, transport, défense, high tech, etc.) 
      - Mettre fin à l’immigration de peuplement et de masse complètement dingue dont on constate les ravages depuis plusieurs décennies (terrorisme, délinquance et criminalité, fin des libertés fondamentales dans tout un tas de quartiers, etc.) 
      - Avoir une pol ext enfin cohérente : partenariat éco et stratégique avec les BRICS plutôt que de continuer à être les laquais des intérêts anglo-germano-américains

      etc.

      On est à peu près tous d’accord sur ces points et pourtant, nous accumulons les défaites. La division pour des raisons d’égo suffit à réduire à néant nos chances (sachant que 100% des médias européistes/mondialistes nous sont hostiles). Chacun doit faire sa part de lobbying envers les Philippot, les NDA, les FA, pourquoi pas des gens du FN et de LR pour parvenir à cette union. Autrement nous pourrons constater ensemble la dissolution totale du pays qui est déjà bien avancée comme le disait justement Marie-France Garraud. 

      • 3 votes
        maQiavel maQiavel 8 avril 20:42

        @Qirotatif

        Bref, union des droites quoi … smiley

        Le seul fait que tu inclues « des gens de LR » et exclut par omission des gens de LFI est révélateur. smiley


      • vote
        Toutatis 9 avril 08:34

        @Qirotatif
        "des patriotes qui ne sont ni extrémistes ni mondialistes"

        - des patriotes par définition ne peuvent pas être mondialistes

        - des "extrémistes" je ne sais pas ce que c’est.


      • vote
        Joe Chip Joe Chip 9 avril 10:42

        J’étais en phase avec le projet écolo-industrialiste et néosouverainiste de Mélenchon durant la présidentielle, il y avait de très bonnes choses. Malheureusement il n’a pas su encaisser sa défaite personnelle et surtout il a ouvert la porte aux "minorités agissantes" qui veulent uniquement parler de racisme et d’islamophobie et qui d’ailleurs rejettent une grande partie des idées de Mélenchon sur la souveraineté et la nation. Aujourd’hui, on voit bien qu’il est en train de se faire bouffer par les gaucho-trotskystes et Besancenot qui revient à la faveur des "mouvements sociaux" marquer le territoire (provisoirement) perdu. 

        Le "ni-droite ni-gauche" a du plomb dans l’aile, d’ailleurs je n’ai jamais cru à la disparition de ce clivage au profit d’une soi-disant opposition entre "ouverts" et "fermés" ou "progressistes" et "conservateurs" (même le très systémique "The Economist" a pondu récemment un article expliquant que ce clivage était caricatural et hypocrite).

        Quant à l’union des droites, là on est carrément dans la quête de la Licorne proverbiale smiley 

        C’est la grande différence avec les pays anglo-saxons et de l’est ou la gronde "populiste" a été plus ou moins canalisée par les conservateurs au prix d’un durcissement du discours sur l’immigration. En France, ça n’arrivera pas car il n’y a pas d’expression politique du conservatisme, juste des petits droitards sans couilles qui font du poujadisme soft pour les "contribuables" et les "provinciaux". Et Macron a su habilement détourner la gronde vers les partis politiques pour sauver la technostructure française. 

        A mon avis, c’est d’ailleurs plus une volonté de revanche des politiques sur les technos qui explique l’animosité des Wauquiez & cie envers Macron, que de réelles différences de fond sur le plan politique. On sait très bien ce que ferait LR : durcissement de l’austérité et des mesures libérales, redistribution symbolique pour la classe moyenne et vernis sécuritaire.  

        Je ne veux pas avoir l’air cynique mais il est clair que l’idée d’une union-opposition de nature politique au parti unique des gestionnaires du "cercle de la raison" devient de plus en plus illusoire à mesure que le temps passe. Même durement impacté par la politique de Macron, une majorité de Français, les baby-boomers surtout, a encore beaucoup trop à perdre pour remettre fondamentalement en question la domination des technos qui ont pris le pouvoir avec lui. 


      • vote
        Zatara Zatara 9 avril 18:12

        @Joe Chip
        d’ailleurs je n’ai jamais cru à la disparition de ce clivage au profit d’une soi-disant opposition entre "ouverts" et "fermés" ou "progressistes" et "conservateurs"

        Tiens, prends une photo de JMLP, colle la sur ton écran au milieu et lance ce lien :

        https://www.youtube.com/watch?v=LG2BA9SxClM

        Le clivage est nécessaire à la démocratie et à la république, que les cows boys et les indiens choisissent leurs thématiques au fil des époques et des temps politiques, et continuent le circus, c’est bien là l’essentiel.... quitte à rentrer en contradiction historique, c’est pas grave,ça ne dure que le temps d’une génération...


      • vote
        Zatara Zatara 9 avril 18:16

        @Qirotatif
        l’union des droites est une utopie, purement et simplement. Suffit de creuser du côté de leurs fondements respectifs idéologiques. Autant chercher à accoler des républicains avec des royalistes (ce qui reste un très bon aperçu)



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

[Soverain]XPJ


Voir ses articles







Palmarès