• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Les Gentils, les Méchants - Gilets jaunes, par Marguerite les (...)

Les Gentils, les Méchants - Gilets jaunes, par Marguerite les Circonstances

La France est créative.

Tags : France Gilets jaunes




Réagissez à l'article

23 réactions à cet article    


  • 7 votes
    medialter medialter 18 janvier 18:04

    Mais c’est mimi tout plein ce jaune bonbon de jouvencelles smiley Pas sûr que cette légèreté soit au goût de ceux qui se sont mangés un flash ball, mais sûr que ça amusera le fifils du papa qui a rangé son gilet. Bienvenu au petit village gaulois des dingos, j’espère que vous allez apprécier notre poisson smiley


    • 11 votes
      barbarello 18 janvier 18:22

      @medialter

      Vous me faites penser à une sorte de nihiliste revenu de tout, qui ne croit plus en rien, qui n’a plus d’espoir en rien, qui ne rit plus de rien,
      et devenu un peu frapadingue à force de tout cela  smiley 
      Votre picto vous va donc plutôt bien, donc  smiley 


    • 6 votes
      medialter medialter 18 janvier 18:53

      @barbarello
      "qui ne rit plus de rien"
      *
      Au contraire, pourquoi croyez-vous que je lis la cohorte de zozos qui circulent ici ? smiley
      *
      "Votre picto vous va donc plutôt bien"
      *
      Ben ouais, dommage que vous ne voyiez pas le sang sur les murs smiley


    • 2 votes
      barbarello 18 janvier 19:57

      @medialter

      Uh uh huh   smiley 


    • 7 votes
      Norman Bates Norman Bates 18 janvier 20:15

      @barbarello

      Comme le confirme mon estimable confrère, on se marre beaucoup dans la caste des psychopathes...il vaut mieux (se) fendre la gueule que faire la gueule, et avec nos ustensiles tranchants il y a de quoi pratiquer hardiment ce réjouissant hobby...
      Il arrive que je me surprenne à éprouver une certaine forme de tendresse pour ces âmes cristallines au souffle endurant sur les braises de l’espoir, mais dans le fond...il faut bien s’avouer que même un strike magistral en surface ne change rien au rapport de forces en profondeur, les dés sont pipés, à la table de ces jeux là rien ne va plus sauf à imaginer une radicalité juste innommable...
      Mais tout cela reste un théâtre jouissif avec des dosettes d’ironie et de dérision pour accommoder les plats souvent indigestes servis par ceux qui tiennent les manettes et leurs zélés larbins, acteurs pitoyables qui seraient recalés au casting de la pire sitcom made in France, il suffit de constater la consistance décroissante du locataire de l’Elysée depuis plusieurs décennies pour s’en convaincre...
      La mauvaise herbe apparente n’est rien, c’est le terreau qu’il faudrait avoir le pouvoir de traiter...


    • 7 votes
      medialter medialter 18 janvier 20:56

      @Norman Bates
      Mon éminent coreligionnaire, avec lequel nous pratiquâmes lors de soirées d’antan, au motel, de passionnantes chirurgies pour chercher les étranges ressorts qui animaient les poupées vivantes de Pandore, omet de préciser que nous avons trouvé en ce lieu un laboratoire autrement plus passionnant que les sombres chambres tapissées de sang dans lesquelles nous expérimentions une approche plus physique de la nature humaine.
      *
      Nous avons en effet la chance en ce lieu sacré de côtoyer l’homme au QI indéfinissable, le chainon manquant des Vosges, le grossiste du court-métrage, l’écrivain public aux 10.000 liens, sans compter tous les apprentis très prometteurs qui voyaient la tête à Macron au bout d’un pic ou les auspices de la révolution du siècle, l’avènement du grand soir et l’émergence d’un monde nouveau, où enfin chacun pourrait placer la rose de son choix dans la chevelure veloutée de son voisin. Au diable les hurlements de nos anciens cobayes, qui nous coutaient des heures de nettoyage au Jex, nous avons enfin trouvé le Saint Graal en cet exotisme humain


    • 2 votes
      barbarello 18 janvier 21:37

       smiley
      Papa, toi tout là haut tout puissant, pardonne leur (si tu peux...). 
      Je ne l’avais jamais avoué ici, mais je suis Jésus.2 en vérité, ce qui explique mon côté sacrificiel au niveau des commentaires, de temps à autres. 
       smiley 


    • 4 votes
      Norman Bates Norman Bates 18 janvier 22:01

      @medialter

      Mon distingué confrère, je dois confesser une certaine nostalgie de ces soirées homériques au motel où les progrès de la science ruisselaient en flots infinis d’hémoglobine...une "boucherie" diront les esprits profanes, insensibles au fait qu’on ne fait pas d’omelette sans casser d’œufs, ni de découverte fondamentale sans sectionner une artère...
      Je me souviens de ce cobaye à la boîte crânienne pratiquée à l’ouvre-boîtes (une facétie de ton tonneau, hein...) et dont l’ablation du cerveau n’empêchât pas de vives stimulations à l’encéphalogramme devant l’écran de télévision branché sur les chaînes d’infos...l’expérience s’achevât par le test de l’isoloir et de l’urne dans laquelle la quasi dépouille, cliniquement morte, glissât un bulletin en bredouillant des onomatopées qui demeurent mystérieuses...
      Il était cependant raisonnable de cesser ces joutes médicales, j’en ai pris conscience le jour où une carotide expansive provoquât un début d’incendie en giclant à gros jets sur le néon...comment justifier un tel sinistre auprès de l’assurance.. ?
      Aucune contrariété logistique sur Avox où le cheptel de cobayes ne manque pas de diversité et d’intérêt, avec ma tête de gondole et de vainqueur préférée, j’ai nommé le "résistant" de la Vologne, le radicalisé du forage dont les coups de grisou successifs n’ont laissé en état de marche que les glandes lacrymales et la langue, il y a l’homme à poigne et à poignet au QI capable d’être à lui seul une manifestation, à condition qu’on l’équipât en conséquence, le serial rédacteur joufflu aux matières aussi adipeuses qu’expansives, le ravi de la crèche en pâmoison devant Ségolène...
      Je n’ai pas encore posé d’électrodes textuels sur le court-métreur, le Polanski du pauvre que j’espère moins attiré par le besoin d’exercer ses talents dans la coloscopie sauvage, une recherche scientifique qui manque de noblesse et de débouchés alors que nos travaux, eux, resteront dans l’Histoire en caractères écarlates...


    • 1 vote
      imago imago 19 janvier 22:23

      @barbarello
      notre medialter devrait méditer sur les saintes paroles de bernanos pour soulager sa douleur existentielle (que je comprends hélas !)
      " l’optimiste est un imbécile heureux, le pessimiste un imbécile malheureux"


    • vote
      barbarello 19 janvier 22:34

      @imago

      Ah medialter, cette perte pour l’humanité et ses possibles mieux...  smiley
      De Bernanos j’avais mis de côté ça, aussi : 
      "Il faut beaucoup d’indisciplinés pour faire un peuple libre."


    • 5 votes
      Norman Bates Norman Bates 18 janvier 22:12

      J’ai omis de souhaiter la bienvenue à Erwan, nouvel auteur arrivé sur ce territoire interlope qu’est Avox...une espèce de Cour des miracles, même si on aime l’écriture... smiley


      • 2 votes
        Erwan Prigent Erwan Prigent 18 janvier 23:33

        @Norman Bates. Merci ! J’écris sous AgoraVox aussi : https://www.agoravox.fr/auteur/erwan-prigent Au plaisir


      • 3 votes
        Norman Bates Norman Bates 19 janvier 00:17

        @Erwan Prigent

        Merci pour cette carte de visite du site voisin, j’ai constaté le soin apporté à la qualité des écrits, chose qui ne peut me laisser insensible...
        Pour ma part cette escale m’a rappelé le modeste blitzkrieg mené là-bas voici deux ans...
        https://www.agoravox.fr/auteur/norman-bates
        Une incursion sans lendemain, le flux massif des interventions dépasse de loin mes temps de connexion disponibles et ô combien aléatoires...je peine déjà à suivre le fil ici-même où j’ai désormais des attaches, les cobayes sus-cités, les malgré-nous de la collaboration avec mon esprit ludique, et une diversité d’affinités qui n’ont rien de condamnables...
        Un vendeur en papeterie n’est en rien "modeste", si la fibre du savoir-être vibre comme celle du savoir-faire il n’y a que de beaux métiers...
        Moi-même, humble tenancier de motel, je m’attache jusqu’à l’obsession à rendre inoubliable le séjour de ma clientèle... smiley


      • vote
        makhno makhno 20 janvier 18:27

        @Norman Bates

        Ce MOTEL que t’a laissé ta brave mère... , fais-en bon usage... !
        (animatrices télé , Conseillers en Communication , Parlementaires , Sondeurs d’opinion , éditorialistes...etc... ! )

        je t’encourage : rends leur ce séjour "inoubliable" , au sein de cette ambiance douce , familiale ( quelque peu rustique , certes).... qui caractérise ton héritage immobilier...
        Pense à ta mère.....

        Je te souhaite une grande réussite dans l’hôtellerie.... !


      • 3 votes
        barbarello 18 janvier 22:13

        "comment justifier un tel sinistre auprès de l’assurance.. ?"   smiley 

        Dites tous les deux, il y a des filles dans vos soirées ? Vous en faites quoi ? C’est consentant ?

        C’est juste pour info, hein... 


        • 4 votes
          Norman Bates Norman Bates 18 janvier 22:30

          @barbarello

          Allons ! déjà, la science ne reconnait aucun genre idéal...
          Ensuite, nous partageons avec mon talentueux confrère une éthique, une déontologie que nul ne peut contester...le consentement éclairé du cobaye est pour nous une préoccupation de tous les instants...il est en général acquis au premier ongle arraché, le sujet ne restreint plus son enthousiasme à l’idée de figurer en bonne place dans la postérité de la recherche scientifique...
          Il est rare d’avoir le privilège de clamser utile... smiley


        • vote
          barbarello 18 janvier 22:45

          @Norman Bates

          Me voilà rassuré. Si c’est consentant, c’est mieux  smiley 


        • 1 vote
          Erwan Prigent Erwan Prigent 18 janvier 23:34

          @barbarello. Elles font d’elles-mêmes ce qui leur chante : la preuve par la vidéo.


        • vote
          louis 19 janvier 00:24

          les paroles de cette chanson , quelque soient les époques seront toujours d’actualité .


          • 2 votes
            Hijack ... Hijack ... 19 janvier 13:03

            Un peu enfantine la chanson, mais ce sont des enfants ... et mieux vaut de tels enfants, que des gâtés depuis leur naissance qui finiront genre Grivaux.

            Quoi qu’il en soit, ils n’inventent rien, réagissent rapport à l’actu avec talent, faut le dire ...

            Sympa.



              • vote
                makhno makhno 20 janvier 18:34

                @Scalpa
                Toujours à propos... !!!!
                J’adore.... !
                Sans rire......

                (je connaissais pas MUTOID MAN..... !! Gracias.... ! )


              • 2 votes
                Serge ULESKI Serge ULESKI 20 janvier 09:26

                Très bien fait ce clip !

                Que du talent, du courage et de l’intelligence ...

                A partager sans modération



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès