• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Les liens troubles entre Macron et McKinsey

Les liens troubles entre Macron et McKinsey

"La France est-elle victime d'un coup d'État silencieux ?"

Le Fil d'Actu

Présentation : Tatiana Ventôse
Écriture : Tommy Lasserre
Réalisation : Yohann Delozier

Tags : Politique Prospective et futur Lobby Corruption Polémique McKinsey




Réagissez à l'article

12 réactions à cet article    


  • 13 votes
    Miona Miona 4 mars 09:53

    « On voit qu’il y a bien plus derrière l’affaiblissement actuel de nos institutions qu’un aveuglement idéologique dont nos dirigeants seraient victimes. Dans les faits, il existe un certain nombre de personnes qui ont un intérêt direct, matériel, à cet affaiblissement. Des gens qui travaillent activement à la destruction de nos institutions communes, pour ensuite pouvoir se nourrir de leurs restes. Une petite classe de consultants, touchant parfois des salaires à 6 chiffres, alors même qu’elle ne produit rien d’utile. Et que sa disparition serait plus une délivrance qu’autre chose pour la majorité des Français, qui elle subit de plein fouet les conséquences réelles de tout celà. Une petite classe dont les intérêts s’opposent directement, frontalement, à ceux du pays et de la majorité de ceux qui le composent. Et qui, pour garantir le maintien d’un pouvoir politique qui lui soit favorable, n’hésite pas à s’impliquer directement, à peser de tout son poids, financier notamment, pour assurer l’élection d’un des siens. Un ancien banquier d’affaires, un ami de longue date, ayant étudié dans les mêmes écoles, sur lequel ils savent pouvoir compter... Un homme, Emmanuel Macron, qui pendant ces cinq années passées à l’Elysée, aura joué à merveille son rôle de président des consultants. Masquant à coups de langage managérial et de présentation powerpoint, la réalité d’une France de plus en plus coupée en deux : les gagnants de sa politique d’un côté, et les autres, toujours plus nombreux, de l’autre. Une situation dont les cadres de McKinsey feraient bien de profiter tant qu’ils le peuvent, car il y a fort à parier qu’elle ne durera pas éternellement... »


    • vote
      Le Glaude Le Glaude 5 mars 00:35

      .
      .
      TERRIFIANT ! ........ Voilà à quoi va ressembler le Projet de L’Identité Numérique que l’Union Européenne va nous imposer !
      .
      .
      .
      Glenn Beck nous parle du dossier « Advancing Digital Agency » du Forum Économique Mondial ( Davos-Schwab) , publié le 15 février 2022 , et qui expose le fonctionnement de la future identité numérique qui nous pend au nez.
      .
      .
      VIDEO — 2 minutes
      .
      .
      https://www.businessbourse.com/2022/03/04/glenn-beck-nous-parle-du-dossier-advancing-digital-agency-du-forum-economique-mondial-publie-le-15-fevrier-2022-et-qui-expose-le-fonctionnement-de-la-future-identite-numerique-qui-nous-pend-au-n/
      .
      .


    • 12 votes
      sls0 sls0 4 mars 09:59

      Un fonctionnaire fera le même boulot mais il travaille pour les français.

      Un cabinet privé travaille pour celui qui le paie.

      Un cabinet privé n’aura aucun état d’âme si on lui demande des choses qui vont contre les intérêts des français, des fonctionnaires si et il est fortement probable qu’il y ait des fuites vers le Canard enchaîné, Médiapart ou autres.


      • 5 votes
        Eric_F 4 mars 19:29

        C’est une vieille ficelle : marchés fictifs ou de complaisance en vue d’un financement de campagne par "rétrocommission".


        • 5 votes
          Et Hop ! 4 mars 23:38

          @Eric_F : " marchés fictifs ou de complaisance en vue d’un financement de campagne "

          Oui, c’est pour ça que les Conseils régionaux font refaire leurs logos tous les trois ans, et font des campagnes de publicités alors qu’une administration n’a rien à vendre.

          Aux élections suivantes, ils ont leurs publicités électorale gratuite.


        • 1 vote
          Eric_F 5 mars 09:42

          @Et Hop !
          Les administrations n’ont rien à vendre, cependant les régions se font mousser pour attirer les investisseurs et les touristes. Mais il est exact que les cabinets de conseil et communication facturent à un prix pharaonique qui "ruissèle" sur les contributions de campagne.


        • 2 votes
          ged252 4 mars 20:11

          J’ai vu Veran questionné par le Sénat, je crois, questionné sur Mc Kinsey, les interrogeants étaient nuls, ils ont cherché à obtenir des informations exacts de Véran mais n’y sont pas arrivés.

          .

          Ils ont voulu imiter les américains, qui savent faire

          . Normalement c’est une question, une réponse : oui ou non.

          Et il faut préparer les questions à l’avance, de telle sorte qu’il ne soit pas possible pour l’intérrogé de mentir ou de se contredire.

          Mais ils ne savent pas faire.


          • 6 votes
            Et Hop ! 4 mars 23:34

            Il y a pour chaque ministère plein de services et d’institutions d’États qui ont vocation à remplir toutes ces missions, Cour des comptes, IHEDN, Académies, Conseils divers, avec des fonctionnaires qui sortent des grandes écoles qui ont été créées pour les former (X, Ponts, Saint-Cyr, Travaux Publics, École vétérinaire, École normale supérieure, Agro, etc...) et qui ont une expériences des administrations.

            Ne pas y recourir et leur substituer des cabinets en stratégie, conseils et organisation américains est effectivement une trahison, sachant que les USA et la GB sont nos principaux concurrents et ennemis.

            Pendant très longtemps, les Administrations ne pouvaient passer des marchés publics qu’avec des fournisseurs français.


            • 2 votes
              Eric_F 5 mars 09:55

              @Et Hop !
              Les règlements européens s’opposent à l’exclusivité nationale dans les clauses des marchés publics, mais au moment du choix il y a deux types de responsables politiques ou administratifs : ceux qui ont la fibre patriotique, et ceux qui sont formatés au libéralisme mondialisé. La macronie fait partie de la seconde catégorie.

              Pour certains marchés, il n’y a hélas plus même le choix, la France a perdu le savoir-faire dans de nombreux domaines, par fusions, délocalisations, etc. On l’a vu pour les vaccins, c’est vrai aussi en matériel télécom, énergies, transports... domaines d’excellence il y a encore vingt ans.


            • 1 vote
              alanhorus alanhorus 5 mars 13:50

              Vidéo utile et professionnelle il y a eu cette vidéo qui en parle de McKinsey :

              https://www.youtube.com/watch?v=8VsQvauBA4o

              MACRON ET PFIZER, SCANDALE DES EHPAD : LES VÉRITÉS TROUBLANTES D’UN MÉDECIN ENGAGÉ


              • 1 vote
                Pyrathome Pyrathome 6 mars 17:55

                Le bilan de macro n’est pas un bilan, mais un casier judiciaire bien rempli.....


                • 2 votes
                  Parrhesia 6 mars 19:54

                  Faisons court !

                  Les liens troubles entre Macron et Mc Kinsey sont le nouvel ordre mondial et le capitalisme financiarisé !!!



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Publicité





Palmarès