• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > "Ni LFI, ni RN" : Bruno Le Maire fait pleurer Marine Tondelier
#40 des Tendances

"Ni LFI, ni RN" : Bruno Le Maire fait pleurer Marine Tondelier

Le ministre de l'Économie a indiqué que, si le candidat de la majorité présidentielle n'était pas en capacité de l'emporter au second tour des élections législatives, il appelait à voter pour un candidat social-démocrate, c'est-à-dire pour le PS, les Verts ou le Parti communiste. Mais il a renvoyé dos-à-dos le RN et LFI, comme l'avaient déjà fait Édouard Philippe et François Bayrou. Il a affirmé que la France insoumise avait pris des positions "contre la nation française", communautaristes et antisémites. Il a aussi déploré sa grande violence.

Il n'en fallait pas plus pour mettre au bord des larmes Marine Tondelier, secrétaire nationale d'Europe Écologie Les Verts.

Tags : Europe Ecologie Les Verts Communautarisme France Insoumise Antisémitisme RN Bruno Le Maire Marine Tondelier




Réagissez à l'article

10 réactions à cet article    


  • 3 votes
    Et Hop ! 1er juillet 22:45

    La Macronie a rejoint la coalition du Nouveau Front Populaire, elle devrait être contente, les Verts font partie de la classe dominante au pouvoir qui se sent menacée par le Rassemblement National.

    C’est la lutte des classe : les bureaucrates, les banquiers, les pédos et les écolos à la lanterne.


    • 4 votes
      Et Hop ! 1er juillet 22:48

      Elle devrait être contente, toute la macronie a rejoint le Nouveau Front Populaire qui se révêle être en réalité le Front de la Classe dominante.

      Et vive la lutte des classes, ah, ça ira, ça ira, ça ira...


      • 2 votes
        Ouam Ouam 1er juillet 23:07

        @Et Hop !
        oui c’est vrai que c’est d’un cocasse
        c’est tant délirant que meme nathalie arthaud est furieuse


      • 1 vote
        micnet micnet 2 juillet 13:25

        "Bruno Le Maire fait pleurer Marine Tondelier"

        Cette information absolument cruciale nécessitait bien un article...



        • 1 vote
          perlseb 2 juillet 19:22

          Non, le slogan c’est "ni Macrotte, ni Étron". On peut voter pour qui on veut sauf pour le parti de la merde fasciste d’extrême-centre. Après tout, il était fier de nous emmerder, alors on va l’envoyer dans les chiottes de l’histoire.


          • vote
            Octave Lebel 3 juillet 11:29

            Bruno est contrarié parce qu’il n’a pas compris avec Darmanin et Macron que le pouvoir use et qu’il ne fallait pas jouer aux gendarmes et aux voleurs ou à l’épouvantail et la roue de secours si vous préférez avec l’extrême-droite quand on sert tous deux les mêmes oligarques. Qui ayant le pouvoir économique , médiatique et politique de leur imposer leurs priorités et lignes rouges finissent par être tentés d’inverser les rôles smiley 

            → Le RN au pouvoir ? Un « risque nécessaire » pour le patron du MEDEF (23/03/23)

            https://www.francetvinfo.fr/replay-radio/8h30-fauvelle-dely/reforme-des-retraites-loi-immigration-salaire-de-patrick-pouyanne-ce-qu-il-faut-retenir-de-l-interview-de-geoffroy-roux-de-bezieux_5708426.html


            • vote
              Octave Lebel 3 juillet 11:29

              Sinon, l’extrême-droite se trompe d’époque. Elle cherche à faire croire qu’elle peut se substituer à la médiocrité et l’instabilité du pouvoir en place en substituant les siennes au service des mêmes oligarques avec leur cour d’obligés.

              L’époque en réalité, c’est celle de la fin des oligarques qui s’abritent derrière la façade d’une démocratie libérale qui se dit représentative. C’est celle d’une authentique démocratie fondée sur des concitoyens correctement informés, respectés et en capacité de se faire respecter s’appuyant sur des aspirations qui traversent depuis un sacré moment toutes les couches sociales de notre société. Et l’extrême-droite finira dans le fossé, encore un peu plus cabossée sur le tandem qu’elle partage avec la macronie et ce que cela représente.

              Nous pouvons tous si nous le voulons être quelque part sur ce chemin si nous voulons en accepter et reconnaître la responsabilité et la nécessité.

               


              • vote
                Octave Lebel 3 juillet 11:32

                Autrement , regardons bien à quoi nous avons affaire.

                → Dissolution : le suicide macroniste (12/06/2024)

                Avocat en droit du travail et de la sécurité sociale. Il est connu pour son engagement et ses prises de position en tant que porte-parole du mouvement des Gilets jaunes. Il est l’auteur de deux livres (« La ligne jaune », éd. Indigènes et « Reprendre le pouvoir », éd. Les Liens qui Libèrent) et a lancé sa chaîne YouTube « Praxis » sur laquelle il développe ses analyses politiques.

                https://elucid.media/politique/dissolution-assemblee-nationale-suicide-macroniste-francois-boulo

                "S’il s’agit d’augmenter les salaires, d’obtenir de meilleures conditions de travail, d’abroger la réforme des retraites, d’acquérir de nouveaux droits sociaux en matière d’assurance maladie et d’assurance chômage, d’améliorer la qualité des services publics, c’est vers la gauche unie – malgré toutes les critiques légitimes qu’elle mérite – qu’il faut se tourner.

                S’il s’agit de se lancer dans une aventure violente consistant à pourrir la vie des autres sans que cela ne change positivement la sienne – car même sur l’insécurité il échouera – c’est pour le Rassemblement national qu’il faut voter. Que soient prévenus tous ceux qui pensent qu’en votant pour le parti de Marine Le Pen, ils amélioreront leur propre vie : ils seront les dindons de la farce, les cocus de l’histoire.

                L’extrême droite trahira ses électeurs, car elle a déjà pactisé avec la classe dominante, en renonçant à toute rupture avec l’Union européenne et l’OTAN. Il n’est donc pas très étonnant que Jordan Bardella ait d’ores et déjà rétropédalé sur la réforme des retraites en renonçant à l’abroger en cas d’accession au pouvoir. Demain, ils rétropédaleront sur tout le reste comme Georgia Meloni en Italie a renoncé à toutes ses promesses de campagne, même sur l’immigration. Tout est déjà écrit. Le Rassemblement national, c’est comme le macronisme en un peu plus raciste."

                 


                • vote
                  sakura sakura 4 juillet 04:12

                  • vote
                    sakura sakura 4 juillet 04:13


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Publicité





Palmarès