• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Quand Aymeric Caron (NUPES) voulait créer un "permis de voter" pour écarter (...)
#63 des Tendances

Quand Aymeric Caron (NUPES) voulait créer un "permis de voter" pour écarter les incultes et les irresponsables

L'ancien chroniqueur d'On n'est pas couché, aujourd'hui candidat de la Nouvelle Union populaire écologique et sociale (NUPES) aux législatives, voit ressurgir sur les réseaux sociaux une vidéo de 2017 où il disait vouloir instaurer un permis de voter qui limiterait ce droit aux citoyens qui en sont dignes.

"Le citoyen inculte et irresponsable n’aura plus voix au chapitre", affirme le soutien de Jean-Luc Mélenchon dans son livre Utopia XXI.

"La société décide de qui peut être médecin, qui peut être avocat. Nous avons, nous-mêmes, crée des instances qui avec des sages, avec les plus avisées des personnes de chacun de ces domaines pour ensuite donner des diplômes aux uns et autres. De la même manière c’est la société qui décide qui peut conduire une voiture", élabore Aymeric Caron sur le plateau de C à vous en 2017.

Invité de Sud Radio ce mercredi 4 mai 2022, Aymeric Caron assure que ce "permis de voter" n’est "pas du tout une mesure [qu’il] porte dans le cadre de l’alliance que j’ai rejointe". Cela dit, il persiste à dire qu'il faudra un jour penser à des critères plus limitatifs que le seul âge.

Tags : Droit Démocratie Citoyenneté Législatives




Réagissez à l'article

28 réactions à cet article    


  • vote
    bubu12 4 mai 16:40

    Super une vidéo de 2017 ou il parle de son roman, vous avez pas trouvé mieux franchement ?


    • 3 votes
      Bernard Do Bernard Do 4 mai 17:02

      @bubu12
      Contacté par TF1, Caron défend toujours cette mesure (certes pas dans le cadre de ces législatives où il a rejoint une union) : "Sur le fond, le candidat aux législatives défend toujours la mesure en considérant que "le critère de l’âge ne suffit pas", ce qu’il dit expliquer dans le livre. Et ajoute "ne renier aucun de (ses) propos" de l’époque."


    • vote
      bubu12 4 mai 17:10

      @Bernard Do

      Mais vous lisez vos liens ?

      je cite :

      Ce jour-là, le journaliste et écrivain était invité de l’émission de France 5 dans le cadre de la promotion de son nouveau livre, Utopia XXI. Au cours de cet entretien d’une vingtaine de minutes, il revenait donc sur le contenu de son livre, qu’il présente comme la continuation de l’œuvre du philosophe Thomas More, Utopia. En substance, il y formulait alors des "propositions utopiques" 

      Et ajoute "ne renier aucun de (ses) propos" de l’époque, même s’il les inscrit dans un contexte. "Ce livre est là, il est disponible et tout le monde peut lire." 

      "Dans la mesure où je m’engage dans une campagne pour un collectif, je ne peux pas avoir ce débat aujourd’hui. Ce que je veux porter maintenant, c’est le programme" de l’Union populaire, conclut-il. 



    • 1 vote
      Bernard Do Bernard Do 4 mai 17:48

      @bubu12
      Oui, j’ai lu le lien. Caron ne propose pas le permis de voter pour les législatives. Mais c’est ce qu’il souhaiterait dans l’idéal (dans son idéal). Et il dit sur Sud Radio qu’il faudra un jour penser à fixer d’autres limitations au droit de vote que l’âge.


    • 4 votes
      Norman Bates Norman Bates 4 mai 19:38

      Je rappelle que le permis de voter était mentionné dans mon programme "Bates 2022" (mais aussi "Bates 2017" et prochainement "Bates 2027...ou avant") avec obtention du droit de vote après une formation de citoyenneté réussie au sein de la Bates académie...
      Pareil pour le permis de procréer soumis à une formation de parentalité sans laquelle la copulation à visée reproductive est proscrite...
      Et Dieu sait, s’il existe, que dans la famille Bates la relation parent-enfant est une spécialité où l’expertise est loin de manquer...


    • vote
      Mr.Knout Mr.Knout 4 mai 18:13

      Et alors ?
      Seul un petit pourcentage de la population vote dans le sens de ses intérêt, ca serait moins faux cul de ne faire voter que ceux qui ont réellement prise sur le pouvoir.


      • vote
        ezechiel ezechiel 4 mai 21:32

        Je suis totalement opposé aux idées de Caron, mais ce qu’il propose a au moins le mérite d’être un peu cohérent.

        La démocratie repose à la base sur le concept stupide, illogique et dangereux que la majorité a toujours raison.

        Ce qui est bien évidemment faux. D’autant que la majorité peut être facilement manipulée.

        Si deux personnes disent que le ciel est bleu, mais si vingt disent qu’il est vert, c’est les vingt qui auraient raison !

        C’est même religieusement parlant, un concept démoniaque, puisqu’il prétend que la majorité humaine est supérieure à la loi Divine de Justice, de Vérité et de Charité du Créateur.

        Dans la Bible, du seul vote démocratique qui a eu lieu décidé par Pilate, il en a résulté la libération d’un assassin et la condamnation à mort de l’Agneau venu ôter les péchés du Monde.

        Bien que je sois totalement opposé à l’idée de vote démocratique, le fait que des personnes compétentes choisissent ceux qui vont gouverner atténuerait l’effet d’abrutissement et de lobotomisation des masses, tout repose donc sur la question : comment choisir ces personnes compétentes ?


        • vote
          Gaspard Delanuit Gaspard Delanuit 4 mai 23:18

          @ezechiel

          "La démocratie repose à la base sur le concept stupide, illogique et dangereux que la majorité a toujours raison."

          Non, la démocratie repose sur l’idée que le vote majoritaire est la moins injuste des méthodes pour organiser les affaires publiques, même si cette décision majoritaire n’est pas la plus raisonnable. Ce n’est ni illogique ni logique. C’est un certain mode de conscience politique qui a permis la constitution de certaines nations. 

          D’ailleurs la raison est une piètre jauge pour de nombreuses grandes décisions politiques. Il n’est par exemple pas moins raisonnable ni plus raisonnable de défendre la souveraineté de la nation française que de souhaiter sa dissolution dans un empire européen. C’est une question de sentiment, de ressenti, d’esthétique, peut-être même de spiritualité. Pas de raison


        • vote
          ezechiel ezechiel 4 mai 23:38

          @Gaspard Delanuit "Non, la démocratie repose sur l’idée que le vote majoritaire est la moins injuste des méthodes pour organiser les affaires publiques,"

          Comment ça ?
          Quand vous passez un entretien d’embaûche dans une entreprise pour recruter une personne, vous demandez l’avis de la femme de ménage, du laveur de carreau, s’il faut le prendre ou pas ? Si la majorité l’emporte, vous l’enbauchez ?

          ---------------------------
          "Il n’est par exemple pas moins raisonnable ni plus raisonnable de défendre la souveraineté de la nation française que de souhaiter sa dissolution dans un empire européen. C’est une question de sentiment, de ressenti, d’esthétique, peut-être même de spiritualité. Pas de raison. "

          Là je suis d’accord. Mais la majorité l’est-elle ?


        • vote
          Gaspard Delanuit Gaspard Delanuit 5 mai 14:02

          @ezechiel

          "Quand vous passez un entretien d’embauche dans une entreprise pour recruter une personne, vous demandez l’avis de la femme de ménage, du laveur de carreau, s’il faut le prendre ou pas ? Si la majorité l’emporte, vous l’embauchez ?"


          La question de la compétence dans les affaires publiques doit être posée mais pas sur le modèle de l’entreprise économique privée qui relève de principes de fonctionnement très différents. 


        • vote
          TchakTchak 5 mai 14:43

          @ezechiel

          tout repose donc sur la question : comment choisir ces personnes compétentes ?

          Tant que vous ne répondez pas à cette question, vous ne répondez pas à celle de l’élite d’une société.

          Elle existe déjà celle élite : c’est l’énarchie, c’est mc Kinsey qui recrute la crème des grandes écoles, c’est celle scientifique et médicale qui fait barrage contre les traitements précoces et interdit aux généralistes de soigner les malades du covid..

          Puisque vous aspirez à une société théocratique : aspirez-vous à une société catholique sous l’égide du Pape Benoit ? Je sais que vous ne l’aimez pas, mais qui doit décider de l’église et de son pape ? On retombe sur la même question : quelle élite ?

          Ou bien une monarchie : voulez-vous Macron à vie ? Le Prince Charles, bientôt régnant du RU et du Commonwealth vient de refaire un discours appelant au reset schwabien pour un gouvernement mondial.

           Une élite économique : elle est déjà en place, voir Schwab.

          Une élite de sages ? : Onfray, Einthoven, Finkie… Pas besoin de continuer…

           

          Quant-à l’idée de Caron, le retour au suffrage censitaire : quel critère ? Si c’est le diplôme : ce sont les plus diplômés qui ont voté Macron en 2017 comme en 2022.


        • vote
          TchakTchak 5 mai 15:44

          @ezechiel

          Valérie Burgault a fait un travail intéressant. Elle refonde complètement les institutions, qui ne ressemblent à rien de ce qu’on connaisse, mais n’inventent rien de particulier : elles visent plutôt à assembler les évidences fonctionnelles d’une société.

           Il n’y a plus de parlement, mais des collectifs citoyens locaux spontanés, qui s’agrègent et se confédèrent (en logique bottom/up) et développent des capacités organiques.
           Un PR élu et son gouvernement (normal, il faut un exécutif) idem pour les régions et les communes.
          — La ’politique’ est essentiellement une question de droit, qui doit être bien organisé et vivre constamment. C’est lui qui résout les problèmes soulevés individuellement comme collectivement.

          https://revoludroit.fr/reforme-des-institutions


        • 1 vote
          ezechiel ezechiel 6 mai 00:03

          @Gaspard Delanuit "La question de la compétence dans les affaires publiques doit être posée mais pas sur le modèle de l’entreprise économique privée qui relève de principes de fonctionnement très différents."

          Pourquoi ? Un président n’a pas besoin de compétences, de savoir-faire, d’expérience, comme un chef d’entreprise ou un ingénieur ?


        • vote
          ezechiel ezechiel 6 mai 00:23

          @TchakTchak "Puisque vous aspirez à une société théocratique : aspirez-vous à une société catholique sous l’égide du Pape Benoit ? Je sais que vous ne l’aimez pas, mais qui doit décider de l’église et de son pape ? On retombe sur la même question : quelle élite"

          Le Pape est le Vicaire du Christ, et doit suivre la doctrine telle qu’enseignée par Jésus. Ce qui n’est évidemment pas le cas du Pape actuel, Vatican II ayant été infiltrée par la franc-maçonnerie.
          ---------------------
          "Ou bien une monarchie : voulez-vous Macron à vie ? "

          La monarchie de droit divin implique la soumission au Christ Jésus, le chemin, la vérité et la vie : charité, équité, justice et vérité.
          Je ne pense pas que Macron, imitateur de l’antéchrist ; soit véritablement un modèle à suivre.


        • vote
          Gaspard Delanuit Gaspard Delanuit 6 mai 01:01

          @ezechiel

          "Pourquoi ? Un président n’a pas besoin de compétences, de savoir-faire, d’expérience, comme un chef d’entreprise ou un ingénieur ?"

          En France où il est une sorte de monarque, le président doit essentiellement avoir un sens de la nation, une conscience historique, un esprit de justice. Ensuite, personne ne dit qu’il doit être débile, bien sûr. Mais le meilleur chef d’entreprise français ne ferait pas forcément le meilleur président et le meilleur président ne ferait pas forcément un si bon chef d’entreprise. (N’ergotons pas, je suis sûr que vous comprenez ce que je veux dire.) 

        • 1 vote
          micnet micnet 6 mai 13:06

          @ezechiel

          Pourquoi ? Un président n’a pas besoin de compétences, de savoir-faire, d’expérience, comme un chef d’entreprise ou un ingénieur ?

          Vous êtes sérieux là ? On a l’impression de lire du Emmanuel Macron qui, effectivement, conçoit la France comme une entreprise or je crois comprendre que vous n’êtes pas spécialement, vous non plus, un partisan de Macron, si ?


        • vote
          ezechiel ezechiel 8 mai 12:29

          @micnet "Vous êtes sérieux là ? On a l’impression de lire du Emmanuel Macron qui, effectivement, conçoit la France comme une entreprise or je crois comprendre que vous n’êtes pas spécialement, vous non plus, un partisan de Macron, si ?"

          Non, je ne suis pas partisan de Macron, mais Macron n’a pas été élu pour ses compétences que je sache.
          Du piston, des manipulations, un carnet d’adresses des patrons de presse bien fourni suite à son passage chez Rotschild, puis il suffit ensuite de laisser ces patrons des mass-média jouer leur rôle de propagande pour lobotomiser les esprits et gagner la majorité des votants, c’est ainsi que vous fabriquez un président.


        • vote
          ezechiel ezechiel 8 mai 12:42

          @Gaspard Delanuit "En France où il est une sorte de monarque, le président doit essentiellement avoir un sens de la nation, une conscience historique, un esprit de justice. "

          C’est la partie morale que décrivez, la soumission à l’Esprit du Christ.
          Mais il y a aussi la raison et la compétence, le pouvoir temporel.


        • 2 votes
          Le Glaude Le Glaude 4 mai 21:53

          .
          .
          Les TOTALITAIRES de Gauche ......... au grand coeur !

          .
          .
          .

          les Russes en ont mangé pendant 80 ans ! ...... demandez leurs si ça c’est bien passé !

          .
          .


          • 1 vote
             Saladin Saladin 5 mai 00:31

            Mais qu’est ce qu’on s’en fou de qui vote, ce qui compte c’est pas ceux qui votent, mais ceux qui comptent les votent, demandez à Trump qui en a fait les frais ou à Staline qui l’avait compris très tôt. Caron est juste entrain de nous vendre le pays libre, le pays de la démocratie, le pays qui n’aime pas les guerres quand elles ne sont pas faites par les américains ou les juifs, alors remballe Caron !


            • vote
              Zolko Zolko 5 mai 11:39

              Il veut des "permis de voter" pour les citoyens qui en sont dignes. Qui décide ? "La société".

               

              article nul mais qui soulève une question fondamentale (donc aricle pas si nul en fait) : qui peut voter ? Aujourd’hui, en France, il n’existe que 2 critères :

              l’âge

              la volonté de s’inscrire

               

              Mais même le critère de l’âge est biaisé : il n’y a qu’une limite basse, pas de limite haute. Ainsi, un jeune de 17 ans ne peut pas voter, mais un vieux de 95ans ayant l’Alzheimer peut voter ! La question n’est donc pas de savoir SI il faut des critères pour savoir qui peut voter (puisque ces critères existent déjà), mais QUELS critères on veut !

               

              Et là, ça ouvre le débat sur tout un univers de possibilités.

               

              Par exemple, dans le livre de science-fiction "Étoiles garde-à-vous" (Starship Troopers), seuls ceux qui ont fait leur service militaire ont le droit de voter. On peut étendre cette idée à un service civil, ce qui impliquerait que pour avoir le droit de vote il faut avoir effectué un service civil .... ce qui est le plus logique qui soit, car un service civique prouverait à la fois que la personne est impliquée dans la vie collective, mais aussi que cette personne a une certaine expérience de la vie collective (à opposer à ceux qui vivent dans leur bulle de voisinage).

               

              On peut même étendre le concept et rendre ce droit de vote temporaire, à renouveler tous les 10 ans (par ex) : ainsi, les vieux grabataires qui ne comprennent plus rien n’auront pas leur mot à dire sur un avenir qu’ils ne verront pas de toutes façons, et les décisions sur le futur de la société sera laissée à ceux qui le construiront et le subiront.


              • vote
                micnet micnet 5 mai 12:18

                Quoi ??? Qu’est-ce que c’est que ça : un homme de gauche qui défend une forme d’aristocratie ? smiley ! Et bien moi je lui dis bravo à Aymeric Caron (et pourtant Dieu sait que je ne le porte pas particulièrement dans mon cœur), car effectivement, accorder la citoyenneté à n’importe quel abruti devrait pouvoir faire l’objet d’un débat ! Dommge qu’il n’ait pas les corones d’assumer ce choix jusqu’au bout...


                • 2 votes
                  MAZIG 5 mai 12:20

                  L’idée de Caron n’est pas si farfelue que cela. Beaucoup d’électeurs votent en fonction de leur petit intérêt personnel et non de celui de la communauté. 

                  Cela me rappelle une anecdote ayant eu lieu dans un pays du tiers-monde , ou un candidat aux législatives , affilié à la dictature au pouvoir , se sentait menacé par l’opposant de gauche face à lui , s’est présenté devant le bureau de vote avec une camionnette chargée de boites à chaussures . Il interpelait les gens qui venaient voter en leur promettant une paire de chaussures s’ils ressortaient avec le bulletin de l’opposant à la main. Croyez le ou pas , mais cet individu abject a été réelu avec une majorité écrasante.

                  Le rapport avec la France , ce sont les promesses farfelues faites par certains candidats qui ne valent pas plus que la paire de chaussures et qui oriente le vote d’un électeur inculte , quelle qu’en soit la nationalité.


                  • vote
                    zzz999 8 mai 09:21

                    @MAZIG

                    Et vous croyez que les juges autoproclamés (c’est plus sûr) de qui peut faire quoi n’auront pas leurs propres intérêts ? Et quels juges pour ces juges, puis les juges de ces juges ?....etc.


                  • vote
                    yoananda2 5 mai 13:13

                    bonne idée à la base mais ça finira sûrement en exclusion de ceux qui pensent mal plutôt qu’un système méritocratique.


                    • 1 vote
                      Gaspard Delanuit Gaspard Delanuit 5 mai 14:04

                      @yoananda2

                      Il est même probable que ça commencera par l’exclusion de ceux qui pensent mal. 


                    • vote
                      Djam Djam 5 mai 23:33

                      A. Caron...ce brouteur d’herbe existe encore ?


                      • vote
                        zzz999 8 mai 09:17

                        En attendant le permis de vivre qui ne saurait tarder on pourrait retirer son permis de penser à ce triste individu qui marche sur les pas des nazis sans même en avoir conscience.



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Publicité





Palmarès