• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Quartier Libre - Annie Lacroix Riz

Quartier Libre - Annie Lacroix Riz

Les collabos ont-ils vraiment été châtiés à la Libération ? Quid de l'appareil d'Etat et de justice ? Quid des banquiers et des industriels ? Aude Lancelin reçoit dans ce "Quartier Libre" consacré aux mensonges de l'après-guerre l’historienne Annie Lacroix-Riz. Véritable briseuse de mythes, souvent tenue en lisière des médias traditionnels, elle évoque ici son nouveau livre : "La non-épuration en France".

https://qg.media/

Tags : France Livres - Littérature Histoire Censure Précarité Guerre Manipulation Finance




Réagissez à l'article

28 réactions à cet article    


  • 9 votes
    QAmonBra QAmonBra 17 septembre 20:08

    Merci @ mat-hac pour le partage.

    Un grand merci également à cette grande dame qui, in fine, nous fait comprendre que ce sont quasiment les mêmes juges qui, après envoyé à la mort des résistants français au nazisme, vont également condamner, plus tard, d’autre résistants luttant contre le colonialisme français !

    Comme disaient nos anciens, les chiens ne font pas des chats et les gilets jaunes sont bien placés pour le confirmer. . .


    • vote
      erQar erQar 17 septembre 21:29

      @QAmonBra

      Shalom QamonBra,

      Je trouve cette dame intéressante, cependant elle parle de la BRI et plus rien ensuite.....il serait intéressant d’avoir des informations sur sa création et sa gestion ? Dommage, c’était la partie la plus croustillante......surtout d’un point de vue "du capital"

       smiley


    • 3 votes
      Super Cochon 17 septembre 23:22

      Annie Lacroix-Riz est elle une menteuse ? ........ par Alain Soral
      .

      https://www.dailymotion.com/video/x2xsts3


      • 6 votes
        Destouches 19 septembre 09:25

        @vilayat
        Soral est-il un menteur ? Tome 1 :)
        https://www.youtube.com/watch?v=msnEB45MxcI

        Plus sérieusement, le boulot de Lacroix-Riz est très intéressant, le balayer d’un revers de main est intellectuellement malhonnête :
        https://www.les-crises.fr/europe-lacademisme-contre-lhistoire-1-6/


      • vote
        simplesanstete 19 septembre 17:24

        @vilayat
        Une affabulatrice marxiste qui va jusqu’a un certain point, comme Asselineau le Gauliste 2.0


      • 1 vote
        jean dugenêt jean dugenêt 19 septembre 20:16

        @simplesanstete
        Votre affirmation mériterait des explications. Quel rapport entre une militante du PRCF et le gaulliste Asselineau surtout à propos de cette période ? Il est possible de critiquer l’un et l’autre mais les critiques sont alors différentes.


      • 3 votes
        jean dugenêt jean dugenêt 19 septembre 20:31

        @Super Cochon
        Alain Soral dans toute sa splendeur explique que le fascisme est le véritable ennemi du capitalisme pour preuve, selon lui, que le capitalisme américain s’est allié avec le stalinisme pour abattre le fascisme.
        Soral a le mérite ici de dire clairement qu’en tant qu’anticapitaliste, il défend Hitler et le fascisme. Comme ça au moins on sait qui il est et dans quel camp il est.


      • 2 votes
        pegase pegase 18 septembre 11:24

        Roosevelt a été obligé d’accepter De Gaulle parce qu’il contrôlait la résistance FFI et FTP y compris, et puis il y a du y avoir de fortes pressions des 100 familles les plus riches qui possédaient une bonne partie des avoirs de la banque de France ... et donc le contrôle de l’or de la BDF ...

        Roosevelt et Churchill salivaient comme des vautours sur cet énorme quantité d’or, sans doute il y a eu des protestations, et d’intenses tractations financières pour fournir la première armée en armement lourd, c’est la partie occulte du financement de la libération ...


        • 5 votes
          jean dugenêt jean dugenêt 19 septembre 21:22

          @pegase

          "Roosevelt a été obligé d’accepter De Gaulle"

          Cela est certain mais la question est : pourquoi ? Et la réponse n’est pas simple.
          Je crois que les américains ont estimé que la solution proposée par "De Gaulle" constituait un bon compromis entre ce qu’ils voulaient et ce qu’il craignaient le plus.

          Ce qu’ils craignaient le plus c’était que se mette en place un régime nettement hostile au capitalisme. Avec un pouvoir essentiellement dans les mains des comités de résistants à majorité communiste créant des comités de ville notamment dans quelques villes du sud qui auraient pu devenir un exemple pour toute la France. En fait, il pouvait se mettre en place un régime très proche du régime des "soviets" de 1917 en Russie. Ces soviets disparurent après la révolution (ce que les staliniens ont appelé par la suite des soviets n’avait plus rien à voir avec ça). Cela aurait été un système beaucoup trop démocratique si on veut bien considérer que la démocratie c’est le pouvoir du peuple.

          Ce que voulaient les américains c’était exercer une tutelle sur toute cette partie de l’Europe. Leur projet était un projet symétrique du projet de Staline pour l’Europe de l’est.

          Finalement ils ont accepté comme compromis que De Gaulle remette en selle le capitalisme en recyclant les fonctionnaires de Pétain, en envoyant des préfets dans les provinces... Cependant, il n’ont pas abandonné leur propre projet de mise sous tutelle de la France et des autres pays. Ils ont lancé pour cela le plan Marshall et dans la foulée leur projet d’une "Europe sous leur contrôle" avec, pour commencer, la CEA. Ils ont délégué pour cela des agents payés par la CIA comme Jean Monnet et Walter Hallstein un ancien nazi qu’ils ont recyclé et qui a été pendant des années leur premier président de la commission européenne.

          L’UE actuelle est maintenant enfin sous leur contrôle.


        • vote
          julietfox 22 septembre 12:07

          @jean dugenêt

          Tous ces "braves " gens se sont partagés les découvertes nazies dans tous les domaines ( opération Paperclip)
          Merci Mr ’Von) Braun pour Apollo.
          De Gaulle a amnistié les alsaciens brabares qui ont massacré 642 hommes, femmes, enfants à Oradour sur Glane -Haute Vienne
          Et ce bon Papon.......................


        • 7 votes
          Et Hop ! 18 septembre 14:31

          Elle a raison, le secrétaire-général du Parti Communiste Maurice Thorez qui avait pris le parti des Nazis quand l’armée allemande a envahi la France, qui appelait les soldats français à déserter et les ouvriers français à saboter les munitions, puis qui s’est enfui à Moscou où il a passé la guerre, na pas été condamné à mort pour trahison quant il est rentré en France, même pas jugé, et il a pu se faire élire député.


          • 1 vote
            pegase pegase 19 septembre 09:18

            @Et Hop !
            -
            Ouep ... mais parce qu’il fallait laisser une place aux cocos, De Gaulle leur avait fait des ronds de jambe pour les intégrer aux FFI, il y avait forcément des contre parties ...

            (encore une histoire bien sombre, on dirait bien que ceux du Vercors ont été sciemment oubliés)

            Il faut reconnaitre que c’était une ambiance tendue smiley


          • vote
            julietfox 22 septembre 12:09

            @pegase
            C’était à partir d’Août 1944, la guerre civile.
            Il n’y a pas que les FTP qui ont fusillé à tort et à travers, mais aussi certains maquis de l’AS.


          • 1 vote
            Et Hop ! 18 septembre 14:41

            Elle dit avait quatre grands parents juifs, deux qui ont été déportés en Allemagne, et deux qui habitaient à Belleville et qui ont pu y échapper parce qu’ils ont été secrètement prévenus par la police française.


            • 1 vote
              Orwell Orwell 18 septembre 18:41

              Grande historienne malgré son petit coté stalinien.


              • 1 vote
                simplesanstete 19 septembre 17:26

                @Orwell
                Marxiste bcbg suffirat avec un t


              • vote
                Orwell Orwell 20 septembre 03:42

                @simplesanstete
                Non. 


              • 1 vote
                Clocel Clocel 18 septembre 19:42

                Alors, Aude, z’êtes cramée...


                • 3 votes
                  Clocel Clocel 18 septembre 19:44

                  @Clocel

                  Alors-là, Aude, z’êtes cramée...


                • 7 votes
                  zygzornifle zygzornifle 19 septembre 08:56

                  Les collabos ont-ils vraiment été châtiés à la Libération ? 

                  les petits collabos oui mais les gros pleins de pognon non .....


                  • vote
                    ddacoudre 19 septembre 17:10

                    Bonjour Je n’ai pas lu son ouvrage, mais aucune illusion sur l’histoire de circonstance. Heureusement que parfois nous pouvons mentir (dans la nature c’est le leurre) si non notre vie serai un martyre. L’on devrait instaurer le mensonge du bonheur.la simulation heureuse. Je me souviens que la question avait été posé au général, il avait répondu quelque chose du genre il faut bien gouverner avec une administration. Je apprécié pas du tout la VENGEANCE, même si je comprend et peut aussi la désirer à titre personnel pour exprimer ma souffrance et l’apaiser en la rendant à l’autre multiplié. Accepter d’être humain mais avoir une idée notre humanité. Dont oui au procès historique, non à des sanctions rétroactives.je n’ai pas apprécié les sanctions de Papon si j’ai trouvé justifié son procès. La justice c’est la capacité d’analyse d’un événement qui n’existe plus ailleurs que dans nos mémoires pour un acteurs qui n’est plus celui qu’il été. Nous n’avons pas jugé Papon nous nous sommes vengeait. Cordialement.


                    • 1 vote
                      simplesanstete 19 septembre 17:28

                      Allez vive Pétain qui a fait ce qu’il a pu dans notre guerre et notre défaite, collabo est ce mot de trop, UR+ que SS ;


                      • 1 vote
                        jean dugenêt jean dugenêt 19 septembre 20:10

                        Je viens d’écouter la vidéo. Je n’ai pas lu le livre et je viens de regarder la page de la Wikipédia sur l’auteur.

                        Ma première réaction est avant tout extrêmement favorable. Cela fait toujours beaucoup de bien de voir remis en question les mythes de la période post-libération. Cela fait un moment, mais il avait fallu du temps, que le mythe de la France résistante est tombé. Le mythe des "américains libérateurs" tout au contraire reprend une nouvelle jeunesse avec les dirigeants actuels. Là c’est le mythe d’un état nouveau et complètement neuf mis en place à la libération qui est sainement remis en question et il y avait beaucoup à dire. C’est un grand mérite de l’auteur d’avoir fait cet énorme travail de recherche qui met en évidence qu’il y a eu un recyclage massif de l’administration de Pétain. Ce qui pouvez passer pour des exceptions comme le cas de Papon a donc été en fait plus une règle qu’une exception. Encore une fois un grand merci.

                        J’ai prêté attention à ce qu’elle a dit sur Couve de Murville, vrai collabo qui rejoint De Gaulle en 1943. Je n’ai pas pu m’empêcher de penser immédiatement à François Mitterrand qui a eu exactement le même parcours. Pourquoi ne l’a-t-elle pas souligné ? Est-ce parce qu’elle couvre toute la politique du PCF pendant les années Mitterrand ? Il faut en effet comprendre que ceux qui ont rejoint De Gaulle à ce moment (1943) étaient des réactionnaires qui avaient compris que la coalition des américains et des russes allait venir à bout du nazisme. Leur politique réactionnaire, qui trouvait sa pleine expression dans la collaboration, trouverait maintenant sa pleine expression dans le gaullisme.

                        Il y a une autre lacune, qu’en tant que militante du PCF puis du PRCF elle ne pourra pas dénoncer, et sur laquelle tout un travail d’historien reste à faire. Je veux parler de la collaboration du PCF avec le nazisme qui a précédé la rupture du pacte Hitler-Staline jusqu’à l’opération Barbarossa.

                        Après ces deux critiques ou éléments de discussion, je reviens à l’essentiel. La pièce qui vient d’être versée au dossier avec ce grand travail de recherche et d’écrivain est une œuvre de salubrité.


                        • vote
                          julietfox 22 septembre 12:17

                          @jean dugenêt
                          "Je veux parler de la collaboration du PCF avec le nazisme

                          "
                          Sauf en Haute Vienne, un certain Georges Guigouin, qui pris le maquis dès 1940, se cacha dans les bois avec une ronéo, et commença une guerre psychologique, avant la lutte armée.
                          3 fois notrrrrrrreparrti ( Duclos &C°) lui envoyèrent des tueurs, car il était un électron libre.
                          Il obtint la reddition de la garnison de Limoges, en désobèissant, une fois de plus aux ordres du PCF.


                        • 1 vote
                          Eric_F 19 septembre 21:07

                          Comme la quasi totalité des administrations et la plupart des entreprises ont continué de fonctionner sous l’occupation, ce serait près de 100% des fonctionnaires, chefs d’entreprise, etc. qui seraient considérés comme ayant collaboré (moins un ou deux pourcents qui sont passé dans la clandestinité).

                          Pour de Gaulle l’équation n’était pas celle là : les gouvernants étaient des traitres, les collaborateurs actifs, miliciens, etc. des félons, mais la continuité des services de l’état avait traversé cette parenthèse, et a été rétablie dans la légalité républicaine.


                          • vote
                            julietfox 22 septembre 12:18

                            @Eric_F
                            Louis Renault fut stipendié, Mais Berliet qui fut un collabo notoire, passa à travers les gouttes.


                          • 2 votes
                            vilayat vilayat 22 septembre 10:19
                            La grosse menteuse stalinienne qui contesteste l’HolodomorLa controverse sur l’Holodomor

                             Elle dénonce une « opération de propagande »« un bobard »56. Elle reprend à son compte l’analyse de Douglas Tottle (en) (selon lequel le Holodomor est une création « frauduleuse » de « propagandistes nazis »57), dont elle considère l’ouvrage « essentiel »52,58. Ses articles sur ce sujet furent au cœur d’une importante controverse

                            https://fr.wikipedia.org/wiki/Annie_Lacroix-Riz


                            • vote
                              Christian48 1er octobre 16:01

                              Il existe deux sortes d’historiens "engagés" (idéologiquement), la première n’est pas plus documentée qu’un simple lecteur et raconte n’importe quoi y compris des mensonges, la deuxième, dont fait partie ALR, est bien documentée, a bien travaillé les archives, mais interprète l’histoire de façon à ce qu’elle colle avec son idéologie et oublie le côté sombre de son idéologie, ici socialocommuniste.

                              Lorsqu’elle parle d’Allen Dulles, envoyé à Berne par l’OSS (CIA) elle mentionne que le côté de la collaboration économique EU-Allemagne. Mais il me paraît évident qu’à un moment donné de la guerre les Américains ont pris conscience de la monstruosité des méfaits nazis et ont agi en conséquence. Je viens de lire le livre sur Canaris par l’historien Heinz Höhne (excellent). C’est stupéfiant d’apprendre à quel point les officiers allemands étaient parfaitement conscients qu’ils allaient au désastre total avec Hitler et très nombreux furent donc les contacts secrets avec les Alliés, en Suède, au Portugal, en Espagne, au Vatican et en Suisse, ceci bien sûr en cherchant une alliance avec les Alliés pour se débarrasser d’Hitler. La preuve que Allen Dulles ne soutenait pas les nazis, comme ALR le prétend, c’est qu’il soutint financièrement le maquis en France et vu les conditions de souffrance de ces jeunes hommes ce n’était pas de trop, mais de cela elle n’en parle pas. Comme d’ailleurs aucun historien des médias officiels ne parle du soutien de la Résistance par l’armée suisse...et ce ne fut pas rien croyez-moi. Les vrais résistants le savent(aient) eux...

                              Et puis ALR ne parle pas de ça...et c’est très grave, aujourd’hui encore parce que lorsqu’on veut donner des leçons il faut être irréprochable, non ?

                              https://prisons-cherche-midi-mauzac.com/varia/le-sabotage-dans-les-usines-daviation-et-le-pcf-entre-mythes-et-realites-925

                              Bien entendu cela est minimisé...

                              Personnellement j’en ai raz le bol de l’Histoire au service d’une idéologie. Je suis beaucoup intervenu concernant l’histoire de la Suisse pendant la Seconde Guerre mondiale, vous pouvez le constater sur le forum Livres de guerre http://www.livresdeguerre.net/identification/presentation.php?util=1023 et mes interventions sont vraiment beaucoup lues. Mais dès le début j’ai refusé d’imaginer un seul pays concerné par la SGm comme innocent et jamais je ne contesterai la part sombre de la Suisse avec le commerce et les refoulements. Mais contrairement à la gauche je mentionnerai aussi la part lumineuse et elle fut belle, croyez-moi. Déjà en premier l’unité du pays et là, comme je suis impartial, je mentionne que cette unité a été réalisée aussi grâce aux socialistes mais pas aux communistes qui furent traités comme les nazis...

                              Pour en revenir à ALR c’est bien dommage, vu son talent, qu’il soit plus au service de son idéologie que de l’Histoire, cela n’engage que moi. C’est magnifique un historien sans politique...mais est-ce que ça existe ? Hélas, Histoire et politique ne font qu’un...bien qu’il existe aussi une autre histoire, comme par exemple celle qui étudie l’évolution de la cafetière ou autre babiole, eh oui c’est aussi de l’histoire..



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès