• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Réforme des retraites : les députés pas solidaires

Réforme des retraites : les députés pas solidaires

Le détail de l’amendement
 
Gouvernement

Rejeté

AMENDEMENT N° 249 Rect.

présenté par

M. de Rugy, M. Yves Cochet, M. Mamère et Mme Poursinoff


ARTICLE ADDITIONNEL

APRÈS L’ARTICLE PREMIER, insérer l’article suivant :

Le Gouvernement présente au Parlement, avant le 31 décembre 2010, un rapport établissant la situation des régimes spécifiques de retraite des membres du Gouvernement et des parlementaires et définissant les conditions d’un alignement rapide et effectif de la situation de leurs régimes spécifiques sur le régime général, visant notamment à un encadrement strict des pensions reversées, tant dans leurs possibilités de cumuls que dans leurs montants.

EXPOSÉ SOMMAIRE

Nos concitoyens supportent de plus en plus difficilement l’idée selon laquelle leurs élus et représentants bénéficieraient, dans leurs rémunérations comme dans la gestion de leurs droits sociaux, de dispositions dérogatoires du droit commun. Les différents systèmes mis en place pour sécuriser l’exercice de responsabilités politiques demandent à être harmonisés, afin que l’ambition légitime de permettre à chacune et chacun de s’investir dans les affaires publiques ne soit plus perçue comme une tentative de créer ou laisser perdurer des privilèges indus.

 

Tags : Politique Retraites




Réagissez à l'article

10 réactions à cet article    


  • 6 votes
    sebastien 20 octobre 2010 15:05

    Un grand bravo à ce député ! Enfin un qui le dit ...


    • 8 votes
      Olivier Tokyo 20 octobre 2010 15:29

      C’est ce qu’on appelle jouer avec le feu. Ils ne comprennent pas que ce genre d’attitude ne peut pas passer.


      • 10 votes
        Stupeur Stupeur 20 octobre 2010 16:09

        Quoi ? Que lis-je ? Les députés s’octroient des privilèges sur leurs retraites et comptent bien les garder, alors que la populasse doit travailler plus, pour gagner le droit de... travailler plus longtemps... 
        Appelez-moi tout de suite le directeur de l’établissement, ou je fais un scandale devant tous les clients ! * * * smiley * * * 

        Il me plait bien François de Rugy. Je vais lui envoyer un courrier pour le féliciter. * * smiley * * 
        Il n’y a pas que des escrocs, quand même ! 
         

        • 13 votes
          Stupeur Stupeur 20 octobre 2010 16:22

          Bonjour ChatquiChouine


          C’est encore moi ! J’avais oublié ce petit rappel sur les exploits du député Sarkozy, du temps où il peaufinait ses attributs pour un jour devenir le grand homme que nous admirons tous aujourd’hui, un peu plus qu’hier, mais bien moins que demain. * * smiley * * 


          Dans un communiqué ironiquement intitulé « Les exploits parlementaires de Nicolas Sarkozy », M. Dosière indique que le chef de l’Etat n’a pas siégé 20 ans à l’Assemblée nationale comme il l’avait affirmé lors des voeux aux parlementaires mais seulement « 12 ans », sur les périodes 1988-1993 et 1995-2002.

          En réalité, M. Sarkozy a été député des Hauts-de-Seine deux mois et demi supplémentaires, entre le 13 mars et le 2 juin 2005, date à laquelle il était devenu numéro deux du gouvernement Villepin.

          Durant ces années, poursuit M. Dosière, il n’a participé à « aucun débat parlementaire », « n’a déposé aucun amendement » et « sa présence à l’Assemblée se résume à 10 interventions brèves : deux questions au gouvernement, soit quatre minutes, huit interventions de cinq à dix minutes, soit au total moins d’une heure de parole en 12 ans de vie parlementaire ! ».

          « Pendant de nombreuses années, en 1988, 1991, 1992, 1993, 2000, 2001, 2002, on ne trouve aucune trace de sa présence à l’Assemblée. C’est dire à quel point son expérience parlementaire est faible, pour ne pas dire plus », souligne-t-il.

          « Si chaque député prenait exemple sur lui, alors l’Assemblée nationale deviendrait inutile », ironise-t-il avant de lancer : « pour parodier Clemenceau, gloire aux députés qui parlent, honte aux députés qui se taisent ».
           

          • 4 votes
            ChatquiChouine ChatquiChouine 20 octobre 2010 20:02

             Bonjour Stupeur,

            Merci pour l’info.

            A la lecture de ce passage :

            « sa présence à l’Assemblée se résume à 10 interventions brèves : deux questions au gouvernement, soit quatre minutes, huit interventions de cinq à dix minutes, soit au total moins d’une heure de parole en 12 ans de vie parlementaire ! ».

            Je n’ai pu m’empécher de me dire :
             
            "Bon sang, pourquoi n’a t’il pas continué à ce rythme depuis 2007, ça nous aurait fait des vacances !"

            mon coté mauvaise langue sans doute....



          • 9 votes
            MARECHAL DAVOUT 20 octobre 2010 16:22

            Le vrai problème ce n’est pas la proposition d’un texte qu’ils savaient ne pas être voté par leurs collègues, c’est surtout qu’aucun jounaliste ne pose la question à la multitude de député venant sur les plateaux de télé, aux radio, en presse écrite.
            Les jounalistes n’ont aucun courages, surtout ils ne veulent pas affronter des politiciens pouvant annuler tous les avantages financiers de leur métier.


            • 2 votes
              BEBE 20 octobre 2010 19:02

              TV/POLITIQUE/SHOWBIZ
              SHOWBIZ/POLITIQUE/TV
              Une caste...

              Il va car même falloir que les citoyens votent avec leurs têtes en 2012.


              • 2 votes
                Canine Canine 21 octobre 2010 01:15

                Voila typiquement le genre de fait qui décrédibilise (et le mot est faible, très faible) totalement la classe politique.


                • 1 vote
                  Yvance77 Yvance77 21 octobre 2010 13:34

                  C’est à vomir ! En cela le titre du dernier bouquin de Mélenchon est aproprié : "Qu’ils sen aillent tous".
                  Oui, c’est cela ... qu’ils se cassent et loin, trés loin !


                  • vote
                    Machiavel 21 octobre 2010 23:37

                    Nuit du 4 Août 1789 : Abolition des privilèges ...



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

ChatquiChouine

ChatquiChouine
Voir ses articles







Palmarès