• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Relocalisations : mais qui va revenir ?

Relocalisations : mais qui va revenir ?

Avec les conséquences de la crise sanitaire, la dépendance économique avec les pays étrangers est devenue éclatante, et l'idée des relocalisations est devenu un des enjeux du plan de relance décrit ce jeudi. Mais de quelles industries parle-t-on, et avec quels moyens ?

Olivier Delamarche et Richard Détente commente le volet important du plan de relance présenté par le gouvernement consacré au retour sur le territoire national de certaines activités industrielles qui l’avaient déserté dans la décennie passée.

Depuis six mois, l’ironie qui avait accueilli en 2013 les propos du ministre du redressement industriel Arnaud Montebourg n’est plus de mise : la relocalisation est une des solutions. Mais quelle relocalisation et pour qui ? L’industrie lourde ? Sûrement pas. L’industrie automobile ? Pas pour toutes les pièces. L’électronique ? Difficile. Et une fois les usines installées, est-on pour autant sûr qu’il y aura des ouvriers pour les faire fonctionner ou plutôt des robots ?

Tags : Economie Politique Prospective et futur Crise financière Olivier Delamarche Industrie




Réagissez à l'article

2 réactions à cet article    


  • vote
    pegase pegase 14 octobre 18:03

    C’est des malades, maintenant ils s’aperçoivent que toute l’industrie a foutu le camp et ils veulent relocaliser smiley

    Avec les traités européens qui nous en empêchent ...

    Avec nos salaires et nos charges les plus élevées du monde

    Avec nos contraintes environnementales et nos normes européennes les plus contraignantes du monde ...

    Avec nos syndicats à la solde des puissances étrangères ...

    Pendant ce temps là, des pays comme le Brésil imposent 100% de taxes d’import quand on leur vend des parapentes (véridique), et nous on leur réclame rien, ils viennent nous concurrencer gratos smiley


    • vote
      Parrhesia 15 octobre 10:32

      >>> Qui va revenir ? <<<

      Excellente question !

      Quel chef d’entreprise à la fois compétent et responsable pourrait relocaliser en France une entreprise, quelle qu’elle soit, en sachant :

      1. Que faute de protection douanière son entreprise va immédiatement se trouver devant la concurrence déloyale du pays vers lequel il s’était d’abord délocalisé pour la même raison.
      2. Qu’il ne pourra trouver de financements accessibles et efficaces tant, pour une fois, les banques auront raison d’être frileuses devant la fragilité des entreprises françaises non protégées.
      3. Que ses prix de vente seront d’avance grevés par une fiscalité concoctée par des ahuris libéraux, fiscalité dont une partie va servir à entretenir gracieusement des immigrants en provenance des pays mêmes pays qu’il vient de quitter et qui sont ipso facto redevenus ses concurrents déloyaux.
      4. Que si par miracle son entreprise parvenait à réussir sur le plan national, elle serait immédiatement convoitée par les grands rongeurs internationaux ! Ceux-ci, soit la rachèteraient pour trois francs six-sous avec la complicité d’une classe politique en partie corrompue, soit la détruirait en se servant de réglementations internationales conçues par de grands prédateurs mondialistes au profit des grands prédateurs mondialistes !

      ETC... ETC... ETC...

      Conclusion : Revenir dans cette France résiduelle restera un risque aussi longtemps que la France n’aura pas changé d’hommes, changé de méthodes, changé de système, pour revenir à un ordre intérieur et extérieur viable et respectable !



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Publicité





Palmarès