• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > "Sors-toi les droits !" : un documentaire sur les innovations (...)

"Sors-toi les droits !" : un documentaire sur les innovations démocratiques

Au sortir d'élections polluées par les affaires et les fake news, la démocratie et notre classe politique n'en finissent plus de sombrer. Aujourd'hui, la confiance nécessaire entre citoyens et représentants a totalement disparu.

Comment recréer ce lien ? Doit-on changer de système politique ? Quelle place le citoyen est-il en droit d'exiger au vu de la situation et des nouveaux outils numériques émergents ?

Des grandes réflexions théoriques aux étapes de création d'une intelligence collective, des plateformes de participation aux débats physiques dans les territoires, "Sors-toi les droits !" part à la rencontre de ces civic tech qui ont choisi de se battre, nourrissent notre libre arbitre et tentent de réinventer la politique.

Production : www.adesias.fr
Réalisation : Eric Baille
Direction de la photographie : Jeremy Toix
Directeur artistique : Dorian Pons
Monteur, étalonnage : Alix Vanoni
Motion designer : Cédric Aertsens
Assistant motion design : Charlotte Lamy
Chefs opérateurs : Jeremy Toix, Alix Vanoni, Hugo Gemahling, Thomas Lacombe
Enregistrement voix-off, mixage et bruitages : studio VOA, Ronald Magaut, Hanna Matahri, Jimmy Bardin, Guillaume Julien
Crédits musiques : https://fr.audionetwork.com/

Tags : Démocratie Citoyenneté Elections Philosophie




Réagissez à l'article

19 réactions à cet article    


  • 3 votes
    jimontheair jimontheair 5 octobre 2017 14:47

    Il est très important en "politique" et en "éducation" de savoir d’où parle celui qui parle. 


    Et là, ce n’est pas très compliqué, 2 minutes suffisent. 

    Ca commence par la première phrase : 

    "Au sortir d’élections polluées par les affaires et les fake news". Récitation du bobo des villes bien dressé. 

    Ca continue allègrement par des laîus tels que "intelligence collective, des plateformes de participation aux débats physiques dans les territoires". 

    Quelques zaps vite faits dans la vidéo laissent pantois tant c’est caritural, les gens, les propos, les références. Tout y est, un cas d’école. 

    Bref, 2 minutes pour cette conclusion : 

    nous avons là une soit disante réflexion sur la "démocratie" qui encadre très strictement la pensée autorisée dans des pistes déterminées à l’avance par une poignée de gens qui se croient "progressistes" et "à la pointe", poignée de gens que l’on retrouve aux alentours de ps france insoumise eelv nouvelle donne parti pirate... 

    Maintenant que c’est dit, et que l’on sait d’où ils parlent, et que d’où ils parlent est si connoté idéologiquement et foncièrement hors quasi totalité du peuple, et que d’où ils parlent est connoté à l’extrême d’un mental aristocratique et oligarchique qu’ils passent leur temps à masquer sous des termes et concepts ronflants et trompeurs pour faire croire le contraire de leurs penchants aristos et oligos, j’invite la majorité des gens à se méfier de ces apporteurs de solutions toutes faites et décidées dans leurs petits conclaves de pseudo élites internetotop super conscientisées. 




    • 3 votes
      Hieronymus Hieronymus 5 octobre 2017 15:25

      "les droits du Q" il veut dire ?

       smiley


      • vote
        Lucadeparis Lucadeparis 7 octobre 2017 16:43
        Il est certain que lorsqu’on commence à parler de "démocratie participative", c’est qu’on accepte la novlangue et son inversion des concepts, jusqu’à penser une "démocratie" où les citoyens ne participeraient pas...

        On peut combattre l’aristocratie et l’oligarchie en formant une union démocratique, les membres faisant eux-mêmes le programme : https://www.facebook.com/groups/151625552086865/

        • vote
          jimontheair jimontheair 7 octobre 2017 17:36

          @Lucadeparis

          "On peut combattre l’aristocratie et l’oligarchie en formant une union démocratique, les membres faisant eux-mêmes le programme".

          Tiens donc, "les membres" seraient donc une manière de lutter contre l’aristocratie et l’oligarchie... ! Avec un "programme" en plus... !

          Cela accompagné d’un bien vendeur "en faisant eux mêmes", comme dans certains partis et mouvements qui prétendent représenter "le peuple" et faire du "direct" tout propre et démocratique, forcément.

          Tout cela me rappele certains...

          Vous avez autre chose qu’une page Facebook que je me fasse une idée plus claire de "les membres" ?

          (j’ai la flème de chercher mes codes fb, car il faut être connecté pour lire "les membres")


        • vote
          Lucadeparis Lucadeparis 7 octobre 2017 20:09

          @Zatara
          La souveraineté sur la monnaie est primordiale.

          Nous sommes avant tout dans une ploutocratie, où est souverain ceux qui ont l’ioligopole de la création monétaire.

          J’avais d’ailleurs publié ici un article pour un syst-me d’échange global (SEG) avec un étalon monétaire, basé sur le coût : http://www.agoravox.fr/actualites/economie/article/de-l-or-a-l-euro-de-l-euro-a-l-101002.


        • vote
          Lucadeparis Lucadeparis 7 octobre 2017 20:12

          @jimontheair
          Un programme (pour les élections européennes), ou des milliers (pour les élections municipales), faits par les citoyens.

          Je peux vous fournir le lien vers les statuts en cours de rédaction collective : https://docs.google.com/document/d/1nZBCm51wB3U6a6PxXKxt2BRuj4aFoTKKsicmOg-2rgg/edit.


        • vote
          jimontheair jimontheair 7 octobre 2017 21:52

          @Lucadeparis

          Vu. En somme, ce que vous édictez est la version écrite de cette misérable vidéo. 


        • vote
          Lucadeparis Lucadeparis 8 octobre 2017 09:11

          @jimontheair
          Qu’un programme soit fait par les citoyens et que les élus ait un mandat impératif constant, c’est inédit et démocratique.

          Quelle est votre solution alternative ?

        • vote
          jimontheair jimontheair 8 octobre 2017 10:29

          @Lucadeparis

          Mon alternative ?
          Faire en sorte que les gens comme vous, typés à l’extrême et si repérables, faisant semblant de faire démocratie mais voulant imposer leurs "lumières" et leurs dogmes tout ceci la bouche en coeur, et qui ne représentent que très peu de la population FRANCAISE en nombre, 

          n’aient pas dans "cette affaire" un temps de parole démesuré et plus de droits à choisir que la foule de tous les autres qui ne sont pas "membres". 

          Restons en là. 


        • vote
          Lucadeparis Lucadeparis 8 octobre 2017 11:11

          @jimontheair

          Quel dogme voudrais-je imposer ? Et de quellle fçon est-ce que je l’imposerais ?

          Tout le monde peut devenir membre, et faire le programme.

          Un principe démocratique que je soutiens, c’est justement l’iségorie (l’égalité démocratique).

          J’ai l’impression que vous vous inventez des ennemis.

          Il faut port peu démocratique que vous vouliez avoir le dernier mot et refusiez de discuter avec votre dernière phrase.


        • vote
          Lucadeparis Lucadeparis 8 octobre 2017 11:17

          @Zatara
          Vous ne répondez pas à la question mais j’imagine que vous désignez justement un ennemi antidémocratique, le Traité de l’Union Européenne.

          Donc je vous repose la question : quelle seraient vos idées pour le combattre ?


        • vote
          Lucadeparis Lucadeparis 8 octobre 2017 12:03

          @jimontheair
          Lorsque je vois qu’un des deux seuls articles que vous avez publié (https://www.agoravox.tv/auteur/jimontheair) est "Liste des 10 tares de l’élection-représentation par Etienne Chouard + quelques remarques" (https://www.agoravox.tv/actualites/politique/article/liste-des-10-tares-de-l-election-74511), je me demande s’il y a un quiproquo.


        • vote
          jimontheair jimontheair 8 octobre 2017 16:28

          @Zatara

          Quelles procédures envisagez vous pour faire tout cela et d’autres choses du même acabit pour que cela reste démocratiquement "bordé" et effectué en toute rigueur et hauteur de vue ? 


        • vote
          jimontheair jimontheair 8 octobre 2017 16:39

          @Lucadeparis

          Lisez plutôt attentivement aussi ma retranscription de l’exposé sur le totalitarisme, méditez la dernière phrase en gras "Les sociétés du type dans laquelle nous vivons sont au contraire très menacées de verser dans le totalitarisme, en mesure même des caractéristiques qui sont les leurs et non pas malgré les caractéristiques qui sont les leurs)".

          En quoi cette vidéo, et ces gens, sont ils extrêmement représentatifs de plusieurs caractéristiques qui sont celles d’une société menaçant de verser complètement dans un totalitarisme en mesure même des caractéristiques qui sont largement promues en son sein par certains ?


        • vote
          jimontheair jimontheair 8 octobre 2017 18:36

          @Zatara

          1. Vous ne savez rien de "ma définition" de la démocratie, et de ce que je pense comme mieux à faire que l’existant. 

          2. La démocratie -c’est à dire PAS le système actuel- est bien entendu pour moi le seul vrai danger pour les oligarques, quels qu’ils soient. 

          3. Je sens des relents de dictateur éclairé en vous avec ce que vous venez d’écrire ; ou de monarchiste peut être, je ne sais trop. 

          4. Passons sur la "crétinisation" et la "bêtise majoritaire" que vous hurlez, cela demanderait développements et nuances.

          5. Restons en là  :) 


        • vote
          Lucadeparis Lucadeparis 8 octobre 2017 20:15

          @Zatara
          Vous répondez à côté de ma question (que je vous pose donc une troisième fois), lorsque je demande quelles seraient vos idées pour combattre, je ne demande pas quels sont les buts (que je partage), mais les moyens, la stratégie.

          Vous avez les mains pures, mais vous n’avez pas de mains.

          Je pense depuis des années qu’il faut faire un grand rassemblement fédérateur (et comme Jean-Claude Michéa dans son dernier livre en 2017 Notre ennemi le capital), et le faire grâce à un programme fait par les citoyens eux-mêmes (grâce à un site nternet permettant de proposer et de voter) ; les candidats ne devant être que des émissaires au mandat impératif.

          Ce n’est qu’ensuite que peut être instaurée une nouvelle constitution, enfin démocratique, où les partis politiques n’existeraient plus.


        • vote
          pegase pegase 8 octobre 2017 22:17

          @Zatara
          Je pense que ce qu’ils ne veulent pas comprendre (ou feignent ne pas comprendre) c’est qu’il est quasi impossible de réformer ce pays sans déraper de la droite ligne démocratique ....

          Il n’y a qu’à voir en Russie, ils sont obligés de mater certains opposants sans doute sponsorisés par l’Open society ...


        • vote
          Lucadeparis Lucadeparis 9 octobre 2017 02:39

          @Zatara
          La Grande-Bretagne sort de l’UE suite à un référendum. Il n’y a donc pas là un obstacle formel à la démocratisation.

          Et de toute façon il faudra aussi une Internationale Démocratique (l’ID est à réaliser...).

          L’enjeu concret, c’est la réalisation du site internet qui facilitera un fonctionnement démocratique.

          Pour vivre dans un monde aux ressources finies, il faut passer du système de réserves fractionnaires au système de réserves fractionnaires (Irving Fisher expliquait comment faire en 1935 dans 100% monnaie).


        • 1 vote
          Lucadeparis Lucadeparis 14 octobre 2017 21:37

          @Zatara
          Je vous cite, répliquant au projet de programmes politiques faits par des citoyens :

          "ça ne changerait rien au cadre politique européen, aux GOPE, et au délire messianique bruxellois. C’est ce que j’essaye de vous expliquer depuis plusieurs posts : un renouveau "démocratique" à l’échelon nationale n’aurait aucune valeurs dans le cadre européen, à moins d’être sûr de mettre fin à tous les traités une fois élu."

          J’argumentais donc que la Grande-Bretagne, par référendum, sort de l’UE, et que donc on peut sortir du "cadre politique européen", "formellement", car les oppositions concrètes sont.énormes par ceux qui ont la souveraineté actuelle.


          Le paragraphe que vous citez sur Wikipédia a été écrit par moi...

          La réponse est donnée par Fisher dans son livre : à partir d’une date, on décide que les remboursements de crédits ne seront plus de la destruction monétaire, mais rentreraient dans la gestion d’une commission monétaire. Le crédit (créatif et destructeur de monnaie) serait dès lors replacé par le prêt (comme entre particuliers), la commission pouvant ajuster la quantité monétaire, devenu un bien public, selon l’intérêt général (et non selon les intérêts des divers membres de l’oligopole actuel).

          Je suis assez pessimiste sur le renversement de la ploutocratie, mais je me dois d’agir comme le colibri de la légende avec ses gouttes d’eau contre l’incendie de la forêt.



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès