• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > "Tradition chrétienne de la France" : Jean-Luc Melenchon fait une leçon (...)

"Tradition chrétienne de la France" : Jean-Luc Melenchon fait une leçon d’histoire, d’architecture et de géographie à Eric Ciotti

Les députés ont continué jeudi 12 juillet l'examen en séance publique de la réforme constitutionnelle voulue par le gouvernement et Emmanuel Macron. En journée, les députés ont confirmé le travail effectué en commission en supprimant toute référence à la notion de "race" dans la loi fondamentale. En soirée, les débats se sont focalisés sur les "racines chrétiennes" de la France et la "diversité de ses territoires". Sur ce dernier point, la majorité et les rapporteurs ont bataillé pour l'ajouter à l'article 1er de la Constitution.

Jean-Luc Mélenchon a tenu à rappeler que les racines culturelles de la France étaient multiples et ne se limitaient pas au christianisme :

Voici l'intervention d'Eric Ciotti, à laquelle Mélenchon répond :

Tags : France Histoire Christianisme Architecture Constitution Jean-Luc Mélenchon




Réagissez à l'article

25 réactions à cet article    


  • 5 votes
    Clocel Clocel 13 juillet 21:15
    OK, la Gôche, vous viderez vos poubelles en sortant ?

    Il doit rester un vieux machin dedans, du temps de Solférino, c’est une infection !

    Allez... Soyez raisonnable ! smiley

    • 9 votes
      La mouche du coche La mouche du coche 13 juillet 22:39

      M. Melenchon est un americano-trostkiste à la solde de l’étranger. Il est normal qu’il haïsse la France et ses racines chrétiennes. A nous de ne pas le suivre.


    • vote
      Hijack ... Hijack ... 15 juillet 15:16

      @La mouche du coche

      Il n’a jamais dit qu’il haïssait la France et ses racines ... il a simplement apporté des précisions.


    • 2 votes
      njama njama 16 juillet 17:51

      Excellente réplique de Jean-Luc Mélenchon à Éric Ciotti

      ippon  ??


    • vote
      La mouche du coche La mouche du coche 17 juillet 18:40

      @Hijack ...
      Vous êtes un imbécile ou un naïf. smiley


    • vote
      Hijack ... Hijack ... 17 juillet 23:28

      @La mouche du coche

      Tu te répètes ... moumouche à caca ... tu as un blème, manifestement.

      Ai-je visé trop juste ?


    • 1 vote
      Heimskringla Heimskringla 13 juillet 22:29

      Les Aryens j’ai bien compris ?


      • 9 votes
        ezechiel 14 juillet 01:21

        L’état français a été construit intégralement pendant plusieurs siècles par des rois et reines très chrétiens catholiques (Clovis, Charles Martel, Pépin le Bref, Charlemagne, Aliénor d’Aquitaine, Philippe Auguste, Blanche de Castille, Saint Louis, Philippe le Bel, Charles VII, Louis XI, Louis XIII, Louis XIV, Louis XV, Louis XVI...), en rassemblant patiemment et méticuleusement les provinces, les régions et en luttant contre les hérésies destructrices de l’unité de la nation (catharisme, protestantisme, invasions islamiques, etc...).
        Toutes les institutions françaises, hôpitaux, associations caritatives, écoles, universités, tribunaux, parlement, cour des comptes, poste, ponts et chaussées, banques, cathédrales,... que vous connaissez aujourd’hui ont été pensés, structurés et édifiés sous la France catholique.
        Pourquoi croyez-vous qu’il y ait une croix catholique au sommet de l’université de la Sorbonne, et sur le dôme du Panthéon ?
        Pourquoi le plus vieil hôpital de Paris s’appelle Hôtel-Dieu ?

        La littérature chrétienne, le "Paradis perdu" de Milton, "Polyeucte" de Corneille, "Esther", "Athala" de Racine, Bossuet, etc... la musique sacrée de Palestrina, Hildegarde Von Bingen, Bach, Mozart, Vivaldi, Gounod, Schubert, etc... entre autres forment les piliers de la culture européenne.
        La république et sa secte maçonnique n’ont fait que piller et dilapider cet héritage millénaire à partir de 1789.

        Le calendrier de tous les pays européens est basé sur la naissance du Christ.
        Chaque jour, on fête un saint de l’Église catholique.
        Le dimanche est jour de repos pour tous, jour du Seigneur.
        Toutes les Églises font sonner leur cloches chaque heure qui passe.
        Les fêtes traditionnelles sont de tradition chrétienne (Noël, Pâques, Ascension, Assomption, Épiphanie, Toussaint, Carême, Pentecôte,...).
        Noël est fêtée depuis 15 siècles.
        Avant que le terrorisme islamique n’interdise toute représentation du Christ sur la voie publique, des crèches géantes étaient organisées à Noël, et ça ne gênait personne.

        Depuis 2000 ans, la Bible imprègne tous les domaines de notre Culture, de notre vie sociétale et morale. Encore aujourd’hui, ce best-seller est diffusé chaque année à des dizaines de millions d’exemplaires, en 2400 langues.
        Il n’existe pas en France un village sans son Église. La beauté et la richesse culturelle, architecturale de ce patrimoine historique (Notre Dame de Paris, cathédrale de Reims, cathédrale de Rouen, de Chartres, etc...) attirent des millions de touristes chaque année en France.

        S’il n’y avait pas d’Église catholique, il n’y aurait jamais eu de France, "fille aînée de l’Église".

        APPEL À VIRER christophecroshouplon de AGORAVOX !
        qui choisit qui a le droit de commenter ses articles, et qui doit se taire.

        • 3 votes
          Croa Croa 14 juillet 22:42

          À ezechiel,

          Tu as raison MAIS justement les temps ont changés depuis 1905 et la suite (et peut-être depuis la révolution.) Les églises sont désormais des biens nationaux et t’as pas besoin d’être baptisé pour entrer dedans.


        • 4 votes
          ezechiel 15 juillet 00:01

          @Croa "Tu as raison MAIS justement les temps ont changés depuis 1905"

          Que les temps aient changé ou pas ne change rien à l’affaire.
          La France est à la base une nation catholique, que les frères maçons ont par la suite vampirisé (1789, 1905, affaire des fiches, etc..).


        • vote
          njama njama 16 juillet 17:36

          @ezechiel

          Espérons que avec une telle référence dans la Constitution, si elle est votée par les veaux de LREM, les conversions seront encore admises sans discrimination au pays de la « fille aînée de l’Église Catholique » une expression qui date du XIX°, « Discours sur la vocation de la nation française » prononcé le 14 février 1841 par le père Henri-Dominique Lacordaire, dans le nationalisme ambiant qui caractérise tant ce siècle.

          Ça fait quand même sacrément Ancien Régime, réactionnaire, traditionaliste, et surtout suranné, d’affubler la "République" (et non la France, puisqu’il s’agit de modifier la Constitution) de "traditions chrétiennes" après un siècle de loi de 1905 de séparation de l’État et de l’Église,  ! oups quel revirement culturel ! Que le pouvoir politique retourne sa culotte, le bon peuple n’en demandait pas tant ! Une référence anachronique déconnectée du réel puisque les églises sont presque désertées depuis une bonne poignée de décennies.

          Et si l’Église catholique s’effondrait du fait de la déshérence de cette religion... au fond ce ne serait pas bien grave, puisqu’il resterait les traditions chrétiennes muséifiées dans notre Constitution. 


        • vote
          ezechiel 16 juillet 21:23

          @njama "la « fille aînée de l’Église Catholique » une expression qui date du XIX"

          Je sais bien, mais ça ne change rien au fait que la France est bien une création liée à l’Église catholique.

          La France a près de 15 siècles d’existence, la république à peine plus de 150 ans, un régime politique qui peut disparaître comme les autres.


        • vote
          njama njama 16 juillet 22:21

          @ezechiel

          Personne à ma connaissance ne dénie l’influence historique majeure du christianisme sur le continent européen durant les derniers siècles, (moi le premier), mais cette influence s’est elle-même inspirée comme le dit JL Mélenchon de différentes sources, dont l’architecture, mais il aurait pu tout aussi bien rappelé le droit romain à la base de notre Code Napoléon, et de notre jurisprudence. Et si l’on va plus loin dans cette question €uropéenne, de sa remise en cause par le droit anglo-saxon.

          Aussi il me semble absurde d’arrêter l’horloge de "l’Histoire" à Clovis ou je ne sais où, ... tout s’inscrit nécessairement pour chaque pays dans une continuité et dans différents apports venus des quatre points cardinaux.

          On ne va pas mourir si cette intention politique d’inscrire des "traditions chrétiennes" dans le 1er Article de la Constitution de la France aboutissait, mais on devine aisément toute l’idéologie sous-jacente qu’il y a derrière et que en fin de compte, cela favorisera le communautarisme plutôt que autre chose de plus fécond car il sera difficile pour certains de se reconnaître dans cette factice "néo-identité" nationale contraire même aux vertus de l’esprit républicain


        • 3 votes
          Qirotatif Qirotatif 14 juillet 11:06

          Y-a-t-il une vidéo à consulter ou est-ce juste un échange de tvveets entre deux anti-Français rabiques ? 

          Melenchon c’est l’anti-France : il aime la diversité mais son amour de celle-ci a une limite : les Français autochtones qu’il déteste viscéralement, ce dont il ne se cache pas du reste. Ciotti c’est l’autre volet de l’anti-France : celui des apparatchiks qui ont bradé systématiquement la souveraineté de leur pays et ont largement contribué à la situation actuelle de colonisation, notamment culturelle, situation qu’ils dénoncent désormais bien évidemment. Bref on a là un échange entre deux traitres qui prétendent expliquer ce qu’est le pays qu’ils souillent allègrement. Que dire de plus si ce n’est que dans la plupart des pays du monde, ces gens qui occupent de telles fonctions et qui tiennent de tels propos n’existeraient même pas. Dans la plupart des pays, les EUA par exemple, un Mélenchon né à l’étranger ne serait même pas éligible à la Présidence... 

          • 5 votes
            Qirotatif Qirotatif 14 juillet 11:24

            Le troisième volet de cette anti-France au pouvoir est incarnée par les euro-mondialistes, ceux qui prétendent que sans l’UE, sans l’Afrique, sans le monde entier, la France ne pourrait pas survivre, ceux qui affirment qu’il n’existe pas de culture française, que les Français devraient éternellement se repentir de crimes dont ils sont pourtant innocents. Hélas ces 3 composantes, toutes islamo-compatibles, toutes immigrationistes, toutes anti-françaises, se partagent le pouvoir, celui de dicter les représentations, de décréter quel devrait être l’avenir d’un peuple dont ils ne font pas partie. La FI c’est la mort programmée et assumée du pays, notamment culturelle, avec des "afroféministes" revendiquées du type Obono mais également tout le logiciel islamo-gauchiste de ce parti. Le RPR à la Ciotti, Gaudin, Estrosi, Sarko, Juppé, Vauquiez et cie c’est la mort économique, politique, diplomatique, monétaire et martiale du pays. Les euro-mondialistes sont juste en charge de finaliser la basse besogne entreprise par les deux premiers qui sont probablement les personnes les moins qualifiées - un pitre collabo et un produit hors-sol - et légitimes de tout le pays pour discuter de ce dont ils parlent. J’ignore ce que voulait exprimer l’auteur mais c’est au moins ce que je retiens de cet échange épistolaire dérisoire entre deux nuisibles. 


          • 4 votes
            ezechiel 14 juillet 12:05

            @Qirotatif "il aime la diversité mais son amour de celle-ci a une limite : les Français autochtones qu’il déteste viscéralement, ce dont il ne se cache pas du reste."

            Pour Jean-Luc Mélenchon, "la France n’a pas d’avenir sans les Arabes et les Berbères du Maghreb", "les occidentaux, ça n’a pas de réalité", il méprise les "blancs catholiques", se réjouit de l’éradication de la race blanche par le métissage, ne supporte plus de vivre avec des "blonds aux yeux bleus", et méprise les habitants du pays de Caux en Normandie, qu’il traite d’"alcooliques épouvantables" !

            "Vous savez instantanément de qui il s’agit : les nôtres. Cela se voyait. D’abord par la couleur de peau : partout dominait en profondeur ce superbe marron que montrent les plus beaux êtres humains. Ici la couleur de peau est un signal social."
            http://www.jean-luc-melenchon.fr/2012/07/16/no-volveran/

            Mélenchon développe des thèses racistes et racialistes : le blanc oppresseur, le colonisateur, « l’occidental », le « blond aux yeux bleus », le « blanc catholique », doivent progressivement céder leur place à l’avenir de la France, les « Arabes et les Berbères du Maghreb », aux « marrons », "les plus "beaux êtres humains".
            Les arabo-musulmans et les sub-sahariens n’étant pas encore majoritaires en France, pas sûr que cette politique mondialiste et internationaliste puisse fonctionner encore longtemps, surtout si les Français ouvrent les yeux.


          • 1 vote
            Zatara Zatara 14 juillet 13:00

            @Qirotatif
            la repentance est un carcan psy pour cornaquer les foules ad vitam... une manière aussi de dissoudre la responsabilité primordiale de nos très chers zélites "éclairés"...


          • 5 votes
            Qirotatif Qirotatif 14 juillet 13:35

            @ezechiel
            Cet individu est fascinant à plusieurs égards. Rhétoricien hors pair et littéraire (très agréable à lire), derrière son antiracisme affiché, il s’avère être un raciste décomplexé vis-à-vis de la seule catégorie de la population française pour laquelle cette attitude et ces propos sont autorisés : les Français Blancs, ceux nés ici, ceux qui sont chez eux depuis des siècles et qui ont construit ce pays, ceux dont les ancêtres ont défendu la terre, ceux qui sont finalement les seuls à tenir à leur pays parce que c’est leur seule terre. Ces Français qui n’ont qu’une seule nationalité, qu’une seule patrie qu’en plus ils osent aimer, pour Mélenchon, ce sont les pires. C’est pourtant cet individu qui est né à Tanger, qui est petit-fils de 3 Espagnols et d’une Italienne et qui a débarqué chez nous et qui, au lieu, d’aimer cette terre, insulte, éructe sa haine envers ses habitants dés que l’occasion lui en est donnée. Tout son parcours politique mêlant arrivisme et volonté de destruction du pays, ses mandats (élu de Massy, élu de Marseille mais jamais de la Nièvre, de la Sarthe ou de Picardie... ça il ne connaît pas le Jean-Luc... ce sont des bouseux alcooliques) successifs... toute sa vie en réalité, suinte le dégoût profond que lui inspire cette France avec son identité (sa diversité justement), ses pays, sa culture, ses particularismes locaux incarnés par ses habitants. 

            Pour vendre son projet, il y a un impératif, un passage obligé qui est la destruction de cette identité, de prétendre soit qu’elle n’existe pas (la version macroute), soit d’admettre qu’elle existe mais qu’elle est méprisable en comparaison du génie des civilisations maghrébines sans lequel nous en serions encore à manger des galettes de boue. C’est tout le sens de cette séquence où il emmenait dans la rue Obono, l’Africaine naturalisée (qui se dit "camarade" de la raciste assumée Bouteldja) se moquer de Jeanne D’Arc. Leur objectif étant de nous déposséder, il faut bien commencer par nous délégitimer et le meilleur moyen, le plus rapide en tout cas, est de nous salir. Que Mélenchon minimise le poids de l’Eglise dans l’Histoire de France n’a donc rien de surprenant. De même on ne l’entendra jamais critiquer les pratiques pourtant dégueulasses* bien que parfaitement légales dans son pays d’origine. On accuse parfois Mélenchon de duplicité mais j’ai la conviction que sa haine du Français est tout ce qu’il y a de sincère car profondément ancrée en lui. 

            * Oppression des femmes, des homosexuels, de tout ce qui ne se soumet pas à la loi chariatique, criminalisation de la liberté de conscience (comme l’a rappelé récemment un ministre Marocain...), répression des autres religions, condamnation à mort des apostats, des blasphémateurs, poursuite et emprisonnement systématique des prosélytes, etc. la liste de cochonneries pratiquées dans ses merveilleux pays d’origine est si longue qu’un grand humaniste, un inconditionnel défenseur des Droits de L’Homme aurait une matière infinie à exprimer toute la palette de son universalisme lumineux... mais non. Rien à faire. L’ennemi de Mélench c’est la France elle-même et ses habitants et ses alliés dans cette funeste entreprise, ce sont ses coreligionnaires immigrés, les hors sol comme lui. Sur le plan électoral (et démographique) c’est une bonne stratégie et en admettant que le pays existe encore, nous pouvons redouter que d’ici une dizaine, peut-être une vingtaine d’années, elle soit couronnée de succès. Seule consolation, Jean-Luc sera alors soit en cendre (qui seront, je l’imagine, jetées depuis un avion au-dessus du Maroc), soit dans une maison de retraite luxueuse à baver devant un poste de télévision en attendant qu’une travailleuse détachée Malienne lui serve sa soupe hallal. 


          • 3 votes
            Qirotatif Qirotatif 14 juillet 14:19

            @Zatara
            Bien entendu... mais cela fonctionne de moins en moins et même produit le résultat inverse de celui escompté. La chialerie sur commande, bcp la refusent, même s’il reste encore un paquet de moutons prêts à aller à l’abattoir (rituel, cela va sans dire) après avoir été tondus.


          • vote
            Nainconnu 14 juillet 17:41

            Par contre ce matin on a eu un aperçu des racines maçonniques de la France avec le défilé de ce ramassis de larbins ( des assassins , des voleurs et des violeurs en puissance ) acclamé par la foule ( surement les mêmes qui votent comme des cons depuis 40 ans ! ) en délire ...
            Avec l’appui du VRP de service , monsieur 1er Ministre : "blabla les grandes démocraties occidentales blablabla "

            Il en pense quoi l’escroc internationaliste ,mais néanmoins champion du monde pour enfummer du crétin ???


            • 2 votes
              Et Hop ! 14 juillet 22:10

              Effectivement, notre calendrier, le Calendrier grégorien, est plein de noms de jours et de mois qui sont ceux des divinités païennes.

              Cela montre que l’Église catholique n’a jamais été sectaire, elle a toujours respecté et conservé les traditions, à commencer par les traditions antérieures l’évangélisation, les traditions païennes, gauloises, gréco-romaines. Elle les a christianisées et transmises jusqu’à nous.

              Ce sont les moines qui ont recueilli et conservé toute la littérature grecque antique, toute la littérature, la poésie, le droit, la mythologie des anciens Celtes d’Irlande, et c’est un pape mathématicien, Sylvestre II, qui a introduit en Europe vers 980 la numération de position avec les chiffres que les Arabes avaient emprunté aux Phéniciens.

              • vote
                med58 15 juillet 22:04

                Arrêtes ton délire et de raconter n’importe quoi.. Sieur a déjà oublié les 400 ans d’inquisitions.

                Elle est belle votre imposture dans l’argumentation faites de déni, mépris et mensonges... 


              • vote
                Et Hop ! 18 juillet 22:38

                @med58 : 400 ans d’inquisition ? C’est ça le délire anticlérical.

                En France l’Inquisition a été définitivement supprimée par Saint Louis.

                Calvin condamnat au bûcher Michel Servet, c’est pas l’Église catholique, ni le procès des sorcières de Salem, ni les tortures de la Tchéka.

                L’Église catholique c’est l’invention de l’enseignement gratuit pour tous, des collèges, des université, de la science moderne, de l’arcitecture et de la musique sacrés, c’est l’invention des hôpitaux, des hospices, des asiles de fous, des orphelinats, l’invention plus générale du secteur social, des assistantes maternelles, des soeur de Saint Vincent de Paul, et du droit social.


              • vote
                Hijack ... Hijack ... 15 juillet 15:06
                Contrairement à ce que vont dire les bien pensants ... pour cette situation précise, Melenchon a raison (tiens ... lui aussi ? smiley). 
                Depuis quelques mois, on voit que Merluchon a franchi un cap ... souhaitons-lui de tenir le cap ... évidemment à condition que la direction prise soit sincère.

                • vote
                  njama njama 16 juillet 17:41
                  Macron, le nouveau chanoine de Latran, au secours du Vatican avec ses "traditions chrétiennes" ?
                  ou un premier pas politique vers l’adoption des "racines chrétiennes de l’Europe" par le Parlement €uropéen ?


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès