• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Politique > Violence Policière : Pourquoi le gouvernement nie-t-il ?

Violence Policière : Pourquoi le gouvernement nie-t-il ?

En communication politique, le choix des mots n'est jamais anodin. Malgré les récents évènements, tels que le décès de Cédric Chouviat ou ce croche-pied d'un policier à Toulouse, le gouvernement ne prend pas les mesures nécessaires. Sur les 300 enquêtes ouvertes par l'IGPN depuis un an, seuls deux policiers ont été jugés...

Analyse de la novlangue macronienne, et des raisons pour lesquelles le gouvernement se refuse toujours à parler clairement de "violences policières"...

Tags : France Livres - Littérature Télévision Ethique Elections Médias Christianisme Femmes Police Université Violence Monnaie Réseaux sociaux Ecole République Libéralisme Génocide Gilets jaunes




Réagissez à l'article

2 réactions à cet article    



    • vote
      Orwell Orwell 30 janvier 10:06

      C’est révoltant  !

      Puisque ce n’est pas la démocratie, c’est du nazisme en acte. Disons-le.

      Il faut garder précieusement trace de tout, qui fait quoi, qui a transmis sans sourciller des documents participant à cette violence, et dire clairement qu’un jour, des comptes seront demandés.



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Publicité





Palmarès