• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Religions > Engueulons-nous… avec charité !

Engueulons-nous… avec charité !

Réflexion de l'abbé Christian Venard, aumônier militaire, chroniqueur à KTO-TV et sur Parole et Prière, qui peut s'appliquer bien au-delà des rangs chrétiens... comme sur les forums d'AgoraVox TV par exemple.

Pour découvrir davantage cet abbé au look de para, voici quelques-unes de ses chroniques :

Les armées, « laboratoire de la laïcité »

Islam de France : ouvrir la boite de Pandore ?

Commémorer les attentats, est-ce suffisant ?

Tags : Armée Attentats Web 2.0 Islam Christianisme Liberté d’expression Laïcité Polémique




Réagissez à l'article

11 réactions à cet article    


  • vote
    Pierre Régnier 29 juillet 14:45

    C’est le père Henri Boulad qu’il faut suivre, pas le père Christian Venard.

    Certes avec charité mais fermement, il faut dénoncer la complicité de l’église catholique dans l’islamisation de la France.
    Cette complicité est parfaitement logique : c’est parce qu’elle refuse obstinément, en trahissant Jésus de Nazareth, de mettre en débat sa propre conception indirectement criminogène de la croyance en Dieu que cette église soutient la conception très directement criminogène de l’islam.

    Pierre Régnier, auteur de 

    DÉSACRALISER LA VIOLENCE RELIGIEUSE

    éditions du Panthéon, avril 2016


    • 1 vote
      Jean Keim Jean Keim 30 juillet 15:25

      L’abbé dit que le combat des idée est absolument nécessaire... la religion ne serait donc que du baratin.


      Bon puisqu’il faut polémiquer, alors allons-y ! : l’un des piliers du dogme chrétien est la résurrection du Christ après sa mort sur la croix or le Coran affirme que Jésus n’est pas mort sur la croix, une autre personne lui ressemblant fut crucifiée à sa place, alors j’aimerai assister à une discutions virile pour reprendre les termes de l’abbé entre théologiens des deux religions, leur deux points de vue sont inconciliables, en fait là se trouve la limite de la chose religieuse qui n’est que la compilation d’idées plus ou moins conciliables et raisonnables.

      • 1 vote
        Pierre Régnier 30 juillet 22:01

        @Jean Keim

        En un temps où une religion, l’islam, qui a fait des dizaines de millions de morts dans l’application des appels à la haine et à la violence attribués à son Dieu s’implante et s’étend régulièrement dans des pays comme la France, qui jusque là en étaient assez bien protégés, la réalité de la mort de Jésus sur la croix ou son remplacement par un sosie me paraît à peu près aussi intéressante que celle du sexe des anges.

        Nous vivons une époque de régression épouvantable en matière religieuse, dont les athées écervelés, comme les chrétiens enfermés dans le dogmatisme sont également responsables.

        Intéressons-nous d’abord à ce drame particulièrement préoccupant plutôt qu’aux certitudes plus ou moins folles dont les théologiens de toutes les religions font la matière - et le plaisir désuet - de leurs débats.


      • vote
        Jean Keim Jean Keim 31 juillet 10:13

        @Pierre Régnier
        Nous exprimons le même avis, pour moi il n’est pas question de compromissions religieuses mais au contraire de nous débarrasser de tous les fatras religieux, néanmoins manifestement la vie à un sens, ne pas le chercher fait de nous des humains incomplets, mais les religions de par leurs dogmes figés ne sont d’aucune aide, il ne saurait d’ailleurs y avoir d’aide.

        Il me vient en tête un apophtegme de William Blake : « De même que la chenille choisit les plus belles feuilles pour y pondre ses oeufs, de même le prêtre pond ses malédictions sur les plus belles joies. »


      • vote
        Pierre Régnier 31 juillet 15:54

        @Jean Keim

        Nous n’exprimons pas tout à fait le même avis, et nos conclusions sont radicalement différentes :

        Dans ce que vous appelez "le fatras" religieux je ne vois dans le judaïsme et le christianisme rien de comparable à l’horreur du "fatras" islamique. Celui-ci contient les appels à commettre les massacres qui, depuis 14 siècles et encore aujourd’hui font les 250 millions de victimes de l’islam.

        Le "fatras" judéo-chrétien continue d’enseigner - en trahissant Jésus de Nazareth dans le cas des chrétiens - qu’il faut continuer de croire à la réalité des appels de Dieu à massacrer il y a 3000 ans. Certes, c’est grave, mais la responsabilité judéo-chrétienne dans les massacres islamiques qui continuent n’est qu’indirecte, et même bien souvent inconsciente. 


      • vote
        zzz999 1er août 08:39

        @Jean Keim

        Actes 4 versets 11 et 12 : "Jésus est la pierre rejetée par vous qui bâtissez, et qui est devenue la principale de l’angle. 12 Il n’y a de salut en aucun autre ; car il n’y a sous le ciel aucun autre nom qui ait été donné parmi les hommes, par lequel nous devions être sauvés."

        Galates 1 versets 7 à 9 : "7 Non pas qu’il y ait un autre Evangile, mais il y a des gens qui vous troublent, et qui veulent renverser l’Evangile de Christ. 8 Mais, quand nous-mêmes, quand un ange du ciel annoncerait un autre Evangile que celui que nous vous avons prêché, qu’il soit anathème ! 9 Nous l’avons dit précédemment, et je le répète à cette heure : si quelqu’un vous annonce un autre Evangile que celui que vous avez reçu, qu’il soit anathème !…"

        Les musulmans reconnaissent Jésus comme prophète et reconnaissent même pour certains l’inspiration divine des évangiles donc le Coran ou au moins ses plus grands commentateurs (dont sont issus les hadiths) non seulement se contredisent eux mêmes mais annihilent le Coran.

        La raison ?

        2 Corinthiens 11-14 : "14Et cela n’est pas étonnant, puisque Satan lui-même se déguise en ange de lumière."





      • vote
        Pierre Régnier 1er août 10:30

        @zzz999

        Oui et, chez les chrétiens, celui qui se rend coupable d’anathème peut être "retranché de la communauté des fidèles", mais on est loin de la mise à mort de l’apostat, théologiquement justifiée dans l’islam.

        On dit d’ailleurs trop peu que ce meurtre prétendument juste reste valable aujourd’hui en France, même s’il n’est pas pratiqué. Les responsables musulmans prétendument modérés ont en effet refusé de le rejeter lors de la création du CFCM. Et c’est le gouvernement français qui s’est couché : le CFCM a quand même été créé.

        D’où l’énorme appui qu’en tirent aujourd’hui ceux qui islamisent la France à une vitesse grand V avec, toujours, la complicité des gouvernements successifs, de nombreux élus de droite comme "de gauche", et de l’église catholique.


      • vote
        Jean Keim Jean Keim 3 août 08:22

        @Pierre Régnier
        Je rejette toutes les idéologies politiques, religieuses, sociales, économiques, etc., il y en a peut-être de plus fréquentables que d’autres et certaines ont été adoucies avec le temps, ainsi les catholiques ont abandonnés l’inquisition, mais une idéologie quelle qu’elle soit sera toujours un facteur de discorde.


      • vote
        Pierre Régnier 3 août 08:51

        @Jean Keim

        "L’idéologie" islamique est un facteur de haine, de guerre et de conquête, qui se veut totale et irréversible, de la planète entière.

        Et cette conquête avance, en France, depuis des années, avec le soutien des gouvernants et des élus de toutes tendances.


      • 1 vote
        Jean Keim Jean Keim 3 août 18:58

        @Pierre Régnier
        Le Coran est sans aucun doute une arme de conquête, il a été rédigé dans ce sens, à croire que Mahomet est une invention, ce livre est hypocrite quand il prétend parfaire le message de Jésus qui était ouvertement contre toutes formes de violence y compris celles engendrées par la loi du talion, alors que le Coran prévoit la lapidation, la crucifiction, les mutilations et remet en vigueur les sacrifices d’animaux, c’est une totale régression, notamment pour la femme.

        Je sais tout cela, mais opposer à l’idéologie de l’Islam une autre idéologie qu’elle soit politique ou d’une autre religion, l’histoire le montre sans ambiguïté, ne résoudra rien, il suffit simplement de percevoir avec toute l’intelligence dont nous sommes capable que n’importe quelle idéologie est une insanité, une stupidité sans fond.

        Des êtres humains désirant sincèrement se rencontrer, dialoguer et œuvrer ensemble ne pourrons jamais le faire en restant au niveau des idées, les événements futurs nous l’enseignerons soit dans une claire perception, soit dans la douleur et la souffrance, c’est en cours de réalisation, nous pourrions disparaître bien que l’Homme soit l’exacte mesure entre le ciel et la terre, le médiateur.


      • 1 vote
        Jean Keim Jean Keim 3 août 19:17

        @zzz999
        L’ancien et le nouveau testament ne sont que des compilations chrétiennes de textes divers, du temps de Jésus ils n’existaient pas ; personnellement je ne leur accorde que peu de crédit sinon comme textes ayant un intérêt historique et/ou accessoire, seules les 4 évangiles et plus particulièrement celle de Jean me parlent, car ils sont des témoignages, ce que les continuateurs ont fait après la crucifiction, notamment le douteux Paul, ne regardent qu’eux, le moins que l’on puisse dire est qu’ils ont quand même mis en place un sacré bazar qui encore maintenant a des répercutions.



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès