• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV Mobile

Accueil du site > Actualités > Santé > 30 mars 2021 - Pr Didier Raoult : Contre l’obsolescence programmée des (...)

30 mars 2021 - Pr Didier Raoult : Contre l’obsolescence programmée des médicaments

Contre l'obsolescence programmée des médicaments

•30 mars 2021

IHU Méditerranée-Infection

Bulletin d'information scientifique de l'IHU - Nous avons le droit d'être intelligents !
Pr Didier Raoult, Directeur de l'IHU Méditerranée Infection

Tags : Médicaments Covid-19 Didier Raoult Médecine




Réagissez à l'article

12 réactions à cet article    


  • 2 votes
    Pyrathome Pyrathome 31 mars 13:29

    « Le Président Macky Sall a reçu ce matin le Professeur Didier Raoult. Le médecin français, spécialiste des maladies infectieuses est en mission au Sénégal dans le cadre de sa collaboration avec ses partenaires. Dans le contexte de lutte contre la Covid-19, leurs travaux portent sur l’évolution des variants et les mesures de protection. Le professeur Raoult a été élevé à la dignité de commandeur dans l’ordre national du Lion par le Président Macky Sall à l’occasion de cette audience. Une décoration qu’il reçoit avec beaucoup de fierté », informe la Présidence.

    https://www.senenews.com/art-de-vivre/sante/le-professeur-didier-raoult-eleve-a-la-dignite-de-commandeur-dans-lordre-national-du-lion-par-macky-sall_352838.html


    • 1 vote
      Tchakpoum Tchakpoum 31 mars 14:42

      Ivermectine.

      L’OMS, par la voix du représentant philippin (en mode "on fait dire sans assumer") ne "préconise pas" le médoc, car il est "nocif" de l’utiliser sans preuves statistiques suffisantes contre le covid et risque de susciter une "fausse confiance" du public.

      https://newsinfo.inquirer.net/1413130/who-no-strong-enough-data-to-advocate-ivermectin-use-vs-covid-19

      Le doliprane recommandé en France ne sert à rien non plus contre le covid et il est plus dangereux que l’ivermectine qui n’a toujours pas plus d’effet qu’un placebo avec 10 fois la dose conseillée, mais bah...

      Réponse de Pierre Kory (FLCCC, groupe des médecins etatsuniens qui ont fini par trouver l’ivermectine comme base de thérapie à force de recherches-terrain et traitements de données) :

      "pour approuver l’ivermectine pour la gale (scabies), l’OMS avait utilisé 6 études sur 613 patients et une efficacité de 35%
      alors qu’il ne la recommande pas pour la Covid-19 avec 48 études sur 15 580 patients et une efficacité moyenne de 72% avec un intervalle de confiance de [64 -78%]"
      Et que les vaccins avaient été approuvés sans évaluation des effets secondaires à long terme"
      Avec l’ivermectine, les métadonnées indiquent que l’on pourrait sauver 4 personnes sur 5 de la mort du covid.

      https://www.francesoir.fr/societe-sante/oms-pas-de-donnees-suffisamment-solides-pour-recommander-livermectine

      Démonstration est faite que l’OMS est une organisation criminelle : son but n’est pas d’informer et recommander pour soigner.

      L’incendie se répand quand même, en Europe et en mars, les autorités sanitaires ou gouvernements de la Tchéquie, de la Slovaquie, de la Macédoine, de la Bulgarie les ont recommandés, soit en prescriptions par les généralistes, soit en vente libre.

      Les extincteurs sont toujours là : les comptes français #ivemectine et #BeBraveWHO, qui font buzz ont été désactivés par twitter il y a deux jours.

      Exemple de propagande : le papier du quotidien algérien Dzair Daily, à fond les manettes...

      https://www.dzairdaily.com/ivermectine-medicament-animaux-utilise-comme-traitement-contre-covid/


      • 1 vote
        Conférençovore Conférençovore 31 mars 15:21

        @Tchakpoum
        "L’incendie se répand quand même, en Europe et en mars, les autorités sanitaires ou gouvernements de la Tchéquie, de la Slovaquie, de la Macédoine, de la Bulgarie les ont recommandés, soit en prescriptions par les généralistes, soit en vente libre."

        Sauf que sans faire injure à ces pays, ce sont des petits pays d’Europe. Chez nous, l’incendie ne va probablement pas se répandre parce que la doxa actuelle (il suffit d’écouter une radio de masse) c’est celle de la clique Macron, Président qui a été élu par les Français. J’aime bien rappeler cette vérité qui est peut-être pénible à lire mais qui est invariante : si l’on peut à la rigueur excuser les errements des premières décisions, nous restons dans cette merde parce que nous avons à la tête de l’Etat une marionnette, un tocard mais qui a été élu par les deux tiers des Français. Et cette doxa va persister jusqu’au bout. Ils ne changeront pas. Leur stratégie c’est ful -vaccins et si cela ne marche pas, confinement et nouvelles restrictions. Les élections vont probablement être repoussées. La dernière vidéo de Philippot sur le rapport du Conseil Scientifique (de mes deux) est consternante mais cela ne change rien : très peu de gens dans les médias parlent des possibilités de traitements et l’écrasante majorité des gens pensent que rien d’autre n’est possible que d’attendre d’avoir une partie importante de la pop vaccinée. C’est ce qu’on leur répète inlassablement à longueur de journées et c’est ce que je constate (ça vaut ce que ça vaut mais je ne crois pas être le seul) en discutant avec proches, voisins, commerçants, etc. C’est désolant mais c’est la triste réalité et avec les belles journées que nous avons, je ne croise plus que des gens masqués en extérieur. Dans certaines communes, c’est obligatoire pour tous mais les gens le font même sur des chemins ruraux où l’on croise rarement du monde. C’est le truc le plus flippant de toute cette histoire. Même quand des études sortent pour démontrer que les risques en extérieur sont quasi nuls, ça ne change rien. 
         


      • 1 vote
        Tchakpoum Tchakpoum 31 mars 21:13

        @Conférençovore
        .

        Oui, sans doute, hélas. (J’ajoute, ici, que l’Allemagne est dans un jeu composite : les autorités ne recommandent pas, mais les généralistes ont liberté de prescription que n’ont plus ceux français et se mettent à l’ivermectine, puisqu’ils soignent et, de fait, baignent dans la veille informative sur l’évolution des traitements. Et j’ai oublié le Portugal). 

        Ça n’empêche quand même pas d’informer, qui ne tente rien n’a rien. Dans l’échantillon Avox bleu, en tout cas, ça va être de plus en plus difficile de convaincre que plaider pour l’ivermectine est un sport de fachots, de conspis, d’antisciences. Avec des pollutions hors-sujet comme celle-ci quand on fait un article sur ce médoc : https://www.agoravox.tv/spip.php?page=forum&id_article=88924&id_forum=13322136

        ---------------------------

        @ Gaspard (un sympathique nouvel arrivant qui va bientôt découvrir le bouton « répondre » dans les échanges sur Avox ^^).
        .
        Les vétérinaires seront certainement contents d’apprendre toutes les infos complémentaires que vous apportez. D’ailleurs, ça peut leur donner des idées pour arrondir les fins de mois, puisqu’on conseille (en France, en tout cas) de se fournir l’ivermectine chez les paysans, éleveurs et vétos. 

        Parce qu’on commence à intimider les pharmaciens avec un logiciel de surveillance au doux nom de « mésange ». 
        Ou alors consulter la liste des médecins qui rentrent dans la résistance

        Ou déclarer, bien sûr, à votre médecin que vous avez la gale.

        Des informations à passer à nos vieux, avant les vaccins. Mais je crois que j’ai une information intéressante et je vais sans doute faire un article là dessus.


      • vote
        Gaspard Delanuit Gaspard Delanuit 31 mars 21:49

        @Tchakpoum

        Gaspard (un sympathique nouvel arrivant qui va bientôt découvrir le bouton « répondre » dans les échanges sur Avox ^^).


        Je vais essayer.  smiley

      • vote
        Gaspard Delanuit Gaspard Delanuit 31 mars 21:52

        @Tchakpoum

        "Parce qu’on commence à intimider les pharmaciens avec un logiciel de surveillance au doux nom de « mésange »."

        Mésange, ça veut dire aussi mauvais ange (comme une mésaventure est une mauvaise aventure). 

      • 1 vote
        Gaspard Delanuit Gaspard Delanuit 31 mars 22:01

        @Tchakpoum

        "Ou déclarer, bien sûr, à votre médecin que vous avez la gale."


        Non, car il devra vérifier cela avec des analyses en bonne et due forme, étant lui-même surveillé par le système "corbeau". Il reste la solution de trouver un véritable galeux dans un club de rencontre et de passer un peu de temps en sa compagnie. 

      • vote
        Tchakpoum Tchakpoum 31 mars 22:25

        @Gaspard Delanuit

        Oui, la solution est là : déclencher une épidémie de gale pour éradiquer celle du covid.


      • vote
        Conférençovore Conférençovore 31 mars 23:00

        @Gaspard Delanuit
        Contrairement au premier confinement, il me semble que les boîtes à partouze sont fermées. Tu penses bien que le système ne va pas se faire baiser aussi facilement. Par ailleurs, ces clubs sont généralement très respectueux des conditions d’hygiène, enfin c’est ce qu’on m’a raconté hein...


      • vote
        Gaspard Delanuit Gaspard Delanuit 1er avril 05:34

        @Conférençovore

        Alors il ne reste plus qu’une solution : aller voir un vétérinaire (faites attention, ils sont surveillés par le système "rossignol") en se faisant passer pour un animal. 
        https://www.1001deguisement.fr/3000-thickbox_default/kit-chien.jpg



        • 2 votes
          Gaspard Delanuit Gaspard Delanuit 31 mars 15:31

          "les patients ne doivent en aucun cas prendre des traitements destinés aux animaux. Car la FDA n’a jusque-là approuvé aucun de ces antidotes. L’Ivermectine peut être utilisé chez les humains, mais dans certains cas très rares."

           smiley smiley  smiley 



          "L’ivermectine sauve des millions d’enfants de la cécité liée à l’onchocercose
          L’ivermectine a été commercialisée à partir de 1981 comme médicament vétérinaire antiparasitaire administré à des centaines de millions d’animaux, d’élevage ou domestiques. La même année, des essais cliniques sur l’homme ont débuté en Afrique et au Guatemala.

          Devant la réduction drastique obtenue du nombre de microfilaires (96 à 99 % dès les premiers mois au niveau de la peau), avec une tolérance acceptable (œdème, fièvre, prurit et douleur sont possibles, mais "généralement légers et transitoires"), ce médicament est commercialisé sous le nom de Mectizan à partir de 1987 et administré à des millions de personnes en Afrique. 

          "A lui tout seul, [le Mectizan] a transformé la vie de millions de personnes souffrant de l’onchocercose", résume l’OMS, qui continue à distribuer ce médicament afin de tenter d’éradiquer cette maladie à l’horizon 2025 (APOC - Programme africain de lutte contre l’onchocercose). Parmi ces millions de personnes, des millions d’enfants ont donc évité les lésions dermatologiques et, surtout, la cécité…

          L’ivermectine, en association avec l’albendazole, également efficace contre l’éléphantiasis
          L’ivermectine s’avère également efficace contre la filariose lymphatique, en combinaison avec l’albendazole (laboratoire GSK) : en 2012, 118 millions de personnes avaient reçu cette association pendant une période de 1 à 11 ans."



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Mao-Tsé-Toung

Mao-Tsé-Toung
Voir ses articles


Publicité





Palmarès